Depuis qu’il a bombardé la Syrie, Trump est redevenu gentil

Et c’est en bombardant que Trump devint gentil… Eh oui, il aura fallu une cinquantaine de missiles tomahawks et neuf morts pour que le milliardaire à la perruque, jadis moqué et honni, trouve grâce aux yeux du Système. Ses frappes inattendues contre le régime syrien ont ainsi été saluées par l’ensemble des pays occidentaux. Quant à l’Amérique, c’est peu dire qu’elle exulte. Hillary Clinton en personne est sortie de son coma post-défaite pour applaudir aux frappes étasuniennes sur le sol syrien, effectuées en violation de toute loi internationale.

Les politiques français n’ont pas été en reste. Mis à part Le Pen, Dupont-Aignan et Asselineau, tous les prétendants à la fonction suprême ont servilement remué la queue face au maître yankee qu’ils conchiaient encore la semaine dernière. Si Fillon a sobrement indiqué « comprendre » la décision du président Trump, Benoît Hamon a tenu à saluer « la fermeté américaine ». Quant au candidat d’En Marche, il se dit « satisfait » et souhaite « une solution politique ».

C’est néanmoins les media français qui décrochent la médaille d’or en retournage de veste, à l’instar de l’inénarrable Ulysse Gosset qui est apparu tout pimpant à l’écran pour nous expliquer le « bon sens » dont aurait fait preuve le pensionnaire de la Maison Blanche en attaquant l’état syrien en violation de toutes les lois de la guerre. Une autre experte en politique étasunienne (dont vous me pardonnerez avoir oublié le nom) a décrit le président Trump comme « un homme émotif auquel ces images de l’attaque chimique ont fait un effet réel »… Elle est loin, l’image du ploutocrate raciste prenant son pied devant des scènes de torture et d’empalement.

Si la presse française a retourné sa veste, que dire de leurs con-frères étasuniens ? Trump se rachète une vertu auprès du quatrième pouvoir : en l’espace de quelques jours, sa femme n’est plus une ancienne catin entrée illégalement sur le territoire des États-Unis, son fils n’est plus un demeuré; même son conseiller S. Bannon, autrefois décrit comme « proche du KKK » et « sulfureux », voit son image adoucie.

De l’autre côté, des patriotes français qui bêlent à la trahison. Un reproche justifié si l’on prend en compte ses promesses de campagne sur le retour à l’isolationnisme et le désengagement des États-Unis du rôle de « gendarme du monde » qu’ils assurent hélas depuis bien trop longtemps. Des promesses répétées durant son discours d’investiture lors duquel il a affirmé : « l’Amérique d’abord ! ». Les amateurs d’histoire étasunienne se souviendront que Roosevelt avait tenu ces mêmes propos en 1940 avant de faire volte-face en déclarant la guerre à l’Allemagne.

Car, en politique, les promesses engagent moins ceux qui les énoncent que ceux qui y croient. C’est nous, les patriotes (dont votre serviteur) qui sommes volontairement tombés dans le panneau en hissant le milliardaire sur un piédestal, en en faisant un héraut des non-alignés, un Che de droite qui ferait table rase du Système et mettrait fin à l’impérialisme amerloque… L’on s’est même pris à rêver d’un axe nationaliste Paris-Washington-Moscou… Changer la politique étasunienne, tu parles d’une foutaise… L’oncle Sam restera toujours l’oncle Sam : qu’il soit républicain ou démocrate, ouvertement mondialiste ou prétendument isolationniste. La seule chose qui peut changer les USA, c’est Yellowstone.

Nicolas Kirkitadze

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. J’ ai un ami roche de TRUMP qui m’ a aidé à comprendre ! ! ! TRUMP doit lutter CONTRE la C.I.A. qui a décidé de le gêner un maximum ! ! ! En effet, elle a décidé de lui cacher les INFOS le Plus importantes de Politique étrangère et le résultat est . . . LÀ ! ! ! Il s’ est rendu compte qu’ il avait été trompé et c’ est pourquoi il a voulu faire une vidéo présentée au monde entier mais il a été « court-circuité » et empêché de le faire il y a deux jours ! ! ! Je pense qu’ il a de forts pouvoirs contre lui mais on se doutait de ce risque depuis le début, hélas ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  2. Trump est manipulé par les militaires américains qui ont toujours déclaré que les présidents sont de passage et que eux ,les militaires, sont toujours là. Les américains ne comprennent rien aux musulmans et aux sectes de l’islam dont les alauites de Assad ont permis la cohabitation pacifique de toutes les religions ce qui évidement ne veulent pas les islamistes. Rien ne prouve que ce ne sont pas les terroristes qui ont mis en scène cette attaque chimique immédiatement diffusée internationalement par tous les médias
    aux ordres ( rappelons nous Aylan l’enfant noyé, les cadavres abondamment photographiés de Ceausescu…) Dommage d’avoir envoyé ces missiles il n’y a aucune raison de les féliciter…

    • C’ est votre 1ère phrase qui explique le mieux ce qui s’ est réellement passé ! ! ! Il y a eu manipulation de TRUMP avec des photos et des commentaires à charge contre les militaires d’ Assad ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

  3. Vous êtes dans l’émotion, pas dans le pragmatisme et ne voyez que le symbole de l’action, pas le message envoyé!
    Trump n’a pas changé de politique!
    Si il avait voulu engager une guerre contre Bachar, il aurait envoyé 10 fois moins de missiles mais chargés à mort! Ce n’est pas le cas ici!
    Il a prevenu Poutine pour ce dernier prévienne Bachar de la frappe et mettre à l’abri ses avions!
    Il a prevenu qu’une ligne rouge, l’utilisation d’armes non conventionnelles de destruction de masses ne serait pas toléré de qui que ce soit! Message à l’adresse de tous les états régionaux qui en possèdent! En premier lieu l’Iran dont il va s’occuper au niveau de son nucléaire!
    Il n’y aura aucun embrasement!

  4. Du calme. J’ai visionné les images de la télé Syrienne (régime Bachar). En fait il y a eu très peu de dégâts, car les abris (béton + terre) sont des tunnels. On voit très nettement un avion intact. Pas de ferraille style Pearl Harbour. Le lendemain matin les avions qui avaient déguerpis sont revenus, la piste est intacte. De toutes façons ils ont prévenu Poutine. Très belle gesticulation. Foi de De Guerlasse, le SDUC a sablé le champagne.

  5. Enfin un article qui ne hurle pas avec les loups.
    Je suis à 100 % en phase avec celui ci.
    On nous a vendu un Trump axé sur des nouvelles alliances avec la Russie, enfin axé sur la vraie lutte antiterroriste .
    Et quelle est sa 1ère action internationale ? Se faire acclamer par les « rebelles » syriens suite aux frappes de missiles…Et combattre Bachar sans preuve, alors que ce dernier combat les terroristes depuis des décennies.

  6. Il ne faudrait peut-être pas accuser Trump trop vite non plus, je veux dire, dirige-t-il réellement les USA ? Peut-être qu’on lui a promis qu’il finirait comme un certain JFK s’il s’obstinait à maintenir sa ligne électorale…

    • Très juste ! Ce type subit des pressions et ce qui se passe est très grave car ça prouve que le plan d’invasion de l’Europe concocté par l’ONU est encore d’actualité en maintenant le cahos en Syrie et qu’aucune puissance ne peut s’y opposer !

  7. Afin de comprendre la décision de Trump et ce qui se passe réellement aux Etats Unis.
    https://francais.rt.com/opinions/36619-derriere-frappes-americaines-syrie-dessous-revirement-donald-trump
    https://francais.rt.com/opinions/36616-operation-americaine-syrie-frappe-punitive-but-essentiellement-mediatique
    https://francais.rt.com/opinions/27899-occident-victoire-mossoul-impuissance-syrie-russie
    Retour en force des neocons appuyés par l’AIPAC. Trump n’est pas le président tout puissant que l’on nous a fait croire. Pour réussir à gouverner, il doit composer avec sa majorité mais aussi avec les démocrates. Pas très réjouissant. Le nouvel ordre mondial est loin d’avoir rendu l’âme. Nous en avons d’ailleurs une magistrale démonstration pendant ces élections françaises….

  8. Moi je trouve, au contraire, que ce bombardement a été un coup de génie. Il a frappé par sa rapidité et a annulé des années d’Obama favorisant les Frères musulmans et autres islamistes. Trump n’a même plus besoin de poursuivre par d’autres actions militaires, ceux à qui il s’adressait ont compris.

  9. C ‘est bizarre , j ‘ai le sentiment qu ‘il y a quelque chose « de pas clair  » . Est ce vraiment lui qui est aux manettes ? Est il « menotté ?

  10. « C’est nous, les patriotes (dont votre serviteur) qui sommes volontairement tombés dans le panneau »

    Volontairement ? Vous voulez dire que vous saviez très bien que Trump était ce que tout le monde voyait (un crocodile comme un autre), et que vous avez volontairement choisi de nous trumper ?

    Enfin, merci de votre franchise…

  11. Je ne comprends pas votre dernière phrase ou alors j’ai dû rater un épisode cinématesque quelconque. Cependant, dans le superbe parc national du Yellowstone se trouve le geyser « the old faithful » (le vieux fidèle, pour ceux qui ne parlent par le serbo-croate) et moi je crois sincèrement que Trump en est un. Il a balancé quelques pétards pour amuser la galerie et pour manipuler tous ces cons planétaires et ça a marché du tonnerre !
    Trump est supérieurement intelligent et calculateur et il a des conseillers qui sont faits du même bois, à mon avis, il les a tous bien baisés, peut être même si ça se trouve avec la collaboration de Bachar El Assad et il va enfin avoir les mains libres.

    Je m’étonne que, vu la finesse de vos analyses, vous n’ayez pas envisagé cette éventualité…

    • Sous le parc de Yellowstone se cache un super volcan. S il prenait à ce dernier la fantaisie de se réveiller la moitié des US serait détruite , sans compter les conséquences sur la planète entière .

    • Eh bien ma dernière phrase veut tout simplement dire que la seule chose qui peut mettre un terme au cancer amerloque et à leur impérialisme tentaculaire, ce serait une éruption du supervolcan qui s’y cache et qui mettrait un terme à l’existence de l’oncle Sam. Cruel peut-être, mais avouez que cela nous ferait de sacrées vacances.

      • Et si au lieu que ce soit le volcan américain qui saute,on faisait sauter le monde arabe ?

      • J’ignorais cette particularité géologique mais je suis plutôt de l’avis de Boudry sur ce coup là.

        Le problème de l’Amérique c’est qu’elle est capable du meilleur et du pire, mais ça on le sait et instinctivement je me sens plus à l’aise avec un Trump qu’avec un Rafsanjani (j’sais pas si ça s’écrit comme ça mais j’m’en tape). Les Amerloques aiment le pognon et ils le disent, les autres aiment aussi le pognon et ils le disent mais moins fort.

        C’est un peu le bon et le mauvais chasseur vu par les inconnus…

        Et puis j’ajoute, même si ça va vous faire bondir, qu’il faut bien un gendarme du monde vu le bordel planétaire et tant qu’à faire, autant que ça soit un pays ami non ?

        La Russie ne peut plus le faire et la Chine, sans façons, reste donc oncle Sam avec ses défauts…

  12. Donc l’umps internationale est pour hitler alors ? Puisqu’ils disent que trump est un nazi, donc ils sont d’accord avec un nazi si on suit leur raisonnement jusqu’à l’absurde.

  13. Excellent article qui décrit à merveille l’hypocrisie de l’establissment en place. Et dire que pendant des mois nos élus et les médias ont décrit Trump comme le dernier des salauds… Voilà maintenant que ce dernier est devenu un héros, c’est tout juste si nos responsables politiques ne demandent pas sa canonisation au pape François. Une preuve de plus que nous vivons dans un système corrompu de A à Z.

    • Et vous verrez qu’une fois Marine Le PEN élue,à son tour elle sera déclarée sainte…….!!!!!!

Les commentaires sont fermés.