Depuis qu’il flingue son « ami » Zemmour, Bob Ménard est partout!

A ceux que la submersion migratoire engendrée par l’arrivée « inopinée» d’Omicron perturberait, BFMTV vient d’offrir un nouveau show très divertissant du mercenaire Bob Ménard, la carpette de Macron!

Il était évident qu’après  les trois derniers jours où les téloches ne causaient plus que Zemmour, Z sur Closer, Z papa, Z à Marseille… épuisés, les journalistes sont allés chercher ce confrère à la retraite pour les relayer.

Effectivement, pour commenter avec malveillance l’actualité zemourienne, il n’a pas son pareil. Depuis bientôt cinq mois, l’inconsistant petit maire rutile de médisance, se surpassant en vacheries quant à «son ami» Eric.

N’existant qu’en le démolissant, il s’est fait un bonheur de commenter la visite de Z à Phocée… A commencer par son geste très malencontreux qu’il a, immédiatement et longuement, condamné, avec sa subtilité proverbiale et son français approximatif.

« Ca lui coûte de s’excuser », « il a dû avoir honte de lui-même »,  » il critique les racailles, il fait exactement la même chose qu’eux », « il est pas candidat à vendre des livres, il est candidat à être chef de l’Etat ».

Ménard se dit « sidéré à sa capacité à être en-dehors des problèmes des gens », « il croit qu’il suffit d’être intelligent et cultivé », »il faut pas être insensible aux gens », « il manque de jugeote », « il a du mal à quitter son monde »…

Après avoir fustigé sa venue au Bataclan, le 13 novembre dernier, Bob a critiqué son entourage puis ses positions sur l’immigration: « il fait un mauvais diagnostic, ce n’est pas vrai que l’immigration est le seul problème de la France », « j’ai été sidéré, il a pas fait un tweet pour dire sa peine et son émotion pour les migrants morts dans la Manche ».  Du grandiose! On croirait du Mélenchon, toutefois, en moins bien!

Concluant par un péremptoire: « il ne faudrait pas qu’Eric devienne l’idiot utile de la droite de gouvernement! »

Ces attaques étant très insuffisantes, il a de nouveau démoli « son amie » Marine Le Pen, laquelle « devrait faire preuve d’un peu d’humilité », «elle doit montrer qu’elle a compris » , probablement les soixante pages de conseils qu’il a, avec une  délicatesse de goujat,  publiées et promues sur tous les médias, à son intention.

Petite novation dans le sempiternel discours qu’il nous sert depuis vingt semaines, presque à la virgule près, il nous a parlé de son nouvel ami: Eric Ciotti. Contrairement aux deux lamentables candidats, le député des Alpes-Maritimes a tout bon, il fait tout bien: « je suis plus proche d’un Eric Ciotti que d’une Marine Le Pen ».

Ménard n’est pas que pitre, il est aussi contorsionniste.

Et parce qu’il faut bien une fin, Bob a gratifié le dictateur Manu d’une énième allégeance à sa courageuse et efficace politique sanitaire, les vaccins quasi obligatoires et surtout, sa géniale invention du passe sanitaire, qui n’est absolument pas liberticide, lequel, au contraire, libère…

Pour avoir suivi méticuleusement chacune de ses interventions depuis le 1er juillet 2021, il en ressort que concernant ses relations de proximité avec Zemmour, il galèje comme il se dit dans le midi. En début d’été, il tombait des nues  à l’idée d’une candidature Z, hier, il l’avait préparée avec lui tout le printemps… Et dans la plupart de ses interventions, il faisait référence à de nombreux et fréquents échanges téléphoniques, lesquels, en septembre chez Ruquier, selon les sous entendus du candidat potentiel, se conjuguaient au passé très lointain et bien décomposé… Ce qui se comprend et se démontre aisément.

Excepté les médecins de plateaux falsificateurs dont on finit par se lasser… la stupidité de ce ridicule petit courtisan est devenue une réjouissance délectable. Achille Zavatta ayant disparu depuis bientôt trente ans, Bob Ménard s’affirme vraiment comme le dernier de nos clowns et avec quel talent!

Daphné Rigobert

image_pdfimage_print
42

18 Commentaires

  1. Cela me rappelle mon chef chez les bougnes, au Katanga, mais à une lettre près , le «  »D » ».
    O tempora o mores !

  2. « il critique les racailles, il fait exactement la même chose qu’eux » dixit Menard.
    Non, répondre à une racaille antifa qui vous agresse, se défendre contre une racaille, ce n’est pas faire comme eux, sale hypocrite de Menard !
    Zemmour n’a pas présenté d’excuses dans son tweet. Bien au contraire il remet la racaille à sa place.
    Car Menard, on ne présente pas d’excuses à un agresseur antifa dont le seul objectif depuis toujours et en tous lieux est de persécuter l’opposant politique, l’empêcher de s’exprimer, saccager les biens et agresser les personnes. Présenter des excuses à cette racaille, c’est cautionner ses méfaits et l’encourager à les perpétuer.
    Quant au sort des clandestins illégaux qui se sont mis eux-mêmes, ainsi que leurs enfants, dans une situation périlleuse, il faut manquer de pudeur et d’honneur pour faire mine d’être bruyamment attristés en versant des larmes de crocodile.

    • critiquer zemmour mais en même temps ne rien dire sur les hordes des fachistes antifa qui veulent faire taire EZ par la violence

    • exact sur toute la ligne et y a bien qu un moussa pour aller pleurer sur les « migrants noyés »

  3. il croit que ômacron va lui offrir un poste de ministre !
    il devrait voir comment les moudjahidines du peuple ont été traité par l’iran islamique; les idiots utiles sont toujours méprisés

    • omacron et omicron un micron étant le «  »omment mesurer le micron ?
      Le micromètre est un sous-multiple du mètre, qui vaut un millionième de mètre, soit un millième de millimètre : 1 μm = 10−6 m = 10−3 mm (0,000 001 m et 0,001 mm ).

      Micromètre – Wikipédiahttps://fr.wikipedia.org › wiki › Micromètre
      Rechercher : Comment mesurer le micron ?

  4. Bob Ménard n’a pas compris que Eric ZEMMOUR, écrivain, se met au niveau des gens en employant leur langage; c’est ainsi qu’il a répondu à son interlocutrice avec le langage des signes !

  5. Nous assistons au spectacle affligeant d’un nouveau couple genre Ceaușescu ou Balkany. Ils étaient toujours flanqués de leur « Bourgeoise idolâtre », tout comme la moitié de « Bob » qui, à chacune de ses interventions, sourire benêt figé sur les lèvres, béate et ravie d’être enfin sur la photo, est présente à ses côtés lors de toutes ses prises de parole médiatisées, notamment pour taper sur Éric Zemmour dont l’Edile Barbue regrette certainement de n’avoir jamais pu être à la hauteur « politique »…
    Décevant et propre à nous faire douter du véritable agenda de ce couple qui semble plus pressé de « monter » à Paris pour faire partie de la Cour que de se battre pour une vraie liberté de notre peuple !

  6. Pour l’électeur lambda il est bien difficile aujourd’hui de savoir qui est sincère et qui ment sans vergogne « les yeux dans les yeux » ! A voir les ténors de la politique aller dans le sens du vent dès qu’une risée s’annonce ne présage rien de bon… En qui peut-on avoir confiance ? De nouvelles girouettes politiques se déclarent les unes après les autres au fil du temps, et bien malin l’électeur qui saura déceler le fourbe avant de mettre son bulletin dans l’urne.

  7. Ne l’ appelez pas Bob Ménard car cela le faire confondre avec big Bob Dénard , un autre calibre que le branle mou de Béziers futur Lremiste

    • Effectivement le maire de Béziers est une c…… molle,et n’a rien à voir avec l’ancien mercenaire ,Bob Denard qui lui en avait.

  8. Ménard ne roule que pour Ménard , le mec n’à aucune conviction .Seul un mandat l’intersse .

  9. robert ménard arrêtez de vous épancher
    avec vos états d’âme……
    vive Zemmour…vive M.Lepen …..vive l’UNION ….

Les commentaires sont fermés.