Députés et sénateurs n’ont pas à présenter un passe pour travailler !

Comment ne pas s’en indigner et juger ce privilège inique au moment où des personnels soignants, par exemple, ne peuvent travailler s’ils ne l’ont pas ! Avec pour conséquence la perte de leur salaire, salaire souvent guère mirobolant par rapport à leurs études, à leurs conditions de travail… donc pas facile pour eux de vivre sur d’éventuelles économies quand ils n’ont eu que de piètres revenus mensuels ! D’ailleurs comme j’ai pu le constater dans ma ville où chaque semaine a lieu une manifestation anti-passe, à laquelle je participe, une collecte alimentaire est faite pour leur venir en aide !

D’où mon étonnement et ma colère d’apprendre que des bien nantis question salaires et autres privilèges, comme le sont les députés et les sénateurs, étaient dispensés de passe sanitaire pour se rendre dans leur assemblée ! Et donc un privilège de plus pour ces élus qui les collectionnent déjà, même si les privilèges semblent avoir été un peu réduits il n’y a pas si longtemps. Réduits… mais pas trop, trop… un petit, petit, petit peu en apparence pour avoir le privilège de se présenter aux élections en êtres capables de servir sans se servir ! Mais nous ne sommes pas dupes, ce métier si ingrat, que beaucoup ne feraient que par devoir pour le pays, oui ce métier attire toujours beaucoup ! Et s’ils perdent quelques privilèges, ils arrivent toujours à en gratter d’autres comme on peut le voir dans cet article daté du 26 juillet 2021 et que je n’ai découvert que récemment:

https://actu.orange.fr/politique/pass-sanitaire-deputes-et-senateurs-n-auront-pas-le-presenter-pour-travailler-magic-CNT000001CPTjX.html

On y note que des indignations se sont élevées quand même dans les rangs des élus vis-à-vis de cette exemption :

– Indignations qu’on peut imaginer sincères venant de Florian Philippot quand il dit : Eh oui, tout ça c’est pour les gueux ! Idem pour Gilbert Collard : Comme si les députés, en plus de leur immunité parlementaire, avaient une immunité sanitaire !

– Indignations qu’on peut penser surtout apparentes de 50 députés LREM qui souhaitaient que le passe sanitaire soit obligatoire pour les élus : Nous ne pouvons pas demander à nos concitoyens des choses que nous ne nous appliquerions pas ! Argument imparable mais qui n’avait aucune chance d’aboutir. Il était plutôt bienséant que ces voix de la majorité se fassent entendre pour la forme car il fallait ainsi atténuer l’effet dans l’opinion publique qui ne manquerait pas de voir de l’injustice dans un telle exception.

Oui mais… il y avait un énorme risque à demander le « passe-pour-tous » à ces « chers » élus et… je l’ignorais… nous l’ignorions… Alors Olivier Véran nous a éclairés de sa lanterne pour justifier le passe-droit légal :  Le risque d’inconstitutionnalité est élevé !!!…  Il paraît qu’en aucune façon on ne peut empêcher les élus d’entrer dans leurs assemblées : Nul ne peut empêcher des parlementaires de voter… c’est le fondement même de cette immunité parlementaire… 

Sans surprise donc, l’amendement des 50 députés LREM est vite passé à la trappe !

Au  nom de la justice pour tous, il faudrait bien, il faudra bien un jour revoir des pans de la Constitution : nul ne devrait avoir le droit d’interdire aux personnels soignants d’aller travailler, droit d’autant plus indispensable dans la période sanitaire exceptionnelle qui perdure depuis 2 ans ! Ces personnels sont de loin plus nécessaires que ces élus et politiques en surnombre et dont la réduction des effectifs ne serait pas une grosse perte et permettrait ainsi de doter les hôpitaux pour qu’ils répondent mieux à la demande médicale.

Les très nombreux commentaires qui suivent l’article précité se révèlent comparables à des cahiers de doléances visant un régime de règne détesté. On sent que les gens sont excédés de devoir subir la gouvernance actuelle : des intouchables… les saigneurs du régime… il faut les mettre au SMIC… honteux… indigne… scandaleux… écœurant… mépris des citoyens… foutage de gueule… provocation… dictature… injustice… passe-droit… ça sent la révolution !… Un commentaire m’a fait sourire : « Concernant le Sénat ce sera bien le seul EHPAD de France accessible sans passe sanitaire… »

Avait-on vraiment besoin déjà d’instituer un passe sanitaire devenu maintenant passe vaccinal ?

– Le virus a circulé allègrement malgré le vaccin ! Toutes les personnes que je connais qui ont été touchées étaient vaccinées ! Toutes les personnes que je connais non vaccinées n’ont pas été atteintes par le virus. Je repense à Olivier Véran qui, fin décembre, disait en vilipendant les non-vaccinés : Il y a peu de chances que vous puissiez passer entre les gouttes ! Je lui réponds donc à ce jour : Je ne suis pas vaccinée et je ne vois toujours pas venir le virus ! Depuis l’été dernier quand j’ai constaté qu’en Israël malgré le fort taux de vaccination l’épidémie repartait rapidement… je me suis protégée surtout des… vaccinés !

– Certains pays comme l’Espagne (taux de vaccination à peu près équivalent à la France) n’ont pas mis en place de passe sanitaire et finalement s’en sortent mieux !

Était-il donc nécessaire d’en rajouter une couche maintenant avec le passe vaccinal surtout quand ce 18 janvier, on pouvait trouver dans la presse les propos suivants de Gabriel Attal sur le Covid-19 : On a des raisons d’être optimistes aujourd’hui !

Françoise Lerat

PS : La politique de vaccination et de dépistage massifs est fondée sur des choix plus politiques que médicaux (Dr Gérald Kierzek dans Valeurs Actuelles de la semaine dernière où il conteste la responsabilité des non-vaccinés dans la crise de l’hôpital et regrette qu’une partie du corps médical ait abandonné l’éthique pour la morale).

image_pdfimage_print
13

4 Commentaires

  1. C’est ignoble le fait que députés et sénateurs soient exemptés de pass vaccinal alors qu’ils devraient être les premiers à montrer l’exemple. C’est salaud mais il ne faut rien attendre de bon de ces gens là qui se servent plus volontiers qu’ils ne servent. L’état catastrophique de la France après 40 ans en est la preuve formelle.

  2. Ho ? ils seraient donc privilégiés par les lois qu’ils nous imposent ? Quelle découverte !!! Un peu de bon sens voyons : ils ne font que ça ! et c’est vous qui les y autorisez !!!

  3. « Députés et sénateurs n’ont pas à présenter un passe pour travailler ! »
    Ni pour accéder à leurs « cantines » de luxe.
    Vivons heureux, vivons cachés.

  4. Les députés et sénateurs ne sont pas vaccinés, voilà pourquoi…
    Quant aux personnes injectées, elles ont un système immunitaire au + bas, un rhume devient une grippe, et une grippe une pneumonie, rebaptisées « covid-19 » !

Les commentaires sont fermés.