Députés LREM, qui sème le vent récolte la tempête

Publié le 1 août 2019 - par - 31 commentaires - 1 207 vues
Share

On commence à prendre peur dans les étages, et c’est peut-être de là que reviendra la raison.

Un soulagement trompeur
À la fin du printemps, le pouvoir croyait avoir maté la révolte populaire des Gilets jaunes. Castaner avait matraqué, éborgné, les juges avaient emprisonné. Les nervis de l’ultragauche avaient vidé les cortèges par la violence, créant ainsi la demande d’ordre. Le Président avait anesthésié une partie de l’opinion avec son monologue marathon. Les élections européennes étaient passées et la droite orléaniste était venue au secours du pouvoir déserté par son électorat de gauche. Ouf, c’était la fin du cauchemar et on croyait avoir repris la main. L’attelage brinqueballant était sorti du gué et on allait donc pouvoir accélérer à fond et profiter de l’effet de sidération pour passer les réformes qui fâchent : assurance chômage, retraites, lois sociétales sur la PMA et faire voter les traités scélérats.

Rien n’est réglé, au contraire, les raisons du mécontentement se sont envenimées
Pourtant, malgré cet apparent soulagement, absolument rien n’a été réglé des problèmes de fonds qui minent la société française et qui ont jeté dans la rue des centaines de milliers de personnes dont on n’entendait jamais parler. En particulier, la question migratoire qui obstrue le paysage politique a été complètement évacuée alors que par ailleurs les Français n’ont rien vu venir de ce qui leur avait été promis pour améliorer leur situation. Au contraire, entre prélèvement à la source et serrage de vis sur les prestations sociales, leur pouvoir d’achat a encore été laminé, tandis que les prix des biens de consommation courante flambent. Enfin, la signature du pacte de Marrakech qui ouvre toutes grandes les portes du pays et organise le dépouillement des Français au profit des nouveaux venus a encore accéléré l’invasion dont chaque Français peut mesurer, à l’œil nu, qu’elle est en train de submerger le pays. Même s’ils n’en sont pas encore à pouvoir le formuler publiquement, cette fois-ci, ils ont bien compris qu’on était en train de les dépouiller pour habiller les nouveaux venus.
Et donc le feu continue de couver sous la cendre et l’incendie menace de reprendre de plus belle.

La contestation est en train de changer de forme, elle se personnalise
Les gens ont compris que les défilés en centre-ville ne servaient rien, ils ont compris que tout se passait à Paris et qu’une fois le coup raté à l’acte 4, rien ne serait plus possible. En effet, pris de panique suite à cet épisode, le pouvoir a considérablement durci la répression. Les moyens extrêmes du totalitarisme ont été employés pour mater le rébellion ; au point que la presse et les observateurs étrangers s’en sont émus. Des lois liberticides ont été votées interdisant toute contestation sur les réseaux sociaux et même dans certains cas de manifester. Les activistes ont été fichés, inquiétés, traqués, emprisonnés. La marmite est cadenassée, la soupape de sécurité a été fermée ; et donc, la pression monte dangereusement sans trouver d’échappatoire.

Aucun moyen de se faire entendre, des corps intermédiaires désavoués incapables de jouer leur rôle stabilisateur et un pouvoir forcené qui ne veut rien lâcher et qui au contraire se crispe dans l’autoritarisme, l’arrogance et la provocation.
Résultat : faute d’exutoire, faute d’être entendue, la colère s’est transformée en haine et la haine s’est focalisée sur la personne de Macron et par contact sur tout ce qui lui est proche ou qui le soutient. Le Président est systématiquement hué lors de ses sorties publiques : finale du championnat de France de rugby, sortie ridicule du palais de l’Élysée en chef de guerre juché sur le command car. Chaque fois que Macron sort et malgré le cadenassage du périmètre, il est hué. Et maintenant, par simple contact, ce sont les députés LaREM qui sont directement visés là où ils sont, c’est-à-dire dans leur département d’origine, dans leurs permanences et sans doute bientôt à leur domicile personnel. Tout ce qui vient de Macron est détesté, tout ce qui touche Macron est haï et donc les députés qui sont ses créatures et qui le soutiennent sans nuance se retrouvent maintenant en première ligne et c’est sur eux que se cristallise désormais la haine.

Quoi de plus naturel en somme ?
Pour la plupart sortis du néant, sans expérience politique et devant tout au seul Macron, les députés LaREM supportent le régime et votent les lois comme au plus beaux jours du centralisme démocratique. Le Parlement est devenu une chambre d’enregistrement qui ne représente absolument pas l’opinion majoritaire ni l’intérêt supérieur du pays. Par ailleurs, l’opposition est inexistante et personne n’interpelle plus le pouvoir au Parlement. Les Français ont le sentiment de ne plus être représentés, de ne plus être écoutés, d’avoir été trahis. À cela s’ajoutent les affaires qui les contrarient au plus haut point. S’ils ont toujours supporté que les princes se gobergent, c’était à condition qu’ils fassent leur travail et surtout qu’ils protègent les intérêts supérieurs du pays. Or là, non seulement ils ne les défendent plus, mais ils les bradent. Tout cela est littéralement insupportable. Et donc, les Français ont nettement le sentiment que non seulement ils se sont faits gruger lors de l’élection présidentielle et lors des législatives dans la foulée, que ce pouvoir est très mal élu, qu’il est illégitime ; mais que dans le même temps, plutôt que de chercher un compromis conforme à l’intérêt général et acceptable par tous, il impose de manière forcenée une politique qui ne convient qu’aux seuls ultrariches et aux vainqueurs de la mondialisation, qu’il submerge le pays sous la migration et qu’il organise le dépouillement de la classe moyenne de souche ; écrasant le peuple et le défiant sous sa morgue.

Les députés dernier rempart contre la dictature, directement sous pression
Ces sont donc maintenant les députés LaREM, derniers supporters de ce pouvoir haï, qui vont se retrouver en confrontation directe et personnelle avec le peuple ; ou du moins la partie du peuple qui n’a plus rien à perdre et qui agit pour compte de la majorité silencieuse et opprimée. Cette mise en regard ne se fera pas dans les urnes, mais physiquement, là où ils sont. Qui sème le vent récolte la tempête. Il n’y a plus de débat démocratique dans ce pays, plus d’opposition, plus d’exutoire à la contestation pacifique. La situation est telle que le pouvoir l’a faite : verrouillée et explosive, et il en est le seul responsable.
Certains députés l’ont sans doute compris, un peu tard, et tentent de se désengager. Les plus avisés ont refusé de voter la mise en place du Ceta. Ils ont bien fait et ils seraient encore mieux avisés de parler à leurs collègues et de les inviter à se désolidariser du pouvoir exécutif avant que les choses ne se gâtent vraiment. Par la violence encore contenue, les Français leur font comprendre qu’ils ont intérêt à se désolidariser de ce pouvoir dictatorial et à jouer leur rôle, justement démocratique. Tous les contre-pouvoirs ayant été broyés, ils sont le dernier contre-pouvoir face à la dictature. Soit ils s’en désolidarisent, soit il se pourrait qu’ils aient à affronter l’Histoire dont on sait qu’elle peut basculer dans le tragique.

La peur est parfois bonne conseillère, souhaitons tous qu’elle le soit.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

31 réponses à “Députés LREM, qui sème le vent récolte la tempête”

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Aux innocents les mains pleines. Merci à ce stagiaire en journalisme insuffisamment briefé qui a involontairement révélé ce que nous nous en doutions déjà, voire convaincus de ce qui suit : https://www.dreuz.info/2019/08/01/presse-quelquun-a-oublie-de-dire-a-un-stagiaire-de-ne-jamais-dire-la-verite-dans-un-gros-titre/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

  2. Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    De ce que je peux conclure au vu des déclarations de ces fantoches :
    – Dictature : Ferme ta gueule ! (Lois liberticides en tous genres, la loi Avia en première mire)
    – Démocratie : Cause toujours !
    Ce sont les seules marques de fabrique de larem : le « en même temps » de macron par excellence en résumé.

  3. POLYEUCTE dit :

    Etranges similitudes avec les prémices de 1789…
    Jacqueries, attaques de nobliaux, de Fermiers Généraux, etc…
    Seule différence… essentielle ?
    L’information était Nulle, maintenant, elle Déborde !

    • RODRIGUE dit :

      Maintenant, il y a des caméras partout, on peut vous prendre en photo car tous les portables ont cette fonction et vous êtes géo localisables en permanence grâce à votre téléphone donc, avant de faire un sale coup, maintenant il faut réfléchir quitte à faire voyager le dit portable à grande distance du lieu de la permanence qu’on veut saccager.

    • Le Blob dit :

      C’est pour ça (((qu’ils))) font des lois Avia, que l’ONU se mêle de nos libertés, et j’en passe. Ça sent l’oignon, ils ont les jetons, bientôt jaune devant et marron derrière…et bien rouge entre deux.

  4. Peau de la Vieille Hutte dit :

    Si nassera Keder (orthographe incertaine) est devenue députée avec ses 7 000€ mensuels pour les LREM (circonscription du Rhône), alors moi j’aurais aussi bien pu me présenter à sa place, je serais élu à l’heure qu’il est et je me serais goinfré. Une vidéo circule sur ce triste personnage. Vous pouvez facilement la trouver, vous vous rendrez compte de sa diction formidable !

  5. JEAN dit :

    Macron a été élu par 24 % des votants, c’est son socle électoral du premier tour, les autres voix au second tour sont venues des reports de voix, qui est la partie la plus fluctuante d’un électorat, les gens qui l’ont suivi au second tour l’ont fait par intérêts ou par peur de l’inconnu, c’est parmi eux que se trouvent ceux qui regrettent leur vote et ils seront de plus en plus nombreux, car macron ne s’intéresse pas à cette partie de l’électorat, si quelqu’un de solide se présente à droite les jeux sont faits pour lui, cette personne ne peut pas être la poissonnière qui change constamment d’avis, c’est pour ça que macron la veut en 2022 face à lui

    • RODRIGUE dit :

      C’est parce qu’elle est un repoussoir, il vaudrait mieux un Mariani qui vient des LR et peut en faire venir d’autres.
      Macrotte veut absolument Marine en face en 2022, c’est une évidence.
      JEAN, combien de bougnoules dans les électeurs de macrotte.
      ,

  6. limone dit :

    Je suis d’accord avec tout ce que vous dites, avec quelques bémols : Je ne me résouts pas à lire que les défilés n’ont servis à rien, ils montraient que les GJ étaient encore là pour les derniers rassemblements! Quant à la révolte des GJ dont vous parlez, attention car je ne suis pas sûr que ce soit des GJ ! c’est un problème car par expérience nous savons que ceux qui cassent comme à l’Arc de Triomphe, casses inutile alors, sont dûes à des extrèmes gauche ..c’est à dire par ceux qui ne sont pas sur ce site, si vous voyez ce que je veux dire.. alors le seul contre pouvoir qui restait ce sont les députés certes, mais alors OK, nous allons tout droit dans un conflit majeur ! ce conflit que l’on peut appeler de nos voeux mais pour qui ? car à la fin nous serons face à « ces  » personnes qui ne

    • limone dit :

      suite ..qui ne pensent pas comme nous ! et alors nous devrons faire aussi notre révolte contre les autres révoltés ? Je le vois chez moi , le groupe a disparu car complètement gangréné par des extrèmes gauche qui utilisent le mouvement ! j’aurais préféré de loin une plainte déposée comme c’est le cas en Allemagne contre le pr ..dont nous avons eu connaissance par Anne Schubert que je remercie vivement , car lorsque les institutions auront disparues je ne donne pas cher de la peau des personnes âgées, des mères de famille et des enfants ! je dis çà !!!

    • martin moisan dit :

      Salut Limone, j’ai été avec les gilets jaunes sur les ronds points et dans les cortèges. j’ai relaté toute l’évolution du mouvement dans toute une série d’articles que vous pouvez voir dans les archives. Cherchez mon nom dans la liste des auteurs et voyez ce que j’ai écrit.. En particulier sur le rôle de l’utra gauche, de LFI et des casseurs coalisés avec le pouvoir pour discréditer les gilets jaunes de la France périphérique. En fait les gens comme nous. J’étais sur mon rond point jusqu’au européennes.
      Bien à vous.

  7. Patrick Granville dit :

    Geniale analyse. Merci Martin.

  8. Fleur de Lys dit :

    hi hi hi ! La préfecture de Toulouse et deux permanences LREM visées par… des tonnes de fumier – vidéo
    https://fr.sputniknews.com/france/201908021041851320-la-prefecture-de-toulouse-et-deux-permanences-lrem-visees-par-des-tonnes-de-fumier–video/

  9. ADLER dit :

    Ce n’est pas devant les permanences qu’il faut déverser du fumier, car je parie que ce sont les employés municipaux qui le retire et nettoient . C’est leur tête qu’il faut plonger dans le purin. Y en a marre de cette bande de ploucks incompétents, opportunistes, au garde à vous devant l’exécutif et qui votent des lois qui nous détruisent, qui détruisent notre agriculture, nos services publics, tout en ayant de bonnes rémunérations, privilèges, avantages et bonnes retraites. Regarder le parcours de ces guignols de Députés, sénateurs, ministres et président par défaut. C’est désolant. Ils ne sont la que pour la gamelle à nos frais. il faut que cela cesse.

  10. Fleur de Lys dit :

    “Attentat” dans une permanence LREM : une rescapée du Bataclan répond aux propos de Castaner
    http://by-jipp.blogspot.com/2019/08/attentat-dans-une-permanence-lrem-une_2.html
    https://francais.rt.com/france/64781-saccage-permanences-lrem-castaner-compare-actes-attentats
    Une rescapée du Bataclan lors des attentats du 13-Novembre lui a répondu sur Twitter.
    Bonjour @CCastaner ayant été au Bataclan et ayant donc survécu à un véritable attentat, je vous invite à faire attention aux mots que vous employez, aux gens que vous blessez et SURTOUT A DEMISSIONNER. Vous êtes indigne de votre fonction et vous devriez avoir honte. Merci.

    • amril dit :

      Ils font très attention aux mots, ceci n’est pas involontaire mais au contraire, une façon de se victimiser aux yeux du franchouillard très émotif.

  11. jerome dit :

    il faut les pendres en place publique !!!!

  12. Jill dit :

    LREM pourra compter ses abattis aux prochaines
    élections… Je crois qu’on a avec ces tordus hétéroclites l’AN la plus nulle depuis plus d’un siècle.

  13. Joël dit :

    Castaner compare le saccage des permanences Larem à des attentats.
    Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps, lui et ses comparses riaient à gorge déployée quand c’était une permanence du RN qui était détruite par ses sbires antifas.

    • ADLER dit :

      CASTANER n’est qu’un charlot, un pantin, un ex-voyou qui s’est pris pour VIDOCQ. Un personnage aurait du prendre’ sa fonction : le Juge anti-terroristes TREVIDIC qui a été mis au placard. CASTANER doit être viré.

  14. didile dit :

    « le temps détruit tout ce qui se fait sans lui » C’est d’un certain Lamennais .
    Macron a voulu monter, à toute vitesse, un parti bricolé à partir des apostats de tous les autres partis qui ont cru voir une grosse marmite avec plein de bonne soupe dedans .
    Mais pour qu’une soupe reste chaude ,il faut entretenir le feu et pas jeter de l’eau dessus.

  15. Be cool dit :

    Bien vu…faut harceler les elus dans leur permanence lils doivent re’dre des comptes au peuple…les gj n ont pas ose, ils ont prefere defile survles champs alors qubenregion ce type d action aurait eu plus de resonance,fini ronds oints defile s a haut risque ..faut taper la ou sont ces planques de la rem

    • Marnie dit :

      Des députés qui agissent contre les intérêts de leurs administrés c’est pas banal. Depuis le début LAREM a agi clairement contre la France et ses habitants. C’est une honte. Il faut qu’ils en bavent.

  16. patphil dit :

    ils récoltent la tempête (dans un verre d’eau)

  17. Jacques Chassaing dit :

    « le feu continue de couver sous la cendre et l’incendie menace de reprendre de plus belle ». Assurément.

  18. GAVIVA dit :

    ça c’est un pet, pas une tempête. Pas encore……