Dernier maquis, film de Rabah Ameur-Zaïmèche

ou « La petite mosquée-entreprise »,
ou  » Ne prenez pas Dieu comme délégué du personnel
S’il y a un film que les laïques doivent voir, c’est bien ce film !
S’il y a un film que les laïques peuvent décrypter, et comprendre sans problèmes, c’est bien celui-là :
Dans une entreprise au fond de nulle part, des palettes qui servent à transporter des marchandises. Rouges, les palettes. Il paraît que c’est important, la couleur. Le patron s’appelle Mao, il est musulman, mais il exploite honteusement ses ouvriers, maghrébins ou noirs, musulmans comme lui. Il va utiliser l’islam pour refuser l’augmentation des salaires et diviser les ouvriers. Parmi ces ouvriers, l’imam qu’il a choisi est son collaborateur de classe :
– Tu essaies de convertir ceux-ci, et tu surveilles bien ceux-là ! ».
Où l’on voit que la religion est au service des classes dominantes, mais un certain Karl Marx l’a déjà dit .
Un groupe de mécanos maghrébins va se faire « virer », Mao n’en a plus besoin. Mais ces ouvriers ont bien compris le pourquoi de la petite mosquée dans l’entreprise et ils sont bien décidés à ne pas se laisser faire. Ils se posent enfin la question : » Que faire ? Si on « montait » un syndicat ? »
Les ouvriers d’Afrique noire, eux, plus précarisés, plus exploités encore se sont fait « avoir » par le discours du patron-imam (ou de l’imam-patron, ils ont le même discours). Ils se désolidarisent de la lutte de leurs » frères » en religion, leur patron est tellement gentil avec sa petite mosquée où ils peuvent prier !
Ce film démontre ce que nous, laïques, ne cessons de dénoncer :
– la religion fait son entrée partout avec sa petite mosquée, à quand la petite église, le petit temple ? Dans les entreprises AUSSI.
– Libéralisme et religion s’accordent comme larrons en foire
Il vaut mieux ne pas avoir Dieu comme délégué du personnel !
Mais plutôt se tourner vers les organisations syndicales et faire appel à tous les organismes qui défendent par la loi des hommes les droits du travail et les droits des travailleurs.
Ce film est très drôle et vous passerez un bon moment.
PS : J’ai lu sur le Monde du 22/10/2008 l’entretien accordé par le réalisateur (mais je me méfie du Monde, son côté défenseur des religions). Monsieur Rabah Ameur-Zaïmeche aurait dit :  » L’islam, c’est certes un appareil idéologique de contrôle, mais qui peut être une organisation communiste primitive ».
Ah non ! Le communisme, ce n’est pas cela ! Il n’a d’ailleurs été réalisé nulle part. Relisez Marx, monsieur le réalisateur !
Mireille Popelin

image_pdf
0
0