Des chars et des hommes : des élites en guerre contre nous

Nous apprenons que les Allemands acceptent de livrer des chars et il se peut que les Américains en viennent eux aussi à livrer leurs chars. Voilà une nouvelle étape dans la logique de guerre, sans que personne n’envisage la diplomatie ou la paix.

Il se peut que les belligérants aient commis la même erreur de diagnostic sur l’adversaire. Les Occidentaux rêvaient sans doute de l’efficacité de leurs mesures de sanctions économiques qui auraient raison de l’économie russe. Cette hypothèse dispensait de penser une guerre longue. La Russie tomberait et vite. Il est possible que les Russes aient commis la même erreur de diagnostic en ne croyant pas que les Occidentaux financeraient et s’engageraient dans la guerre. Eux aussi ont peut-être fait le pari de l’effondrement rapide de l’Ukraine.

Or, les belligérants et leurs alliés ont renouvelé leurs efforts pour que la guerre dure. Les armes choisiront le vainqueur. A ce petit jeu, les Occidentaux se sont pris au piège de leur promesse de victoire. Il faut donner des munitions, former, envoyer des mercenaires, mettre à disposition des technologies. Avec le même état d’esprit, les Russes mobilisent leurs supplétifs : des Tchétchènes aux mercenaires de Wagner. Et on achète des armes aux Iraniens, aux Nord-Coréens.

La bataille n’a pas donné un vrai vainqueur, un an après. Les Russes renforcent leurs armées et lèvent quelques centaines de milliers d’hommes. Les Occidentaux forment encore et encore et fournissent de plus en plus de matériels, les stocks soviétiques étant épuisés. Et la bataille ne donne toujours pas de vainqueur. Nous franchissons actuellement un nouveau cap, celui de l’envoi d’armes lourdes qui devraient faire basculer la guerre, nous dit-on. Les Occidentaux épuisent leurs stocks et commencent à affaiblir directement les armées des pays de l’Est qui donnent aux Ukrainiens les outils de leur propre défense : une imprudence peut-être.

Il y a fort à parier que cela ne donne pas demain un véritable vainqueur. Les forces en présence vont de nouveau rester sur leurs positions et, dès que l’un faiblira, ces alliés le soutiendront de nouveau pour ne pas reculer. Alors qu’allons-nous faire dans quelques mois après l’envoi des chars ? Il y a malheureusement fort à parier que l’Ukraine manque de la première main d’œuvre de la guerre : les hommes. Aucun média n’a enquêté sur l’état de l’armée ukrainienne. Combien de morts ? Combien de blessés hors de combat ? Combien d’hommes de nouveau mobilisés depuis le début de la guerre ? Étrangeté du moment, Zelensky durcit les sanctions contre les déserteurs, la désobéissance sur le champ de bataille. Étrange ! Y aurait-il un climat de mutinerie ? Des braves gars qui ne veulent pas mourir, pour pas grand-chose, en tuant leur cousin d’en face ? Il se pourrait bien que Zelensky continue demain ses surenchères. Après les chars, il sera question des hommes. Pas à pas, l’Occident se met dans le piège d’une guerre directe.

Or, à ce jour, quel est donc l’intérêt d’aller directement à la guerre en y mettant nos militaires dans quelques mois ? On trouvera l’astuce de brigades internationales peut-être. Mais pourquoi aller sacrifier nos militaires ou des volontaires en Ukraine ?

Y a-t-il un enjeu de survie ou d’atteinte directe à notre sécurité ? Sommes-nous en état de légitime défense avec une agression sur notre sol ? L’Ukraine qui n’intéressait personne il y a quelques années, sauf les stratèges qui voyaient bien l’intérêt d’aller au plus près de la Russie pour l’encercler, puis un jour l’agresser, mais quelle passion soudaine tout de même.

Y a-t-il un enjeu d’alliance qui justifierait notre implication du fait d’une appartenance à un pacte commun ? L’Ukraine n’est pas dans l’UE, elle n’est pas dans l’OTAN.

Y a-t-il un enjeu géopolitique de nature à justifier le sacrifice de nos armées avec un risque de déflagration ? Sauf à considérer que la Russie est une menace insoutenable, l’urgence d’une guerre avec la première puissance nucléaire de la planète semble tout de même irrationnelle, très excessive.

Qu’est-ce qui peut donc motiver ces passages successifs, étape par étape, d’un soutien logistique à une présence de plus en plus manifeste, sans jamais envisager une sortie diplomatique à cette affaire, qui nuit à toutes les puissances occidentales, Russie incluse ?

Je ne vois que trois hypothèses à ce stade.

La première est celle du grand profit qu’en retirent des puissances qui vont finir par remplacer les vieilles puissances occidentales, si elles continuent à se faire la guerre entre elles. Comme si les deux premières Guerres mondiales n’avaient pas appris qu’elles conduisirent à l’effondrement des deux premiers empires : français et anglais. La Chine et l’Inde doivent tranquillement attendre leur heure. N’assistons-nous pas à un suicide collectif des nations occidentales ? La Chine ne pousse-t-elle pas les Occidentaux à s’affaiblir entre eux selon la vieille et sage devise : diviser pour régner ? Il se peut bien que la Chine persuade les USA qu’il faut agir. A ce jour, la Chine nous affaiblit tous parce qu’elle exerce de sourdes pressions mais aussi des séductions, mélange de fascination et de crainte. La plus grande des batailles est celle qui n’est pas livrée, enseigne Sun Tzu dans L’Art de la guerre ! Voyons-nous bien notre intérêt dans cette affaire ?

La seconde est celle de la fuite en avant d’un capitalisme occidental en ruine, avec des États en faillite (USA en tête) tentés par la guerre totale pour annuler les dettes, détruire les créanciers, changer les règles du jeu, essayer de se sauver. La guerre pour se refaire. Les élites occidentales sont coutumières de ce cynisme de la guerre pour s’enrichir et bousculer les peuples insoumis. La guerre est une punition infligée à ses propres populations. L’histoire sait qu’il en est ainsi. Il y a un peu de cela dans l’attitude belliqueuse, surtout en France ou en Angleterre ; pays en vrac, dont les élites cherchent à sortir de l’ornière, avec la guerre même.

La troisième est celle de la toute-puissance de l’appareil militaro-industriel et des services américains qui veulent dominer le monde et asseoir leur puissance impériale, même s’il faut en passer par une 3e Guerre mondiale, au risque de ravager pour la première fois dans l’histoire le continent américain. Peut-être sont-ils sûr de leur bouclier (Initiative de Défense Stratégique) surnommé Guerre des étoiles et lancé en 1983 par le Président Reagan prolongé par le Ballistic Missile Defense Organization depuis Clinton ? Qu’en savons-nous vraiment ? Le Pentagone ne commande-t-il pas les affaires avec quelques guerriers fous qui nous ont entraînés dans une multitude de destructions de peuples et de nations : Irak, Syrie, Libye, Afghanistan … ?

Mais je vois surtout aujourd’hui un impératif populaire, démocratique et spirituel : celui de la résistance à la guerre, celui du refus de la haine. J’avoue être surpris du silence de nos politiques et de l’absence des institutions religieuses pour activer un grand mouvement international pour la Paix. Aucun d’entre nous ne veut la guerre en France ou en Europe, aucun d’entre nous ne peut imaginer que faire l’Europe pouvait nous conduire à la guerre contre une grande nation occidentale. Comment pouvons-nous continuer à être les otages de quelques oligarques ukrainiens qui, dans la pure tradition mafieuse, nous mettent le fusil sur la tempe, avec quelques chantages à la clé sans doute, pour accomplir avec eux des violences illégitimes ? Aux Ukrainiens d’assumer leurs choix politiques, leurs rivalités, leur nationalisme exacerbé, leur haine des Slaves, leur hégémonie linguistique que l’U.E. a elle-même dénoncée en son temps. Libre à eux de vouloir conquérir la Russie, d’exterminer la langue russe, de persécuter les religieux orthodoxes, ce qui commence à susciter quelques inquiétudes.

J’ai écrit le 9 janvier un article sur la grande corruption en Ukraine à partir du rapport de la cour des comptes de l’U.E. Les faits récents du limogeage d’une partie du gouvernement ukrainien donnent raison à cette analyse. Maintenant, lançons tous un mouvement pour la paix en Europe. Arborons un insigne, manifestons aussi, interrogeons nos élus, animons les réseaux sociaux, intervenons dans les fils de discussion des grands médias mainstream. Il est vraiment temps de dire que cette guerre ne sert à rien, qu’entretenir cette guerre est criminel, comme il fut criminel d’entretenir la guerre entre l’Iran et l’Irak dans les années 1980. Le ressentiment des nations de l’Est européen est aussi le signe pathétique d’un échec de leur intégration à un projet de paix en Europe. Ces nations n’ont pas pardonné, elles veulent une revanche pour le joug soviétique là où Français et Allemands ont su se pardonner malgré trois guerres fratricides en moins d’un siècle. 

Pierre-Antoine Pontoizeau

image_pdfimage_print
29

39 Commentaires

  1. Cette guerre se fait entre trois protagonistes : la Russie, l’Ukraine, l’Occident (appelons-le ainsi). Si tous prévoient qu’elle va durer, elle fait les affaires des Occidentaux qui y voient là le moyen de tester leur matériel et leurs tactiques en grandeur nature, mieux que les habituelles manœuvres de l’Otan.
    Les Russes font de même, qui ont l’avantage en répliquant de pilonner le maillon faible de cette composition, le petit Ukraine, qui est le seul à souffrir. Quand celui-ci sera épuisé, mortalité militaire insupportable et économie détruite au point d’impliquer des années de misère, c’est lui qui jettera l’éponge et demandera des termes pour la paix. Arroser l’Ukraine de matériel ne fera que prolonger son agonie. Mais les USA ne se préoccupent pas plus du sort des Ukrainiens qu’ils ne se sont souciés de celui d’autres de leurs alliés.

  2. Ces crétins congénitaux de pseudos « dirigeants européens » sont occupés de nous amener doucement la guerre a notre porte en fournissant des armes a l’autre clown de Zelensky .J’espère que Poutine mettra le paquet pour lui foutre une déculottée a cet histrion .

  3. Je me contrefous de la Russie, à part que question dictature, je n’ai pas l’impression que ce soit pire du côté Est des monts Oural qu’ici. Donc que Poutine vainque, que les Macron, Biden, Scholtz, Van der Leyen, que tous ces pourris aillent dans les poubelles de l’Histoire, si nous nous débarrons d’eux, nous pourrons nous redresser en tant que civilisation. Avec eux, nous sommes condamnés à mort.

    • Fradth : Moi je ne contrefous pas de la RUSSIE , par contre j’adhère totalement à vos propos . Que Poutine nous débarrasse de toute cette chienlit « européenne » .Tout ces parasites nous apporterons le chaos .

  4. les BOCHES sortent 14 LEO 2 de la naphtaline , 14 chars! , c’est une compagnie , servie par un équipage allemand entrainé, celà représente Un quart d’heure d’engagement face à la 8ème Armée de la Garde, avant de finir en son et lumières !ce serait ridicule et risible , si ce n’était tragique d’avoir de tels imbéciles aux commandes de l’occident , et si ces piqures de moustiques ne finiossaient par gravement foutre en rogne l’ours POUTINE ;les russes vont finir par foutre sur la gueule aux va t en guerre de l’UE

  5.  » L’Ukraine qui n’intéressait personne il y a quelques années … » Nous pensons au contraire que l’Ukraine intéresse beaucoup de monde depuis plusieurs années. Souvenons-nous de cette conférence tenue à Kiev en 2015 où nous avons pu rencontrer les Fabius, Glucksmann, Straus-Kahn, l’inévitable BHL et d’autres encore qui n’ont pas voulu commenter les raisons de leur présence quand les représentants américains (absents des accords de Minsk) affirmaient publiquement, à qui voulait bien l’entendre, que « les intérêts stratégiques américains étaient en Ukraine » (voir le documentaire « Ukraine : les masques de la révolution » de Paul Moreira Spécial Investigations)

    •  » l’Ukraine intéresse beaucoup de monde depuis plusieurs années », la Pologn,e aussi, la France , la Bolivie, la Patagonie….mais on ne dira pas qui est intéressé par prudence…

  6. Sur tous les plateaux TV on entend que des Généraux qui n’ont pas d’expérience du combat ,pour déblatérer ça déblatère ,rien de plus adios Gringo !

    • Sitting Bull: J’ai fait la même analyse ; tout ces charlots de « généraux » qui n’ont jamais connu de conflit « guerrier » , parade sur les plateaux télé a supputer , supposer , penser que , déblatérer des tas de conneries sur le conflit Ukrainien . Quoi que c’est bien payé !

  7. Il est évident que de donner des armes , quelles quel soient,au pantin du système marque un positionnement et donc tous ces pays fournisseurs ont déclarés la guerre a la Russie. Nous sommes submergé par les illégaux que l on ne renvoie pas et qui agissent mortiferement sur notre sol . Il est alors temps que cette guerre prenne de l ampleur pour ce grand réseat ne soit pas celui du pd fondateur de Davos .Il n y a pas d autres issues possibles pour s en sortir.

  8. VP peut foutre un énorme bordel en Oxydant en réveillant des agents dormants du FSB y présents : ceux – ci se feront un plaisir de sortir toutes les gammes du terrorisme : cyberattaques hypermassives, attentats à la bombe, liquidations ciblées de politichiens , journaputes de type LCIA / BFM,attentats dans des centrales électriques, explosions de raffineries de pétrole oxydantales , …
    Au fait , VP envoie – nous du matériel pour les aider , je ne précise pas lequel mais il est extrèmement ravageur 😁😁😁

    LCIA , la chaîne la plus pourrie du monde, en a parlé et j’ avoue attendre avec impatience le début de la fête

  9. Ces chars ne sont qu’une péripétie qui n’impressionnera nullement les Russes. D’abord parce qu’ils seront grillés dès leur mise en service (sinon avant) par autant de missiles. Ensuite, parce qu’ils sont avant tout des annonces médiatiques, ils ne détourneront pas des véritables objectifs militaires.
    Lors des guerres navales du 18e siècle il était dit que les Français tiraient à démâter (un navire sans gréement est vaincu) cependant que les Anglais tiraient à balayer le pont pour tuer les équipages (pas de marins, bateau inutile).
    Il en est de même ici. L’Ukraine peut aller se servir tant qu’il veut au supermarket USA, les personnels écrasés de son armée sont irremplaçables. Le matériel sans servants, sans pilotes, sera inutile.

  10. Parole parole avant de disparaître Byzance discutait du sexe des anges
    L’occident décadent subira le même sort

  11. micron , ta guerre on en veut pas et arrête de faire le con avec nos impôts !

  12. pour ma part je penses que la 2ème solution parait plausible , les économies sont sur les rotules , la dette est désormais abyssale , notre menteur national n’a d’autre choix que de distribuer des chèques pour acheter la paix sociale , mais qui va rembourser ? ils sont en train d’appauvrir les populations afin de leur faire accepter l’inacceptable et c’est toujours le petit peuple qui va trinquer une guerre effacera les dettes et les compteurs remis à zéro , les élites mafieuse pourront ainsi reprendre leurs activités financières criminelles en toute impunité

    • Tout a fait, tres bon raisonnement et il en est de meme pour les USA! ce que fait macron et du copier coller de l’administration biden avec cette fougue que macron a de plaire a biden et autres oligarques.

  13. Des élites… si l’on accepte que les supplétifs des Bilderberg et autres Davos’istes sont des élites. Des élites ou des apatrides?
    La guerre contre la Russie est menée par les US AVEC son armée mondialiste dite « NATO ». De l’atlantique nord jusqu’aux rives est du Pacifique qui bordent la Russie. C’est ce qu’est devenu le traité de l’atlantique nord auquel Sarkozy avait re-soumis la France. Macron s’en sert et en abuse avec l’argent du contribuable.
    Après les oligarques, rassasiés de fric, place à un autre pantin, zelenski.
    Les journaleux racontent: « zelenski a fait ci, zelenski réclame çà!
    Derrière le masque du comédien il y a la voix des biden, macron, sholtz et autres mondialistes.
    L’occasion de placer son gaz de schiste était trop belle pour les US. Et affaiblir l’un des derniers états encore souverainiste », une aubaine pour l’europe du fric.

  14. l’explication économique me semble un paravent.Décrire le levier (l’économie) utilisé pour effondrer la Civilisation n’est peut être pas pertinent. La seconde guerre mondiale a prouvé que l’explication économique est insuffisante. l’opération s’appelait opération overlord (suzerain) et les yankees parlaient d’invasion de l’Europe, voir les revues d’époque, et non de libération, ce que confirme G Friedman dans ses discours
    Les injections de la mort n’ont pas été inventées en trois semaines, la préparation covidesque a nécessité une préparation, l’invasion de l’Europe n’est pas un hasard, les nombreuses agressions au poignard qui ont lieu en plein 6 eme arrondissement montrent que tout est perméable à la « peste ».
    La haine anti Russe/orthodoxes suinte la haine envers la civilisation chrétienne,
    la situation est donc plus grave qu’une histoire de fric, quels que soient les chiffres

    • 100% d’accord avec vous Phiphi, tout a été prévu, planifié, organisé…il est vrai que nous sommes tous des complotistes.. souvenez vous:  » on a souvent tort à avoir raison trop tôt.. » « ILS » veulent la 3° guerre mondiale, « Ils » l’auront, c’est certain, le reste n’est que littérature, ou prêcher dans le désert si vous préférez.. il faut nous préparer les amis à cette triste réalité….

  15. Le seul enjeu de l’occident, c’est son orgueil. Voir le camp du bien perdre la face n’est tout bonnement pas possible, quitte à tout sacrifier et nous sacrifier jusqu’au dernier.
    Ne soyons pas dupe, pour que la guerre s’arrête, il faudra d’abord arrêter nos dirigeants, sinon, comme vous dite, après les armes, ce seront les hommes. Et on devine qui ils enverront au casse-pipe.

    • Ce sera la future étape ; elle a déjà débuté en Ukraine où, pour remplacer les milliers de pauvres types hachés menu par l’artillerie russe, les recruteurs interpellent dans les rues des gens de tous âges et les embarquent direct pour les envoyer au front. Et il est d’ores et déjà certain que les troupes régulières occidentales n’arrêteront pas les Russes en Ukraine ou ailleurs. Reste à savoir si ceux-ci maintiendront leurs objectifs de guerre initiaux ou s’ils envisageront de pousser leur avantage s’ils devaient se retrouver en position de force.

  16. l’ue c’est la paix! disaient ils autrefois!les chars allemands vont pouvoir aller du coté de koursk (dernière bataille de chars en 1943) pour démontrer aux russes que l’histoire est un éternel recommencement.

  17. Merci de votre questionnement très élaboré dessinant bien des perspectives. Pour le moment, j’ai juste retenu deux choses :
    1/ l’Occident engloutit un matériel précieux, y-compris en dévêtant ses propres armées faméliques pendant que les Russes subissent très peu de pertes et dévorent littéralement tout ce qui est envoyé contre eux
    2/ la Russie a la supériorité militaire autant conventionnelle (dont les fameux missiles hypersoniques imparables, sans compter tout ce dont nous n’avons même pas entendu parler) et la supériorité nucléaire. Il n’est pas difficile de deviner qui est en train de perdre cette guerre d’attrition, et qui sera tenté de bousculer stupidement le jeu en voyant qu’il va perdre. Les nains européens comptent pour du beurre là dedans, bien sûr.

  18. Meme entêtement que pour un vaccin qui est un poison et ne sert à rien contre le virus chinois

  19. La « nouvelle » prise de position de certains des pays occidentaux, montre simplement un nouveau pas en avant vers ce qu’ils cherchent depuis le début. L’affrontement direct avec la Russie. Seulement l’affronter directement dès le départ aurait été impopulaire. Alors, ils font gentiment monter le ressentiment de leurs populations envers la Russie. Et ça marche, une bonne partie des populations européennes, qui auparavant n’avait aucune animosité envers la Russie est maintenant devenue anti Russe. Il fallait légitimer une action militaire totale contre la Russie, c’est désormais en passe d’être chose faite. En plus, ils savent très bien que le gouvernement russe, tant que la Russie n’est pas attaquée directement, ne tapera pas sur les doigts des pays occidentaux car, cela ne ferait que renforcer la haine anti russe qui s’est installée dans tout l’occident,

    • On n entend plus parler de la meloni, on connaissait son avis sur la Russie, serait elle rentrer dans le rang pour toucher les subsides promis par l’ue ???

      • Bonjour ! Je suis Italien. M. me Meloni est une mondialiste de droite exactement comme les mondialistes de gauche. Comme M. me Le Pen.

  20. Accuser la Chine, il fallait oser ! A défaut de preuves où sont vos arguments réalistes ? Je me répète mais il appartient à tous les supporters de Z et MLP d’intervenir auprès de leurs champions sur ce sujet car à part F Asselineau je n’ai vu aucun politique intervenir officiellement.

    • Les supporters de Z et MLP t’emmerdent joyeusement, gros crétin triple piquousé valet de pieds de la macronie.

      • Tu es un bon modèle représentatif (heureusement minoritaire) des supporters abrutis de Z et/ou MLP !!!! avec toi c’est sur qu’ils vont gagner !!!!en attendant retourne dans ta mangeoire…….

        • Bonjour REMS, je suis un supporter de Z. Je suis interessé par votre proposition. Z a mis en place un système de retour d’informations/d’idées et il me semble au moins s’interesser à ce qu’on lui signale. Pourriez vous être plus clair quand vous parlez de « preuves », d' »arguments », d' »intervenir officiellement »? Je ne suis pas sûr d’avoir tout à fait compris ce dont vous parliez.
          Sur un tout autre plan, aussi bien vous que LAVOINE, ne pensez vous pas qu’il serait préférable de regarder ce qui rassemble le camp des patriotes (en y incluant aussi PHILIPPOT, DUPONT-AIGNAN et les autres) plutôt que d’échanger des invectives?

  21. Déclencher hypocritement une troisième guerre mondiale comme Schwartz c’est prendre le risque d’amorcer et d’excuser une guerre nucléaire. Les initiateurs inconséquents de l’apocalypse qui le soutiennent vont devoir expliciter leurs intentions devant leurs peuples qui, pour l’heure, ne semblent pas les avoir mandatés à franchir la ligne rouge. Devant un choix aussi grave, l’institution européenne ne peut s’octroyer le droit de se substituer à la volonté de paix des peuples. Cette guerre n’ayant jamais été viscéralement la leur.

  22. Français et Allemands ont su se pardonner! Quoi on a su pardonner? un boche reste un boche et ces temps actuels le prouve encore!un chleu reste un BOCHE

  23. Oui, les mondialistes veulent la destruction de l’Europe, civilisation chrétienne, la destruction de l’homme blanc. Ils veulent crée la famine, semer la mort à un point que le covid et les vaxxins n’ont pas encore atteint.
    Ils veulent la guerre sur le sol européen et notre mort. Avec la plus grande complicité du gvt Macron et d’autres gvts, même le Maroc vient de donner ses chars à l’Ukraine.
    Retournez vers Dieu, NSJC, il nous attend.

    • Menace nucléaire à grande échelle ? Je n’ y crois pas ….si Londres et Paris sont menaces je crois plutôt à des cibles bien précises et circonscrites sur des lieux de pouvoir ( même symboliques) ou des centres de commandements militaires… l’ essentiel est de choquer l’élite et les populations mais il est certain que tout doit être réfléchi attention à la reaction de l’ ennemi

Les commentaires sont fermés.