Des économies à faire dans le budget de l’UE : quelques pistes…

L’Union européenne résistera-t-elle à la pandémie du Coronavirus, après les failles profondes causées par l’immigration incontrôlée ?

Nous le saurons dès la pandémie passée.

L’Italie totalement abandonnée par l’UE, alors que des milliers de lits de réanimation, avec appareils respiratoires, sont totalement vides dans des pays de l’Est européen, qui ont très bien fait de fermer leurs frontières, tant au virus qu’à l’immigration, mais qui auraient pu, par fraternité humaine, accueillir quelques centaines de « contaminés » et les préserver d’une mort solitaire, loin des leurs et de leurs proches.

Je me répète, ces pays ont parfaitement raison d’appliquer cette politique de fermeture des frontières, mais cela n’empêchait pas la solidarité entre peuples occidentaux, ne serait-ce que pour servir d’exemple aux peuples islamisés, qui pratiquent leur politique habituelle du « chacun pour soi ».

Après ce préambule consacré à l’actualité, voyons ce que nous coûte cette « Europe », dont on ne peut que constater les limites de « l’Union ».

Le budget de l’UE, adopté en 2013, pour la période 2014/2020, avait été fixé à 963,5 milliards d’euros et ses dépenses de fonctionnement, toujours pour la même période, sont de 69,5 milliards d’euros, soit 25 % de plus que pour la période 2007/2013.

2 milliards d’euros sont consacrés aux 7 700 fonctionnaires ou agents temporaires et contractuels qui travaillent pour les 751 « eurodéputés », dont 74 Français.

Le sort de ces « eurodéputés » est fort enviable : une rémunération de 8 484 euros brut par mois, soit 6 611 euros après déduction de l’impôt européen et des cotisations sociales.

– Plus 4 416 euros/mois de frais généraux (bureau, téléphone, informatique, etc.)

– Plus 313 euros par jour pour leur présence. (Une anomalie flagrante, ces 313 euros de présence, alors qu’ils sont rémunérés mensuellement. Imaginez un employé payé au mois qui percevrait une indemnité supplémentaire quand il se rend à son travail ? Qui plus est, certains parlementaires, afin de percevoir ces indemnités de présence, pointent à l’Assemblée sans même y siéger.)

– Plus 4 358 euros maximum par an (sur justificatifs) pour leurs voyages à l’étranger. (classe « affaires » en avion, première classe en train et 0,53 euros en voiture d’indemnités kilométriques)

– Plus 24 526 euros/mois maximum pour leurs collaborateurs.

Un total d’environ 40 000 euros mensuels pour chacun des 751 « eurodéputés ».

Pourtant de fortes économies seraient possibles : le partage du parlement européen entre Bruxelles et Strasbourg est une aberration qui nous coûte 114 millions l’an.

Les réunions plénières se tiennent à Strasbourg une fois par mois, et tous les députés sont censés y être présents.

Les séances additionnelles, les réunions de groupes et de commissions se déroulent à Bruxelles.

Le siège de Strasbourg n’est occupé que 4 jours par mois et coûte environ 300 millions. Chaque mois 8 poids-lourds, une cinquantaine de voitures de fonction et deux TGV spéciaux transportent les salariés de Bruxelles à Strasbourg.

L’ensemble, installé à Bruxelles, économiserait 317 postes à plein temps et plus de 115 millions. Mais la France s’y oppose.

Pour résumer, et sans pénétrer dans des comptes plus compliqués de ce que nous a coûté, en 2017, l’Union européenne : chaque contribuable français lui a versé 278 euros et a reçu en échange 202 euros. En quelque sorte notre cotisation annuelle à l’UE nous coûte (2017) 5,19 milliards, soit 76 euros par Français.

Manuel Gomez

(Source : « Le livre noir des gaspillages » édition 2019)

image_pdf
0
0

10 Commentaires

  1. Si nous voulons faire des économies dans le budget de l’UE, très simple : sortons de l’UE et n’en parlons plus !

  2. « Chaque mois 8 poids-lourds, une cinquantaine de voitures de fonction… »

    Et tous les jours ou presque, on vient nous faire ch…avec « sauvez la planète ».

    Quant à la fermeture du parlement, ce n’est pas la France qui s’y oppose, ce sont les hôteliers, restaurateurs et commerçants de Strasbourg, appuyés par leurs députés, qui hurlent et menacent du chantage à l’emploi.

  3. Je propose carrément la fermeture de cette dictature bureaucraticomondialiste d’ inutilité publique !
    A part calculer la moyenne des diamètres des culs de poule ou le diamètre des concombres et bananes , ce machin ne sert à rien et coûte une fortune aux états la composant

    FUCK UE !

  4. L’ UE, un ramassis d’escrocs et de voleurs, merci au nabot minable.

  5. et manuel, tu ne prends qu’un seul poste : les parlementaires !

  6. la folle de l UE Ursula von der machin chose annonce ce jour 15 milliards d euros pour l Afrique alors que les blancs meurent par milliers dans chaque pays Italie et Espagne en tète ! voila ou par le fric , les blancs sont tondus comme des moutons pour toute la misère du monde , pourquoi travailler pour ne rien avoir et notre fric par en Afrique ? et ici ils débarquent par millions nous massacrer et violées les blanches ?

  7. personnellement ce virus qui a touché toute l’europe va laisser des traces envers cette UE et surtout aux pontes a Bruxelles,virus terminé chaque pays essaiera de se remettre sur les rails et chaque pays ne pensera qu’a sa gueule et son peuple,il n’y aura pas le temps de s’alarmer et pleurer sur les problémes des autres pays,et l’Italie a sa prochaine élection quelqu’elle soit Salvini va exploser les records,le peuple italien voudra se venger de Bruxelles qui les as abandonnés !

Les commentaires sont fermés.