Des handicapés privés de vacances par le ministère de la Santé

Publié le 15 juillet 2020 - par - 20 commentaires - 1 337 vues

On nous inonde en permanence d’informations qui pourraient laisser croire que les handicapés sont les chouchous du pays.

Ces alignements de places de stationnement qui leur sont réservés mais restent vides… ces professionnels de la santé ou ces commerçants qui sont recalés parce qu’il manque quelques centimètres à l’entrée de leurs locaux…

Et pourtant les adultes handicapés en situation d’autonomie sont les grands perdants de ces vacances estivales. Ils aiment bien partir en vacances avec des associations spécialisées et expérimentées dans ce domaine. Ils aiment les relations amicales créées pendant ces séjours, eux qui sont assez solitaires le reste de l’année.

Cette année ils seront privés de vacances, du fait des efforts imaginatifs de l’administration… Alors que toute la France se baigne, randonne, festoie. Une vraie discrimination.

Les associations n’ont pas forcément de grands locaux et aiment louer des maisons ordinaires, de quatre ou cinq chambres, pour créer l’ambiance d’un séjour en famille. Ces séjours en petits groupes avec deux accompagnateurs se multiplient.

Plusieurs notes ont été pondues début juin par l’administration, pour réglementer ces séjours, valables jusqu’au 15 septembre. Elles sont tellement décourageantes et contraignantes que plusieurs associations ont déclaré forfait et n’emmèneront pas leurs handicapés en vacances cet été.

Voici une de ces notes : (il y en a d’autres)

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-sanitaire-sejours-vacances-adaptees-covid-19.pdf

Les adultes handicapés ne doivent pas partir à plus de deux départements de distance de leur département d’origine avec ces associations. Seuls, ils peuvent aller à l’autre bout de la France. Mais encadrés, non. Comprenne qui pourra.

Ceux qui habitent le Nord ne pourront pas voir la mer cet été.

Les gestes barrières doivent être observés partout. Espérons que l’inventeur de ce terme perçoit des droits d’auteur, parce qu’il fait florès.

Si l’association organise le trajet, chaque handicapé doit disposer d’un mètre carré pour lui tout seul. Les minibus et autres estafettes ne sont pas extensibles. Cette exigence rend bien chers les déplacements. Autant dire qu’avec un siège occupé sur deux, ces trajets ne sont plus rentables.

Pour les visites et activités organisées, ce mètre carré reste de rigueur.

Les véhicules utilisés devront être désinfectés le plus souvent possible.

Une fois arrivés sur place, chaque handicapé doit avoir sa chambre. Dommage, parce que justement ces personnes aiment l’été partager leur chambre avec d’autres. Cela s’appelle la convivialité.

Les maisons particulières ne sont pas plus extensibles que les minibus affectés au transport. Mais il faut instituer dans ces maisons un sens de circulation !… Ne riez pas.

Il faut veiller à ce que chaque handicapé ait l’espace recommandé autour de lui à table. Au moins un mètre, sinon, un écran. De quoi bien couper l’appétit. Ce sont exactement les mêmes règles que dans l’hostellerie restauration, appliquées à des maisons particulières.

Il faut prévoir une chambre de plus pour isoler un malade. Tout un processus est indiqué pour faire la lessive. Il faut souvent changer les draps, les couvre- lits et tout le linge, ne pas les secouer ni les plaquer contre soi.

Pour faire la cuisine, il faut porter bien sûr des charlottes, des gants, des masques. Pour la cuisine conviviale préparée ensemble, pour les crêpes envoyées au plafond, on pouvait rêver mieux.

Les tables doivent être désinfectées après chaque repas. Ainsi que, d’une manière générale, toutes les surfaces possibles, le plus souvent possible. Les animateurs peuvent dire adieu à toutes les séances faites pour créer du lien pendant ces séjours : ils passeront leur temps à désinfecter.

Le masque est pratiquement rendu obligatoire à l’intérieur même des maisons. Il faut emporter une provision conséquente de masques, blouses, gel hydroalcoolique.

Il faut aérer les chambres quinze minutes toutes les trois heures. Etc. etc. etc.

Aussi des associations renoncent à organiser ce que certains attendent impatiemment depuis l’automne et annulent tous leurs séjours.

Pour conclure, les adultes handicapés ne mourront peut-être pas du Covid cette année, mais d’ennui et de déprime, sûrement. Les animateurs seront mis au chômage. Sans parler des particuliers préparés à louer leurs maisons à ces handicapés avec lesquels ils avaient créé des liens d’amitié. Il sera souvent trop tard pour trouver d’autres locataires.

À la rentrée, il faut prévoir que les handicapés qui ne seront pas partis en vacances déclareront des pathologies nouvelles. Car les vacances, ce n’est pas un luxe, c’est la plupart du temps un impératif de santé. En être privé sans l’avoir voulu est un stress de plus.

Mais l’honneur du ministère de la Santé restera sauf, (croit-il) car il aura suffisamment noyé tout un chacun sous un flot de recommandations indigestes, inutiles et ineptes. Qu’il ne s’imagine pas qu’il échappera ainsi à son accablante responsabilité dans la crise du Covid.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Anonyme

Bonjour . Pourquoi ils sont contagieux ces enfants ? vous préféraient envoyez la racaille en vacances payez par nous les Français , ces petits handicapés n’ont-ils pas droit eux aussi aux vacances ? vous êtes immonde gouvernement de rien , et vous avez le culots de dire que ces nous les Français qui sommes racistes ? mais que faites vous en agissant de cette façon ?

Rosa SAHSAN

Ne vous inquiétez pas les amis pour les familles de racailles les enfants pourront EUX partir en vacances. Mais pour nos handicapés pas question. C’est le monde de Macron.
ROSA

Peg

Les mots me manquent pour exprimer le dégout et la haine que ce gouvernement provoque en moi. Chaque jour apporte une nouvelle preuve qu’il est tout simplement satanique.

Francoise

Peg , je pense exactement comme vous !!!
Ça fait du bien de se sentir moins seule !

Peg

Merci, nous sommes au moins 2 :-)

POLYEUCTE

“Ich bin ein Berliner” JFK.
“Nous sommes Tous des Handicapés” !
Les Normes tuent !

POLYEUCTE

Modérateur. Idem !

meulien

les jeunes immigres passent avant,,,,,faut le crier!

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Ils ont tué littéralement nos Vieux – ne vous méprenez pas, sous ma plume, c’est un terme affectif – avec du Rivotril, maintenant c’est au tour de tuer mentalement nos handicapés, une façon ou une autre de les écarter, les isoler, voire de les éliminer par des interdictions absurdes et inhumaines.

Que fait le CEDH ?

Cependant, ceux qui habitent les Hauts-de-France peuvent aller sur Dieppe, Le Havre, Le Tréport.

Mais ceux du Centre de la France ?

Rems

Les handicapés n’ont qu’à faire ce qui leur plait et merde aux directives dictatoriales bidons !!!!!!

daniel

Très bon article, émouvant ! Chapeau bas Sophie !

BOURGOIN

DES DIABLES ! ! ! ! ! ! !

patphil

ah s’ils étaient étrangers, ou migrants clandestins ils seraient chouchoutés par le gouvernement les services sociaux les associations

Theodore

absolument d’accord ! j’en connais même qui vivent dans de beaux hotels aux frais du contibuable Français.

donc le moyen le plus imaginatif pour que nos handicapes puissent partir en vacances ou obtenir des avantages : se déguiser en syrien, malien, algerien, etc etc…ils vont être chouchoutés croyez moi

Dragon Rouge

Comprenez que la France redevient ce qu’elle fut bien avant la révolution industrielle du début du 20e siècle, et tout cela grâce à la bourgeoisie gauchiste qui depuis Hollande n’arrête pas cette distanciation sociale. Après le confinement seul les nantis peuvent se permettre de voyager ou d’aller à la plage, les moins privilégiés doivent d’abord éponger les dettes et factures.

BERNARD

“Ceux qui habitent le Nord ne pourront pas voir la mer cet été.”
Au Nord il n’y a pas que des corons..
La preuve par le grand Jacques !
Belle Dune, Berk.. et Cie
La mer ce n’est pas que St Trop (beurk beurk)
https://www.youtube.com/watch?v=MfqyepBnGfY

Sophie Durand

@Bernard
Bien évidemment au Nord il y a aussi la mer et elle est superbe, vous enfoncez une porte ouverte. Je voulais évoquer la chaleur, le soleil, qui manquent au nord, vous en conviendrez.
Mais écrire “Saint Tropez beurk, “, ça non, non et non !… Saint Tropez est absolument splendide, j’insiste, sauf en juillet août, où la région est complètement gâchée et pourrie par les invasions de hordes touristiques trop souvent venues du nord, (!!!) depuis la création des congés payés…et bien trop construite mais ce n’est pas la faute des Provençaux, qui en sont les premières très malheureuses victimes et voient leur pays confisqué.

daniel

Hélas ils ont tout de même vendu leurs terrains constructibles à des ploucs fortunés ! et à des promoteurs.

Sophie Durand

@daniel
mille fois hélas !

Mountain

Tout à fait st Trop hors saison c’est superbe,quand aux vacances pour les handicapés c’est ecoeurant de voir ca ,mais pour ce gouvernement il vaut vaut mieux privilégier les migrants plutôt que de s’occuper des vacances des handicapés.

Lire Aussi