Des jeunes Européens assassinés tous les jours au Donbass

Publié le 31 janvier 2017 - par - 15 commentaires - 1 616 vues
Share

Depuis le 28 janvier 2017, les troupes de l’armée ukrainienne sont encore en train d’attaquer la République populaire de Donetsk (DNR).  « Il s’agit des combats les plus sanglants depuis l’instauration d’une trêve « illimitée » fin 2016 », écrit même le Figaro.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/30/97001-20170130FILWWW00337-ukraine-7-morts-dans-des-affrontements-dans-l-est-separatiste.php 

« Ce nouvel assaut ukrainien a fini sur un champ de mines », écrit l’agence Novorossia Today qui se trouve dans le camp des citoyens russes qui se battent contre le programme de génocide commandité par Piotr Porochenko. Mais à l’agence nous sommes aussi tout simplement tristes de voir que, encore, de jeunes hommes européens, avec uniformes ukrainiens ou pas, meurent sur un champ de bataille qui n’est pas le leur. Des jeunes hommes ukrainiens, qui ont vécu des années avec la Russie et les Russes, sont poussés par une élite corrompue à la mort sur le front du Donbass. Cette même élite européenne qui massacre la France… et les autres peuples européens. Ici, nous dénonçons ces morts, ces crimes de guerre sponsorisés par la communauté internationale, car il y a d’autres combats à mener pour sauver l’Europe. Nous informons aussi sur la volonté de Kiev de lancer une opération de False-Flag (bombardements de civils) pour accuser la République populaire de Donetsk de violer les accords de Minsk alors que c’est Kiev qui attaque et bombarde !

« Ce nouvel assaut ukrainien a fini sur un champ de mines »- comportement inadéquat chez les soldats ukrainiens.  Ce lundi 30 janvier 2017 les soldats ukrainiens sont morts encore contre leurs frères car ces mêmes soldats quand ils étaient enfants, étaient amis des autres enfants qui vivaient dans le Donbass. La haine, cette haine fabriquée par cette élite corrompue, n’existait pas entre eux. De nombreux soldats ukrainiens avaient refusé de partir au combat contre les habitants du Donbass au début de la guerre. Ils ont été poussés par les autorités de Kiev sous la menace de prison.

Dans une dépêche l’agence Novorossia Today a signalé encore cette attaque des troupes ukrainiennes et a souligné « un comportement inadéquat chez les soldats ukrainiens qui, vraisemblablement, se trouvent sous l’effet des stupéfiants mêlés à de fortes doses d’alcool ». Les autorités de Kiev droguent les jeunes hommes qui portent l’uniforme ukrainien pour les obliger à aller sur le champ de bataille et à aller se faire massacrer car les troupes de la DNR défendent bien évidemment leurs positions et leur République qui a été fondée sur la base d’un vote populaire par référendum (il ne faut pas oublier que Porochenko a donné l’ordre d’exterminer les russophones et de laisser mourir les enfants dans les caves). Dans cette même dépêche, l’agence Novorossia Today signale que des hommes sous l’uniforme de la section Pravyi Sector sont envoyés au massacre après l’échec des troupes régulières, « nos services de renseignement constatent, que les pertes importantes ont démoralisé les militaires des FAU qui a décidé d’utiliser les combattants du Pravy Sektor comme chair à canons ».

Depuis le dimanche 29 janvier 2017 25 soldats ukrainiens ont été tués et 40 blessés (surtout tués et blessés par leurs canons !) selon des sources européennes. Selon les sources du terrain, c’est au moins 78 militaires ukrainiens qui ont été tués et 76 blessés. De jeunes Européens sont drogués pour aller tuer et se faire tuer ! Que disent Bruxelles ? Paris ? Les organisations humanitaires ?

Voici des images du 29 janvier 2017 du côté des forces de la DNR lors d’attaques des soldats ukrainiens.

 https://www.youtube.com/watch?v=xijZ09mrSGE&feature=youtu.be.

Nous sommes à Avdeïvka sur la première ligne de front de la DNR. Kiev, soutenue par Paris, viole constamment les accords de Minsk. On apprend que les jeunes soldats ukrainiens, qui ont été lancés à 5 heures du matin contre la DNR, ont été bombardés par leur propres canons, cela dans l’objectif de les obliger à mener l’attaque quand ces derniers rebroussaient chemin ! Toute la journée du 29 janvier 2017 les canons ukrainiens ont tiré sur les positions (à Ïassinovataïa ) de la DNR sans interruption. Quelle organisation humanitaire et de défense des droits fondamentaux (Amnesty International…) va dénoncer les crimes de guerre du régime de Kiev rien que sur ses soldats ? Depuis le 29 janvier les bombardements ukrainiens sur la DNR ont lieu de manière continue. Dans la nuit du 30 janvier 2017 des explosions ont même été vues dans le ciel à partir du centre de la ville de Donetsk. Les Ukrainiens ont employé des lance-roquettes GRAD.

http://novorossia.today/assaut-ukrainien-sur-iassinovataia-les-mlrs-ukrainiens-grads-pilonnent-le-district-kievski-de-donetsk/

Des écoles, des hôpitaux, des maisons bombardés dans la DNR. Les généraux ukrainiens et Porochenko violent les accords de Minsk car l’armée ukrainienne lance ses soldats sur le champ de bataille et l’armée ukrainienne bombarde tous les jours la population civile de la DNR, avec des bombardements intensifs depuis le 28 janvier 2017. En outre, les chefs militaires ukrainiens savent que le terrain est miné et ils envoient, donc, de jeunes européens sous l’uniforme ukrainien à la mort. Pendant ce temps Porochenko continue de faire fructifier ses entreprises et de passer des vacances sur son yacht en mer ou que des ministres ukrainiens passent des vacances en Espagne dans leur villa ! Des écoles, des hôpitaux, des maisons, des réserves d’eau, des stations de chauffage (coupure de chauffage dans la DNR par -19°), sont bombardés sur le territoire de la DNR.

Les victimes sont toujours les personnes âgées, des femmes, des villageois, des enfants dans l’indifférence totale des média subventionnés ! Pendant que des soldats (des jeunes hommes européens) mouraient dans un champ de mines, l’école de  Makéyévka N°32 a été la cible des bombardements. Les enfants ont été mis en sécurité dans les caves !  « Il y a eu beaucoup d’explosions, dont trois – très près de l’école » ; « les enfants ont eu très peur et ont commencé à pleurer et à crier, nous avons fait descendre les plus jeunes dans les caves, les plus grands se sont rassemblés dans les couloirs, loin des vitres qui se sont brisées à cause de l’onde de choc. Nous avons appelé les parents pour qu’ils viennent les chercher dès que ça deviendrait plus calme », explique la directrice dans cette vidéo.

Les enfants du Donbass vivent toujours sous la menace des bombardements.

Des jeunes hommes meurent sous l’uniforme ukrainien mais l’état major ukrainien prépare un false-flag. « Le but de la provocation est d’accuser l’armée républicaine de tuer les civils et de saborder ainsi les accords de Minsk, a informé notre source au ministère de la Défense de la DNR », informe http://novorossia.today/urgent-kiev-prepare-un-false-flag-avec-les-mlrs-contre-les-agglomerations-sur-son-territoire/. L’état major ukrainien veut bombarder des villages et agglomérations se trouvant sur le territoire contrôlé par les troupes ukrainiennes avec des MLRS (lance-roquettes multiples) pour accuser la DNR. Encore une fois les média officiels se taisent sur ces faits horribles qui se produisent en Europe ! Quel média français explique aux lecteurs la stratégie épouvantable de Kiev ?

2e anniversaire de massacre de civils européens-exemple de massacres en DNR. Le 22 janvier 2017 un petit film a été réalisé à la mémoire des victimes des bombardements d’un quartier de la ville de Donetsk. Ce film prend le slogan hypocrite des gouvernements actuels en Europe « Je suis Charlie » en « Je NE suis pas Charlie, #JeSuisBossé », un film  qui appartient au cycle  « Les crimes de guerre de l’Ukraine » réalisé par Marina Eremtchenko à l’occasion du 2e anniversaire de la tragédie du quartier de Bossé (Donetsk) commémorée ce dimanche 22 janvier 2017.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=542&v=iFAFZlNpszo

Car les élites en place ne hurlent pas « Je suis Charlie » pour les victimes du Donbass. Il y a déjà deux ans des civils, qui allaient au travail, ont trouvé la mort dans un bombardement ukrainien qui était ciblé sur les bus, les trams, les arrêts de bus, les entrées des fabriques. Dans ce petit film, nous voyons un enfant regarder par la fenêtre. Voilà ce qui se passe dans le Donbass dans le silence des média et des élites ! Des enfants russophones avec leur famille sont menacés d’être exterminés et vivent sous les bombes !

La situation est toujours grave en Ukraine. Les accords de Minsk sont bafoués par Kiev et Paris et les média officiels ne sont pas scandalisés par ces massacres en Europe !

Olivier Renault

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
La_Soupape

Excellent article Monsieur Renault. On voit bien dans ces trois vidéos l’horreur de la guerre et ça donne vraiment pas envie de voir ça en France et pourtant les ordures qui nous dirigent sont responsables de ce qu’il se passe là bas, c’est à gerber !

Vous avez vu la sagesse hallucinante des gamins ? L’école est encore respectée dans ces pays et même dans la détresse absolue…

geronimo

c’est super la democratie en europe…un peuple decide de ne pas rester dans le merdier europeen et vote pour rejoindre son berceau….et l’europe lui tape sur la gueule…remarquez, on a deja detruit les serbes orthodoxes pour porteger des muzz…on voit ou va l’europe…vers la charia en somme !!!

vova

Vous racontez n ‘ importe quoi !! Le berceau des Ukrainiens c ‘ est KIEV , pas MOSCOU !! Décidément , en Histoire et en Géographie , il y a encore beaucoup de taf à faire …..:o))

Sortafourch

(/inénarrable) L’Allemagne ayant manifestement gagné la seconde guerre mondiale, on se demande où ils vont bien vouloir s’arrêter. Angela a d’ailleurs rencontré Porochenko à quelques kilomètres de Brest-Litovsk, ce qui n’est évidemment pas un hasard car elle connaît l’histoire contrairement à nos bouffons politiques français.

Sortafourch

Quant à l’impérialisme russe mentionné par l’innénarrable Paskal, il suffit de rappeler que les frontières actuelles de l’Europe centrale et orientale sont à peu de chose près celles de l’accord de Brest-Litovsk entre Lénine (agent allemand, après avoir longtemps été protégé par le R-Uni) et Guillaume II en 1918. En clair l’Europe remonte le temps et se retrouve dans la situation dans laquelle elle aurait été avec une victoire allemande lors de la première guerre mondiale.

Paskal

Un peu hors sujet. Il y a un impérialisme russe qui ne désespère pas de récupérer les anciennes « républiques » « soviétiques », voire la Pologne et la Finlande pour la bande à Jirinovski.
Nonobstant que la charia soit appliquée en Tchétchénie, on peut certes trouver des points très positifs à la politique de Poutine, notamment au Proche Orient, mais c’est une autre histoire, à moins de nier l’existence du peuple ukrainien.

Sortafourch

Désolé, grosse incompréhension de ta part Paskal, Il y a DES peuples ukrainiens dont par exemple approximativement 16 millions de russophones dont les droits ont été bafoués par le gouvernement putschiste de Porochenko.

vova

Revoyez votre Histoire : « DES PEULES UKRAINIENS » Où ça ??? Il y a UN PEUPLE UKRAINIEN DE SOUCHE , et de UKRAINIENS DE PAPIER comme il y a des Français de PAPIER !! Qu ‘ est ce à dire ? Après avoir GÉNOCIDÉ sept millions d ‘ Ukrainiens , le pouvoir bolchevique les a remplacés par des RUSSES pur souche , il faut bien faire tourner l ‘ économie .

vova

(suite) D ‘ ailleurs , TOUS les pouvoirs russes ont toujours noyauté les populations autochtones , histoire d ‘ étouffer dans l ‘ œuf toute velléité d ‘ indépendance . Ces « Ukrainiens russophones » sont les descendants de ces « colons russes » qui s ‘ approprient aujourd ‘ hui une terre qui n ‘ est pas la leur . On appelle ça du VOL pur et simple !!! En France , vous aimeriez bien vous DÉBARRASSER des « Français de papier » qui vous spolient , mais vous attendez quoi ? Une guerre civile ?

vova

(suite et fin ) Les Ukrainiens ont eu les couilles au cul pour se débarrasser de leurs dictateurs corrompus jusqu ‘ à l ‘ os , à deux reprise en PLEIN HIVER ! Et les Français ? À part râler …..

vova

Ce n ‘ est pas PIOTR Porochenko , mais PETRO Porochenko , çàd. PIERRE en français !! En russe c ‘ est PIOTR , en ukrainien c ‘ est PETRO !! Apprenez à respecter l ‘ orthographe ……

Renault

Vova, ici je te parle des massacres d’Européens et toi, tu regardes le prénom PIOTR… tu vis où ? sur quelle planète Vova ? La prochaine fois je vais écrire PORC Porochenko pour te faire plaisir ! Ici, en Russie on le nomme Piotr Porochenko ou Porc Porochenko… basta https://fr.sputniknews.com/international/201512221020464623-porochenko-impots-paradis-fiscal/

Patrick granville

Merci Olivier Renault pour cette réinfo qui nous empêchera de mourir idiots et désinformé par nos merdias nationaux. Il y a un parti pris par cette presse indigne soumise à L’UE pour l’Ukraine le même que pour la Palestine. Preuve donc qu’elle est vendue à cette Europe qui s’est arrêtée d’exister à Auschwitz.

OCTAVE DE MEQUERVILL

les Fouteurs de guerre BHL, Fabius et leurs acolytes , sont les premiers responsables de cette situation en ukraine , pour faire plier le Président Poutine et la Russie … Quel est l’intérêt de la France dans cette hostilité à Poutine ? Qui est BHL ? pour diriger la politique étrangère française ? comme en Serbie , en Lybie , en Syrie … Ces personnages sont -ils français ? Travaillent -ils pour le peuple français ou pour quelle puissance étrangère ? Laquelle ?

Sortafourch

Le chargé de pouvoir du nouvel ordre mondial dans la région est plutôt Raphael Glucksmann le fils d’André que BHL (qui ne se prive pas d’en rajouter bien évidemment). Intéressez-vous au parcours de l’épouse de Raphael: Eka Zgouladze pour avoir une idée du niveau de manipulation que les pauvres peuples d’Europe subissent. Un autre élément de compréhension indirect mais très révélateur est de regarder la nationalité des bateaux utilisateurs du port d’Odessa.