Des laïques de gauche s’opposent à la venue de Médine au Bataclan : fort bien, mais…

Publié le 13 septembre 2018 - par - 34 commentaires - 2 505 vues
Share

Jean-Pierre Sakoun, président du Comité Laïcité République, dit s’opposer à la venue de Médine au Bataclan.

Nous ne sommes plus seuls, dans la campagne que nous avons impulsée, avec le Siel, présidé par Karim Ouchikh, le Conseil National pour la Résistance Européenne, présidé par Renaud Camus, la Ligue du Midi, présidée par Richard Roudier, Résistance républicaine, présidée par Christine Tasin, et Riposte Laïque, présidée par Guy Sebag et dont je suis le porte-parole.

Après l’Appel de Cent patriotes, relayé par des premiers soutiens, après la mobilisation que nous mettons en place, le silence des forces de gauche, et encore plus des laïques, était de plus en plus intenable.

https://ripostelaique.com/appel-de-cent-patriotes-pas-de-medine-au-bataclan-au-nom-du-respect-du-a-nos-morts.html

Notre amie, l’historienne franco-libanaise Lina Murr Nehmé, spécialiste de l’islam, explique fort bien ce que signifient, dans le langage musulman, les paroles de la chanson de Médine, « Don’t laik », écrite le 1er janvier 2015, une semaine avant le massacre de Charlie Hebdo. Quand le rappeur islamique appelle à crucifier les laïcards, comme à Golgotha, c’est très loin d’être une provocation innocente, comme il essaie de le dire maintenant.

On s’étonne, dans ce contexte, du silence assourdissant de Jean-Luc Mélenchon, d’Alexis Corbière et de tous les députés Insoumis, qui se disent républicains et laïques. Peur de fâcher Danielle Obono, plus proche des thèses de Médine et des Indigènes de la République ? On ne comprend pas davantage le silence de Caroline Fourest, qui se prétend féministe et laïque, et héritière de Charlie Hebdo. Pas davantage celui des universitaires militants de la laïcité comme Henri Pena-Ruiz ou Catherine Kintzler, et pas plus celui des associations qui prétendent défendre la laïcité et la loi de 1905. On aimerait entendre la si talentueuse Zineb et l’équipe de Charlie Hebdo : aux abonnés absents. Quant au Printemps Républicain, depuis que son mentor, Manuel Valls, lorgne sur Barcelone, il paraît avoir disparu du décor, malgré le temps libre dont dispose le préfet Clavreul qui s’est mis en disponibilité de sa fonction.

Mais nous découvrons, seulement maintenant, à cinq semaines de l’échéance du 19 octobre, un texte issu d’un site appelé « Réseau 1905 », publié fin août, qui paraît s’opposer à l’initiative, lui aussi.

http://www.forum-laique.org/forum-laique/reseau1905/-.html

Dans un registre semblable, dans le journal Marianne, Jean-Pierre Sakoun, président du Comité Laïcité République (CLR) s’indigne, lui aussi, de ce concert mais renvoie dos-à-dos ce qu’il appelle l’extrême droite identitaire et les islamistes, leur reprochant de paralyser le débat, rien de moins. Il a une phrase terrible, pour résumer sa pensée : « pris en étau entre ces deux identitarismes, l’immense majorité des Français, laïques, républicains, souffrent« . Sakoun renvoie donc dos-à-dos les assassins islamistes et les patriotes qui refusent l’islamisation de leur pays. En 1940, aurait-il amalgamé dans le même rejet les nazis et Jean Moulin ?

Remarquons par ailleurs que quinze jours après ces publications, ils ne paraissent pas avoir bougé une oreille…

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/medine-ou-l-etau-identitaire

Pourtant, ces militants font un constat que nous partageons, sur la provocation que constitue ce concert de Médine au Bataclan. Ils en expliquent fort bien la symbolique provocatrice et décrivent parfaitement qui est ce rappeur militant islamique. Ils en concluent donc, fort logiquement, par la demande d’interdiction, sans expliquer par ailleurs qui ils interpellent et comment ils comptent procéder pour obtenir cette interdiction.

Il auraient pu démontrer que le simple nom de Médine est une référence à l’extermination, par décapitation, de centaines de prisonniers juifs, à Médine, justement, par le prophète Mahomet. C’est comme si un néo-nazi chantait sous le nom d’Auschwitz…

L’extermination des juifs Quraydha par Mahomet ou comment pratiquer l’art de l’assassinat politique

Ils affirment, de manière fort intéressante, qu’ils sont exaspérés de se faire qualifier de racistes, de fascistes et d’être amalgamés à l’extrême droite parce qu’ils osent dénoncer (pourtant fort timidement) les conséquences de ce qu’ils appellent l’islamisme en France.

Mais ensuite, sans doute affolés d’être amalgamés par la bien-pensance à notre mouvance, ils se sentent obligés de se démarquer de nos positions en estimant que nous étions très méchants et que, bien sûr, ils n’avaient rien de commun avec nous.

Lors d’un débat qui, avec mon amie Anne Zelensky, présidente de la Ligue du Droit des Femmes, m’avait opposé, en 2011, chez Schneidermann, à Bernard Teper, alors président de l’Ufal, et à Nadia Geerts, surnommée la Caroline Fourest belge, nous avions eu droit au coup des années 1930 et à Doriot. Sept ans plus tard, alors que, hélas, les faits nous ont donné raison, ils n’ont pas bougé d’un pouce, enfermés dans un dogmatisme laïque totalement déconnecté des réalités.

https://blog.sami-aldeeb.com/2011/06/27/riposte-laique-ultra-laics-un-billet-vers-le-front-national/

Si encore ils étaient capables de proposer des actions contre l’islamisation de notre pays. Mais qu’ont-ils fait, concrètement, contre la guerre que livrent les soldats d’Allah contre notre modèle laïque ? Rien !

Ils nous reprochent, si nous comprenons bien, d’oser attaquer frontalement l »islam, de nous opposer à la construction de mosquées et de demander la remigration des musulmans qui prônent la charia dans notre pays. Nous serions intéressés de savoir comment, dans un pays qui compte plus de 10 millions de musulmans, selon le président du CFCM lui-même, avec une démographie qui leur est favorable et une accélération de l’invasion migratoire, majoritairement musulmane, nos vaillants militants laïques entendent continuer à défendre la loi de 1905 que Macron, en accord avec les associations musulmanes, détricote consciencieusement avec son prétendu Islam de France. Mais là n’est pas l’essentiel.

Nous avons pris note de la volonté de ces laïques, qui se disent de gauche, de s’opposer à la venue de Médine au Bataclan. Nous avons remarqué qu’ils en appellent à la cohésion nationale, pour s’opposer à cette forfaiture, tout en paraissant vouloir exclure de cette cohésion tous ceux qui n’ont pas leur vision angélique de l’islam. Donc nous.

La balle est dans le camp de ces laïques de gauche. Soit leur texte n’est qu’un effet d’annonce, sans lendemain, et ils sont déjà résignés à ce que ce concert se tienne. Dans ce cas, nous n’allons pas perdre de temps avec eux.

Soit ils sont réellement déterminés à ce que ce concert soit annulé, et ils doivent annoncer ce qu’ils comptent faire. Nous, nous organisons une montée nationale sur Paris et nous appelons les Parisiens à venir nombreux devant le Bataclan, à 18 heures, le vendredi 19 octobre. Nous tiendrons à cet effet une conférence de presse, à Paris, le vendredi 21 septembre, pour expliquer aux journalistes (pour l’instant silencieux) les raisons de notre action et les moyens que nous allons mettre en œuvre.

Dans ce contexte, ces laïques de gauche ont le choix entre deux solutions.

Rester chez eux, parce que nous sommes présents, pour préserver leur virginité, et refuser toute entente nationale. Cela ferait le jeu de Médine et de ses complices et ne les empêchera pas de se faire qualifier de fachos, puisque les islamistes ont compris qu’en faisant le coup du racisme et de l’extrême droite, ils muselaient toute la gauche.

Participer, le temps d’un soir, et plus si affinités, à un combat commun avec des personnes dont ils ne partagent pas l’ensemble de la vision du monde, venir avec un drapeau bleu blanc rouge, chanter la Marseillaise avec nous et empêcher le concert de se tenir. En 1940, cela s’appelait la Résistance.

Donc, malgré notre grand scepticisme, nous ne demandons qu’à être agréablement surpris et accueillerons avec un grand plaisir tous les militants laïques qui se disent de gauche, s’ils veulent se joindre à notre initiative contre la tenue du concert de Médine au Bataclan. Nous faisons nôtre cette phrase magnifique de Renaud Camus : « Les Gaulois de la onzième heure seront accueillis à bras ouverts. On ne dira pas un mot de leurs palinodies. On étendra un voile pudique sur leurs tergiversations. On fera comme s’ils avaient toujours été là et ne nous avaient jamais traînés dans la boue. Mais qu’ils viennent, cette fois, qu’ils viennent en masse, qu’ils viennent de partout en France et d’ailleurs. Qu’ils ne se cherchent pas d’excuse, qu’ils triomphent de leurs empêchements, qu’ils n’aillent pas dire « je viendrai si je suis sûr qu’il y a du monde ». Ne dites pas si je peux, pouvez. Tous ceux qui ne seront pas le 19 octobre devant le Bataclan auront la France et son Histoire sur la conscience. Ceux qui y seront peuvent encore la sauver et, qui sait, l’Europe avec elle. On ne va pas les laisser au MACRON, tout de même »…

Pierre Cassen

TEXTE DU RESEAU 1905

Médine au Bataclan

#Reseau1905 s’oppose au concert de Médine au Bataclan
Il y a quelques semaines, nous apprenions avec stupeur que le groupe Lagardère, propriétaire du Bataclan, annonçait à guichet fermé le spectacle du rappeur Médine, originaire du Havre, le 20 octobre 2018. Fort de ce succès commercial mais dénué d’éthique, une seconde date de spectacle est prévue le 19 octobre, quasiment à guichet fermé elle-aussi, si l’on en juge par la consultation du site de vente en ligne de la Fnac à la date où nous écrivons ces lignes.
Qui est le rappeur Médine ?
Le rappeur s’est fait tristement connaître en 2005 par un album sulfureux aux accents islamistes au titre Dijhad. Sur la pochette de l’album, il posait avec un tee-shirt marqué du mot « Djihad », sabre à la main.
Puis le 1er janvier 2015, avec sa chanson Don’t Laïk, dans les paroles de laquelle il chantait « Crucifions les laïcards comme à Golgotha », « Je mets des fatwas sur la tête des cons » au nom « du Saint Coran », et louait l’application de la charia de sorte que « les voleurs » (les laïques) ne puissent plus « faire de main courante »[1].
Il se défend de tout discours radical ou d’incitation à la haine en prétendant que ses textes et son engagement artistique se résumeraient à la provocation et à l’agitation d’idées autour de deux conceptions qui s’opposent entre une laïcité souple, proche des fondateurs de la loi de 1905, dont il se dit l’héritier, et une laïcité dévoyée par les « laïcards » incarnés selon lui par des figures politiques comme Manuel Valls et des intellectuels comme Caroline Fourest.
Le rappeur crie à la laïcité dévoyée par des « idéologues » appartenant à la «facho-sphère », sa chanson Dont Laïk associant l’engagement laïque de Caroline Fourest à celui de Pierre Casse directeur de publication du très droitier journal Valeurs Actuelles, ou encore à celui de Nadine Morano ou de Jean-François Copé, accusés les uns et les autres d’empêcher les femmes musulmanes de porter le voile, ou de manière générale les musulmans de vivre leur foi dans l’espace public ou privé « Ta barbe rebeu dans ce pays, c’est Don’t Laik », « Ton voile ma sœur c’est Dont’ Laïk », « ma foi négga dans ce pays c’est DontLaïk » .
Si Médine n’est certes pas le responsable des attentats islamistes sanglants que vit la France depuis le début de l’année 2015, pourtant, la chanson Dont Laïk est sortie quelques jours avant les assassinats de Charlie Hebdo ou de l’Hyper Cacher et portent en elle les données de la radicalisation ambiante qui déchirent notre pays, orchestrée par des leaders islamistes, pour lesquels il est un relais sans pareil de leur discours auprès de la jeunesse arabo-musulmane sommée de se révolter contre le pouvoir qui lui ferait vivre un racisme institutionnel en l’empêchant de vivre sa foi musulmane. « Nous sommes les épouvantails de la République ; les élites sont les prosélytes des propagandistes ultra laïcs » (chanson Dont’Laïk).
Bien qu’il se défende d’une quelconque proximité idéologique, dans un déni grossier des nombreuses pages publiques existant sur les réseaux sociaux en attestant, le rappeur a été l’invité du Havre De Savoir durant les années 2012, 2013, 2014. Cette association proche des Frères musulmans organise chaque année un rassemblement au Havre, avec des invités très controversés tels que Tarik Ramadan, ou le prédicateur islamiste Hassan Iquioussen connu pour ses dérapages homophobes et antisémites .
Médine, c’est aussi le supporter de Kémi Séba, militant du suprémacisme noir aux propos antisémites, ou encore l’ami de Dieudonné, qui prend la pose fièrement en faisant des quenelles antisémites.
Le concert de Médine au Bataclan : une injure à la mémoire des morts
Le Bataclan n’est pas n’importe quelle salle de concert, il est presque redondant de le rappeler, c’est celle où le 13 novembre 2015, 90 personnes sont mortes sous les balles des terroristes islamistes lors du concert des Eagles Metal of The Death[2], investis d’une mission de djihad, à savoir une guerre sainte contre les mécréants.
Moins de trois ans après ces assassinats terribles et idéologiques, car punitifs des laïques, voir Médine s’installer à l’affiche du Bataclan, alors que le chanteur, joue sournoisement sur les concepts de djihad et cultive les ambiguïtés malsaines entre salafisme et prétendu soufisme (pour lequel le djihad est un concept spirituel et non guerrier de révolution intérieure et de combat contre soi-même) tout en appelant à la charia (condamnation à mort) contre les « Laïcards », sonne comme un crachat sur les morts et les tombes.
Si le Bataclan n’est pas n’importe quelle salle de concert, il faut donc ajouter que Médine n’est pas n’importe quel rappeur.
Bien qu’il se défende de prêcher la haine, en prétendant œuvrer pour le vivre ensemble, ses textes et ses engagements sont dénués d’ambiguïté, et portent la haine de ceux qui défendent la laïcité ou le droit à libre critique des radicalismes religieux, quels qu’ils soient.
Le procès en « facho-sphère » est une arme que l’on brandit contre ceux qui luttent pour empêcher que la liberté artistique soit utilisée à des fins de propagation de la haine
Alors que les propos du chanteur sont sans équivoque et ses accointances avec des leaders islamistes, antisémites ou suprémacistes incontestables, c’est au procès en « facho-sphère » et en extrême droitisation de ceux qui souhaitent que Médine aille chanter ailleurs qu’au Bataclan, auquel nous assistons de manière fort cynique.
Marqués du stigmate de « l’extrême droite », les militants laïques et républicains sont invités à se taire et à ranger leur peine ou leur colère au vestiaire, sous peine de se voir collés au front l’étiquette indigne du « fasciste », du « néo-laïque », ce raciste dans son for intérieur, qui se déguiserait en combattant de la laïcité pour mieux afficher sa haine des musulmans.
Ne nous trompons pas, ce procès indigne, c’est le procès des républicains authentiques et celui de la cohésion nationale, à laquelle aspirent les démocrates universalistes soucieux d’une France où la majorité des citoyens – indépendamment de leur origine, de leur ethnie, de leur couleur de peau ou de leur religion, serait unie dans une communauté de destin autour des valeurs communes et supérieures que sont l’égalité, la liberté et la fraternité, et non autour d’intérêts communautaires, religieux ou ethniques.
L’association #Réseau1905 appelle à la vigilance républicaine : la lutte contre les discours de haine dissimulés dans une prétendue liberté artistique ne peut être partagée qu’avec d’authentiques républicains et non pas avec des identitaires
La mémoire des victimes du 13 novembre 2015 impose un devoir de vigilance accrue quant à la programmation des spectacles qui se tiennent au Bataclan. Nous le disons, les prêcheurs de haine, quels qu’ils soient, n’ont pas leur place dans un lieu de carnage terroriste.
Notre association appelle à la déprogrammation de Médine au Bataclan, qui peut bien chanter ailleurs, dans une salle moins chargée émotionnellement, et où ses propos de fort mauvais goût sur la France, la laïcité, et les « mécréants » seraient peut être moins susceptibles — ce dont nous doutons cependant — de ne pas constituer des coups de poignards supplémentaires sur les plaies vives.
Toutefois, dans ce combat, nous n’entendons pas nous tromper d’alliés, cet engagement ne peut être partagé qu’avec les authentiques républicains de tous bords politiques, et ne saurait être mené aux côtés de l’extrême droite et des identitaires, qui instrumentalisent la demande légitime d’annulation d’un concert au nom d’une guerre de civilisation à mener sur le sol national vis à vis de l’ensemble de nos compatriotes musulmans.
C’est avec consternation que notre association a constaté que des pages Facebook qui appellaient à l’annulation du concert de Médine au Bataclan partageaient les points de vue et analyses du groupe d’extrême droite Génération Identitaires ou encore les sombres analyses de Grand Remplacement de Renaud Camus. Ces mouvements et personnalités de l’extrême droite, sous couvert d’appeler à l’annulation du spectacle de Médine au Bataclan, considèrent que l’annulation de ce concert est la première étape avant la possibilité de faire annuler la construction des mosquées en France[3] ou encore une « réémigration » d’une partie des citoyens français d’origine étrangère vers le pays d’origine de leurs ancêtres. Ainsi, ils mènent une guerre idéologique contre ce qu’ils pensent être l’influence arabo-musulmane en France et en Europe. Le spectacle de Médine dès lors n’est que l’outil d’une promotion de la politique de haine raciale, qu’ils poursuivent au nom d’une supposée « identité chrétienne » française et européenne, menacée par les migrations en général, et la présence de personnes d’origine arabo-musulmane sur le territoire national en particulier[4].
C’est avec réprobation que notre association constate que de nombreux commentaires figurant sur les réseaux sociaux appelant à l’annulation du concert de Médine, sont nourris d’un ressentiment et d’un discours xénophobe, et non pas d’une démarche de respect de la mémoire des victimes du Bataclan, à laquelle la présence d’un rappeur flirtant avec les discours islamistes, antisémites, suprémacistes et homophobes, porte évidemment atteinte.
C’est pourquoi, dans les semaines qui suivront, #Réseau1905 entend continuer avec détermination son engagement pour l’annulation d’un concert de la haine au Bataclan les 19 et 20 octobre. Notre association se tiendra aux côtés des authentiques républicains qui oeuvrent pour une vision de la laïcité fédératrice et non aux côtés de ceux qui pensent pouvoir lutter contre la haine en propageant la haine.
Rejoignez nous !
[1]Dans une vidéo youtube Linda Murr Nehme , commente le texte de Dont Laik et cite le coran 5 , verset 3 qui évoque la crucifixion de ceux qui critiquent le Coran ou la Charia. Elle rappelle que la « fatwa » est une condamnation à mort. https://www.youtube.com/watch?v=PQfTaxeojdA
[2]Comble du cynisme, le groupe Eagle Metal of Death a lui été déprogrammé, car son concert risquait de troubler l’ordre public.
[4] Communiqué n°45 du Conseil national de la résistance européenne fondé par Renaud Camus en date du 19 août 2018 https://www.cnre.eu/communiques/19-08-2018

image: http://www.forum-laique.org/medias/images/reseau-1905.jpg

Reseau 1905

Read more at http://www.forum-laique.org/forum-laique/reseau1905/-.html#Mjlqw0MroBHHr27l.99

Print Friendly, PDF & Email
Share

34
Poster un Commentaire

500
   
Notifiez de
BOURGOIN

Tout simplement un salaud de plus . . . qui récupère ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

angora

Je me méfie des laicards pas crédibles.c’est pour récupérer le mouvement.
Qu’ils se joignent aux vrais patriotes sans se revendiquer laïques de gauche.

Clamp

C’est vrai que c’est beau du Camus dans le texte. Pour les gauchistes, ils ne viendront pas, aucune chance. Ils savent déjà qu’on ne s’étiquette pas soi-même de gauche ou de droite et que ce qui impose l’attribution du taxon d’extrême droite, c’est justement de s’opposer au rouleau compresseur de l’islam conquérant. S’ils s’y mettent, on les accusera d’en être immanquablement, comme RL qui n’a jamais revendiqué cette étiquette non plus. Leur seule chance de rester à gauche c’est de ne pas bouger

Victor

C’est certainement horrible à dire, mais moi, je n’irai pas devant le Bataclan, quelle que soit ma colère. C’est un piège pour casser la résistance avant qu’elle ne soit bien organisée. Souvenez vous de Hitler faisant brûler le Reichstag afin d’accuser ensuite les patriotes pour les faire arrêter. Ou de Bonaparte le 5 septembre 1795 piégeant dans quelques rues les insurgés pour tous les massacrer. sans leur laisser la moindre chance de s’échapper. Une action, ça s’organise.

spartac

Rien d’horrible à votre choix, juste du bon sens.

Torpillator

Ou est le manque d’organisation ?

De Profundis Macronibus

Tous les pétochards feront de même…

René

C’est la rôle du préfet de l’interdire. Mais le préfet est aux ordres. La soupe est trop bonne. Le préfet, c’est un politique comme toute la clique qui nous gouverne. Ces gens n’ont aucune conscience et c’est ce qui va les perdre. Tant pis pour eux. Qui sème le vent récolte la tempête, et celle ci ne sera pas une tempête mais un ouragan.

Ubersender

Nous voyons pas en quoi s’opposer au projet d’islamisation de la France et de l’Europe consisterait à « lutter contre la haine en propageant la haine » ; qu’y a-t-il de « haineux » dans la dénonciation de l’islamisme radical qui n’est rien d’autre qu’un totalitarisme qui utilise le même discours, les mêmes méthodes, poursuit le même objectif que le nazisme : « régénérer le monde » ; les uns par la sélection de la race ; les autres par l’asservissement à la loi d’une religion pure et exclusive

DUFAITREZ

A force d’une multitude d’articles quotidiens, vous avez déjà prêché les convaincus…
Restent les autres ! La Masse…
Les Médias sont sourds ?
Une pré- Manif ?

JOJO D ARIMATHIE

les medias sont la voix de la pensee unique et de l artefact supreme .celui qui rentre dans le moule de la pensee unique en ressort avec l unique pensee d une moule …

patphil

ce concert est une provocation
on verra bien si les gens manifestent et qui prendra des coups!

myrtille

Ces « laïques de gauche » sont juste là pour rendre l’énorme service aux assassins musulmans de les normaliser et minimiser leurs crimes en les mettant sur un pied d’égalité avec des gens d’ « extrême droite » qui eux n’ont jamais commis le moindre délit.

Dupont

Tout est dit…mais au bout d’un moment ils ne sauront plus innover dans leurs conneries, après avoir eu recours au pharmaceutique (PADAMALGAM), ils commencent à être en rade idéologique doucement…Mais même si ils rejoignent le « bon côté » un jour, ils ne resteront toujours que des fêlons. Leur seule légitimité est d’être des idiots utiles, quelque soit le camp ou ils se trouvent…

Torpillator

Il y a des malotrus qui n’aiment pas Les Brigandes, je me demande pourquoi ils viennent se faire mal sur RL ? …..moi perso j’adore !

https://www.youtube.com/watch?v=UAIVNId76wI

De Profundis Macronibus

Les laïques « de gauche » sont comme les féministes : jamais là où on a vraiment besoin d’eux…

Marnie

Merci Monsieur ! Ce concert est une provocation et une incitation à la haine contre la France et les français. Où en est EM et sa clique de vendus à l’Islam. S’ils laissent faire c’est une véritable déclaration de guerre contre les habitants de la France.

spartac

La guerre a déjà commencé depuis…..longtemps.
Faudrait juste vous réveiller.

Renaud Bouchard

Ces victimes auraient-elle attrapé un mauvais rhume qui les aurait tuées?A l’image des plaques qui rappellent les victimes de la barbarie nazie et que l’on voit encore, cette plaque aurait dû mentionner expressément la réalité: « 90 vies fauchées, assassinées, victimes de la barbarie islamique ». La lâcheté et le manque de courage ont un prix : le déshonneur.

tapaditout

cet homme d’allah ferait bien de revoir sa copie. Il sera fortement empêché de cracher dessus sur les victimes du Bataclan ainsi que sur l’ensemble des natifs français d’origine. Des gens comme lui n’ont pas leur place dans ce merveilleux pays.
Le fait de se surnommer médine en est la révoltante preuve.

Garde Suisse

Si les « Brigandes » lisent ce commentaire, je propose qu’elles annoncent qu’elles ont l’intention d’aller chanter sur l’île d’Utoya le jour où Merdine chantera au Bataclan, normalement cela devrait réveiller les endormis de « l’information ».

Torpillator

Les Brigandes n »ont rien à voir avec l’île d’Utoya !

Garde Suisse

@Torpillator
Bien évidemment , vous et moi en avons conscience mais tous les crétins de gauche adeptes de l’amalgame lorsqu’il s’agit des nationalistes, auront vite fait de crier au scandale !

Torpillator
Be cool

30 nervis bobos de gauche qui bousculent une elue de la republique a chateau double en toute impunite et peu de coirqgeux pour aller devant le bataclan? Comme disair montherlant avant verdun avec toutes ces saloperies la france aura ce qu elle merite. Attendons un verdun?……

Pascal Olivier

Laïques et de gauche, il faudra qu’ils le prouvent…

Emile ROUX

Il n’y a rien à attendre d’un gauchiste, c’est à dire d’un formaté par le marxisme, sinon la trahison, comme Audin

patphil

qui se souvient que le gouvernement qui a donné les pleins pouvoirs à l’armée était socialiste, avec guy mollet, f mitterrand, mendès france etc!

Torpillator

Très juste analyse de la situation drammatique que nous vivons à domicile, ces « prétendus » gauchistes ne sont pas que « prétendus » c’est d’authentiques gauchiottes pur sucre bien attachés aux « valeurs de la république laïque », oui surtout celles qui ont creusé le tombeau de la France, le berceau des islamos !!!!
Par contre tous ceux qui se disent « français » doivent manifester le 19 et se réunir sur un seul sujet : Le refus catégorique d’un concert de djihadistes au Bataclan !

Spipou

Et malgré le nom un peu provocateur de ce groupe de métal, j’avais regardé son interview complète par une journaliste française, ce n’est absolument pas un propagandiste de la violence, il m’a même paru être doué d’une profonde et authentique sensibilité, et en tout cas éprouvé au plus profond de son être par « les jeunes gens qu’il a vu mourir ».

Il réclame juste le droit de se défendre, son engagement en faveur du port d’arme ne signifie pas qu’il encourage l’assassinat gratuit !

Spipou

Quand je pense que le Bataclan a refusé la venue des Eagles Metal of The Death lors de la commémoration du massacre ! (Parce que le chanteur vedette du groupe est favorable au 2ème amendement de la constitution américain, celui sur le port d’armes.)

C’est vraiment le monde à l’envers !

angora

Ce groupe a été refusé pour avoir dit ce qu’il a vu,a savoir les assassins dans la salle pendant la répétition générale et la complicité des vigiles.
Pression insupportable de la dictature en marche……

Dupond

Tout le monde doit etre devant le bataclan ….sans distinction !!! ceux de gauche seront en minorité mais c’est pas parcequ’ils sont cons qu’il faut les rejeter : on ne sait jamais peut etre qu’un jour ils ouvriront les yeux et puis parmi les morts il y avait surement des socialos !!!

Dupont

Les FDS devant le bataclan en masse, sans armes, pacifiquement…quelle cible de choix pour le camp du mal (les Daesh, et nos forces de l’ordre corrompues qui n’ont pas hésité à malmener des séniors lors du mariage pour tous). Perso, je n’irai pas, beaucoup trop « coupe-gorge » voir suicidaire…
Peut-être enfin le point de départ d’un réveil massif ? Rêvons un peu…le week-end approche :)