Dès le CM2, des instituteurs irresponsables endoctrinent leurs élèves avec « Maomé »

Publié le 30 janvier 2012 - par - 3 708 vues

Je reçois un SMS d’une amie du Sud de la France : « Ma fille était en colère ce soir, les enfants qui sont en CM2 lui ont dit qu’ils apprenaient l’islam à l’école, c’est mon petit-fils qui a dit à sa mère, en sortant de l’école à 17 h, « Maman la maîtresse nous apprend l’Islam et Maomé ». Ma fille a viré au vert et va aller voir la prof lundi, mais je lui ai dit que c’était obligé par le programme scolaire ! »

Non, ce n’est pas « obligé », chère amie, chère grand-mère. Ou plutôt cela n’est « obligé » que par des hauts fonctionnaires « pédagogues » gauchistes et ignares qui mettent sur un plan d’égalité le Coran et les Évangiles, Mahomet et Jésus, Aïcha et Jaurès, Ben Laden et Riposte laïque, ce qui est aussi stupide que de comparer le Pape à Hitler.

Oui, il faut « aller voir la prof », pour lui donner un minimum d’éducation civique et même religieuse. Oui il faut imposer que cet endoctrinement mahométaniste et anti-laïque soit définitivement banni de nos enseignements scolaires. Ou alors il faudrait y faire l’apologie de la pédophilie et du nazisme qui n’ont rien à envier à l’enseignement du Coran et de Mahomet orthographié « Maomé » dans le cahier de votre petit-fils.

Mon amie me dit que même des enfants, malgré cette tentative de manipulation mentale digne de Goebbels, résistent d’eux-mêmes et disent qu’ils « ne veulent pas » de cet endoctrinement, et le disent à leurs parents. Cela nous rappelle une parole évangélique : la vérité sort de la bouche des enfants. Et aucun enfant ne saurait admettre les horreurs de l’islam, à moins d’y être forcé lui-même par une circoncision barbare à l’âge de 7 ans, et par la vue d’un bain de sang tout aussi atroce à chaque Aïd-el-Kébir.

Alors, chers enseignants de notre Éducation nationale, préservez nos chérubins de ces horreurs. Ou alors, le moment venu, vous aurez des comptes à rendre aux Français qui ont payé votre salaire pour avoir banalisé auprès de nos rejetons une idéologie des plus exécrables.

Je m’adresse plus particulièrement aux enseignantes femmes. Comment pouvez-vous vous faire complice du sexisme violent de l’islam ? C’est aussi ahurissant que si des Juifs faisaient la promotion de la Shoah.

Votre petit-fils de CM2 est peut-être un peu jeune pour comprendre tout cela, chère amie, et c’est d’autant plus ignoble de le manipuler psychologiquement. Mais peut-être pourrez-vous lui enseigner à votre manière cette belle leçon d’amour d’une autre grand-mère :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4eUZa6EElRY[/youtube]

C’est cela nos valeurs, notre humanité, et non des coraneries bédouines du 7ème siècle hélas relayées par des fonctionnaires français endoctrinés dans les IUFM et par conséquent de plus en plus incultes et abrutis.

Djamila GERARD

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi