Des maires multiplient les arrêtés pour sauver les petits commerces

Publié le 30 octobre 2020 - par - 26 commentaires - 2 313 vues
Traduire la page en :

SAUVETAGE DES PETITS COMMERCES ENCLENCHE PAR LES MAIRES

Au fond du trou, il y a toujours une racine d’espoir ! La révolte gronde et se concrétise. Enfin !

Aujourd’hui alors que le gouvernement, contre toute logique humaine, économique, et même sanitaire, a reconduit un confinement aveugle, et complètement discordant et discriminant dans ses mesures (autorisant la vente dans les grandes surfaces type carrefour et interdisant l’ouverture des petits commerces qualifiés de non essentiel comme les librairies) , certains, enfin, réagissent.

LE SENAT REAGIT ET S’OPPOSE AU CONFINEMENT PAR UNE LARGE MAJORITE
Le Sénat dont on dit qu’il ne sert à rien a voté à la demande de Bruno Retailleau un amendement qui pourrait permettre de sauver quelques commerces de proximité. Mieux que rien.
@BrunoRetailleau sur twitter : « Le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement déposé à ma demande et qui permet aux préfets de rouvrir localement les commerces de proximité, si les conditions sanitaires sont remplies. J’appelle les députés à reprendre cette disposition. »

France soir ce jour souligne cet évènement qui montrerait que l’opposition tend à renaitre.
« Rejet du plan de reconfinement par le Sénat ; des mairies autorisant l’ouverture des commerces non-alimentaires. Le gouvernement chahuté Publié le 30/10/2020 à 14 :55 – Mise à jour à 15 :31 : votants 335, exprimés 308, pour 130, contre 178, un bel exploit !
Evidemment les chambres sont consultées par l’exécutif après prise de décisions et n’ont que pouvoir consultatif. Néanmoins que s’élève enfin une opposition aux mesures iniques, liberticides, inutiles et toxiques prises par le gouvernement ne peut qu’être favorable à une certaine prise de conscience de la population.
France soir ce jour commente : « Le Sénat ne vote pas la confiance »

Bruno Retailleau communiqué de Presse : « Le Sénat aura à voter ce soir les moyens dans le cadre de la loi d’urgence. Mais il n’est pas question de donner au Gouvernement un quitus sur sa gestion de la crise. Cette gestion n’a pas été satisfaisante et jamais le gouvernement n’a entendu les propositions du groupe LR. Comme les Français, nous n’avons plus confiance. »
Le communiqué ajoute : « le groupe Les Républicains au Sénat n’a pas voté la confiance que le Premier Ministre était venu chercher cet après-midi. Le premier confinement a été celui de l’improvisation : ni masques, ni gels, pénurie de médicaments et de blouses, injonctions contradictoires à répétition.

Le second confinement est celui de l’impréparation. Le président du comité scientifique avait, dès le début de l’été, annoncé une rechute sévère et rien n’a été fait. Nous sommes dans la situation où nous étions en mars avant le confinement ».

Le Gouvernement n’a pas mis à profit le répit que nous a laissé le virus cet été pour mettre en place une véritable stratégie. Ce second confinement marque l’échec du Gouvernement et ce sont les Français qui paient au prix fort cette incurie. Pas de lits de réanimation supplémentaire, échec de la seule méthode qui vaille. Tester, tracer, isoler.
Le groupe a voté contre cette confiance demandée car les Français ont droit à la vérité et il est faux de dire que la situation est la même dans tous les pays d’Europe. La France fait malheureusement moins bien que beaucoup. La situation est suffisamment grave dans notre pays pour que le Premier Ministre ne se laisse pas aller à un jeu politicien ».

Le président du groupe LR au Sénat, Bruno Retailleau dénonce « un vote inutile » et dans un tweet déclare : « la gravité de cette situation nous demande responsabilité » « Nous avons voté tous les textes, TOUS ! La responsabilité est la nôtre de vous donner les moyens de protéger les Français. Mais en face de cette responsabilité, il y a l’exigence. Les Français s’interrogent et nous nous devons de relayer ces interrogations. »
La sénatrice LR Valérie Boyer a déclaré « alors que les équipes de @raoult_didier étaient les seuls en France à dépister massivement et à préconiser un parcours de soin, sans surmortalité, vous avez préféré vous livrer à une bataille contre l’hydroxychloroquine, si ce n’est à une bataille contre Marseille. »

ERREUR DE DIAGNOSTIC DE L’OPPOSITION QUI A CRU A LA FRAUDE ET A AIDE LE GOUVERNEMENT A IMPOSER MESURES INIQUES INJUSTIFIEES ET DRAMATIQUES
Bien sûr on peut regretter que manifestement les élus n’aient pas tout compris de la situation sanitaire et aient naïvement cru aux mesures initiales proposées par le gouvernement et à la deuxième vague, qui n’est qu’une vague de tests PCR non fiables et une vague de malades infectés par les masques porteurs de germes multiples et de champignons, vague de patients abandonnés depuis plusieurs mois et qui arrivent finalement dans ces états plus graves et parfois en fin de vie. Tous ces patients sont testés par PCR et les positifs considérés contre toute évidence technique comme malades et codés comme tels, y compris ceux qui décèdent de leurs pathologies. Les témoignages abondent avec quelques plaintes de familles outrées.

Quoi qu’il en soit, il est positif que l’opposition joue enfin son rôle et ne se soumette pas au gouvernement tricheur qui impose des mesures dangereuses pour la santé des enfants en particulier et des adultes via la crise économique majeure qui s’aggrave chaque jour. Saluons ce réveil.

LES MESURES ECONOMIQUES
Ce 30 octobre, le Sénat appelle à ne pas reproduire les erreurs du passé se focalisant sur le soutien aux entreprises.

La sénatrice Sophie Primas (LR) présidente de la commission des affaires économiques rappelle que « si l’esprit des mesures de soutien économique annoncées lors du premier confinement était le bon, leur efficacité a été amoindrie par un ciblage initialement trop restrictif. Le Sénat a, à plusieurs reprises, tiré la sonnette d’alarme sur ce sujet ; il a certes été entendu, et les critères d’éligibilité ont été assouplis, mais il importe que ces nouvelles mesures de soutien soient cette fois immédiatement accessibles à toutes les PME qui en ont besoin ».
Pour le Président de la délégation aux entreprises, Serge BABARY (LR) déclare « il ne faut pas ajouter aux inquiétudes suscitées par la crise sanitaire, des incertitudes liées à la complexité de mesures de soutien qui ne cessent de changer. Il faut que les entreprises puissent avoir confiance dans le soutien des pouvoirs publics ».

La commission et la délégation appellent donc le Gouvernement à ne pas prendre des demi-mesures et à prévoir dès maintenant un large accès au soutien financier qu’il entend mettre en œuvre. Pour ce faire, tous les secteurs fermés administrativement, mais également les entreprises en amont, doivent pouvoir y avoir accès, en prévoyant que les mesures s’appliqueront dès lors que la perte d’activité dépasse 50 %. Il importe également que les indépendants, les extras, les micro-entrepreneurs, ne soient pas, à nouveau, oubliés. »

APPEL AUX PREFETS
Alors que le confinement commence, les sénateurs veulent permettre aux préfets de rouvrir localement les petits commerces, si la situation sanitaire le permet. Ils ne comprennent pas que « les cordonniers, libraires et fleuristes » doivent fermer, « alors qu’en parallèle, les grandes surfaces continuent à vendre des livres et des fleurs ». LE 29 OCT 2020
Sur ce sujet-là, vous êtes regardés de très près. L’enjeu se chiffre à plusieurs milliers d’emplois.

« Permettons aux Français de respirer, aux commerçants de survivre »
« Les préfets sont les mieux placés pour dire si dans telle ou telle zone du territoire, des assouplissements peuvent être décidés » souligne la sénatrice PS de Paris, « permettons aux Français de respirer, aux commerçants de survivre
« Chaque libraire qui ferme, ce sont des centaines de livres qui s’achètent chez Amazon » alerte également Jean-Yves Leconte, sénateur PS des Français établis hors de France.
« Dans les petits commerces, les conditions sanitaires sont respectées » insiste Pascale Gruny, sénatrice LR de l’Aisne.
« Les centres-villes en France souffrent de quoi aujourd’hui ? Des grandes surfaces » ajoute Valérie Boyer, sénatrice LR des Bouches-du-Rhône.

« BON SENS PAYSAN »
Philippe Folliot, sénateur centriste du Tarn, appelle au « “bïas”, ça veut dire le bon sens paysan, dans le sud-ouest ». « J’ai du mal à imaginer que cette position de sagesse et de bon sens ancrée dans la terre, puisse poser un problème » ajoute Guy Benarroche, sénateur écologiste des Bouches-du-Rhône.

Espérons que ces appels seront entendus et que le début d’un bon sens réapparaisse. C’est en tous cas ce qui semble se profiler au niveau des mairies.

LES MAIRES VONT-ILS SUIVRE L’EXEMPLE DU MAIRE DE MIGENNES ET DE SON ARRËTE

Laisser vivre les centres-villes !
@LorentzMathias sur twitter écrit : « La révolte #TousAntiMacron s’organise à l’échelle communale Double point d’exclamation
Arrêté du Maire – 29/10/2020 Autorisant le maintien de l’ouverture des commerces non-alimentaires du centre-ville de #Migennes pour “Rupture d’égalité de traitement”.
” Ce que vous trouvez dans ces supermarchés, vous le trouvez aussi dans notre centre-ville.” commente le maire.

Ce vendredi 30 octobre, la maire de Décize, Justine Guyot, en fait autant. Son arrêté municipal permet aux commerces non-alimentaires du centre-ville de rester ouverts et ce jusqu’à ce que l’égalité de traitement soit rétablie.
Et on apprend que le maire de Barneville Carteret prend aussi cet arrêté
Ainsi que Lionnel Lucas maire de Villeneuve Loubet.
Et c’est contagieux ! Bravo.
« Yerres : le maire prend un arrêté autorisant l’ouverture de tous les commerces

Toutes les boutiques seront ouvertes ce samedi à Yerres. C’est en tout cas le sens de l’arrêté pris par son maire Olivier Clodong qui veut dénoncer l’inégalité entre grandes surfaces et commerces locaux. »

Et ça continue : La maire de Fresnay-sur-Sarthe a pris un aussi pris un arrêté. « Le préfet peut me le retoquer mais il devra trouver des arguments, lance-t-elle. Je peux vous assurer qu’il y a bien ici une distorsion de concurrence. » #confinementSaison2 #commerces @20Minutes

En soutien aux petits commerces de proximité, le Maire de Faches-Thumesnil @P_Proisy a décidé de prendre un arrêté municipal autorisant la réouverture des commerces non-alimentaires sur la commune ! Poing levé #ConfinementActe2
Les maires commencent à réagir un peu partout ! Bravo continuons et espérons que demain matin vous trouverez vos petits commerces ouverts et qu’enfin on sera devant une véritable épidémie celle du réveil de la France !
Chalon sur Saône et Montauban viennent de rejoindre les courageux maires….
Réagissons, ce confinement n’est que politique sans aucune raison sanitaire. Epidémie terminée et traitement efficace pour les malades résiduels. Lits réanimation occupés comme d’habitude en automne. Cette année le port du masque aura multiplié les infections bactériennes.

SUIVONS l’EXEMPLE DE L’ITALIE ! LES CITOYENS MANIFESTENT DEPUIS SEPT JOURS SANS DISCONTINUER CONTRE LE GOUVERNEMENT CONTE ET COMPTE BIEN L’EXPULSER.

Nicole Delépine

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
big pharma et rôle central de la France-OMS

Les médecins Yazdan Yazdanpanah, Jacques Reynes, Philippe Amouyel, Luc Dauchet, Gilbert Deray, Karine Lacombe, Bruno Megarbane, Jimmy Mohamed et Christine Rouzioux font des millions !!! Partagez les informations avec le plus grand nombre !!!!
En France, depuis 2013, Abbvie et Gilead ont déclaré 152.684.219 et 63.401.102 euros de liens d’intérêts toutes catégories de bénéficiaires confondues : professionnels de santé, hôpitaux, académies, fondations… Parmi ces fonds, sans compter les contrats sans montant déclaré, nos professionnels de santé ont entretenu 44.833.977 euros de liens d’intérêts avec Abbvie, et 18.502.109 avec Gilead.
https://www.marianne.net/societe/discovery-les-experts-francais-qui-cherchent-un-traitement-contre-le-covid-sont-ils-sous-l

Occidentale
Pivoine

“on peut regretter que manifestement les élus n’aient pas tout compris de la situation sanitaire et aient naïvement cru…”
Il n’y en a aucun, hélas, pour dénoncer la supercherie de cette fausse pandémie !
“et à la deuxième vague, qui n’est qu’une vague de tests PCR non fiables et une vague de malades infectés par les masques porteurs de germes multiples et de champignons”
Voilà à quoi servait le masque, à rendre les gens malades !

pasdroi

BrunoRetailleau sur twitter : « Le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement déposé à ma demande et qui permet aux préfets de rouvrir localement les commerces de proximité, si les conditions sanitaires sont remplies. J’appelle les députés à reprendre cette disposition. »

Sauf que les préfets ne vont pas risquer leur carrière en allant à l’encontre des décisions du gouvernement….
C’est là que l’ont reconnaît toute la duplicité de LR…. s’opposer sans s’opposer réellement…

Michel

Par chez nous, nous fonctionnons uniquement en circuit court. La bonne bouffe paysanne du coin, c’est bien mieux que toute la merde vendue très cher par les “super-marchés”. Et nous n’avons pas eu besoin des maires du coin pour faire ça. D’ailleurs, ils ont tous embrayé dans notre façon de faire. Des gens intelligents, pas comme les débiles de ce faux gouvernement d’assassins pourris jusqu’à la moëlle.

Chrétien

Depuis ce matin des sms pour me dire «  nous restons ouvert «  : norauto ,
Audika,etc etc rien que des gros groupes , le gouvernement voudrait il la mort du petit commerce tient bizarre micron le mondialiste 😎😎😎

Gigi

Chacun de nous , s’il le peut, doit consentir un petit effort pour faire travailler les petits commerces de son quartier.
Et s’obliger à dépenser.

Henri

Oui, il faut soutenir ces maires! /

Mountain

Boycottez Amazone et compagnie qui se gavent aussi comme les grandes surfaces en ce moment (carrefour a paraît il triplé son chiffre d’affaire)pendant que les petits commerces se meurent .bravo a ces maires courageux .

jean haysoupé

Que cherche ce gouvernement?
Les maires prennent des arrêtés aussitôt contredits et cassés par les préfets!
Je pensais que le maire d’une commune était le premier magistrat et la première autorité publique?
Nous aurait-on menti?

Paoli

Bravo a tous les maires qui décident de soutenir les petits commerces … Les grandes surfaces en ce moment sont plus à risque …soutien a eux il osent dire NON au casseur du pays ….minus va sûrement piquer sa crise ….d’enfant gâté inefficace …qu’ils s’occupent de l’invasion ….déjà .

Annie

le maire de perpignan va ouvrir les commerces de la ville ,il a raison , car il est sensible à l’injustice , fnac ouverte et librairies fermées etc ,moi je serai obligée de sortir et sur l ‘attestation je vais rajouter comme en 40 Ausweis car le merdeux se moque de nous ,il ferme les petits commerces et laisse toutes les grandes surfaces ouvertes ,bricolages ,etc c’est un scandale En Espagne les habitants sont confinés le vendredi ,samedi et dimanche , ce tocard aurait pu prendre exemple sur nos voisins

reuri

Bravo Dr Delépine . 👍
Et dire que les restaurateurs et cie avaient beuglé contre les gilets jaunes canal historique, au lieu de les soutenir. Pourtant les tenanciers ont joué les indics de la raie publique en marche en prenant les coordonnées (vraies ou fausses) des clients, mais ça n’a pas suffit.

Anonyme

bonjour , enfin le Sénat est d’accord , je souhaite que tout les maires de France passe outre les ordres du gouvernement ,j ‘en serai même ravie . Le gouvernement n’as rien fait de concret lors de la première vague du coronavirus , comment voulez-vous qu’il fasse mieux maintenant ? comment se fait-il que les autres pays s’en sortent mieux que la France ? pouvez-vous répondre à cela ?

inconnue

complicité surtout avec les grandes chaînes qui ne rêvent que faire fermer les commerces des centres villes et de villages afin d’avoir tout le monopole

Fleur de Lys

Le premier confinement a-t-il ralenti l’épidémie? «Ce n’est pas vrai», selon un anesthésiste-réanimateur marseillais (VIDEO)

Louis Fouché, médecin anesthésiste-réanimateur à l’AP-HM Hôpital de la Conception à Marseille et un des militants actifs du collectif, évoque dans un entretien à Sputnik «un tissu de manipulations» dans les annonces présidentielles.

https://fr.sputniknews.com/france/202010301044661184-le-premier-confinement-a-t-il-ralenti-lepidemie-ce-nest-pas-vrai-selon-un-anesthesiste-reanimateur/

Pseudo1

Quelles que soient les mesures prises ou pas dans les pays européens (car il y a eu des pays européens qui n’ont pris aucune mesure et ils ont été plus ou moins au même niveau dans la dernière saison des rhumes que les pays qui ont pris énormément de mesures liberticides), à la fin de la saison de rhumes saisonniers, dès les beaux jours, comme chaque année, il n’y a plus eu de malades de rhumes, ni de décès, et comme chaque année, dès le début de la saison des rhumes, on a recommencé à voir des malades de rhumes (et décès) dont ils ont fait passer pour la “deuxième vague”…

Christophe L

Bravo Nicole il ne faut rien lâcher, en espérant que les forces de l’ordre jouent aussi le jeu, sinon c’est comme pisser dans un violon !!

📯⚔️🇫🇷

Clamp

Je continue de buter sur la question de l’objectif caché du confinement, surtout à échelle mondiale, et c’est compatible avec des hypothèses contradictoires les unes avec les autres, dont certaines extrêmement angoissantes, mais comme l’a dit Sterone aujourd’hui, il n’y a aucune chance qu’il s’agisse d’erreur inintentionnelle, d’incompétence ou de bêtise. C’est parfaitement voulu et comme je l’ai déjà suggéré moi-même auparavant, ça ne peut que déboucher sur une situation plus tragique encore car on a affaire là à des crimes gravissimes passibles de lourdes peines de prison, or ils ont forcément prévu d’y échapper dans leur plan, c-à-d nécessairement de nous ôter la possibilité d’avoir une chance de les poursuivre, soit on débouche sur une dictature, soit on nous cache quelque chose de pir

Royaliste

@ Clamp

L’objectif final c’est de ramener l’humanité sous la barre des 500 millions d’individus (voir Loi n° 1 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones)

Le confinement est un outil plus soft que la guerre. Il permet de détruire le lien social entre humain. On s’isole les uns des autres (diviser pour mieux régner). Ça créer de gros dégât psychologique chez les gens (pensée suicidaire, baisse de la fécondité …). Il permet aussi de mettre en place le tout numérique.

Satan via ses séides nous fait la guerre, les plus fragiles spirituellement (les athées) vont se faire balayer. Un humain seul n’est pas assez puissant pour lutter contre un démon. Il lui faut l’aide de Dieu. La prière est une arme redoutable mais au combien négligé en France.
https://la-nouvelle-france.fr/

cré

Le confinement et les masques ont pour seul objectif de bâillonner, museler et faire taire les Français en les emprisonnant à domicile à seule fin d’ éviter leur soulèvement contre la république quand le grand clash va se produire… sans doute bien plus tôt qu’ espéré. Ce en quoi la république se trompe et aggrave son cas augmentant encore davantage la colère et la haine des Français qui ne feront pas de quartier.

FCC Cercle Légitimiste de France

Le post ci-dessus est le mien! Malgré la disparition de mon identité dans le cartouche.

labellejardinière

L’Argentine confine depuis mars dernier ! Le virus qui fait ce qu’il veut… n’y a jamais autant circulé.
QED : le confinement, cela ne sert à rien, si le but poursuivi est de freiner la circulation du virus (en revanche, pour tuer une bonne partie de l’économie, faire des chômeurs en masse, et sans doute arriver à une augmentation des suicides – là, c’est bingo ).
La Chambre haute française, qui ne peut être dissoute (au rebours de l’AN) semble s’être souvenue qu’elle représente les collectivités territoriales, dans cette grotesque affaire de “reconfinement” : bravo !

anonyme

Il est évident que les mesures de confinement ne peuvent être que ciblées, sinon elles n’ont aucune justification.
Ce gouvernement est en dessous de tout mais ses décisions aberrantes ne sont que le résultat de décennies de cooptation et corruption qui ont transformé les élites françaises en bons à rien apatrides.

nicolas bouchet

LES GILETS jaunes auraient du défoncer l’élysée et chasser touts ces politicards à coup de Karcher, on en serait pas la.
Toutes les années commencent par 10 ont toujours eu leurs lots de problêmes sauf que la c’est du abusé et surabusé. C’est un constat sans faille et en 2030 cela recommencera.

Theodore

“en bons à rien apatrides” ? C est une douce plaisanterie ! Ah ah ah…
Les soi disant “bons a rien” sont les clients des banques en suisse ou des iles caimans. ( voir cahusac )
L argent n a pas de couleurs ni meme de nationalites…

Donc en bons profiteurs mafieux. ( voir du cote de gilead et les implications ou des interets politiques avec l industrie pharmaceutique )

Lire Aussi