Des militants de Front de gauche de Grigny épinglés pour "racisme" et "islamophobie" ?

Des militants du Front de Gauche (1) de Grigny (Essonne) tiennent-ils des propos racistes et « islamophobes » quand ils parcourent les cages d’escalier et les marchés dans le cadre de la campagne des élections cantonales ? Telle est l’énigme que doit résoudre le commissariat local de la police de la pensée, aidé ou gêné en cela par Cri-Cri de Grigny, détective improvisé et vidéaste maladroit. Ce commissariat doit enquêter sous grande pression, car la presse spécialisée se passionne : si Fdesouche.com (2) traite brièvement de l’affaire des images volées, il n’en va pas de même de Oumma.com (3), qui a mis ses propres limiers sur le coup et remonté chaque piste sur toute sa longueur. Sans parler de tous les sites islamiques, qui ont chacun un avis sur l’affaire.
Cet épisode menu, et de plus indémêlable, révèle une crise plus profonde et nous montre une classe politique locale au bord de la crise de nerfs. Grigny est une ville en faillite, très islamisée, dont la mairie Front de Gauche courtise les minorités ; elle a accepté de fournir gratuitement un terrain pour la construction d’une mosquée, mais, loin d’apporter un quelconque apaisement, cette situation fâche tout le monde pour des raisons différentes. Une partie de la population de souche s’insurge, au point que, si la caméra cachée dit vrai, ses militants sur le terrain doivent tenir un discours aux antipodes de celui qu’on attendrait au vu de l’action du maire ; côté communautariste, le succès n’est pas plus grand, puisque le Front de Gauche doit affronter un parti « des Grignois » (PDG), sans liens d’allégeance nationaux connus, mais encore plus fortement marqué par le communautarisme que le Front de Gauche, qui l’est déjà beaucoup. Et il doit aussi affronter, comme l’affaire de la vidéo nous le révèle, des adversaires non identifiés, mais bien décidés à démontrer que la gôche grignoise qui aide à la construction de la mosquée est en réalité pleine d’intentions malveillantes à l’égard de l’islam.
On dirait qu’on a atteint, à Grigny, le point où les idiots utiles cessent d’être indispensables, et où des forces communautaristes aspirent à diriger de façon plus directe.
L’enquête de Oumma.com a révélé la source de l’affaire des supposés propos racistes : c’est « l’écho », « la rumeur » et « les dires », comme le précise Cri-Cri, le détective anonyme qu’Oumma.com a rencontré en personne : « J’ai eu écho de propos des gens du Front de gauche qui, selon les dires, tenaient des propos assez borderline, pour ne pas dire racistes, lors du porte-à -porte. J’ai voulu vérifier par moi-même et souhaité faire connaître ce type d’agissements ».
Cri-Cri revêt donc son manteau couleur de muraille, il s’équipe d’une caméra cachée, et il part enquêter. Il réussit, selon lui, à capturer des scènes compromettantes, à l’occasion d’un tractage qu’il dit se situer devant le centre commercial Casino de Grigny 2.
Cri-Cri met donc en ligne deux vidéos successives, fort tremblées, fort penchées, mal cadrées et des plus floues. C’est sur le site islamiste Al Har (4) qu’on peut le mieux les comparer. Elles ont fait l’objet de coupures et de montages, d’ailleurs non dissimulés par l’auteur, puisque, par exemple, une partie des images leur est commune mais pas tout. Quant à savoir qui figure à l’image et si ces personnes sont les mêmes qui tiennent les propos litigieux, c’est toute la question.
Claude Vasquez, le maire communiste de Grigny, crie au montage et à la manipulation.
Cri-Cri, qui se dit plutôt de gauche, contre-attaque, jure qu’il n’y a pas eu de bidouillage, et se dit en mesure d’étayer ses accusations : « Je suis en mesure de donner l’identité exacte de l’une des personnes et de prouver que l’autre est sur la liste de soutien du maire (au cas où il dirait que ce ne sont pas ses militants qui parlent) ». Il ajoute : « Nous disposons des séquences non floutées avec les visages. S’il faut apporter des preuves au niveau juridique, nous le ferons sans problème ».
Oumma.com relève le « nous » et commente : « D’ores et déjà, une chose est sûre : pariant –avec succès- sur la propagation virale que permet Internet, l’opération n’est pas solitaire.. »
Voici quelques extraits de ce qu’on peut entendre sur les vidéos :
(pour introduire une demande de vote Vasquez ) : « Si vous en avez marre du communautarisme il y aura moins de mosquées, moins de noirs et moins d’arabes … »
(à propos de la future mosquée) : « C’est pas un cadeau fait à la communauté islamiste, c’est tout le contraire …c’est mieux de pouvoir contrôler ce qui s’y dit, ce qui s’y passe. »
(à propos du Parti des Grignois) : « Le communautarisme, c’est le PDG … ils sont très dangereux. »
(sur la seconde vidéo) : « Dans les logements vous avez énormément de gens qui sortent des agences qui sont installées en Afrique et qui dirigent les gens directement sur Grigny. »
Les sites islamiques sont furieux.
Meijiss titre (6) : « Les musulmans pris pour les dindons de la farce. » Un membre du forum écrit (orthographe respectée) : « Aujourd’hui..les francais de souche se reconvertissent à l’islam et veulent la chari’a et le khilafat !!! On ne veux pas des mosquees cathedrale sans la lumiere de la vérité avec des imam ripoublicain mis en place par les franc mac sioniste pour nous endormir…. Nous préférons etre entassé dans les étroite cave et écouter de veritables homme de science qui ne sont soumis qu’a Allah Seul !. »
Pour Sirat Alizza (7) : « Excellent ! Un habitant de la ville de Grigny dans l’Essonne (91) a piégé avec une caméra cachée un militant de Claude Vazquez, le maire communiste de la ville, lors d’une distribution de tracts dans un supermarché. En petit comité, un discours anti-islamique et anti-immigré est tenu par les militants gauchistes en totale opposition avec les refrains populistes visant à endormir les immigrés… Espérons que cela serve à réveiller de nombreux naifs drogués par les marxistes comme si ils étaient opposés aux mondialistes de droite. »
Al Kanz (8) s’indigne : « Cette mosquée, c’est le moyen de contrôler » ; « Le climat putride, qui permet au racistement correct de s’exprimer jusque – et d’abord – dans les rangs du pouvoir, a un intérêt de premier ordre : il délie les langues. » ; « C’est ça, la France.. »
A l’autre bord, sur Fdesouche.com, des lecteurs pavoisent :
Amarys : « A faire buzzer absolument c’est juste énorme. C’est vraiment la panique générale à gauche sur les questions de l’immigration et de l’islam, c’est bon ça ! »
Mersur : « Ces types ont un QI de poule. Ils découvrent sur le tard que Momo et Farid ont des réflexes identitaires … jusque dans l’isoloir où ils préfèrent voter pour une liste 100% extra-européenne plutôt qu’une liste dirigée par des FDS. Quand la substitution ne concernait que la population, ils n’y voyaient aucun danger. Maintenant que la substitution concerne les élus, ils condamnent … enfin pour l’heure ils se limitent à ne condamner que le communautarisme. »
Stefoy : « Il est temps de s’apercevoir que le racisme anti blanc ne fait pas de distinction. »
Catherine Ségurane
(1) Front de Gauche : Parti communiste + Parti de gauche + divers extrème gauche :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_gauche
(2) http://www.fdesouche.com/182108-front-national-de-gauche
(3) http://oumma.com/Du-racisme-au-Front-de-gauche-de
(4) http://www.al-har.fr/blog/2011/02/24/grigny-essonne-un-militant-de-mr-claude-vazquez-maire-communiste-de-la-ville-se-confit-en-camera-cachee-et-se-lache-sur-les-musulmans/
(5) Commentaires de Planète UMP :
http://www.planete-ump.fr/t18251-Grigny-Moins-de-mosquees-moins-de-noirs-moins-d-arabes.htm
(6) Meijiss titre : Les musulmans pris pour les dindons de la farce :
http://mejliss.com/video/scandale-grigny-essonne-front-national-de-gauche-grigny
(7) Commentaires Sirat Alizza :
http://www.siratalizzaparis.com/2011/02/24/le-front-national-de-gauche-grigny/
(8) Commentaires Al Kanz :
http://www.al-kanz.org/2011/03/03/mosquee-grigny/#

image_pdf
0
0