Des milliers de jeunes Franco-Algériens quitteraient la France : pourvu que…

Algérie – C’est une information du journal algérien « Oumma » du 22 octobre et je m’empresse de la diffuser en espérant toutefois qu’il s’agit bien de la réalité et non pas d’une « fake news » :

« Des milliers de jeunes Français d’origine algérienne quittent la France pour s’installer en Algérie.

C’est un phénomène méconnu qui est en train d’émerger.

Ils traversent la Méditerranée pour réussir grâce aux opportunités qu’ils ne trouvent pas en France, c’est-à-dire les aides du gouvernement algérien : crédit gratuit jusqu’à un million d’euros, à taux zéro et remboursable à partir de 10 années d’exercice.

Mais également les logements moins chers et le coût de la vie de 40 à 50 % moins élevé.

Ce qui leur est impossible à réaliser en France leur devient accessible en Algérie, d’autant plus que leur double culture est ici une richesse ».

Et c’est la même chose, paraît-il, en ce qui concerne le Maroc.

J’espère, bien entendu, qu’en Algérie existe également le regroupement familial ? Car il serait bien dommage que ces milliers de jeunes hommes quittent la France en abandonnant leur famille !

Toutefois, je ne peux m’empêcher de me poser la question suivante : s’il y a tant d’opportunités en Algérie et au Maroc pour ces milliers de jeunes, comment se fait-il que des dizaines de milliers s’enfuient de ces deux pays et que 80 à 90 % de ces jeunes n’ont qu’un désir, les quitter ?

Une information du quotidien « TSA – Algérie » nous apprend que le Canada veut de moins en moins d’Algériens et qu’il n’est pas le seul pays à rejeter massivement les demandes de visa. Pour de nombreux pays européens, à part la France, les conditions de délivrance de ces visas se durcissent.

La méfiance gagne donc le Canada et sur 17 545 demandes déposées par les Algériens, entre les mois de janvier et juin 2018, 8 992 ont essuyé un refus, soit 51 %, selon les chiffres fournis par le ministère canadien de l’Immigration, consulté par « visa.algérien.com ».

Comparativement à 2013, où le refus s’élevait à seulement 25 %, le taux a donc doublé. Il était respectivement de 31 % en 2014, 29 % en 2015, 34 % en 2016 et 39 % en 2017.

Toujours à titre comparatif, le taux de refus de ces visas est de 15 % pour les demandeurs marocains et de 22 % pour les Tunisiens, pour cette même période.

Les citoyens les plus touchés par ces refus de visa sont ceux d’Afrique et du Moyen-Orient : une demande sur deux est rejetée pour la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso ou le Cameroun et grimpe jusqu’à 66 % pour les citoyens irakiens (pourtant demandeurs d’asile d’un pays en guerre).

Généralement, ces demandes de visa, en tout cas en ce qui concerne les Algériens, sont déposées par des personnes qui ont de la famille déjà installée au Canada : 104 000 Algériens y vivent.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

46 Commentaires

  1. C’est de la fake news. Ils n’ont aucune envie de retourner au bled où ils sont traités comme des chiens.et où ils ne peuvent baiser que des chèvres !

  2. Ca se saurait. on ne voit pas d’aquarius bondé d’algériens faisant le V de la victoire en rentrant dans le port d’Alger et encore moins à Casa…

  3. Je rappelle qu’on n’est pas encore le PREMIER AVRIL Monsieur Gomez.
    Cordialement.

  4. Problème à riposte laïque mes commentaires sont de plus en plus supprimés lorsque je critique des commentaires. Riposte laïque égale macron ?????????

  5. pour ma part je trouve qu’ils y en a encore beaucoup trop qui rentre , avec moi se serait zéro entrée et pied aux culs

  6. C’est une fake-news comme ils disent. Tant qu’il y aura des allocs et des gauchos pour les torcher, tous ces parasites resteront en France plutôt que de retourner dans leurs beaux pays indépendants. Ils ne partiront que lorsque nous leur donnerons un bon coup de pied au cul à la « Charles Martel » !

  7. C’est de l’intox. Je ne vois pas la France libérée de ses envahisseurs.

    • Je le pense aussi, on en a jamais vu autant dans les rues et magasins et de plus en plus en burka et les hommes en djellaba. Elle court la rumeur elle court pour qu’ils envahissent en douce !

  8. si c’était vrai!
    des milliers rentrent chez eux, il en reste des millions de chances pour l’algérie

  9. Et ils espèrent qu’on va gober ça ? Si l’Algérie était un nouvel Eldorado, ça se saurait depuis longtemps… Même Macron n’a pas encore osé nous la sortir, celle-là !

  10. Si ces « Français d’origine algérienne » quittent la France, c’est sûrement aussi parce qu’ils y ont gardé une adresse qui leur sert de justificatif pour toucher es allocs.
    Qu’ils repartent dans leur pays est une bonne nouvelle, mais nous pouvons être sûrs que d’une manière ou d’une autre, nous continuons à payer

  11. Maroc qui, comme la Turquie, pratique maintenant le chantage pour reprendre ses « mineurs pas si isolés que ça » :
    Le Maroc propose de rapatrier ses mineurs clandestins à condition que l’Espagne paye leur éducation mais aussi leur formation jusqu’à leur majorité.
    http://www.fdesouche.com/1092853-le-maroc-propose-de-rapatrier-ses-mineurs-clandestins-a-condition-que-lespagne-paye-leur-education
    Après tout, on paye déjà les retraites de certains.

  12. et pourquoi faire en algerie ?? travailler dans le batiment ? ce sont les chinois qui bossent ou des coreéns du nord dont les salaires partent chez kim, des credit a zero % d’un million mais oui !! et surtout las bas la justice et la police c’est pas les guignols de chez nous !! deux petit jeune de banlieue ont agressés un policier : 5 ans ferme et de suite !!

    • Bien VU. En effet, le chômage des jeunes (même diplômés) est au plus haut et les grosses sociétés fçses les recrutent (car moins cher) au détriment de nos jeunes diplômés… Mais si les bi-nationaux désirent retourner, créer qqchose dans leur vrai pays d’origine, qu’ils Y AILLENT, qu’ils y RESTENT, rien de plus normal, l’Algérie est tellement belle et…RICHE avec tout ce qu’a fait la France et laissé, là-bas.

  13. En France, les Nord-africains appellent les paysans restés au pays les « blédards » avec une nuance de mépris.

  14. Retour au bled ….
    Faut il y croire ….??
    A fortement encourager….
    Que dis je….
    A imposer…!!!!

  15. C’est tout à leur honneur de rejoindre leur pays d’origine, d’y fonder une famille, de participer à la vie du pays…certains déjà ont réalisé ce projet, d’autres sont en cours.Bravo!

    • Oui mais à condition de garder la carte vitale française et la double-nationalité. Vous ne croyez quand même pas qu’ils vont vraiment tout lâcher, si ?

  16. bizarre , dans la rue, à partir de midi (heure où ils se lèvent), on ne s’en aperçoit pas plus que dans les prisons

    • à partir de midi (heure où ils se lèvent) l==> Ils font comme les chats, ils chassent la nuit.

  17. Les annonces-bidon, c’est le 1er avril en général. Mais au moins ça fait plaisir à lire.

  18. Ce serait trop beau si c’était vrai. Je connais un kabyle de près de 40 ans, illégal en France depuis dix ans vivant de petits boulots au noir dont la voix tremble de crainte quand je lui demande si il ne serait pas mieux en Algérie. « Jamais je n’y retournerai dit-il, là-bas tout le monde te surveille, te juge et se mêle de tes affaires ». Alors peut-être que les arabes rêvent du paradis algérien mais sûrement pas les Kabyles très nombreux dans mon quartier parisien. Qu’en pensez-vous Monsieur Gomez ?

      • Merci pour ce lien très instructif. Effectivement, les berbères kabyles que je connais partagent le sentiment de l’auteur de cette lettre et le manifestent parfois avec humour comme cette réflexion à propos d’intégristes les draguant pour la prière du vendredi « on a quitté l’Algérie pour les fuir et ils nous suivent »

    • Alice Braitberg
      Les appellés du contingeant n’ont pas un souvenir heureux du « sourire kabyles » ……………Ils sont tout autant nuisibles a notre pays que les autres

      • Sincèrement je ne connais pas la réalité du « sourire kabyle », je vérifierai. Oui, nous devons nous méfier de tous les Algériens mais la plupart des kabyles sont intégrés et parfois assimilés, apostats ou non pratiquants et n’ont pas intérêt à être ré-islamisés en France après avoir été islamisés de force en Algérie où ils sont toujours discriminés

        • Le « sourire kabyle » n’est pas très engageant.. voyez- vous. Les Kabyles intégrés, parfois assimilés? Les apostats ou non pratiquants ne sont pas assimilés et pas intégrés, surtout les générations des années 70.. sauf taqya d’usage. Ils ne sont pas des convertis non plus au christianisme, au judaïsme ou au bouddhisme, mais à une laïcité (souvenir, souvenirs) bien opportune matériellement.N’oubliez pas le rôle des cocos où la plupart s’engouffrent depuis les années quatre vint dix.

        • Alors pourquoi les kabyles ne reprennent pas leur religion chrétienne avant qu’ils ne fusse forcés à se coraniser ?

  19. si cela pouvait etre vrai….qu’ils dégagent TOUS avec femmes et leurs racailles de gosses !! nos villes seraient plus propre,prisons qui se videraient,beaucoups, moins de vols,dealles,agressions,enfin ont respireraient mieux,non j y croit pas c’est une fausse nouvelle.

  20. Je réside a proxi du centre des impots 13002 …..ceux qui sont dans la file d’attente sont a 90% d’outre gibraltar !!! il n’y a plus de « flouzz  » la belle époque de la distribution facile est révolue . Comme dans leurs pays d’origine il va falloir bosser pour la miche
    …..Je tire mon chapeau aux jeunes éduqués et bien formés qui vont partir « essayer » de faire fructifier leur pays . La tache sera compliquée dans un pays ou la mentalité clanique va les obliger a supporter une cohorte de parasites ….malgré tout je leur souhaite de réussir et ils ont tout mon respect !!!

  21. J’y crois très moyennement à cette REMIGRATION au bled.
    Si cette info est vraie, attendons aussi de savoir combien reviendront chez nous quand ils verront comment ça se passe au bled : les droits de l’homme, les droits de ka femme, les aides sociales etc etc etc

    • JC.P.
      Les droits de l’homme meme en France leurs sont completement indifferents et souvent mariés dans leur tribu les femmes sont préparées a la domination du conjoint . Pour elles et pour eux notre culture ne les interessent pas seul l’appat du confort qu’offre la France avec ses aides sociales les a fait rester dans l’éxagone….il n’y a presque plus de confort et si l’Algérie lache du « flouzz » ( pour éviter des troubles) ils ne s’accrocheront pas a un pays qui les oblige a bosser sous les ordres d’europeens

Les commentaires sont fermés.