Des musulmans exigent le partage de la cathédrale de Cordoue

Publié le 14 avril 2010 - par - 498 vues

Des musulmans ont créé l’incident en priant d’autorité dans la cathédrale de Cordoue et, pour certains, en résistant aux forces de l’ordre.

Cet incident est interressant, à la fois en soi et parce qu’il s’inscrit dans le cadre d’un harcèlement qui dure depuis des années ; l’argumentaire développé mérite aussi analyse, car il témoigne d’une grande capacité de manipulation et d’un culot phénoménal.

L’incident proprement dit

L’incident s’est produit le 30 mars au soir, lorsqu’un groupe d’environ 120 touristes musulmans d’Autriche est entré dans la cathédrale de cette ville du sud de l’Espagne et que six ou sept d’entre eux ont commencé à prier, selon la porte-parole de la Police nationale, Rosa Ortiz. Les gardes leur ont demandé en vain d’arrêter puis ont appelé la police.

Deux des touristes se sont entêtés et en sont venus aux mains avec les officiers, qui les ont arrêtés pour désobéissance et menaces à l’encontre de représentants de la loi, selon Mme Ortiz. Les deux hommes sont âgés de 19 et 23 ans.

Classée au patrimoine mondial de l’humanité, la cathédrale porte le nom officiel de “Mezquita Catedral de Cordoba”, “la Mosquée-cathédrale de Cordoue”, et a été construite après l’invasion de l’Espagne par les Maures au VIIIe siècle, sur les ruines d’une église détruite pour lui faire place. Elle a été transformée en cathédrale en 1236 après la reconquête de la ville par le roi Ferdinand III.

Le président de la Commission musulmane en Espagne, Mansur Escudero, a affirmé qu’il demandait en vain depuis des années à l’église catholique de laisser les musulmans prier dans l’ancienne mosquée de Cordoue. A la demande du roi Juan Carlos, des membres de la famille royale d’Arabie saoudite y avaient été autorisés, a-t-il déclaré au journal “El Mundo”.

Historique du harcèlement à l’encontre des catholiques à propos de cette cathédrale

Cela fait 800 ans que les musulmans n’ont pas digéré la Reconquista… Symbole parmi les symboles, la mosquée-cathédrale de Cordoue. Les musulmans d’Espagne se livrent à un harcèlement des autorités ecclésiastiques afin de pouvoir à nouveau l’investir et signifier ainsi leur retour en Andalousie. Un nouvel épisode vient d’avoir lieu. Retour sur quelques dates :

• Avril 2004 : la “Commission Islamique d’Espagne”, soutenue par le parti socialiste espagnol, réclame au Vatican par voie de pétition l’ouverture aux musulmans de la cathédrale de Cordoue. Refus du Saint-Siège , qui recommande aux musulmans “d’accepter l’histoire” de même que les chrétiens s’abstiennent de réclamer des édifices religieux captés par l’islam”(exemple type : la basilique Ste-Sophie d’Istanbul).

• Fin 2006 : l’Archevêque de Cordoue (Andalousie) doit à nouveau refuser d’ouvrir la cathédrale aux musulmans qui réclament ce droit.

• Octobre 2007 : à la conférence de l’OSCE de Cordoue, la Ligue Arabe réclame une nouvelle fois le partage de la Cathédrale. Refus.

• Dernier épisode de février 2008 : La “Commission Islamique d’Espagne” ne lâche pas lemorceau et appelle cette fois l’UNESCO à se prononcer.

Des arguments manipulateurs et prédateurs

Selon la Junta islamica – équivalent espagnol du Conseil français du culte musulman –, les responsables sont les catholiques qui ont refusé récemment les demandes de la Ligue arabe d’ouvrir à l’islam la cathédrale, car en ayant répondu favorablement aux pétitions des musulmans installés en Espagne, ils auraient « évité l’ incident tel qui s’est produit » !

Bel exemple d’inversion accusatoire ! Bel argument digne d’un parrain mafieux ! Cédez aux prédateurs pour éviter conflits et incidents ! Ben voyons !

Autre technique de manipulation : l’escamotage. Voici un bel exemple d’argument minimisant :

Dans un communiqué, le porte-parole des Jeunesses musulmanes d’Autriche, qui organisaient le voyage, a assuré «que les jeunes n’avaient jamais eu l’intention de provoquer ou de blesser les sentiments des croyants catholiques». «Ils ont été si frappé par l’atmosphère spirituelle qui régnait dans la mosquée-cathédrale, ajoute-t-il, qu’ils se sont spontanément mis à prier, sans imaginer les conséquences que cela pourrait avoir.»

Ils n’ont pas fait exprès, les gentils Tartuffes ! Le besoin de prier les a pris comme une envie de pisser ! C’est comme ça quand on est pieux ! Dieu vous tombe sur le paletot sans vous demander votre avis ! Ah ! si vous étiez vous aussi de grands mystiques … comme vous comprendriez cette faiblesse de la créature saisie par son Créateur !

Cependant, d”après l’évêché, l’événement était planifié. Les hommes auraient investi l’ancienne mosquée par des entrées différentes et se seraient retrouvé à un endroit et une heure précis grâce à des talkies-walkies.

Devant l’Unesco, les appétits islamiques sont maquillés sous un prétexte jusqu’alors inédit : l’édifice faisant partie du “patrimoine de l’humanité”, c’est au nom de “l’Alliance des civilisations” qu’ils exigent de pouvoir investir la cathédrale. Comme c’est touchant ! Et comme ce le serait plus si les musulmans proposaient la réciprocité, par exemple en rendant aux Chrétiens l’usage de la mosquée-basilique Sainte Sophie à Istambul.

Bon, le culturel, l’alliance des civilisations, les enfants d’Abraham des différentes branches qui prient tous ensemble bien sagement dans le même édifice … ces cucuteries, ça va un temps. Si ça ne marche pas, on passe à des arguments plus percutants.

Le site musulman Saphirnews.com nous le dit tout net :

“Rien n’interdit dans le culte musulman de prier dans une église ou tout autre lieu, qu’il soit sacré ou non. ”

Rien n’interdit, dans le culte musulman … tout est dit ! Si une autre source d’interdiction venait à exister, Saphirnews la compte pour rien, apparemment, et il ne la voit même pas.

C’est normal, d’ailleurs, puisque, comme chacun sait, l’islam est la religion supérieure et le monde entier lui appartient. Il n’y a donc aucune raison de lui interdire de prier dans quelque lieu que ce soit, rues de Paris, cathédrale de Cordoue, ou tout autre endroit, sacré ou profane. Tout est à eux ! Qui êtes vous, chiens d’infidèles, pour oser dire à un musulman où il doit prier ? Qui êtes vous pour oser interdire ce que Dieu a permis !

Cette perle figure sous le titre “Début de Croisade à Cordoue ?”

Encore un bel exemple d’inversion accusatoire car c’est plutôt un début de Jihad qui a eu lieu.

Lecteur chrétien, lecteur laïc, tu es prévenu : s’il plait à quelques cul-en-l’air d’investir ta rue, ton église, ton entreprise ou ta maison pour leurs exercices de piété, ils en ont le droit !

Catherine Ségurane

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100402.FAP7557/incident-avec-des-musulmans-a-la-grande-mosquee-de-cordoue.html

Le Figaro du 5 avril 2010 page 5 : Des “touristes” musulmans mettent en émoi Cordoue la catholique

http://fr.novopress.info/55349/cordoue-des-islamistes-exigent-de-« partager »-la-cathedrale/

http://www.elmundo.es/elmundo/2010/04/02/andalucia/1270217019.html

http://www.saphirnews.com/Debut-de-croisade-a-Cordoue_a11330.html

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi