Des parrains pour les migrants, nouveau délire de l’Europe pour tous

Damien Tempé, ancien cadre chez Leroy Merlin, est un candidat aux élections européennes dont le projet de « revenir aux bases historiques de l’Europe : la philosophie grecque, le droit positif romain et les racines chrétiennes », est plutôt séduisant. Sauf que la liste pour laquelle il est entré en campagne s’appelle « l’Europe pour tous » qui n’est pas sans nous rappeler « le mariage pour tous »qui a conclu le divorce entre les Français « pour » d’avec ceux qui sont « contre ».

Dans la droite ligne du programme du Front de Gauche pour la Présidentielle de 2012 avec pour slogan « L’humain, d’abord » mais aussi le très fameux « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères » du candidat Mélenchon, « l’Europe pour tous » entend promouvoir « son attachement à l’homme du plus petit au plus âgé. » En France, il n’y a plus de programme politique, mais on a des slogans niais et consensuels, ceci expliquant cela.

Parmi les 4 thèmes défendus par les candidats de l’Europe pour tous, on trouve « La famille et la vie », écho inversé – sans doute – à la suppression de notion de détresse en cas de recours à l’avortement, un retour à l’humain d’abord en quelque sorte, que vient appuyer – sur le thème de l’immigration –  cette formidable proposition : 

« Alors que 63% des Français trouvent qu’il y a trop d’immigrés en France, nous voulons faire évoluer un certain nombre de choses. Il faut absolument diminuer le délai d’attente lors des demandes de droit d’asile », annonce, sans rire, Damien Tempé.

Et ainsi, en plus d’espérer réduire à 180 jours le traitement des demandes au lieu des 450 actuels, le candidat aux Européennes entend également permettre aux personnes concernées de pouvoir travailler au bout d’un mois de présence sur le sol Français.

Si l’on comprend bien la position de monsieur Tempé , « trop d’immigration, c’est pas assez d’immigration ». Ce candidat pour une « Europe pour tous » ne se serait-il pas inspiré des slogans orwelliens  » l’amour, c’est la haine » ou la guerre, c’est la paix » ? Enfin, c’est juste une question.

Et tandis que 66 % des Français (Ipsos du 8 au 14 janvier 2014) estiment qu’il y a trop d’émigrés en France, « l’Europe pour tous » – pour cette raison même,  comme nous venons de le voir – innove incroyablement : il serait judicieux que tout demandeur d’asile soit parrainé par une famille qui lui apprendrait le fonctionnement de la société française. Pendant 5 ans – on n’est jamais trop prudent –  le candidat à la nationalité française serait ainsi regardé, observé, étudié, jugé, examiné sous toutes les coutures, sondé dans les tréfonds de son âme, et appelons un chat un chat, fliqué par Maurice et Mauricette – d’ardents défenseurs des humains du plus petit au plus âgé – pour savoir s’il adhère dans une Europe pour tous au « vivre ensemble à la française » ou si, en réalité, il ne serait qu’un affreux jojo venu pour profiter du système. Tiens donc ? Le candidat Tempé exprimerait-il le sentiment de millions de Français pourtant qualifiés de xénophobes et racistes ? Quand on défend l’idée d’une Europe pour tous », pareille supposition ne nous ramènerait-il pas aux heures les plus sombres … ?

Mais le candidat Tempé ne manque décidément pas de culot en osant se déclarer comme « héritier des grandes mobilisations sociales du printemps 2013, la Manif pour Tous, l’écologie humaine et les Veilleurs ».

Il nous avait pourtant semblé voir quelques similitudes entre le fait de manifester contre le mariage homosexuel et se prononcer pour l’arrêt de l’immigration massive.

Quant à l’écologie humaine, késako ? Des préservatifs bio pour faire l’amour dans les prés ? Ce doit être ça.  Parce que les manifestants de LMPT ont, pour la plupart, peu d’affinités avec l’écologie à la Duflot dont l’essentiel du programme est de construire des logements sociaux – pour y loger, on le sent venir, tous les migrants d’Europe et d’ailleurs – et de bétonner, bétonner, bétonner toujours.

Mais Damien Tempé se veut rassurant : il revendique un message universel sans aucun clivage droite-gauche. Dans la même veine que celui de « trop d’immigration, c’est pas assez d’immigration », sans doute ? On est bien content.

Caroline Corbières

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-49950-europe-pour-tous-du-nord-a-normandie.html

image_pdfimage_print