Des risques certains et en constante progression de guerre civile

Publié le 22 octobre 2020 - par - 20 commentaires - 2 344 vues
Traduire la page en :

« Des risques certains et en constante progression de guerre civile »

Outre l’islam et la gauche qui s’unissent depuis longtemps pour détruire la France, notre plus grand ennemi, en ce moment, c’est Macron qui les utilise à ses fins et permet, favorise et encourage l’islamisation du pays…
Un chef d’État psychopathe, cocaïnomane, homosexuel et complètement largué qui ne contrôle plus rien dans le pays, à part les PV pour non port du masque…

« Le Président Macron est-il à la hauteur de la situation ? » https://www.dreuz.info/2020/10/16/le-president-macron-est-il-a-la-hauteur-de-la-situation/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29&fbclid=IwAR1aKfa57MM5vtBtw-ZDUO_M8gjxUYAigB3NEkJOOLX4cde3FvFG53FE6iM

Et c’est là qu’on peut évoquer un vrai gros problème de fonctionnement des institutions. Outre que 50 % des Français sont des navets à qui on a fait la folie de donner le droit de vote, rien n’est prévu dans la Constitution pour évaluer les capacités à gouverner le pays de n’importe quel aventurier qui se présente aux élections présidentielles avec assez d’argent pour les gagner. On a déjà vu le cas…

Tout comme un candidat à un poste de cadre dans une grande entreprise ou une administration, un candidat à la présidentielle devrait être évalué sur le plan intellectuel et psychiatrique, mais aussi son passé familial et professionnel devrait être fouillé, scruté et décortiqué jusque dans les moindres recoins pour y dénicher éventuellement des anomalies psychiques ou comportementales. Son véritable niveau d’études (Macron a triché sur son passage à Normale Sup), son parcours professionnel, etc.

Enfin, un candidat devrait être contraint de déposer un projet précis et détaillé de gouvernance qui serait surveillé tout au long de son mandat et donnerait la possibilité de le corriger, de le stopper ou de le démettre de ses fonctions par une institution comme le Sénat doublé d’un autre organisme indépendant constitué sur la garantie absolue de la neutralité de ses membres, avec la possibilité de les faire sauter et remplacer au premier faux pas.

Il est clair, aujourd’hui, que Macron n’est pas un homme normal.
Son comportement est tout sauf celui d’une personne saine et équilibrée et son projet est clairement celui d’un terroriste visant à détruire notre pays.
Je n’arrive pas à comprendre que le peuple français soit aussi aveugle, sourd et autiste sur ce sujet.
Un chef d’État n’est pas une star du show bizz et ne doit pas être l’objet d’un culte fanatique ou d’une abolition du jugement de ses électeurs.
Un chef d’État reste un homme, un simple humain avec toutes ses facettes, ses qualités, ses défauts et son imprévisibilité.
On lui confie par le suffrage universel la présidence d’un État parce qu’il faut à la tête d’un État un dirigeant, un chef et un coordinateur des décisions et des actions de l’État.

Avec Macron, on se trouve dans une situation telle que sa position controversée à la tête de la France est devenue une chose critique, dangereuse et imprévisible qui menace de provoquer une grave crise sociale et économique risquant de dégénérer en événements violents sous forme d’insurrection, de soulèvement populaire, d’embrasement des territoires perdus de la République et pour finir d’une guerre civile qui aura les composantes de confrontations politiques, interethniques, raciales et religieuses. Ça fait beaucoup.
Les tensions sont telles en France et la violence tellement au bord de l’explosion qu’il ne sera désormais plus possible de contenir socialement ni politiquement cette explosion finale.
Acheter la paix sociale dans les banlieues en arrosant les imams ne suffit plus. Les musulmans les plus radicalisés ne veulent plus attendre et sont au bord de l’explosion.
Par ailleurs, les Français patriotes éclairés ne veulent pas non plus attendre que les musulmans soient suffisamment armés et préparés militairement au combat pour décider eux-mêmes du jour et de l’heure de la bataille…

Les patriotes estiment donc qu’il est temps pour eux de s’armer, de s’organiser, de se constituer en troupes de combat et de se préparer à l’affrontement contre l’islam.
Ce que j’approuve et encourage au nom de la Patrie !

Mais il ne faudra pas oublier que Macron, avec sa haine de la France et des Français, aura été le seul responsable actuel de cette situation.

Pour paraphraser cet usurpateur psychopathe qui commence toutes ses phrases par « je veux », je veux ici commenter son discours de cérémonie des funérailles nationales de Samuel Paty, victime de la monstruosité de l’islam.
Bien sûr, j’ai un profond respect pour la mémoire de ce professeur et je n’ai que des mots d’amitié, de compassion et de condoléances envers les siens.

D’abord, ce tic oratoire est assez révélateur d’un état d’esprit.
Ce « je veux » répété comme un leitmotiv dénote une frustration profonde. Je veux mais je n’y arrive pas, je veux mais je ne peux pas, je veux mais je suis empêché, je veux, mais je n’y crois pas, je veux mais je n’en ai pas le pouvoir, je veux mais j’en suis totalement incapable. Je veux mais je suis impuissant. C’est pourquoi je vis avec une vieille femme qui n’attend rien de moi sexuellement et que je préfère des partenaires sexuels comme Benalla ou ces beaux noirs africains ou antillais à la peau luisante…
Je veux être un homme normal, mais j’en suis à cent lieues…

Ce discours de cérémonie m’a particulièrement déplu et j’ai trouvé Macron affligeant, hypocrite et insultant pour la France entière.
Car, il ne faut pas l’oublier, c’est lui, Macron, qui passe son temps, depuis son arrivé au pouvoir, à insulter la France et les Français, à mettre en place son grand projet de « destruction de ce qu’est la France », selon ses propres mots, de faire la promotion de l’islam, de protéger la communauté musulmane, de faire entrer 500 000 immigrés musulmans de toutes origines sur le sol français pour noyer la France sous ce raz-de-marée destructeur et de ne rien faire contre les crimes terroristes de l’islam.

Son discours était donc déplacé et impertinent.
Il a choisi son camp, celui de l’islam, alors qu’il assume au moins ses choix au lieu de toujours tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
Ce discours hypocrite était un affront de plus envers la République, envers la Nation française et envers son peuple.
Ce faciès inexpressif, ce regard froid et déshumanisé, cette attitude de robot, ce ton réfrigérant, ces mots prononcés de manière mécanique et sans la moindre chaleur ni conviction.
Même ses étranges envolées et ses amplitudes de voix révèlent un cœur de pierre.
Chaque mot qu’il a prononcé était entaché de sa propre trahison permanente envers notre pays.
Ces mots n’étaient pas de lui. Ils lui ont été dictés ou rédigés par un autre.
J’ai trouvé cette intervention particulièrement glaçante.
Cet homme est un menteur compulsif. Il est incapable de dire la vérité.
Pour lui, dire la vérité serait un échec.
Sa vie entière est noyée dans le mensonge et la malhonnêteté.
C’était une mise en scène digne d’un show électoral (ce qui est toujours le cas dans toutes les interventions de Macron), un opportunisme du choix des mots destiné à séduire ses ennemis, une hypocrisie réfrigérante, un ton déshumanisé (mais y a-t-il la moindre once d’humanité dans cette marionnette agitée par les mondialistes ?), des phrases, des mots dont il ne connaît pas le sens et qui sont ce qu’il déteste le plus, tout ce qui représente l’idée de Nation et de Patrie.

– « Ce soir je n’aurai pas de mots pour évoquer la lutte contre l’islamisme politique, radical, qui mène jusqu’au terrorisme. » = FAUX ! La seule lutte de Macron est aujourd’hui contre les Gilets jaunes, les patriotes, les nationalistes, la vraie France de toujours, les identitaires, le RN, et en aucun cas contre l’islam intégriste qu’il protège et aide à grandir pour nous détruire demain, car tel est son grand projet.

– « Les actions, nous les avons décidées, nous les avons durcies, nous les mènerons jusqu’au bout. » = FAUX ! Le gouvernement, la magistrature et les médias à son service sont tous soumis à l’islam.

– « Samuel PATY fut la victime de la conspiration funeste de la bêtise, du mensonge, de l’amalgame, de la haine de l’autre, de la haine de ce que profondément, existentiellement, nous sommes. » = Quelle haine ? De qui vient-elle ? Qui en sont les porteurs ? Impuissance à désigner l’ennemi…

– « Nous défendrons la liberté que vous enseignez si bien et nous porterons haut la laïcité. » = Dit l’homme qui a pour ferme projet de réformer (abolir) la loi de 1905 sur la laïcité afin de permettre à l’islam de rentrer dans l’État et de devenir religion d’État imposée à tous par la loi.

– « Nous continuerons, oui, ce combat pour la liberté et pour la raison dont vous êtes désormais le visage parce que nous vous le devons, parce que nous nous le devons, parce qu’en France, Professeur, les Lumières ne s’éteignent jamais. » = FAUX ! Il n’y aura aucune continuité, car l’islam est sacré et les musulmans sont protégés en priorité par l’état, la justice et les médias et dans un mois on sera passé à autre chose en attendant le prochain attentat qui fera un ou deux ou des centaines de morts, comme pour tous les attentats précédents…

« Cérémonie d’hommage national à Samuel Paty à la Sorbonne » (vidéo et texte).
https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2020/10/21/ceremonie-dhommage-national-a-samuel-paty-a-la-sorbonne

« Le baiser de Judas de Macron »
https://ripostelaique.com/le-baiser-de-judas-de-macron.html


********

Il me reste à évoquer la séparation des pouvoirs de l’État qui doit être reprise en main, respectée et surveillée par le Sénat qui pourrait faire des rappels à l’ordre au Président.
La Constitution précise clairement que les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire doivent être séparés et ne jamais empiéter les uns sur les autres ni avoir la moindre collusion. C’est l’esprit.
Or, que voit-on ? Le chef de l’État, le chef de l’exécutif jouer joyeusement à prendre le judiciaire (justice, magistrature) pour son larbin et lui donner des ordres et des consignes à tout bout de champ.
C’est insupportable et scandaleux.
Mais je ne m’étendrai pas plus, n’étant pas juriste.

Macron n’est pas le seul traître et collabo à bidouiller avec les musulmans. Notre ami Pierre Cassen nous a d’ailleurs rappelé quelques noms d’assidus traîtres à la Nation… !
« Top-5 des collabos du jour : Dupond-Moretti, Coquerel, Mélenchon, Plenel, antifas »
https://pierrecassen.com/2020/10/21/top-5-des-collabos-du-jour-dupond-moretti-coquerel-melenchon-plenel-antifas/

 

********

Par contre, je souhaiterais maintenant aborder un sujet important et vous allez vous rendre à quel point.

Nos grands amis arabo-africains musulmans nous demandent avec une insistance répétitive de faire notre mea-culpa, notre repentance pour les crimes de nos ancêtres commis par eux contre les peuples arabes, contre les peuples d’Afrique noire et contre l’islam au cours de la colonisation et de l’occupation de ces terres lointaines.

C’est vrai, l’Europe occidentale a connu une longue période de colonisation des territoires africains, du Moyen-Orient, mais aussi d’Asie et d’autres régions du monde.
C’est un fait. Et nos ancêtres ont profité de cette colonisation pour faire des affaires dans ces pays et pour s’enrichir.
Et, puis, il y a aussi eu l’esclavage. Et ce n’est pas très joli.
Alors, nos grands amis exigent de nous la repentance et sans doute aussi une indemnisation astronomique pour tous ces crimes commis contre leurs magnifiques cultures et civilisations.
Ils ont tout à fait raison.

Pour ma part, je suis d’accord pour présenter au nom de nos ancêtres des excuses à ceux que nos ancêtres ont exploités, ont fait souffrir, ont réduit en esclavage et ont aussi tués durant les XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle.
Mais attendez la suite…

Oui, je suis d’accord pour adresser nos excuses à tous ces hommes et ces femmes qui sont morts aujourd’hui, par-delà les frontières qui séparent la vie terrestre de la vie céleste…
Mais hors de question d’adresser des excuses à leurs ânes de descendants incultes et à peine sortis de la préhistoire qui ne savent rien faire d’autre, dans la vie, que de se plaindre tout le temps de tout, de rien et de n’importe quoi…

En contrepartie, et comme l’heure est aux excuses et à la repentance, je trouve normal et légitime que tous ceux qui ont fait du mal dans le passé doivent aujourd’hui se repentir d’un repentir sincère et profond.

J’en appelle donc à notre mémoire collective pour bien situer ces Arabo-musulmans qui ont pratiqué pendant des siècles le pillage maritime en Méditerranée, les razzias sur les côtes européennes, la destruction de villes portuaires et de villages de l’intérieur des terres, le massacre de dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants et l’enlèvement de milliers d’hommes et de femmes comme esclaves et comme sujets de prostitution destinés à la revente dans leurs pays.
Il en va de même pour les peuples africains qui pratiquent les guerres tribales, les massacres ethniques, l’esclavage et la prostitution depuis des siècles, également. Le pire étant que les Africains eux-mêmes ont vendu sans vergogne des centaines de milliers de leurs « frères » aux négriers qui organisaient la traversée vers l’Amérique à cette époque.

Bien sûr, il ne faut surtout pas oublier les incessantes guerres de conquête musulmanes qui ont fait au moins 280 millions de morts en 14 siècles (mais peut-être beaucoup plus) au Moyen-Orient, en Europe, en Asie et notamment en Inde où ils ont massacré 80 millions d’Indiens innocents, paisibles et pacifiques, juste pour les piller…
On n’oubliera pas la conquête et l’occupation de l’Espagne pendant sept siècles et l’invasion de la France stoppée et refoulée par les armées de Charles Martel.
Plus récemment encore on a pu déplorer le génocide arménien par les musulmans en Turquie…

Voilà, quand tous ces gens se seront excusés et repentis de leurs crimes, on reparlera de la repentance.

Mais à mon avis, la colonisation a probablement été la plus belle époque pour ces peuples et ces ethnies, car elle les a fait avancer, les a pacifiés, christianisés, leur a apporté beaucoup et les a éveillés à la connaissance, à la culture et au progrès technique et scientifique.
L’Algérie, notamment, qui n’était rien avant et qui a été conquise en représailles à la suite de ses innombrables pillages sur les côtes de France, a bénéficié d’un traitement de faveur extraordinaire en tant que terre colonisée, elle est devenue un territoire et des départements français qui étaient particulièrement bien lotis, même par rapport aux départements de métropole, au point que l’Algérie, parfois, nous rapportait moins que ce qu’elle nous coûtait.

Oui, amis arabes et africains musulmans, parlons encore de repentance, quand vous voudrez… !
On en profitera pour parler de ce que vous devez au monde pour tous vos crimes et on arrêtera un montant forfaitaire de 500 000 milliards de dollars que vous devez à l’humanité pour solde de tout compte…

Au nom de la France éternelle !

Ivan Bartowski
Auteur de « Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam » https://www.amazon.fr/s?k=Les+ravages+civilisationnels+r%C3%A9gressifs+de+l%27islam&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss
Les 70 premières pages gratuites : http://jenmore.free.fr/ravagesdebut.html

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi