Des saucisses de porc accrochées à la mosquée de Morlaix : il est temps d’interdire l’islam !

Publié le 19 octobre 2014 - par - 2 715 vues
Traduire la page en :

des-saucisses-de-porc-accrochees-au-mur_0Les faits se sont passés à quelques kilomètres de Morlaix,  à Saint-Martin-des-Champs qui a comme particularité de ne pas avoir d’église mais d’avoir une mosquée… qui aurait été construite avec une rapidité suspecte selon le Maire actuel qui prétend que la  déclaration publique à déposer en Mairie n’aurait pas respecté toutes les procédures… Le premier magistrat affirme qu’il va dénoncer la chose, il serait souhaitable qu’il aille plus loin et prenne un arrêté de fermeture comme l’a fait le Maire de La Chapelle Saint-Mesmin pour l‘école coranique… 

Revenons pour l’heure à ces histoires de saucisses :

On lira avec intérêt et indignation l’article consacré aux faits dans Ouest France.

http://www.ouest-france.fr/mosquee-ti-salam-morlaix-des-saucisses-de-porc-accrochees-au-mur-2896725

Est-il utile de préciser que notre indignation n’a rien à voir avec celle du CRCM, celle des responsables de l’association musulmane qui gère la dite mosquée  ou celle du préfet ? 

Notre indignation est triple :

D’abord, que de bruit pour rien ! Quelques saucisses sur une mosquée et c’est comme si une bombe y avait été déposée ! Branle-bas de combat, préfet, police, plainte, enquête, article de presse… Le ridicule ne tue pas, ou plutôt il tue nos valeurs et nos traditions, habituant nos citoyens aux deux poids deux mesures et l’habituant à comprendre que la loi française, peu à peu, par la faute des nos dirigeants et de nos medias, prend ses sources dans la charia.

Ensuite, considérer que mettre du porc sur une mosquée serait un acte raciste et “une agression” c’est tordre le cou à nos lois : faut-il rappeler que le racisme ne peut concerner que des individus et non des murs ou un bâtiment, et non une religion ? Faut-il rappeler que les Femens, ayant fait bien pire dans l’Eglise Notre-Dame, ont été relaxées quand les gardiens qui ont tenté de les mettre dehors ont été condamnés ? Et il y avait bien, pour le coup, dégradation… Pour dégrader une mosquée à coups de chapelets de saucisses, m’est avis qu’il va falloir se lever de bonne heure..

Enfin, que autorités administratives ou politiques, responsables musulmans et medias ne veuillent pas entendre ce que têtes de cochon, saucisses et autres tags sur les mosquées signifie est et stupide et dangereux : le peuple de France ne veut pas d’islam.

Voilà le programme. S’il n’est pas mis en oeuvre, ce ne sera plus la révolte des saucisses mais la révolution qui se finira dans un bain de sang. Ce n’est pas un souhait, c’est une constatation.

Le peuple de France a commencé, pacifiquement pour le moment, sa révolte contre l’islamisation qu’on lui impose. Il ne dépend que  des responsables politiques et musulmans de notre pays que cette révolte cesse : imposer le respect de nos lois, faire disparaître la visibilité agressive de l’islam dans la rue que constituent voile, kami, halal, interdire toute nouvelle construction de mosquée et déclencher une enquête parlementaire sur le rôle des mosquées existantes…

Et c’est à nos politiques comme aux musulmans de faire, dès aujourd’hui, ce qu’il faut, pour écouter le peuple de France et faire machine arrière.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi