1

Des syndicats enseignants et des cons d’instits réclament la vaccination des profs !

Des syndiqués et des syndicats enseignants comme le SNES ou le Snuipp-FSU pleurent : les profs n’ont pas été jugés prioritaires pour recevoir le vaccin ! Indépendamment de la sottise et de la gravité de la vaccination, les arguments pour que les enseignants passent après les très vieux, ceux qui souffrent de co-morbidité ou les soignants se tiennent… Les élèves sont masqués dès le primaire, les protocoles sont très lourds, la cantine c’est le bordel pour éviter que les gens se croisent, au lycée les ados vont en cours un jour sur deux, les enfants attrapent rarement le Covid et donc… ne le transmettent pas…

Eh bien le narcissisme professoral que l’on connaît : moi-je, nous, on n’est pas reconnus, pas bien payés,… réapparaît. Quand vous lisez le témoignage d’une prof qui affirme sans rire aller travailler la peur au ventre, vous avez envie de foutre tout ce petit monde dehors et de recruter de vrais profs qui soient ouverts au monde, à la vie et non pas recroquevillés sur leur petite existence !

« Je suis toute la journée au contact d’enfants potentiellement porteurs du Covid-19. Ils ont moins de six ans, donc ne portent pas de masque. On est dans la même pièce pendant sept heures. Chaque soir, je rentre chez moi en craignant d’avoir chopé le coronavirus … Et je ne vais pas faire un test PCR tous les matins! » Coralie, professeure des écoles en Seine-Saint-Denis, espère toujours être vaccinée « très rapidement ».

[…]

« Oui, nous espérions être prioritaires, ainsi que notre ministre s’y était engagé, sans qu’il ne tienne cet engagement », tacle Guislaine David, déléguée nationale du Snuipp-FSU, principal syndicat chez les professeurs des écoles. C’est d’autant plus vrai chez le personnel des écoles maternelles, et les agents au contact des plus jeunes élèves qui ne sont pas tenus de porter un masque, dont les ATSEM. « Il y a un risque réel, les études montrent désormais qu’avec le variant, les enfants se contaminent entre eux et contaminent les adultes », poursuit la déléguée syndicale.

Coralie, l’enseignante du 93, renchérit : « A 28 dans une classe, quand parfois l’aération n’est pas possible, et avec le brassage notamment à l’heure de la cantine … il est incompréhensible qu’on ne pointe pas les profs comme une profession exposée! »

https://www.leparisien.fr/societe/covid-19-garder-les-ecoles-ouvertes-cela-passe-par-la-vaccination-des-profs-13-03-2021-8428415.php

Et donc tout ce petit monde bêle, bêle, bêle… et attend la piqûre magique qui permettra de se mettre en avant dans les réunions de famille et de prouver que le vie des profs c’est dur ! Ces gens-là enseignent… ça fait peur !

Les profs jugent les tests salivaires «insuffisants» et demandent à être vaccinés en priorité.

[…]

Pas de mesure dure, alors que les chiffres de l’épidémie sont en hausse : en France, 2018 classes sont fermées, selon les chiffres de l’Education nationale donnés vendredi, contre 833 la semaine précédente. Certes, c’est seulement 0,4% des classes du pays, mais l’augmentation est spectaculaire. Par ailleurs, 15484 élèves ont été testés positifs au Covid-19, contre à peine plus de 900 huit jours avant, et 1809 personnels sont positifs, soient 700 de plus que le 12 mars.  Source

Tu m’étonnes ! Plus tu testes plus tu trouves de positifs ! Allez faire comprendre à ces tarés obsessionnels qu’être  positif signifie  qu’on a croisé le virus qui circule ce qui est bien normal mais pas qu’on est contaminé, contaminant, malade… la seule chose qui vaille ce sont des symptômes, c’est la maladie. On ne devrait d’ailleurs tester que les gens avec des symptômes, le reste c’est la vie, un virus ça circule c’est sa nature profonde et s’il passe près de vous il en reste des traces dans votre système respiratoire mais la plupart du temps votre système immunitaire s’est battu et l’a inactivé… mais cela fait partie de la manipulation macronienne que de faire croire que des positifs seraient des « cas », contagieux qui plus est !  Et les imbéciles courent, galopent…

« On a de plus en plus de remontées de terrain au sujet de personnels, notamment des surveillants, arrêtés pour des cas de Covid-19 », confirme Sophie Vénétitay, porte-parole du Snes-FSU, syndicat majoritaire du second degré.

Et donc plusieurs syndicats enseignants de la FSU ont demandé que les profs soient prioritaires pour la vaccination. Au train où ça va ils vont même demander que la vaccination des profs soit obligatoire…

On a prononcé FSU et on a tout dit, tout compris. Ex-FEN, la « Fédération Syndicale de l’Enseignement » comprend entre autres le  très puissant SNES et le Snuipp syndicat des instits… C’est la gauche et l’extrême-gauche qui y gouvernent, PS, PC, EELV, NPA et autres dégénérés…  C’est comme la CGT, Sud ou la CFDT… main dans la main avec le gouvernement sans le dire, main dans la main avec ceux qui veulent l’immigration massive, le chômage des nôtres, les délocalisations, l’UE, l’islamisation… et qui ne disent pas un mot sur les fermetures d’entreprise, sur la restriction des libertés, sur le passeport vaccinal… Non seulement ils ne disent pas un mot, mais ils applaudissent des deux mains et en redemandent !

Un seul mot  pour qualifier cette lie de l’enseignement : collabos ! 

Christine Tasin