Des tests Covid-19 pas fiables, sciemment remboursés par la Sécu

Publié le 13 juin 2020 - par - 1 commentaire - 1 004 vues

Le marché des tests Covid-19 est florissant. Vendus plus d’une quarantaine d’euros en pharmacie, les prix grimpent jusqu’à une centaine d’euros sur le web. Or, depuis les déclarations du président de la République de Tanzanie (1) et les errements de la qualité chinoise dans les fournitures de matériels inhérents à la pandémie venue de Chine (2), on sait que la fiabilité des tests de dépistage du Covid-19 est sur la sellette. Il s’avère en effet que se profile un scandale de plus, dans le scandale de la gestion de cette pandémie en France.

Au départ, l’équipe du physicien David Mendels, directeur technique d’une start up française (Xrapid Groupe, à Aix-en-Provence*), spécialisée en intelligence artificielle et microbiologie, répond à un appel d’offres du Ministère des Armées. Expérimentés dans le domaine des tests de la malaria, lui et ses collègues mettent au point un système éprouvé pour mesurer la fiabilité des tests Covid-19.

« Le Covid est un virus trop petit pour être vu en microscopie optique mais quand est arrivé la crise en France, on avait déjà deux ou trois mois de retard sur les Chinois et les Coréens qui avaient développé des tests de diagnostic rapide. »

Au tout début du confinement (nous sommes mi mars), l’équipe autour de David Mendels se met au travail : « On s’est dit qu’on allait mettre en route notre projet. On a pu sortir un prototype en une semaine ». Un prototype de testeur de tests.

Déjà plusieurs laboratoires s’étaient précipités pour fabriquer des tests; des test qu’il fallait donc…tester. Des échantillonnages arrivent et les essais commencent. Mais ensuite, les choses se gâtent car le 20 mai, le Ministère de la Santé homologue 23 tests dont la plupart sont discutables en terme d’infaillibilité : « … Entendez par là qu’ils peuvent diagnostiquer des personnes saines comme étant malades du Covid. Et plus grave, des personnes malades, saines. Sur les 11 tests sur lesquels a travaillé David Mendels, un seul a franchi la barre de la fiabilité selon les critères établis par la haute autorité de santé (HAS) en matière de spécificité et de sensibilité… »

Dans la vidéo ci-dessous, à partir de 3’50, David Mendels montre l’intérieur d’un boîtier test et ses différents parties non assemblées, la bande imprégnée de réactifs etc, et explique comment sont détectés les anticorps du Covid-19 dans le sang testé. La difficulté de lire le RDT (test rapide) est que la barre de contrôle n’a parfois pas assez de contraste. Il montre quelques modèles de boîtiers en plastique, sachant qu’il existe d’autres types de tests, parmi ceux-ci :

– la crossette pour prélever des cellules dans le nez (ADN. PCR)

– Elisa, test basé sur la biochimie et la fluorescence

L’incompétence des politicards, les lourdeurs des pléthoriques ronds-de-cuir de l’administration, des institutions et des organismes qui plombent éternellement la France 

Dans la vidéo ci-dessous, à partir de 14’, David Mendels, raconte l’incroyable : en réponse de la réponse à l’appel d’offre du Ministère des Armées, un volumineux dossier à remplir parvient à Xrapid Groupe : « ils nous ont clairement indiqué que la crise serait terminée avant que le dossier n’aboutisse! ».

Xrapid Groupe a alors pris la décision de financer ses travaux sur ses fonds propres. Ce qui a au demeurant l’avantage de n’être missionné  par personne et de pouvoir parler en indépendant. Et on va voir que David Mendels ne va pas s’en priver : « nous n’avons pas de conflits d’intérêts ».

Au final, les tests de 11 fabricants (et/ou distributeurs) auront été évalués. Sur ces 11 fabricants, un seul est français. Le détail de ces opérations est à partir de 15’ et permet d’imaginer l’enjeu, avec à la clé, le remboursement par la Sécurité sociale française.

A partir de la 17’, explication de la fiabilité d’un test et du scandale à venir : une personne sur quatre est mal diagnostiquée. Le Ministère de la Santé a homologué une liste de 23 tests le 20 mai dernier, dont le processus de sélection a été opaque. Hypothèse avancée par le journaliste Denis Robert, lors de cet entretien : le politique est intervenu et des fabricants de tests ou des distributeurs sont des amis de la macronie. Le CNR et la HAS sont responsables de cette gabegie : « oui, oui oui, en tout cas, officiellement, ce sont eux » confirme David Mendels.

Le 20 mai 2020, la Haute Autorité de Santé se prononçait

« La HAS se prononce aujourd’hui en faveur d’un remboursement par l’assurance maladie des tests sérologiques de type ELISA et TDR à la fiabilité établie par le CNR, et dans les indications décrites dans ses travaux des 2 et 18 mai derniers. N’y sont abordés ni les TROD, dont le remboursement relève d’un autre dispositif réglementaire, ni les autotests, non recommandés par la HAS. », communiqué complet sur : https://www.has-sante.fr/jcms/p_3186099/fr/la-has-est-favorable-au-remboursement-des-tests-serologiques-a-la-fiabilite-validee-et-dans-les-indications-definies et https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-05/avis_n_2020.0033acseap_du_20_mai_2020_du_college_de_la_haute_autorite_de_sante_relatif_a_linscription_sur_la_liste_des_actes.pdf

TESTS COVID-19 : RÉVÉLATIONS SUR UN NOUVEAU SCANDALE SANITAIRE

« Cet entretien révèle un nouveau scandale de santé publique et montre que, pour des raisons troubles, sans doute liées au lobbying des labos, des tests remboursés par la sécurité sociale, dont on savait qu’ils étaient peu voire pas fiables, ont été mis en vente… »

Denis Robert pour Le Média (https://www.lemediatv.fr/emissions

https://www.youtube.com/watch?v=vrjmY_ffgAg

lien de secours https://www.youtube.com/watch?v=vrjmY_ffgAg

Lire aussi : Coronavirus. Quand l’ARS conseille de laisser mourir https://www.lemediatv.fr/articles/enquetes/coronavirus-quand-lars-conseille-de-laisser-mourir-WmQC1GHcS5yVvIskwM9gyg

(1) Le président tanzanien demande une enquête après des résultats de tests suspects

https://www.youtube.com/watch?v=jgfAK9VOE9c

Tanzanie/Covid-19 : le président met en doute la sincérité des tests

« John Magufuli dit avoir fait des tests sur des objets aussi divers que le fruit du jacquier, une papaye ou une chèvre et qu’ils ont été testés positifs. Une preuve selon lui que les résultats des tests de coronavirus sont programmés pour détecter de nouveaux cas. »

https://www.youtube.com/watch?v=jgfAK9VOE9c

lien de secours https://www.youtube.com/watch?v=jgfAK9VOE9c

(2) Masques fabriqués en Chine: oseriez-vous les porter? 

« La France a commandé près de 2 milliards de masques et 5 millions de tests de dépistage à la Chine. Mais dès que ce pont aérien a été établi, des gens se sont plaints de la mauvaise qualité des produits sanitaires fabriqués en Chine. Une vidéo, publiée par des infirmières dans un hôpital français, dévoile des images surprenantes. »

https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=9tCL44dfjJs&feature=emb_logo

Les masques chinois commandés par Macron ont des mouches crevées

Publié le 27 avril 2020 par Jacques Chassaing https://ripostelaique.com/les-masques-chinois-commandes-par-macron-ont-des-mouches-crevees.html

* https://www.societe.com/societe/xrapid-france-823210042.html , https://www.laprovence.com/article/economie/4241231/xrapid-prefere-innover-a-aix-et-marseille-plutot-qua-londres.html

Lien utile : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/tests-et-depistage?xtor=SEC-3-GOO-[]-[436301652852]-S-[cout%20test%20covid]

https://www.youtube.com/watch?time_continue=72&v=OWrd76RQcUk&feature=emb_logo

« Le coût du test de dépistage du coronavirus par PCR est de 54 euros. Il est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. La grande majorité des laboratoires dispensent de l’avance de frais. En cas de doute, contactez le centre de dépistage, ou prévoyez une avance.

Pour les tests sérologiques et rapides, la Haute Autorité de Santé s’est prononcée en faveur de leur remboursement le 20 mai. Cet avis de la HAS ne concerne que les tests à la fiabilité validée après évaluation par le Centre national de référence (CNR) » source : https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2623965-coronavirus-test-france-serologique-nez-pcr-rapide-pharmacie-sans-ordonnance-gratuit-prix/

200 000 euros d’hébergement pour l’appli smartphone StopCovid : Anticor saisit le parquet national financier. L’association dénonce « un prix très supérieur aux pratiques du marché » : https://www.nextinpact.com/brief/200-000-euros-d-hebergement-pour-stopcovid—anticor-saisit-le-parquet-national-financier-12696.htm

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
reuri

Les actions criminelles de la clique au pouvoir expliquent pourquoi ils ont intérêt à laisser les émeutes de la tribu congoïde tout casser, ça empêche les français de regarder de trop près l’escroquerie du confinement-enfermement.

Lire Aussi