Désolé, messieurs les journalistes, mais Riposte Laïque n’est pas un journal d’extrême droite !

Publié le 27 mai 2013 - par - 2 980 vues
Traduire la page en :

Si l’on en croit la grande presse, Riposte Laïque est un journal d’extrême droite.

Or, qui dit « extrême droite » dit le pire qu’on puisse dire d’un journal, d’une idée, d’une personne ou d’un parti politique.

Ri7police de la pensée jpegEn effet, être d’extrême droite, c’est contester l’esprit des Droits de l’Homme, récuser le suffrage universel, nier l’égalité entre les citoyens, bâillonner le peuple et ses élites en confisquant la liberté d’expression, bafouer la liberté de conscience, instaurer la surveillance policière sitôt que se forme un rassemblement de plus de trois personnes, encourager la délation, incarcérer tout opposant politique, en un mot supprimer la démocratie et faire de l’Etat la raison suprême. Comme l’affirmait Mussolini lors de son Discours à la Chambre des Députés du 26 mai 1927 : « Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat ».

A suivre cette logique, Riposte laïque sous-tendrait l’absolutisme étatique, ou encore le nationalisme le plus exacerbé. Il paraît même que ce journal serait raciste, car on sait qu’il n’est guère en délicatesse avec l’islam, ce dernier ayant, depuis quelques années, quitté le champ politico-religieux pour devenir une race !

Evidemment, un tel journal utilise les peurs au lieu d’en analyser les causes, souffle sur les braises à des fins bassement politiques et attise les haines par populisme. Bref, les rédacteurs de Riposte Laïque sont infréquentables !

Mais, en l’occurrence, qu’est-ce qu’être infréquentable ? Prendre ses distances avec le Parlement européen ? Décider par soi-même de l’avenir économique et politique de son pays ? Revendiquer le droit de manifester ou de faire grève ? En appeler au vote référendaire ? Lutter pour la justice sociale ? Défendre l’égalité des sexes ? Maintenir la laïcité telle que la définit la loi du 9 décembre 1905 ? Rendre ses lettres de noblesse à la liberté d’expression ? Demander que l’identité de tout délinquant majeur soit révélée publiquement ? Dénoncer à la fois la violence ordinaire et le laxisme juridique qui, indirectement, l’encourage ? Montrer du doigt les incompatibilités culturelles et les tensions qu’elles engendrent ? Soutenir que l’immigration aggrave le chômage, exacerbe la crise du logement, favorise le communautarisme, et, par suite, affaiblit la République ? Mettre en garde les autorités contre la montée en puissance d’un mécontentement général qui risque de dégénérer en guerre civile ? Aimer la France au point de refuser qu’elle se délite sous les avancées de la Charia ?

Si être infréquentable, c’est répondre « oui » à toutes ces questions, alors Riposte Laïque est un journal d’extrême droite. Mais si Riposte Laïque est bien un journal d’extrême droite, alors reconnaissons qu’il aura fallu à peine six ans pour que les valeurs de l’extrême droite changent du tout au tout !

Autant dire que qualifier notre journal d’extrême droite est une sottise, une de celles qu’affectionnent ceux qui se plaisent à nier la réalité, faute de la comprendre objectivement ou de vouloir l’affronter en toute honnêteté !

Maurice Vidal 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi