Dette, chômage : vers la faillite de l’État-providence

Publié le 10 mai 2020 - par - 34 commentaires - 1 603 vues

Les prévisions économiques de la commission de Bruxelles pour la zone euro exposées le 6 mai par madame Von der Leyen sont particulièrement effrayantes : récession de près de 8 %, hausse de 30 % du taux de chômage, hausse de 15 % de l’endettement, qui passera la barre des 100 % du PIB pour la zone euro. Mais ces chiffres sont une moyenne, qui inclut par exemple l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, moins touchés par la crise. Les chiffres économiques du premier trimestre l’indiquent clairement, la France est probablement de tous les pays le plus atteint par la récession : -5,8 % au premier trimestre, contre 4,2 % en Italie, 5,2 % en Espagne, -2 % seulement en Allemagne. Et la France a deux fois plus de chômeurs à temps partiel que l’Italie ou l’Espagne. Et encore la comparaison du premier trimestre est flatteuse, car Espagne et Italie avaient confiné dix jours avant la France en mars : au deuxième trimestre, ce sera l’inverse, la France aura plusieurs jours de confinement en plus que ses voisins… Édouard Philippe et Bruno Le Maire ont déjà prévenu : il y aura un appauvrissement général. Selon les prévisions du gouvernement, le chômage pourrait atteindre 20 % de la population active à la fin de l’année, l’endettement 120 % du PIB (contre 101 % aujourd’hui).

Question : comment maintenir encore l’État-providence dans ses conditions ? Le service de la dette en France représentait à peu près 160 milliards d’euros ces dernières années, en incluant paiement des intérêts et du principal. Faites le compte, 20 % de hausse de l’endettement, cela représente 32 milliards de plus pour le budget de l’État : 1 100 € à payer pour chaque ménage français. Le coût du chômage est lui d’environ 100 milliards d’euros, en cumulant coût direct de l’indemnisation, et coûts indirects induits (dépense de santé, formation, soutien aux précaires etc…) : là encore, le compte est vite fait, le chômage à 20 % au lieu de 10, cela nous coûtera 100 milliards d’euros de plus, soit 3 400 euros par foyer… La situation économique catastrophique nous conduira à environ 130 milliards de surcoût annuel pour l’État, au moins sur la première année. Se voulant optimiste, la Commission a prévu une année 2021 excellente, qui compenserait en bonne partie les pertes de cette année : au risque de passer pour un pessimiste compulsif, je n’en crois pas un mot. Il faudra des années pour retrouver notre niveau d’avant-crise, pourtant déjà plus que dégradé. L’État va donc devoir subir un surcroît de dépenses pour plusieurs années, même s’ils se résorbe peu à peu.
130 milliards de surcoût, on se demande comment financer cela, dans un pays qui détient un triple record européen : record mondial de la dépense publique, 57 % du PIB, record mondial de la fiscalité, record européen du déficit public (3 % du PIB ou plus depuis 2003). Hausse des impôts et des charges ? Rien de tel pour précipiter les entreprises en faillite, et aggraver le problème. Et la France est au taquet en terme de niveau de prélèvements. Emprunter encore : pure folie… La seule solution, c’est la réduction des dépenses publiques, en particulier des budgets sociaux, qui représentent “un pognon de dingue”, comme dirait l’autre, un tiers environ de ce que l’État, les caisses sociales et les collectivités dépensent. Cela voudra dire la fin programmée d’un État-providence tentaculaire. Vaste programme, pour les courageux qui devront s’y attaquer, et affronter aussi l’hostilité de la rue, la rébellion des banlieues, une misère de masse que l’on ne pourra plus soulager comme on le faisait jusqu’à présent.

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
christine

Vous croyez que les français comprennent ce qui arrive ,pas du tout ils se laissent vivre et confinés sans chercher à comprendre ,car chaque fois que je parle du coronavirus aux gens ,ils ne savent pas que c’est un moyen de les gérer et de les tester ,a savoir qu’ils sont maléables et n’ont plus de réactions !
Quant à l’économie ,ils n’y connaissent rien ,comme les médias ne vont pas leurs expliquer la crise financière et la faillite du pays ,ils se contentent de ça comme une fatalité qui devait arriver ,et ils compte sur les politiques véreux pour les sauver !!!
Allez sur le site de P.Jovanovic ,tous les lundis ,il vous tient compte de la situation ,et elle n’est pas brillante et ça ne va pas s’arranger ,foutus français qui nous ont mis dans la mouise en votant ,macron ,le camé .

François BLANC

Si encore c’était pour stopper l’assistanat immigrationniste on pourrait dire qu’il y a quand même du positif

Pierre-Louis Garnier

Il faut penser que le gouvernement ne puisse rien gérer du tout et que l’UE et l’euro éclatent. On en voit peut être les prémices cette semaine avec une remontée des taux d’emprunts différenciés entre pays de la zone euro.

saurer

Pour commencer, ils ont prévu une taxe covid de 10% sur l’épargne des français, du plus riche au plus pauvre. D’aucuns parlent de 30% pour tout le monde, sauf pour les plus riches ou elle serait plafonnée. Cette taxe sera convertie en bons du trésor, remboursables à 20 ans, au taux du livret A. Blakrock, missionné par Ursula Von Den Layen, aurait autorité pour mettre en œuvre cette taxe dans toute l’Ue …

quiditvrai

Et les solutions proposées par Riposte Laïque ne sont pas acceptées par le peuple.
Le peuple qui fait confiance aux experts reconnus qui font consensus dans leurs champs de compétences respectifs.

Robalba

ben oui, les brebis bêlantes de France, sorties de leur enfermement complètement tétanisées et abruties par la peur imbécile que leur a imposée la propagande officielle, ,, vont être tondues (avec leur accord: il faut bien lutter contre le virus!!!) à ras …

Hoplite

La dette d’état ne sera jamais remboursée. La France paiera des intérêts jusqu’à plus soif.
Pourquoi la dette ne serait elle pas annulée comme celle de l’Afrique d’ailleurs ?

Walter

Pour l’allemagne est aussi Riche!
Nous le savons toujours mais Chut!
Faut surtout pas Blesser nos bons Voisins , et leur grand Protecteur.

Pas de souci, ce sont nos baraques qui sont la garantie de la dette. La nationalisation du foncier d’assise résidentiel viendra compenser la dette auprès des banques privées. Bail emphytéotique, capitalisation de la rente, totrisation et hop compensation et le tour est joué. Le support juridique est déjà en place, loi Lagleize. Le patrimoine résidentiel appartient pour l’essentiel à la classe moyenne âgée qui sera dépouillée avec la bénédiction des jeunes qui se seront fait piquer leur héritage. Ils peuvent encore y aller pour endetter le pays, il y a de la marge. Il y en a pour presque 7 milliards. Ça c’est sans compter l’épargne. En tout, il y en a pour peu près 12 milliards. Donc, soyons détendus. On va se faire dépouiller, mais ils peuvent encore faire rentrer du monde.

Les nouveaux consommateurs ne produiront jamais rien de ce qu’ils vont consommer, mais leur consommation sera financée par la spoliation de la classe moyenne âgée de souche. C’est le plan. L’épisode Covid n’est qu’une phase de réalisation de ce plan. Endetter le pays, le mettre en état de choc pour le dépouiller afin de financer la consommation des nouveaux venus.

Anne-Marie G

En effet, les économistes de gôche, genre Thomas Piketty, ont plein de projets dans leurs cartons qui ne demandent pas mieux que d’en sortir comme autant de diables de leur boîte. Il avait été question à un moment de faire payer un loyer fictif aux propriétaires de leur résidence principale. Mais la solution communisation du foncier est tellement plus maligne ! Avec la ruine de beaucoup de petits propriétaires prévisibles, étranglés par la baisse de leurs ressources, l’Etat mondialiste pourra à terme démolir toutes ces petites maisons et construire à la place de superbes cages à lapins. Ce qui au passage permettrait la réalisation de l’agenda 21 plus tôt que prévu, lequel prévoit à terme la concentration de la population dans de l’immobilier collectif pour préserver des zones de nature.

BobbyFR94

Martin, comme je l’ai démontré, le but n’est pas le “remplacement”, mais de réduire le nombre d’humains sur terre, à commencer par les plus instruits, et où trouve-t’on ces derniers, géographiquement parlant ?

Dans les pays occidentaux, donc parmi les blancs majoritairement…

Comme moi, et beaucoup de gens, surtout sur ce site, tu as très bien vu que TOUTES les décisions concernant la gestion de la contagion ont été prises dans le sens contraire de ce qu’il aurait fallu faire pour protéger la population française !!

Donc la guerre est ce qui est recherché, parce que les mondialistes savent parfaitement qu’aucun pays, et encore – la France, ne remboursera quoi que ce soit, c’est mathématiquement impossible :
+ de dépenses (parasites qui arrivent) & de – en – de rentrées !

Martin Moisan

vos avez raison, coquille, il fallait lire : 12 000 milliards et 7 000 millards

BobbyFR94

Martin, concernant l’épargne des français, ce serait plutôt ceci :
https://investir.lesechos.fr/placements/assurance-vie/dossiers/panorama-des-revenus-du-patrimoine-et-de-l-pargne-des-franais/epargne-financiere-1778591.php

Tu es loin du compte, c’est en milliers de milliards qu’il faut compter :-)))

Seulement la crise qui arrive va tout rafler !!! Ecouter, par exemple, Bernard MONOT, lire son livre – paru en 2019 – qui doit être très très intéressant ” L’eurovision pour les peuples ” .

Tu as, du reste, du lire cette information sur les “équations” dites de ferguson, le mathématicien de mes deux, qui, après avoir prôné le confinement en Angleterre, n’a rien trouvé de mieux, pendant ce dernier, que d’aller voir et sauter sa maitresse…et mariée en plus :-)))

Pierre-Louis Garnier

J’ai très peur du scénario que vous décrivez et ça fait plus d’un an que je l’ai en tête.J’espère que Macron après les retraites n’arrivera pas à faire passer cette pilule là. Non parce que les propriétaires vont réagir mais parce qu’il y aura suffisamment de gens malheureux et surtout désœuvrés pour que ça pète vraiment.

Joël

l’État-providence, il y a longtemps que les Français n’en bénéficient plus ou alors des miettes. Maintenant, c’est tout pour le migrant.
Et pour eux, cet état-providence sera maintenu coûte que coûte, à crédit (ce qui est déjà le cas, d’ailleurs).
Tant qu’à être en faillite (ce qui pour moi, avec 2 400 milliards de découvert, est déjà le cas aussi), profitons de la bonne nouvelle :
Cour de Karlsruhe : vers la banqueroute de l’Italie et l’éclatement de la zone euro.

https://www.bvoltaire.fr/cour-de-karlsruhe-vers-la-banqueroute-de-litalie-et-leclatement-de-la-zone-euro/

Savinien

L’Allemagne refusant de racheter indéfiniment la dette publique française, la solution sera dans un premier temps de sortir de l’euro, de récupérer le franc et de le dévaluer.
On pourra ainsi, avec le temps, effacer la dette et retrouver un peu de compétitivité à l’export.
Mais cela entraînera aussi l’euthanasie des rentiers, c’est-à-dire des retraités, car à coup sûr les retraites ne seront pas indexées sur l’inflation.
Electoralement ce sera difficile, car les retraités représentent de gros bataillons d’électeurs. Mais en s’appuyant sur les fonctionnaires et les assistés, ça pourrait passer …
Mais dans un deuxième temps, plus question d’emprunter comme avant (car il y aura de forts taux d’intérêt). Les budgets publics devront être équilibrés !
C’est là qu’on va rigoler …

patphil

les dettes des petits commerçants et artisans générées par le confinement ne seront pas effecées, celles des atats africains oui! les autres avant les notres encore une fois!

tuttbull45

La BCE fait marcher la planche à billet…pour payer les fonctionnaires, les régimes sociaux, et tous les avatars du même bois qui composent l’état providence. Quoi qu’il en soit, lorsque ce dernier ne pourra plus payer, il y aura pléthore de nouveaux pauvres et de laissés pour compte.(L’Allemagne ne veut pas entendre parler de solidarité dans cette belle Europe).
C’est à ce moment là que la situation risque de dégénérer. Celle-ci n’étant pas, c’est le moins que l’on puisse dire, des plus reluisantes.
Tant que les gens n’ont pas faim…! Dans le cas contraire : ah ça ira, çà ira, çà ira, les aristocrates à la lanterne…Et cela risque d’arriver plus vite qu’on ne le pense.

François Desvignes

Quand la peste (passagère) aura durablement installé la famine, qui, à force d’être durable pour être installée, ira en s’aggravant,

que l’impôt à force de pauvreté ne rentrera plus,que nous verrons in situ le théorème de Laffer se décliner,

on cherchera à couper les coûts.

Or, dans la chaîne des coûts, il y en a trois gros :

– l’immigré
– le vieux
– l’apparatchik

Le pays légal voudra tuer le vieux
Le pays réel tuer l’immigré
Le pays allogène tuer le fonctionnaire

Ce qui fera trois morts :

– l’immigré
– le vieux
– le fonctionnaire

François Desvignes

La cause de la dette, c’est l’Etat Providence
La cause de l’Etat Providence c’est l’immigration
La cause de l’immigration, c’est la dénatalité
La cause de la dénatalité c’est le remboursement de l’IVG
La cause du remboursement de l’IVG c’est l’insolvabilité des ménages
La cause de l’insolvabilité des ménages, c’est l’impôt
La cause de l’impôt, c’est l’ambition de l’Etat de remplacer Dieu, d’être dieu à la place de Dieu (inutile).

C’est très important de comprendre ce processus car l’Etat n’aurait jamais eu cette ambition saugrenue (qui fait notre malheur)…

….sans notre accord !

RODRIGUE

+1

Phil93

Bien vu !
la cause de la dénatalité c’est aussi et surtout le manque de perspective d’avenir au niveau du pays, le coût de la vie et aussi au niveau des couples qui se cassent pour un oui ou pour un non…
la famille traditionnelle est conspuée, dénaturée, critiquée. Les femmes se masculinisent et les hommes se féminisent et après on s’étonne que cela “ne marche pas ” !!!
l’état toujours en cause !

Steph****

Je ne suis pas toujours en accord avec ce que vous dites, mais j’avoue que j’adore vos analyses qui passent toujours par le prisme de la religion. C’est souvent très bien pensé, bravo.

Blackjack

Très bon

BobbyFR94

Olivier, tu oublies les quelques 150 MILLIARDS que coutent l’invasion, et les parasites qui nous envahissent, et qui sont de plus en plus nombreux, ce qui veut dire que, soit les impôts vont littéralement exploser, soit les services publics vont disparaître, ou les deux à la fois, ce qui est bien possible !!

Je pense, pour ma part, que cela est voulu, que la France est le second laboratoire, après la Grèce, afin de voir comment le peuple va réagir…

Je reste donc persuadé que l’effondrement est voulu, et que la réduction du nombre d’humains, surtout ceux des pays occidentaux, les plus instruits, donc blancs, d’abord !!

Guerre il va y avoir, et les survivants devront faire face aux mondialistes, enfin, là, beaucoup de choses peuvent se passer, seul l’avenir le révèlera.

leviet06

C’est vrai mais un peu réducteur d’opposer les blancs aux autres.car parmi les apports d’immigrés,il y a certaines populations instruites dont les asiatiques et surtout ce qui devrait être dit des asiatiques catholiques ou bouddhistes.Donc c’est plutôt des français de souche ou de coeur contre des français de papier souvent musulman de religion.Le blanc n’est pas toujours blanc.N’en faites pas une règle définitive.je connais beaucoup de Vietnamiens qui aiment la France et sont chrétiens et qui se méfient énormément des musulmans.Moi même de père français de souche blond aux yeux bleus et ancien combattant,je suis devenu souverainiste.Et croyez bien que je me prépare a la guerre ,du moins moralement.

BobbyFR94

Leviet06, il ne s’agit pas, pour moi en tout cas, d’opposer les blancs aux autres ethnies, et vous avez tout à fait raison concernant les populations asiatiques par ailleurs.

ll y a ceux qui aiment la France, ceux dont vous parlez, et ses ennemis, les muzzs pour être précis, ainsi que les gauchos, que j’appelle aussi les nazislamo-gauchos, ou encore les gauchistes !!!

Mon propos était de dire que les populations visées sont d’abord celles instruites, et les blancs sont celles qui sont les plus nombreuses, en Europe, en France donc…

Les asiatiques, boat people et autres, sont des gens qui aiment autant notre pays, qui est devenu aussi le leurs :-)))

Je n’ai donc aucun souci particulier avec ces vrais Français, pas comme les parasites muzzs, d’où qu’ils viennent …

BERNARD

Ben vous n’avez rien compris : il suffit d’augmenter de 100% l’arrivée annuelle de CPF, soit environ 1 million par an au lieu de 500 k, et vous verrez comment tout ce petit monde va bosser d’arrache-pied pour redresser ce pays.. grâce à sa CONSOMMATION.
Quant à réduire les 135 G€/ an pour l’immigration, fô pas, au contraire fô passer à 200 G€ minimum.. et passer tous les retraités au rivotril..
Vous verrez, ça va le faire !
De toutes manières on s’en fout si on n’a plus de pognon : on s’endettera et la bochie rachètera nos dettes..je vois pas le problème !

BUTTERWORTH

MERES CELIBATAIRES AFRICAINES 4 ENFANTS ET AUTRES ASSISTANAT PAS DE CONSOMMATION MEME PLUS RECY CLERIES EMMAUS COMME LES FRANCAIS PLUS DE FRIC LE 15 DU MOIS

Phil93

étrange raisonnement !
pour consommer faut avoir de l’argent.
pour avoir de l’argent faut travailler ou vivre des versements de l’état.
pour avoir ces versements de l’état il faut que ceux qui travaillent payent toujours davantage d’impôts.
donc croire que 1 million d’étrangers vont régler davantage le problème que la moitié de ce chiffre , même marcon n’oserait plus l’affirmer , comme le démontre le récent rapport de la cour des comptes qui confirme que l’immigration n’enrichit pas la France mais l’appauvrit !

BERNARD

😁L’Allemagne paiera !

THE-END

pourquoi pas , car Adolf n’est plus vivant ( sans blague ).

meulien

c’est a ce moment que les francais se reveilleront,pas avant!

Lire Aussi