Deux inventions trompeuses : musulmans modérés et islam radical

Publié le 26 avril 2019 - par - 26 commentaires - 1 387 vues
Share

Après l’horreur des attentats tels que celui de Colombo, qui nous renvoie instantanément à l’effroi de janvier et novembre 2015 au cœur de notre capitale, on entend souvent certains de nos compatriotes dire, avec une forme de tolérance surjouée ou une naïveté déconcertante : « ils ne sont pas tous comme eux… » Certains ajoutent « j’en connais, ils sont très gentils et de très bons voisins. »

Alors soyons clairs et lucides pour une fois sur le sujet, cela nous fera du bien et surtout cela évitera à certains de se bercer d’illusion dans la béatitude d’une espérance délibérément optimiste qui serait tout sauf raisonnable.

Disons-le sans la crainte d’être sérieusement démentis, il n’y a pas plus de musulmans modérés qu’il n’y a d’islam radical… Cela n’est pas une conviction, cela n’est pas même une croyance. Cela est un fait. Il y a simplement les musulmans et l’islam qui est à la fois leur code moral, leur code civil et leur pacte religieux et qui s’impose à chacun d’entre eux avec la même force d’acceptation. Cette charte est un bréviaire très simple, voire simpliste, mais très complet qui compile les règles impératives régissant leur vie spirituelle mais également leur quotidien et qui prévoit aussi les sanctions en cas de manquement. Et ce n’est pas tout. Cette loi, plus connue sous le nom de Coran, énonce péremptoirement son caractère universel et en déduit une espèce de droit supposé légitime à s’imposer au monde entier, au moyen du djihad constitué de l’arme de la persuasion vite remplacée par le glaive en cas de résistance trop vive. Dès lors, on en est ou on n’en est pas.

Si l’on n’en est pas et si l’on ne résiste pas avec conviction et vigueur, il y a danger. Le futur inéluctable se partage alors entre la conversion (c’est assez vite fait !) ou la mort, avec comme étape transitoire la dhimmitude (demandez donc aux juifs ou aux chrétiens d’Orient, ceux qui sont encore en vie, ils vous expliqueront).
On peut donc dire qu’il y a d’un côté les musulmans dits « gentils », ceux qui par leur apparence occidentalisée, leur apparente modération et leur feinte intégration exercent une incitation discrète mais pourtant bien réelle sur notre société. Et il y a d’autre part les musulmans moins gentils, c’est à dire ceux qui se substituent aux premiers pour agir de manière plus coercitive. Le but des uns et celui des autres est parfaitement le même : l’appropriation de l’espace et des esprits. Seuls les moyens divergent.

En somme, il ne peut exister de musulman modéré pour la simple et bonne raison qu’un musulman modéré serait celui qui se montrerait prudent ou pour le moins circonspect en regard de ce règlement impératif qu’est le Coran. Or, celui-ci est, selon ce qu’ils en disent, guidé par la parole de Dieu, laquelle a été livrée par l’archange Gabriel à Mahomet. Il ne peut donc être l’objet d’aucune altération. Vouloir modérer les édits d’ordre divin serait bien sûr un non-sens total, un défi à la raison pure, puisque pour un croyant rien n’est au-dessus de ce livre et surtout pas la loi républicaine impie et corrompue.
L’islam suppose, comme on l’a vu, de ses fidèles, une adhésion qui ne supporte pas le moindre doute et ne laisse donc pas de place pour les choix délibérés. En particulier, l’apostasie est pour la oumma (communauté des croyants) une infamie qui entraîne la mort par l’égorgement ou par le feu. L’adultère féminin étant, lui, passible de la lapidation. L’islam c’est même tout le contraire du libre arbitre. Il n’est pas possible de corriger la parole absolue. Donc la soumission bête et disciplinée est la seule voie imaginable sinon « balec ».

En 1999, Jean Pierre Chevènement alors ministre de l’Intérieur et donc en charge des cultes, avec une innocence de collégien, s’était engagé dans un processus de mise en conformité des préceptes religieux des mahométans avec les lois de la République. Après tout, Napoléon avait bien réussi à faire comprendre aux Juifs de France ce principe hiérarchique qui, depuis 1805, s’impose sans aucun problème avec un respect sans exception. Intention restée lettre morte qui reçut une fin de non-recevoir sans alternative, la loi coranique ne peut-être surpassée, dixit l’UOIF.

En 2002, Nicolas Sarkozy remet l’affaire sur la table mais il reçoit le même refus sans nuance. Il range son projet dans sa poche et met son mouchoir par-dessus. La charia prend le bon chemin pour s’imposer sur le territoire national. Comme on le sait déjà, la polygamie interdite par la loi a trouvé à être tolérée au principe du respect de « l’autre » et de ses traditions.

Depuis, seuls les imbéciles où les doux rêveurs n’ont pas compris qu’il n’est possible de s’arranger avec l’islam qu’en s’y soumettant, sauf à le bannir totalement, ce pour quoi, pour l’instant, aucun homme politique n’a montré suffisamment de conviction (et allez, disons-le, de courage) pour le faire. L’Europe cible privilégiée du djihad semble avoir succombé à une sorte de fatalisme face à cette harangue violemment hégémonique et accepte voire favorise la colonisation qui peu à peu se saisit de son territoire et de l’esprit de ses citoyens. Le pacte de Barcelone en 1973 ainsi que celui de Marrakech en 2018 ont gravé dans le marbre cette islamisation à laquelle il est peu certain, pourtant, que les peuples d’Europe adhèrent en connaissance de cause.

De la même façon, l’expression « islam radical » n’a aucun sens. L’islam radical c’est tout simplement l’islam, c’est à dire cette approche de l’humain qui tient à l’essence même et au principe fondateur de cette religion, c’est à dire la loi coranique.

Ces tentatives trompeuses qui consistent à faire passer l’islam pour une foi de tolérance, de paix et d’amour doit être contredite inlassablement, n’en déplaise à tous ses laudateurs jacasseurs ou plumitifs, historiens falsificateurs comme Wieworka ou chroniqueurs fallacieux comme Joffrin ou Askolovitch, ainsi que nos hommes politiques qui, de Mitterrand à Macron en passant Chirac ou Juppé, n’ont eu de révérence suffisamment obséquieuse son égard.
Aucun travestissement sémantique ni aucun artifice dialectique ne doit être accepté car cela serait permettre l’inversion des valeurs qui ont fait notre civilisation par une appropriation au profit de l’islam.

Jean-Jacques FIFRE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Paix

Faite l’amour pas la guerre
La haine mene ça rend malade attention les docteur le dise trop pencer … ouvre a d’autres maladie inconnues alors moi je dit le seul qui est très intelligent c’est celui qui controle sont énervement sa veut dire je suis maître de mon corps et pas lui qui va prendee au dessus de moi.
Je controle mon énervement.
On travail on cotise donc je vois pas le problème avec l’islam.
Travailler plus pour gagner plus et payait plus
Ça c’est un bon sujet
Que chacun vive sa religion comme il veut ont est tous libre sur terre pour la partager la terre et a tout le monde.
Regader on fait quoi très simple on fait une pause on ce dit c’est vrai on arrête 2 min et on ce dit « mais c’est vrai on va tous mourir un jour »
Salem a tous

patapon

Excellent article qui ne laisse aucun doute sur les intentions avérées ou cachées de l’Islam.Au pays des philosophes des Lumières,suppose Cartésien,le message de l’ange Gabriel,on s’en tamponne.

Georges29

Très bien cette explication. C’est pourquoi après avoir lu le Coran (plusieurs traductions pour comparer si besoin …), il convient de lire et d’étudier au minimum les deux documents suivants :
– L’islam est faux : https://www.youtube.com/watch?v=q4Fq34LS7PA&feature=youtu.be, et les liens qui apparaissent dans cette vidéo (diaporama commenté et sourcé)…
– Le Cours d’histoire de Bill Warner : https://www.dailymotion.com/video/xwcvyv#.UOYRmORdOCw.
Ce devrait être deux docs « de chevet » de nos élus, politiciens, juges, médias, etc …

UlrtraLucide

Quand ils seront suffisamment nombreux en Europe, la discussion sur ce sujet sera close. On ne verra plus de musulmans « modérés », encore moins de « Salafistes quiétistes », on ne parlera plus d’islam « modéré » ni de Coran « à modifier ». La seule alternative possible pour les populations européennes « non-musulmanes de souche » sera la soumission ou la guerre. La guerre totale le dos au mur contre l’Islam devenu une puissance occupante de l’Europe. Comme nous aurons un grand nombre d’européens « de souche non-musulmane » devenu convertis, dhimmis ou collabos, cette guerre de résistance s’agrémentera d’une guerre civile. Merci à tous les collabos, soumis ou béats somnambules pour l’avenir radieux qu’ils auront préparé aux autres européens, et à leurs enfants qui n’auront rien demandé.

POLYEUCTE

« Etre ou ne pas Etre » ? Là est la question !
L’Etre est un Tout !

RODRIGUE

Belle démonstration remarquablement argumentée.
Il y a un autre cas de figure à contrer, c’est celui qui dit que nous avons fait pareil à une autre époque. C’est le pire car démontre une totale méconnaissance du Christianisme et de l’Islam. Le Christ qui a apporté avec lui le nouveau testament n’a jamais prôné la violence mais le pardon. Les hommes ont commis des atrocités en son nom, c’est certain mais jamais ces atrocités n’ont été demandées par Jésus.
L’Islam et le coran ont dans leur genèse la violence, le meurtre, le viol, le vol et la pédophilie. C’est écrit noir sur blanc dans le coran et les haddiths.
Comme le coran est incréé donc pas réformable car veut dire récitation comme islam soumission, ils n’ont d’autre choix que l’apostasie et cela est passible de la peine de mort.

Stratediplo, auteur de la Huitième Plaie

C’est exactement ce que dit le diplômé en théologie islamique et ancien futur moufti passé à la politique Recep Tayyip Erdogan, il n’existe ni islam modéré ni islam radical, il n’y a qu’un islam, il est un et indivisible.

Marnie

Avec les attentats en France et dans le monde on peut dire que la formule attribuée à un philosophe : » Le musulman militant est celui qui coupe la tête pendant que le musulman modéré tient les pieds de la victime « Avant on attribuait cette phrase, toujours d’actualité d’ailleurs, à Marco Polo, mais c’était avant les dénégations de certains que personne ne connait d’ailleurs. Pas touche à l’Islam ! Bientôt les attentats n’auront jamais existés…

Marnie

L’équipe de Macron ne fait pas rire du tout. A la méconnaissance de l’histoire, ces adeptes du n’importe quoi ressemblent énormément, et de plus en plus, à ceux qu’ils attaquent bien qu’ils aient exactement les mêmes buts et même les mêmes procédés.

Marnie

La réalité vécue dans le monde donne effectivement raison à ces paroles célèbres attribuées à un philosophe et peut-être à Marco Polo. :
 » « le musulman actif est celui qui décapite l’infidèle le chrétien, tandis que le musulman modéré tient les pieds de sa victime »

AFMC98000

Il n’y a qu’un seul coran dont le texte n’est ni interprétable ni modifiable et doit être suivi à la lettre. Il n’y a pas de choix possible au gré du musulman radical ou modéré. On est musulman ou bien on n’est pas musulman, c’est très clairement défini par le coran.
Le musulman modéré ou radical est une interprétation d’un occidental ignorant qui ne sait pas de quoi il parle.

Versaline

Il n’y a pas de musulman modéré parce qu’un musulman modéré c’est un djihadiste en sommeil…

Zine Eddine

Je vois que beaucoup parle sur l’islam alors qu’ils connaissent rien sur l’islam ignorant haineux.
Et que pensez vous des personne française de parents français de culture chrétienne qui embrasse l’islam ces personnes sont aussi djihadistes ?

Notre djihad a nous c’est d’apprendre l’islam le mettre en pratique ensuite d’appeller les gens a l’islam ensuite vos enfants vos filles se convertisse et on les épouses en plus vous savez quoi?
On a le droit a 4 femmes les haineux

UlrtraLucide

Notre djihad a nous c’est d’apprendre l’islam le mettre en pratique ensuite d’appeller les gens a l’islam ensuite vos enfants vos filles se convertisse et on les épouses en plus vous savez quoi?
Et si on ne veut pas « venir à l’Islam » ni laisser nos filles se convertir et vous épouser, vous nous faites quoi, cher « non-haineux » très gentil?

Lisianthus

J’ai lu le coran deux fois, la première fois j’ai été horrifié, la seconde fois j’ai pris des notes pour ne plus y retourner tellement c’est à vomir d’horreur devant tant de barbarie et de stupidité.
Aucun homme digne de ce nom ne peut vivre d’amour heureux en violant une femme qui ne l’a pas choisi et qui est obligée de se laisser violer puisque l’islam ne reconnaît pas le viol conjugal.
Gardez vos pratiques préhistoriques pour vous et surtout pas chez nous.

Patapon

Excellent article qui ne laisse aucun doute sur les intentions avérées ou cachées de l’infection mahométane.Au pays des Lumières,censé être Cartésien,le message de l’ange Gabriel,on s’en tamponne le coquillard.

UlrtraLucide

Non, le musulman modéré, c’est un musulman qui laissera le djihadiste soumettre les non-musulmans réfractaires à la soumission par la violence et même les tuer sans émettre la moindre remarque, sauf aux victimes à qui il dira « je vous avais pourtant conseillé la bonne conduite à tenir mais vous n’avez pas voulu »….

Joël

Le musulman radical, c’est le toréador dans l’arène.
Le musulman modéré, c’est le spectateur qui applaudit à tout rompre chaque fois que le sang gicle.

André Léo

Dans leur guerre contre V Poutine en Syrie, les US et le « socialiste » Fabius avaient choisi de devenir complices des tueurs d’Al nosra, organisation islamo-fasciste « modérée ». Al nostra faisait du bon boulot »pour « liquider » El Hassad, avait dit sans honte le Fabius.
Les tueurs radicaux de l’etat islamique-Alqaida et les tueurs d’al nosra étaient en lutte pour prendre le pouvoir en Syrie, contre le gazoduc russe et contre le « méchant » V.Poutine.

Avec l’aide des patriotes Kurdes du FDS, le Président Russe avait trouvé la solution, qui lui a permis de liquider les deux organisations concurrentes: des bombes modérées contre les tueurs modérés et des bombes radicales contre les tueurs radicaux.

Et ça a très bien fonctionné. La Syrie a été libérée des fondamentalistes islamiques.

patphil

lisez le coran
il y est clairement dit qu’il était ininterprétable puisqu’écrit en arabe, langue claire et sans tortuosité (l’appel au meurtre de mécréants toujours valable ) et non modifiable puisque c’est la prescription d’allah

jan le Connaissant

tout à fait, Jean-Jacques FIFRE !
Un musul radical est un musul qui s’affiche , qui se montre tel qu’il est, avec son intolérance, sa violence, son racisme
Un musul modéré est un musul qui dissimule, ne montre pas sa vrai nature conforme au coran au kouffar, afin de le tromper
C’est celui là qui gangrène et ruine la France depuis 45 ans, et qui est défendu, soutenu par les islamo-collabos, et les pasdamalgam – sincères ou non

Jill

Oui, musulmans modérés et Islam radical ne font
qu’un.

Paix

Salem
A tous c’est dommage que vous êtes manipulé par le faut du faut
Et non pas le vrai du vrai
L’islam c’est la paix et pas la haine dommage que vous ne faite pas de recherche sur ce prophète qui a parachevé cette religions et pas la religion de l’islam des médias que vous connaissez et que vous avez pris pour juger.
on peut vous aider de tout ce que vous vouliez meme vous protéger je peut aller loin meme si vous voulez je suis musulman et fiers et je remercie Dieu si il y a une guerre ou quoi je serai sur les premiers rang pour vous proteger oui vous chretiens, juifs …
Je serai la pour vous protéger.
Sa c’est le vrai islam pas celui des media qui vous instrumentise et ce sert de vous
.pourtant vous êtes des personnes très intelligente alors pourquoi vous réagissez comme ça.
Salem

Paix

Salem
Jean jacques fibre je t’aime essaye d’être doux et aprend la sagesse mon amis
Bonne journée a toi
Salem

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Muzs dits « modérés » = muzs qui laissent les muzs dits « extrêmistes », « radicaux », « fondamentalistes », « djihadistes », etc. faire le sale « boulot » de convertir de force, discriminer, tuer, exiler les non muzs depuis le 7e siècle.Tous sont muzs. Suite au massacre de plus de 300 personnes (hommes, femmes, enfants) perpétré lors du dimanche de Pâques par des muzs au Sri Lanka, les muzs « modérés » du Sri Lanka ont entâmé une campagne de VICTIMISATION (spécialité muz) pour raconter à qui veut les écouter que les non muzs Sri Lankais les harcèlent. Des sans vergognes! Leurs coreligionnaires muzs tuent plus de 300 persoones en une seule journée et ils osent faire les victimes. Qu’ils aillent vivre dans les 57 pays muzs existants au lieu de polluer les pays qu’ils envahissent via l’immigration!

AFMC98000

Avez vous vu une seule manifestation de rue organisée par des musulmans et dénoncer les atrocites des attentats? Non jamais vous le verrez puisque la communauté musulmane ne fait qu’un, c’est une solidarité imposée par le coran. Le musulman modéré ou radical est une vue de l’esprit d’un occidental habitué aux nuances qui n’existent pas en islam.