Deux mosquées anversoises portent plainte contre Tom Van Grieken…

Publié le 12 août 2020 - par - 6 commentaires - 1 204 vues

Tom Van Grieken, le Flamand qui démasque les petites lâchetés islamo-bobards

Tout bonnement stupéfiant : deux mosquées anversoises portent plainte contre « l’extrême-droite flamande »

Les autorités anversoises ont pris des mesures radicales face au Covid-19 avec un couvre-feu très strict appliqué à toute la population d’Anvers. Conséquemment, la grande majorité des mosquées sont restées fermées le 31 juillet 2020, jour de ce qu’ils appellent « Fête du sacrifice »

Quelques mosquées ont toutefois décidé de garantir un service minimum Aïd el-Kébir, dans le respect des mesures en vigueur mais certainement pas dans celui des moutons en vie ! Au nord d’Anvers, une file s’est formée devant le temple islamique et la poulaille en combi VW s’est déplacée pour veiller au respect des distances de sécu. En dégainant le mètre ruban de 1,5 m ?

Mais le Lion des Flandres Vlaams Belang a dégainé ses griffes et son président Tom Van Grieken a posté une vidéo filmée avant l’arrivée de la police, comprenant le communiqué suivant : « Incroyable ! Voici la vraie raison pour laquelle toute la province d’Anvers est punie ».

Pour les mosquées victimisées, cette vidéo est « une incitation à la haine et à la discrimination envers les musulmans », d’où plainte déposée visant le VB et son président. Les responsables mosquitos prétendent qu’aucune infraction aux mesures de sécurité n’a été constatée.

Tom Van Grieken n’est en rien intimidé par cette action et déclare avoir fait éclater la vérité. Si j’étais son avocat, j’argumenterais simplement qu’on ne peut poursuivre une personnalité politique sous prétexte qu’elle a affirmé que toute la province d’Anvers est punie à cause du danger présenté par les clusters. Respectueux de la population anversoise, mon client Van Grieken ne juge pas les rassemblements au faciès. Il voit un cluster et actionne le bouton alerte. Simple, logique, naturel…

31 juillet 2020 • Anvers, mosquée Omar sous cosmétique Centre Culturel

Tom Van Grieken, le Julien Odoul belge

Il en est du VB comme du RN : c’est le seul mouvement belge à se soucier de l’agent corrosif Islam®, toute droite réservée. À titre de contre-balanciers au politiquement correct, de tels partis sont absolument indispensables au nord-ouest des Alpes https://www.vlaamsbelang.org/

En deux mots, le Vlaams Belang se revendique (ultra)conservateur à vocation séparatiste, plus belgisceptique qu’eurosceptique. Opposé à l’immigration, il se déclare vertement gretaphobe et ouvertement islamophobe, bingo ! De toutes ces caractéristiques, la dernière mérite tout notre soutien : #FORZAVLAAMSBELANG !

Le Vlaams Belang est monté en puissance lors des législatives 2019 en raflant 11,95 % des voix – j’en fais partie – à l’échelle nationale, c’est vous dire son poids croissant en Flandre. À l’échelle fédérale, il dispose de 18 sièges sur 150 à la Chambre des représentants et de 7 sièges sur 60 au Sénat. Au Parlement flamand, il monopolise 23 sièges sur 124, près de quatre fois plus qu’en 2014…

L’essence du Vlaams Belang, c’est la création d’un État flamand via une sécession pacifique avec la Belgique, un peu à l’image du divorce tchécoslovaque d’après 1989. Comme par effet miroir, le RWF ou Rassemblement Wallonie-France milite pour une cause similaire. Slogan : « La Wallonie plus forte avec la France » https://www.rwf.be/

Le VB justifie ce souhait d’indépendance par, je cite, « des différences culturelles et politiques énormes entre Flamands et Wallons ». Entre-temps, des différences culturelles et politiques énormes entre Européens et musulmans sont apparues et donc je me répète : #FORZAVLAAMSBELANG !

Richard Mil+a

« De grâce, Mesdames, prenez un aller simple vers votre république islamique »

Assez de paroles, priorité aux actes
Le temps de l’aveuglement est révolu
Fermons les frontières

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Paskal

D’après son site, le Rassemblement Wallonie-France est très hostile au nationalisme flamand. Pour le reste, vouloir se rattacher à une France en pleine déliquescence, est-ce très judicieux ? A ma connaissance les Jurassiens ne demandent pas le rattachement à la France.

Vova

La Flandre veut son indépendance ? On ne la retient pas !! Mais alors on construit une frontière physique => plus de produits »made in Vlanderen » en Wallonie …. la Wallonie et Bruxelles sont , de loin , les principaux CLIENTS de la Flandre . À ça il faut ajouter que plus de 300.000 Flamands viennent travailler à Bruxelles , et qui seront obligés de trouver un job en Flandre !! Croyez-vous que la Flandre veut RÉELLEMENT son indépendance ? Ils ne sont pas plus cons que la moyenne et savent où est leur intérêt , le reste n ‘ est que simagrées politiques !!

patphil

si les flamingants deviennent wallons en se dhimmisant, on est foutu !

Jean-Paul Bourdin

” Le Julien Odoul belge ”
La comparaison n’est pas idiote, car si l’on peut saluer l’essor de ce mouvement et son authentique patriotisme, en revanche il semblerait donc bien que comme le RN le Vlaamsbelang entre dans la sinistre mascarade des “gestes barrières”, du masque et de la distanciation sociale, ne se rendant pas compte les imbéciles – ou les faire-valoir de l’oligarchie ? – qu’ils contribuent à la mise en place de cette dictature aux prétextes sanitaires, de cette expérience de Milgram à grande échelle.

Mantalo

Richard,
j’ai eu le plaisir de discuter avec un représentant du Vlaams Block (ancien nom du parti) sur son stand lors d’une fête BBR à Paris dans les années 90. Le VB était près de gagner la mairie d”Anvers. Et puis…non…
Que devient Maggie, l’imposante Maggie que je crois deviner masquée sur la photo ?
J’ai un peu cru en elle à une époque mais j’ai beaucoup perdu de vue la politique belge.

Jean-Paul Bourdin

Vous avez perdu de vue la politique belge ? En effet : s’il s’agit de Maggie de Block, et si vous avez cru en elle à une époque (à moins qu’il s’agisse d’humour de votre part), elle est ministre de la santé (et du cholestérol) et responsable avec son gouvernement d’une gestion au moins aussi scandaleuse et criminelle de la crise sanitaire en Belgique qu’en france, orchestrée par les puissances pharmaco-financières et les larbins à leur service.

Lire Aussi