Deux mosquées de plus à Strasbourg !

Et deux de plus!
Oui, deux mosquées supplémentaires vont être édifiées à Strasbourg.
Les Dernières Nouvelles d’Alsace du 18 janvier nous précisent que ces projets ont été adoptés en conseil municipal « à l’unanimité ».
La première mosquée s’élevera dans le quartier de Hautepierre (montant évalué à
2,243 M. d’euros), la seconde verra le jour dans le quartier de la Robertsau (montant évalué à 846 900 euros).
Bien entendu, la Ville de Strasbourg fournira les terrains par le biais de baux emphythéotiques de 50 ans, avec redevance annuelle de 15 euros et prendra en charge 10% du coût total de ces deux édifices cultuels.
Les associations « culturelles » gestionnaires auront toutefois la possibilité de racheter les terrains en cours de bail et une clause stipule que les terrains reviendront à la collectivité si les constructions ne sont pas réalisées dans un délai de 4 ans.
Les conseillers municipaux se sont tous retrouvés dans une félicité commune après cette adoption unanime.
La conseillère Modem Bornia Tarall a déclaré ceci: « Attachée à la laïcité et à l’égalité des religions, je suis favorable à la construction de ces nouveaux lieux de culte. Chaque religion a droit à son espace de liberté apaisé. » N’est ce pas là un pur diamant en matière de langue de bois politiquement correcte?
Robert Grossmann (UMP) a déclaré qu’il a « toujours été favorable à un lieu de culte (islamique) à Strasbourg », alors que l’ancien maire UMP, Fabienne Keller, s’est félicité de cette « chance pour Strasbourg ».
Le premier magistrat PS, Roland Ries, revenant sur la grande mosquée pharaonique qui sera achevée cette année, a dit qu’il n’était pas « hostile à un minaret », mais qu’il regrettait que les « espaces socio-culturels n’en fassent plus partie aujourd’hui. »
A noter également qu’un minaret sera construit pour la mosquée de Hautepierre, alors même que ce détail n’était pas mentionné dans la délibération du conseil municipal, où aucun projet architectural ne figurait.
Voilà un bel exemple de ce que dénonce Riposte Laïque depuis si longtemps: des associations musulmanes qui se qualifient de « culturelles », fourguent aux élus des projets où sont prévus des « espaces culturels et d’ouverture sur la cité », et à l’arrivée, une fois les subventions publiques octroyées, on se retrouve avec juste une mosquée. Et avec minaret de surcroît.
Mais on peut être rassuré puisque le président de l’association de Hautepierre nous précise qu’il n’y aura pas d’appel à la prière.
Je serai tenté de dire « pour l’instant », car Hautepierre est déjà tellement islamisé et les élus strasbourgeois de toutes étiquettes politiques sont tellement à genoux devant l’islam, que je suis certain qu’un jour, le cri du muezzin retentira dans la cité de Kléber, là où, en 1792, La Marseillaise a été composée et chantée pour la première fois.
DIDIER MEY
Membre de Résistance Républicaine.

image_pdf
0
0