Deux urgentistes de l’hôpital de Vichy jettent l’éponge

Publié le 10 janvier 2020 - par - 7 commentaires - 1 599 vues
Share

Conséquence du plan de destruction massif des hôpitaux publics actionné par la ministre de Macron, Agnès Buzyn, le chef du service des urgences et la responsable du Smur viennent de démissionner de toutes leurs fonctions administratives.

Avec la démission, cette semaine aussi du docteur Thomas Dupuy au Centre hospitalier de Moulins-Yzeure (Allier), il s’agit des trois premiers actes en conformité avec l’appel des 1 000 médecins en France métropolitaine.*

Pour le Dr David Dall’Acqua, médecin urgentiste à l’hôpital Jacques-Lacarin de Vichy, c’en est trop : « Les dernières mesures annoncées par le gouvernement sont bien insuffisantes. Elles ne vont pas résoudre le malaise de l’hôpital public, mais la raison de ma démission est aussi locale. La population est en danger et elle ne le sait pas. »

Manque de praticiens aux urgences de Vichy

« En ce moment, l’effectif médical équivaut à 10,5 équivalents temps plein quand il en faudrait 21,6 pour faire fonctionner le service normalement. Cette pénurie nous oblige à fermer régulièrement une ligne de Smur sur deux, et c’est là où je dis que la population est en danger ! Si une équipe Smur est déjà déployée sur le terrain et qu’un accident grave arrive, on n’a plus les moyens d’intervenir. »

« Je vais arrêter de gérer les relations avec le laboratoire, la pharmacie de l’hôpital, les usagers… Arrêter de gérer les plaintes, les problèmes de matériels, les plannings des médecins, énumère David Dall’Acqua. À ce jour, je n’ai personne motivé au sein de mon équipe pour prendre la suite. » source https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/actualites/le-chef-des-urgences-de-l-hopital-de-vichy-allier-demissionne-de-ses-fonctions-administratives_13718924/

Pas plus d’une urgence à la fois

« Le Dr Justine Mialon-Lahouel, responsable de l’unité fonctionnelle Smur-Sauv (Service mobile d’urgence et de réanimation-Salle d’accueil des urgences vitales), déclare forfait à son tour dans toutes ses fonctions administratives : « Tous les hivers, depuis trois ans, nous perdons trois praticiens à Vichy. Il faut se remettre en question et prendre les devants pour éviter l’hémorragie…  L’hiver est une période réputée plus difficile, avec des épidémies et de nombreux patients qui arrivent aux urgences. Beaucoup sont âgés. On a des difficultés à les hospitaliser par manque de lits d’aval, en secteur de médecine… En période hivernale, on déborde sur un autre secteur qui n’est pas voué à cela initialement. Là, on met deux patients par chambre. Il n’y a pas de sanitaires. Les conditions d’hébergement sont dégradées. On peut, malgré tout, faire une extension pour neuf patients, ce qui porte le nombre à 19. Quelquefois, cela déborde aussi sur le secteur externe aux urgences. En période d’épidémie de grippe, il est courant d’avoir 30 patients alors que nous n’avons que dix lits d’UHCD officiellement.« 

« … lorsque les patients pris en charge à Vichy doivent être conduits dans un autre établissement par manque de place ou parce que la spécialité comme la neurochirurgie se pratique ailleurs. Souvent, ce sont des transferts vers le CHU de Clermont-Ferrand et cela nous mobilise une équipe Smur pendant trois heures. Il faut compter une heure de trajet aller, une heure de trajet retour, le temps de conditionner le patient avant de partir puis de le déconditionner à l’arrivée, et le temps des transmissions d’informations. S’il y a une autre demande d’intervention sur le secteur de Vichy sur cette période-là, nous ne pouvons pas répondre. Et sans parler des transferts, on peut faire un rapprochement avec une situation classique. Si une équipe est déjà mobilisée sur le terrain, il ne faut pas une deuxième demande d’intervention« .

« Les nuits de garde où nous ne sommes que deux médecins. Cela s’est produit cet été. Si le Smur sort, l’autre praticien se retrouve seul aux urgences. Avec l’afflux de patients, c’est très difficile à gérer. C’est un épuisement physique et moral. » source https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/actualites/urgences-la-responsable-du-smur-de-l-hopital-de-vichy-demissionne-a-son-tour-de-ses-fonctions-administratives_13720027/

* Le chef des Urgences de l’hôpital de Moulins démissionne

Publié le 7 janvier 2020 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/le-chef-des-urgences-de-lhopital-de-moulins-demissionne.html

Après la sinistre Touraine, le fossoyeur de la santé publique (et des retraites), Buzyn

Pour Agnès Buzyn, il a trop de malades en France : https://ripostelaique.com/le-chef-des-urgences-de-lhopital-de-moulins-demissionne.html

L’ancien médecin longtemps maire de Vichy, Malhuret, qui pantoufle désormais au Sénat, reste mutique sur la destruction des hôpitaux publics, mais méprise les Gilets jaunes : https://ripostelaique.com/le-senateur-malhuret-aux-gj-vous-ne-ferez-pas-la-loi-sur-les-ronds-points.html et https://ripostelaique.com/le-senateur-malhuret-conchie-une-nouvelle-fois-les-gj-puis-se-deballonne.html

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Les Urgences ne sont pas qu’en Allier (Terre de mes ancêtres). Elles sont partout en France !
Comme en Australie, la France brûle !
Mais l’Armée est au Mali !

meulien

mais personne n’ose parler de l’immigration,Opere dans un hopital de paris,j’etais presque le seul europeen

Marcorix

On appelle ça l’usure du peuple par la médiocrité. Et quand la médiocrité s’en mêle alors la France n’est plus la France, et ainsi de suite en nommant les autres grands pays … qui ont eu par le passé la volonté d’offrir le « mieux à vivre » à chacun selon ses possibilités. Là ça devient indécent. Bravo à ces médecins qui dénoncent, honte à ceux sui s’en foutent.

the-end

faut les comprendre….. un hosto n est pas une ménagerie ou il y a des fauves.

Une patriote

Macron est en train DE TOUT DEMOLIR DANS TOUT LES DOMAINES. Dans tout les secteurs les gens se révoltent, mais tant qu’il sera en place RIEN NE CHANGERA OU PLUTÔT SI IL FERA TOUT POUR LA GUERRE CIVILE ECLATE ! TANT QUE CE CINGLE NE SERA PAS DESTITUE NOUS COURONS A LA CATASTROPHE ET DESTRUCTION DU PAYS !

atalante58

Lire sur le journal du centre le « feuilleton » de la clinique du nohain a Cosne sur loire,là ,la clinique est fermée et le cabinet de radiollogie aussi avec les scanner et l’irm!je vous invite a lire les avaries de cette clinique et les malades peuvent encore se faire soigner a l’hopital(dans le même endroit) a condition que ce ne soit pas grave autrement il faut aller soit Nevers,Bourges ,Gien ou Auxerre et dans ces cliniques et hopitaux cela ne va pas mieux,la plupart sont presque en cessation de paiement,les autres rachetés comme le chantait guy Béart « ou sommes nous ?dans la merde » une chanson de fin 19ème siècle et encore d’actualité ce jour!

patphil

fakeniouze puisque la ministre dit que tout va bien