Deuxième capitulation : Macron recule de trois mois pour virer les Zadistes !

En marche vers une deuxième capitulation !

A la lecture des commentaires suivant mon texte sur NDDL, je ne peux aujourd’hui qu’enfoncer le clou. Emmanuel Macron a bel et bien trahi  les électeurs et cautionné le désordre au mépris de l’Etat de droit.

Une honte, car en définitive, c’est l’ultra violence qui a payé.

Chacun a parfaitement le droit d’être opposé à ce projet puisque c’est le B.A-BA de la démocratie. Mais vient le moment où il faut que les deux parties respectent le verdict des urnes et les décisions de justice. Sinon, c’est l’anarchie.

Or, je rappelle que le référendum de 2016 donnait plus de 55% des voix aux partisans du projet et que 179 décisions de justice (et non pas 154 comme je le disais hier) ont débouté les opposants au fil des années.

Mais Macron a tout balayé, en donnant raison à une poignée de hors la loi qui occupent le terrain depuis 10 ans sans aucun droit ni titre de propriété.

Rappel :

53 années de procédures et de négociations, ayant conduit à des expropriations, à des réponses judiciaires, à une déclaration d’utilité publique validée par le Conseil d’Etat en 2008, à un référendum local des premiers citoyens concernés en 2016.

Un demi-siècle de travail ayant confirmé le bien-fondé de ce projet.

Et le candidat Macron lui-même, déclarait en 2016 qu’il respecterait le verdict du référendum local, règle élémentaire dans toute démocratie digne de ce nom.

Mais il a trahi sa parole.

Ceux qui soutiennent les zadistes et en font des Robin des bois défenseurs des faibles ou des combattants de la liberté, se trompent lourdement.

Ils ne font que cautionner la violence et le désordre.

Et si on avait écouté les opposants au progrès, la France n’aurait ni TGV, ni autoroutes, ni centrales nucléaires. Nous serions au rang du Zimbabwe.

L’ahurissante capitulation de Macron, c’est une claque à la démocratie locale, un camouflet pour les décisions de justice, un terrible aveu de faiblesse de l’Etat face à une poignée d’irréductibles hors la loi.

En un mot, son recul est une terrible caution à la rébellion et à l’anarchie.

Et c’est aussi un épouvantable message de faiblesse envoyé aux zadistes et à tous leurs complices en Europe.

Il n’y a plus d’Etat de droit. Macron a peur de l’épreuve de force.

Nous sommes en guerre contre l’islamisme et notre président recule devant 300 zadistes par peur d’une bavure de type Sivens.

Mais avec une telle conception de l’ordre républicain on se prépare à annuler les 50 projets d’infrastructure qui doivent moderniser le pays.

Les futurs zadistes vont affluer de toute l’Europe pour bloquer les futurs projets de développement. Certains écolos sincères pour sauver quelques grenouilles, mais beaucoup de marginaux pour casser du flic.

Il n’y aura d’ailleurs aucune évacuation de force. On attendra naïvement jusqu’au 30 mars le bon vouloir des zadistes pour évacuer.

Où est donc passée la fermeté et l’autorité que notre président avait voulu exprimer face aux généraux, en humiliant publiquement le général de Villiers ?

C’était plus facile de clamer “Je suis votre chef” à des généraux disciplinés et respectueux des Institutions, que de braver 300 zadistes qui bafouent la loi depuis 10 ans. Pitoyable !

Le gouvernement se targue d’avoir enfin tranché après des décennies d’indécision.

On va bientôt nous dire que reculer c’est une preuve de courage !

Mais balayer 50 années de travail en se positionnant à 180° de ce que voulaient les élus locaux et les citoyens du Grand-Ouest, ce n’est pas trancher, c’est au contraire trahir les démocrates en capitulant devant les anarchistes.

En agissant ainsi, Macron n’a fait que déplacer le problème car les Nantais ne veulent pas entendre parler d’un allongement de la piste de leur aéroport, suffisamment bruyant comme cela.

Quant aux zadistes, ils ne partiront pas. L’Etat va se contenter d’ouvrir les routes d’accès autour de la Zad. Il a déjà accordé  3 mois de répit aux  squatters qui ont dit qu’ils n’était pas question de céder aux expulsions.

C’est dire la détermination du gouvernement à faire respecter l’Etat de droit !

Il attendra le printemps et, de palabres interminables en négociations sans fin, rien ne bougera avant des années.

Macron attendra la fin de son mandat sans avoir évacué qui que ce soit.

On se dirige vers une deuxième capitulation. Jamais Macron n’osera affronter les 150 irréductibles de la Zad par peur d’une bavure. La preuve ?

“Nous ne sommes plus du tout dans une situation d’urgence où la force est privilégiée. Il faut au contraire laisser du temps au temps, permettre à chacun de réflêchir de manière sereine” nous dit-on place Beauvau.

Ca promet ! Voilà 10 ans que les zadistes squattent les lieux en toute illégalité et il faut encore donner du temps au temps !  Je crois rêver.

“Le but est de convaincre les occupants illégaux de quitter les lieux dans le calme. Il ne s’agit pas de sortir les muscles, ni de prendre une revanche après l’échec de Sivens”.

On devrait même leur donner la Légion d’Honneur s’ils acceptent de partir !

Personnellement, je leur aurais supprimé tous les droits sociaux pendant 10 ans pour avoir occupé illégalement des terrains appartenant à l’Etat.

Mais nous sommes en France, seul pays au monde où les illégaux de tout poil ont plus de droits que les citoyens respectueux des lois.

Et c’est avec ce gouvernement qu’on va rétablir l’ordre républicain dans les banlieues ou combattre l’islam radical qui gangrène le pays ?

Emmanuel Macron est le président du renoncement permanent. C’est maintenant une évidence.

Là où il nous faudrait un Viktor Orban ou un Sébastien Kurz, qui tous deux ont le courage de tenir tête à Angela Merkel en refusant les quotas d’immigration, nous avons un apôtre du renoncement permanent.

Jamais  il n’aura le courage de rétablir l’ordre républicain dans les banlieues.

Macron n’est pas l’homme d’Etat dont la France en danger a besoin, c’est un banquier qui fera sans doute les réformes économiques  nécessaires au pays, mais dans le domaine régalien, il n’a pas l’étoffe d’un vrai chef de guerre.

Le chouchou des médias devrait en décevoir plus d’un !

Car l’avenir de la France ne se joue pas dans les réformes économiques, aussi utiles soient-elles, il se joue avant tout dans la capacité du peuple français à défendre son identité et son mode de vie face aux assauts des islamistes qui veulent imposer leur propre loi.

Cela demande du courage, tout le contraire de la faiblesse du gouvernement actuel.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

36 Commentaires

  1. Ca fait bien DES DECENNIES que l’Etat recule pour virer la vermine musulmane qui envahit notre sol PAR MILLIONS sans que ça ne gêne grand monde, y compris certains ici … Là, pour une poignée de zadistes, juste crasseux et pas plus dangereux que ça, pas de quartier, ils sont à virer et TOUT DE SUITE ! Pauvre France, ça ne m’étonne pas que ce pays n’en finisse plus de crever avec un tel peuple de souche. Et Dieu sait que je ne suis pas de gauche, mais là, trop c’est trop !!!

  2. Nous avons le droit, sans être qualifiés de « gauchos », de ne pas être fanatiques des déplacements aériens qui ne concernent qu’une masse de dérangés qui ne savent pas trouver chez eux ce qui y est pourtant ! Marre des aéroports !

  3. L’aéroport de Nantes existait bien avant 1950 et ceux qui se sont installés à proximité l’ont fait en connaissance de cause comme ceux qui construisent dans une zone à risque en toute connaissance de cause.
    Et vous trouvez normal de transférer les nuisances d’un aéroport vers d’autres communes en détruisant au passage tout un formidable environnement naturel ?
    Belle preuve d’égoïsme et d’irresponsabilité.
    La légitimité d’un élu issue d’un scrutin lui confère t elle le droit de justifier un projet contre l’avis de la population ?
    La France qui est à l’origine du Grenelle de l’environnement, de la Cop 21 qui critique fortement le retrait des USA de l’accord de Paris, peut elle décemment s’engager dans un tel projet ?
    Un peu de cohérence Mr GUILLEMAIN

  4. Attention. Parmi les zadistes, il y a aussi des bonnets rouges qui sont de bons catholiques, pratiquants. Beaucoup sont des petits patrons de droite.

    • J’ ai peine à croire que vos  » bons catholiques pratiquants  » parviennent à copiner avec les zadistes pur sucre .
      Mais , me direz-vous , nous en avons déjà vu d’ autres au cours de l’ Histoire .

      • Oh ! Croyez-moi, cela peut arriver ! Moi de droite nationaliste, catholique tradi, j’ai réussi une fois à être d’accord avec la communiste de ma classe, qu’on n’en revenait pas nous-même ! Comme quoi ! :-))

  5. ouf : quelques centaines d’hectares non bétonnés et sauvés : ouf !

  6. Ayant, hier, été l’un des rares à réfuter vos arguments fallacieux (chiffres fantaisistes etc), je récidive… sur d’autres plans…
    Mais relisez hier et mes arguments sur votre nouvel article !
    La Démocratie ? Un Aéroport dit « régional » devait avoir un referendum régional !
    La Justice ? 50 ans de procès ? Les premiers datant de la lampe à huile, les derniers politiques. En 50 ans, tout change, dont l’aviation ! Vous aussi, je crois !
    Délai ? Pour éviter un nouveau procès au titre de la protection hivernale. Sans plus !
    ZAD ? Permettez-moi de vous rappeler qu’elle devait être évacuée dans tous les cas de figure ! Ce n’est DONC PAS la cause du renoncement.
    Serais-je lu ce jour ? Plus qu’hier, j’espère !

  7. . »Il n’y a plus d’Etat de droit. Macron a peur de l’épreuve de force. »
    Je ne voudrais pas passer pour un rabat-joie, mais il n’y a plus d’Etat de droit en France depuis 1968.

  8. Administrer Clochemerle n’est certes pas une sinécure.
    Trouver un candidat à la Présidence de la République, digne, émérite, respectable et respecté semble impossible ; L’Elysée a vu passer durant des décennies tant de gredins inutiles qui ont meurtri la France, que les électeurs, égarés, votent aveuglement, sans raisonnement, avec leurs pieds.
    L’ex-candidat vertueux, olympien, digne… devenu Président, berne, dupe, mystifie, trahit la France.
    Et déjà, les postulants à la prochaine candidature, se bousculent, s’assassinent, se salissent, s’invectivent, mentent, trichent… s’entretuent même, tant est lucrative la perspective de la fonction.
    C’est ainsi que la France continue sa descente aux Enfers.

  9. J’ai toujours trouvé suspect cet acharnement à vouloir un plus grand aéroport alors que celui existant à Nantes n’est absolument pas saturé et cet acharnement ne date pas d’hier. Donc n’y aurait-il pas eu des dessous de table versés à plusieurs individus ou partis politiques de sorte que, cet aéroport ne se faisant plus ou pas, ces personnages ou partis soient contraints de rembourser ces « avenants » ?

  10. Je ne me prononce pas sur l’aéroport mais bien du plaisir pour les prochains grands chantiers en France. Les zadistes sont confortes dans leurs pouvoirs de nuisances et le gouvernement de merde recule pour les faire evacuer . Une belle bande de degonfles ce gouvernement et ce president de merde . Au fait de quoi vivent ces zadistes certainement avec nos impots .france pays de merde .

  11. Parions que s’il y a une « bavure » policière lors de l’évacuation par la force en mars des zadistes, la faute retombera sur les policiers et forces de l’ordre quand bien même ceux ci seraient reçus à coup de cocktail molotov !

  12. « L’autorité n’est plus respectée. Ni celle des policiers, ni celle des enseignants, ni celle des parents. Et il n’est pas possible d’envisager de changer cela sans une restauration morale, qui elle-même implique une restauration spirituelle. » Alain Escada

  13. Votre avis s’oppose à celui de De Villiers qui est vendéen et sais de quoi il parle. Macron l’a écouté et c’est une bonne chose. Il y a un aéroport en France pour 350.000 ha et un pour 4 millions d’ha en Allemagne. Trouvez l’erreur M. Guillemain. Virons les zadistes. Rendons la terre aux agriculteurs et cessons de choisir toutes les situations possibles pour faire de l’anti macronisme viscéral.

  14. Ne soyez pas mauvais joueurs !
    C’est une grande victoire pour notre pourriture de gouvernement qui a réussi, en baissant son froc, à résorber (et encore on n’en aura pas la certitude avant des mois) UNE zone de non-droit sur le millier que compte la France.
    Cocorico, Par contre, au train où ça va, on éliminera la dernière vers 3022.

  15. On devrait profiter de ce baissage de frocs collectif pour élire le plus beau cul du gouvernement ;mais attention,il y en a pas mal de faux .

  16. Quand la peur s’en mêle,les promesses et la raison s’envolent comme feuille d’automne .Macron et le gouvernement ont eu la trouille de cette bande de gauchos
    ultra violents …des fois qu’on tue encore une de ces ordures au cours des affrontements .

    • Il y a aussi des bonnets rouges, qui ne sont pas gauchiasse mais catholiques pratiquants comme nous. Et de droite dure.

  17. Cher Jacques. A propos de l’abandon de NDDL, vous devriez être plus prudent. Quant à la lâcheté de Macron, il est à craindre que vous n’ayez raison.

  18. Moi je ne sais pas mais bon, c’est peut-être mieux de les laisser dans la boue des champs que de les voir dévaster les centre-villes et les commerces, non ?
    Ce qui arriverait à coup sûr si les gendarmes les viraient.

  19. Et combien de décisions de justice contre les résistants à l’islamisation ?
    Sont-elles légitimes ?
    Vous savez bien que non.
    Vous vous réfugiez derrière la légalité quand ça vous arrange.
    Les zadistes je m’en moque, mais finalement dans le cas présent ils ont été utiles en faisant reculer ce gouvernement félon, même si la plupart ont agi pour de mauvaises raisons, la préservation de la biodiversité n’étant pas leur principal souci.
    Mais le résultat est là et il faut s’en féliciter.
    Comme dit l’association « One Voice »: « La vie d’un seul campagnol amphibie vaut plus que mille aéroports. »
    Voici ce qui se serait passé si le projet n’avait pas été abandonné:
    https://reporterre.net/Deux-arretes-autorisent-la-destruction-du-campagnol-amphibie

  20. moi je suis content que des francais aient tenu tete a l’etat…Ca prouve qu ils n’y a pas que des couilles molles dans ce pays.Ca pourrait ravigoter le patriotisme de ce pays,afin de lutter contre l’invasion.Approuvons la forme,quand au fond laissons les amoureux du bien vivre…s’EPANOUIR…ON EN REVE TOUS.
    RESPECT A CES RESISTANTS ET AUX ARMES!!!

    • Franchement , Patrick !
      Vous avez vu les tronches des  » résistants qui ont tenu tête à l’ Etat  » ? ( photographie qui illustre cet article de M. Guillemain ) .
      Vous confondez patriotes et anarchistes , ces derniers étant constamment à l’ affut de la moindre occasion de détruire ou de défier l’ autorité .
      C’ est aux côtés de ces branquignols que vous allez  » combattre  » ?
      Je doute que ces crasseux masqués ( par timidité , sans doute ? ) fassent le poids contre les égorgeurs islamistes .
      Quant à votre appel aux armes , j’ attends que vous preniez la tête de la révolte sur les barricades , avec votre ordinateur sous le bras .
      Et je vous promets que je vous suivrai .

      • Face aux pauvres chapons du gouvernement,ces coqs déplumés peuvent joués les bravaches.
        Le gouvernement est tétanisé alors qu’il suffirait d’un régiment de Légion pour renvoyer ces abrutis chez plumeau .

    • Dommage qu’il n’y ait pas pour le moment de  » résistants  » aussi violents à l’islamisation .

      • Comme vous dites ! Bien plus haineux envers une poignée de zadistes, certes pas irréprochables mais loin d’être aussi dangereux que les musulmans, ces « Français » me dégoûtent ! Je précise, pour que les choses soient bien claires. que je n’ai jamais été de gauche et que je ne le serai JAMAIS.

    • Je crains que vous ne vous mépreniez. Ces gens-là ne seront jamais AVEC les patriotes mais CONTRE, aux côtés des islamistes et autres migrants !

  21. macrouille, c’est un pleutre pitoyable et sans légitimité, fini à la pisse de chameau ladre et ne possèdant qu’un neurone incurablement malade. C’est un fou dangereux qui n’a aucun courage sauf celui des traîtres. Il se met à l’abri de tout mais cela ne peut pas durer. Cette petite tafiole, pédoque malsaine, riche de soumission et de couardise ne vaut rien. Juste l’équivalent d’un sac rempli de merde. Il ne pourra pas finir son mandat. C’est normal, les traîtres ou les dictateurs finissent toujours tragiquement. Et la macrouille n’y échappera pas, tant mieux !

Les commentaires sont fermés.