Devant la 17e, Christine, Pierre et leur avocat ont fait honneur à la Justice

Publié le 13 juillet 2018 - par - 8 commentaires - 738 vues
Share

Le 11 Juillet 2018, à Paris, Christine Tasin et Pierre Cassen se sont retrouvés une fois encore devant la 17ème Chambre, avec pour avocat Maître Pichon et pour soutien quelques amis.

Je n’entrerai pas ici dans une critique de l’acte d’accusation portée contre Christine et Pierre, faute d’avoir une connaissance exhaustive du dossier.

Par contre, je peux témoigner de la sincérité de Christine Tasin, qui s’est adressée à ses juges avec l’élégance respectueuse que confèrent des convictions patriotiques libérées de toute haine, et de la performance verbale de Pierre Cassen, notamment dans sa dernière intervention concernant les valeurs coraniques enseignées par Hani Ramadan, prédicateur fondamentaliste suisse (1) que Pierre Cassen a eu le courage d’affronter en octobre 2013, lors d’un duel verbal sans concession.

Bref, Christine et Pierre ont défendu les valeurs laïques et républicaines, en rappelant que ces valeurs sont aujourd’hui mises à mal par l’islamisation de notre pays – ce qu’a magnifiquement souligné Maître Pichon, dont la plaidoirie fit honneur à la Justice, car il est juste que le juste soit suivi, autrement dit que l’injuste soit combattu, à commencer par l’inégalité des sexes prônée par l’islam !

Le mot « islam » n’a donc cessé de retentir dans la salle d’audience, montrant d’une part le côté incontournable du problème que pose l’islam à la France d’aujourd’hui, et d’autre part la dimension kafkaïenne d’un procès intenté contre ceux qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme pour sauver la France… et sa Justice !

Maurice Vidal

(1) Hani Ramadan est le frère de Tariq Ramadan.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Une plaque à leur nom à la 17° ? « Chambre » attenante ? Tous les jours !
Bonnie and Clyde ?
Ils paient pour nous, devant notre ordi !!!

Samy

Christine et pierre sont des JUSTES.
Heureusement qu’ils sont la et combattent l’islamisation de la france malgré tout les soucis que ce combat leur occasionne.
Que dire de cette « justice » qui préfére lyncher des patriotes et fait toujours plus de fleurs au islamo-dealer-racaille,agresseurs de policiers et autres mahometants violeurs de femmes et d’enfants

hathoriti

Mon arrière grand père qui était juge, avait coutume de dire :  » ce n’est pas la justice qu’il faut craindre, mais l’injustice  » ! Mais le pauvre cher homme (qui était glacial, paraît-il) vivait au début du XXe siècle…!

Sunset

je Suis et cela depuis le départ admiratif du courage , de l attitude et des vérités dites par Pierre et Christine , pour moi ce sont des héros , des vrais et des exemples par leurs intégrité les pouvoirs judiciaires peuvent les traduire en procès afin d écraser leurs paroles , les vérités resterons les vérités ne se dissolvent pas par des condamnations ou des intimidations .

mac gyver

Heureusement qu’il en reste encore quelques uns, pour combattre cette abjection ,l’islam pour un pays, la France ,dont la fondamentale LIBERTE ,est mise à mal par cette secte, montée aux nues par nos élites. Courage à nos chevaliers de la liberté : Christine et Pierre !!

bernard

Pas de discussion : Pierre, Christine et Me Pichon sont des guerriers que nous soutenons dans leur combat pour la France.

Josyane

Comme toujours Pierre Christine et Frédéric ont fait honneur à notre combat. Mais qu’il est difficile. A Aix les autorités vont peut-être rouvrir la mosquée salafiste fermée l’année dernière. C’est désespérant et on a l’impression que notre combat ne sert à rien. Merci à Pierre et Christine de nous donner le courage de continuer.

limone

vous avez raison, c’est désespérant , et pourtant imaginez ce que cela serait aujourd’hui , si nous n’avions pas ces combattants depuis des années ,qui dénoncent inlassablement