1

Devant Macron, le pleutre Mélenchon n’assume pas ses insultes de la veille !

Jean-Luc Mélenchon, le faux rebelle, face à Emmanuel Macron, le président des imposteurs, dans une rue de Marseille, ça vaut son pesant de cacahuètes, même quand depuis longtemps on sait exactement à quoi s’en tenir sur la réalité du pitoyable pitre qu’est le premier, se prenant pour un grand homme, de même que sur les perpétuelles déclarations mensongères du second.

Facile pour le bouffon de faire le mariole à la télé ou dans ses meetings où il sait que le public est acquis à ses prétendues idées humanistes et sociales… lui dont le patrimoine, qu’il se refuse à divulguer, n’a sûrement rien à voir avec les maigres ressources de ceux qu’il prétend défendre, en bon hypocrite n’ayant en réalité, comme tous ses pairs gauchistes, qu’indifférence et mépris pour les « petites gens ».

Facile de proclamer de loin que Macron et Merkel sont deux « contre-humanistes », et là c’est carrément « l’hôpital qui se moque de la charité » !

Ou encore :

« Le plus grand xénophobe qu’on ait, c’est quand même lui, monsieur le président de la République française, qui vient de faire voter une loi dans laquelle il est prévu qu’on peut tenir en centre de détention des familles, enfants compris, pendant 95 jours. »

Sauf que, lorsqu’il se trouve face à face avec le xénophobe, celui qui cache sa totale insignifiance derrière sa morgue et ses grands airs mais qui est tout de même le « chef de l’État », l’aboyeur Mélenchon se fait tout petit et ne moufte pas !

Et pourtant, si l’on en croit Le Figaro, c’est sur son initiative que les deux hommes se sont rencontrés « par hasard » !

« Lorsque le leader de la France insoumise a appris que le président savourait sa popularité non loin du restaurant où lui-même dînait, il a immédiatement demandé à ses équipes de se mettre en relation avec celles de l’Élysée afin de provoquer une rencontre. Trois quarts d’heure plus tard, les deux hommes ont ainsi fait mine de se croiser par hasard à la terrasse d’un hôtel ».

Pour sûr que, face à une Marine Le Pen ou à des ouvriers l’interpellant dans la rue (voir plus loin), c’est plus facile de rouler les mécaniques, de hausser le ton en laissant finalement libre cours à sa vraie nature de vil arrogant camouflé en « gentil » homme du peuple.

Mais nez à nez, les yeux dans les yeux avec Macron, là il n’y a plus personne, monsieur le suffisant, ayant réussi à se faire passer, lui et sa bande d’Insoumis, pour le principal parti d’opposition… alors qu’ils ne représentent, tout comme Macron d’ailleurs, qu’une infime partie des citoyens, se fait tout petit !

Devant Macron, il n’assume pas ses propos et tente même de les minimiser : parfaitement écœurant, j’espère que ses électeurs verseront des larmes de sang devant tant de lâche imposture !

pic.twitter.com/5gePhnUqfa

Regardez bien l’air complaisant de ce fayot quand il regarde Macron… et comparez-le avec son attitude face à des citoyens qui osent le contredire, dans la vidéo qui suit.

Pour les fans des vidéos du Lapin Taquin, censuré sur YouTube, qui publie dorénavant sur BitChute, voici sa vidéo sur Mélenchon :

https://www.bitchute.com/video/ctpdlED7NBnY/
Le lapin taquin – JLM

Pourtant, pour être honnête, contrairement à ces deux hypocrites, il faut souligner que dans cette « aimable » rencontre où les deux font assaut de courtoisie, Macron est aussi faux-cul que Méluche, dans ses propos comme dans son attitude.

De quoi se poser des questions sur ces prétendus adversaires politiques ; sont-ils tous les deux aussi lâches l’un que l’autre ou, au contraire, leur attitude est-elle tout simplement la démonstration de la connivence de ces deux ennemis du peuple ?

Personnellement, je ne me pose pas la question, il y a longtemps que je me suis fait une idée très précise sur ces deux gus !

Mélenchon à Marseille…  quand Macron n’y est pas !

Quoi qu’il en soit, Mélenchon devrait pourtant se méfier d’une chose, c’est que, à force de se conduire en vil lèche-cul devant les puissants, il finira avec une haleine de chacal qui pourrait bien lui nuire dans ses prochaines rencontres avec ceux qui  furent assez stupides pour gober ses belles paroles et voter pour lui ou sa clique de pseudo-insoumis.

Encore qu’avec cette nouvelle farce marseillaise, sa crédibilité risque d’en prendre un sérieux coup.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :

http://www.fdesouche.com/1070177-marseille-face-a-melenchon-macron-affirme-que-le-rn-est-sans-aucun-doute-plus-dangereux-que-la-france-insoumise

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/quand-macron-croise-melenchon-a-marseille_2034315.html

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/09/08/25001-20180908ARTFIG00014–marseille-macron-et-melenchon-mettent-en-scene-un-rendez-vous-nocturne.php