1

Devenons donc esclaves…

000-Castration-des-esclaves-par-les-arabo-musulmans1.jpg

C’est bien après que l’on sait si on a pris la bonne décision ou la mauvaise, c’est juste le résultat qui nous le dit…

Ce qui se passe à l’Est est le résultat concret d’une sévère lutte de l’ombre. Le camp mondialiste sait qu’il risque d’être mis en difficulté, il lui faut donc agir assez vite. On peut penser que l’offensive covid a été lancée plutôt que prévu, rien ne dit que la mise au pas des Gilets colorés français n’ait pas servi de signal, lequel montrait qu’une bonne répression est possible, suffit d’y mettre les moyens, et les récalcitrants se calment. Et le coup du covid a remarquablement fonctionné, un plan mondial d’abord, et ensuite, une soumission pure et dure de la part des populations complètement abruties et incapables de faire le moindre raisonnement logique quant à la gravité du truc.

Pire encore, on a vraiment l’impression qu’ils ont aimé, qu’ils en redemanderaient presque, ne serait-ce qu’en voyant tous ces branquignoles qui portent encore le déguisement dans la rue, ou pire, dans leur bagnole… Cela a permis, en premier, de mettre en place le fameux passe, c’est-à-dire, le moyen moderne de ficher tout individu, et gardons à l’esprit que même le covid éteint, le passe continuera d’exister, il est même chaudement recommandé par l’OMS, une manière de ficher la terre entière, et cela en toute tranquillité, les esprits regardent ailleurs en ce moment, et comme dirait l’autre suisse de Davos, « c’est une formidable fenêtre d’opportunité ». À cela s’ajoute une bonne occasion de diviser les populations, et quand l’autre zigoto annonçait crânement qu’il voulait « emmerder » certaines personnes, il savait pertinemment qu’une majorité penserait qu’il avait tout à fait raison et regretterait probablement qu’il n’en fasse pas plus.

Tout le monde a pu constater que nombre de familles ou d’amis s’en sont trouvés en grand désaccord, des amis de longue date ou des parents se sont éloignés de ceux qui ne suivaient pas la « ligne officielle ». Et il fallait les voir, tout ces ahuris qui couraient après la piquouze, un peu comme les imbéciles qui couraient après Madoff pour lui filer leur pognon… Mais là, il y a eu une morale : et ils ont perdu leur fric… Et ça continue, par exemple, on peut citer ce couple (plus très jeune…) qui arborait fièrement son passe papier pour avoir le droit de s’asseoir pour boire leur café. Mais, n’est-ce pas un honneur de faire partie de ces privilégiés qui peuvent entrer là ou d’autres sont systématiquement exclus, tels des Ilotes de seconde zone ? Nous, on a le passe, on se protège, et mieux, on protège les autres… Quel bonheur d’être aussi altruiste !

Le covid étant en perte de crédit, il fallait passer à l’étape suivante. Il est clair que la confrontation « physique » était devenue inévitable : toutes les demandes de l’Est étaient systématiquement snobées puis refusées par l’Ouest, cet Ouest qui méprise et humilie un dirigeant qui se fait insulter depuis une trentaine d’années, avec des qualificatifs assez peu valorisants, comme « ours » ou encore « nouveau tsar », ou pire, « tueur » ; il était assez compréhensible qu’il s’en soit un peu lassé, même s’il ne l’a pas vraiment laissé paraître. Et de surcroît, se faire traiter de tueur par un pays qui a pratiquement fait (ou fait faire) la guerre à peu près partout sur la planète, fallait oser…

Il faut bien savoir que les accords et les traités signés par l’Occident sont tout à fait malléables, ce n’est pas le même cas de figure en face : nous, on a le droit de violer, pas vous… Le pays actuellement envahi a bien signé des accords, il ne les a non seulement jamais respectés, mais plus encore, il en a rajouté une grosse louche, sûr du soutien de ceux qui l’ont très probablement mis au pouvoir. Les deux pays qui s’étaient portés garants de l’application des accords – dont la France – non seulement n’ont jamais dénoncé que les accords ne soient pas respectés, mais pire, ils n’ont fait aucune pression pour qu’ils le fussent. Mais les foules en délire n’en parlent pas, bizarre ?…

À vrai dire, « le tueur » n’avait plus guère de solution, et voir son pays de plus en plus encerclé et de plus en plus menacé, peut-être un jour assiégé comme l’Albanie, cela ne devait pas le tenter vraiment. Il est probable qu’il a quand même fait une très grosse erreur : il n’a pas vraiment mesuré le degré de couardise et de soumission qui affecte les pays européens, le nôtre en premier. Bonne aubaine pour le zigoto qui, du coup, n’a même plus besoin de faire sa campagne présidentielle, « le tueur » l’a faite pour lui…

Il est quand même vraiment risible de voir la Pologne se soumettre gracieusement et benoîtement aux ordres de l’UE, alors que cette dernière lui colle des sanctions à tout-va…

Bon, on va dire : « solidarmoche »… Ou peut-être… solide maso…

Maintenant, il faut bien se rendre compte que les mondialistes disposent de moyens absolument énormes, gigantesques, ils ont la main-mise sur tous les médias, l’art, la publicité, ils peuvent museler facilement et du jour au lendemain toute source désobligeante – il suffit de voir l’interdiction des deux chaînes russes, et les soumis, qui ne vivent plus que pour frotter la prothèse lumineuse greffée dans leur paume gauche, n’ont pas d’autre possibilité que d’adhérer. Et ils adhèrent… Et largement ! Ne parlons pas « des vieux », confinés dans leur coin, admiratifs de la stratégie de leur élu bien-aimé, morts de trouille en attendant de mourir vraiment…

On ne connaît jamais l’issue avant la fin du combat. Certes, il y a parfois des indices qui montrent une direction, parfois des revirements spectaculaires. Les soutiens sont nombreux, mais essentiellement européens, même la télé française s’en mêle en faisant des appels aux dons… C’est oublier un peu vite qu’une grande partie du monde tient à rester neutre, ça va de l’Amérique du Sud à l’Asie, en passant par l’Afrique.

Cet affrontement est crucial. Les pays qui soutiennent les mondialistes sont à un niveau abyssal de dettes, sommes tellement astronomiques qu’elles sont impossibles à rembourser. Les masses laborieuses sont largement conditionnées, on l’a vu chez nous avec les Gilets colorés, pire encore avec les convois de la liberté qui ne furent qu’un flop magistral en définitive.

Le soutien populaire actuel en faveur de la région agressée est assez hallucinant, c’est, indirectement, un soutien puissant et sans conditions aux mondialistes, à ceux qui veulent le chaos, pour tout remettre en place – la leur de préférence – et l’assujettissement total des masses qui doivent devenir obéissantes et soumises. Mais, ne le sont-elles pas déjà ?… Les foules défilent dans les rues, elles achètent des drapeaux, elles conspuent les artistes et les sportifs qui ont la malchance d’appartenir au mauvais monde. Ces foules en délire n’ont pas bougé un doigt lors des invasions de Libye, d’Irak, d’Afghanistan, de Syrie, ni même du Kosovo qui était pourtant européen lui aussi, elles devaient être occupées ailleurs ou avoir autre chose à faire. Aujourd’hui, elles ont le temps, elles prennent parti, elles veulent à tout prix élargir l’Otan qui affaiblira un peu plus le peu qui nous reste de notre souveraineté, elles veulent un peu plus devenir les larbins des mondialistes manipulateurs, de ces voyous, elles veulent encore plus s’anéantir et s’humilier dans la dépendance.

Il est infiniment regrettable que les candidats à la présidentielle aient pris parti (et pas forcément dans le bon sens). Il suffisait pourtant d’expliquer simplement que, pour l’instant, n’ayant pas encore toutes les informations réelles et concrètes – voire gouvernementales, sur le sujet, il était opportun d’adopter une attitude de neutralité affirmée, il serait possible de trancher et toute connaissance quand l’élu prendrait ses fonctions au palais. Une saine neutralité permettait de laisser évoluer la situation, et donnait un temps supplémentaire précieux pour l’étude et l’observation des évènements, sans prise de risque ou de déception, laissant passer l’orage électoral, et peut-être aussi l’hystérie collective.

Et de la déception, il y en a…

Pour l’heure, c’est simple, on manifeste à tout-va :

Tous ces gens manifestent le besoin goulu et affamé de devenir des esclaves…

Que leur vœu suprême soit donc exaucé…

Alain Bonvin