Raoult, le spécialiste des maladies infectieuses, nie le virus islamique

Publié le 4 août 2016 - par - 10 commentaires - 1 474 vues
Share

2-didier-raoult

Le biologiste Didier Raoult intervient régulièrement dans la presse mainstream. Il donne notamment ses opinions politiques dans le magazine Le Point.

En 2013, dans les colonnes de cet hebdomadaire, il fait part de son scepticisme face au réchauffement climatique. Il écrit que les modèles mathématiques sont la version moderne de la divination. Dans un article de novembre 2014, il note, à propos de la pause constatée dans le réchauffement climatique depuis la fin des années 1990, que «la nature a oublié d’obéir aux prédictions». Au sujet d’un article paru peu avant dans la revue Nature et selon lequel la température globale de la Terre ne serait plus le bon indicateur du réchauffement climatique, il fait ce commentaire: «Il vaut mieux casser le thermomètre qui vous contredit

Jusque-là rien à redire en ce qui me concerne.

C’est après que les choses se gâtent.

En avril 2016, il prend position contre l’interdiction du voile à l’université.

Et en ce début d’août, il publie un article intitulé: «Non à l’identité hargneuse!»

Ce papier est un tissu de bobards bobos, de politiquement correct, de bien-pensance islamophile. Tous les pires clichés pro-islam et anti-français de l’extrême-gauche la plus puante s’y étalent.

Pour Didier Raoult, se met en place une «identité hargneuse (…) surtout véhiculée par ceux dont les origines sont le moins homogènes, et dont les parents ou les grands-parents n’étaient pas français, ou pas chrétiens, et qui paradoxalement définissent la France comme une nation issue de Gaulois christianisés! Parmi les tenants d’une origine raciale et religieuse de notre pays, on trouve ceux qui n’ont comme titre de gloire que le fait d’être français

L’homme vise évidemment Finkielkraut et son «Identité malheureuse», Eric Zemmour, Alexandre Del Valle, Elisabeth Lévy… Pas assez français à ses yeux.

Raoult voit à Marseille, «les effets d’une stigmatisation qui fait que les musulmans peuvent se sentir en accusation permanente. Exclure une partie si importante de notre population a un coût, nous sommes en train de le découvrir

Ce coût n’est pas économique pour Raoult. Mais terroriste. Les musulmans se sentant stigmatisés nous déglinguent à coups de Kalachnikov, de camion frigorifique, de couteaux et de hache…

Pour le chercheur en mimivirus, «la marginalisation des musulmans commence avec Bayrou et l’interdiction du voile à l’école

Mais c’est bien sûr!

S’il n’y avait pas eu de loi sur le voile à l’école, pas de musulmans “allahou akbarisés” à tous les coins de rue, pas de décapitation en Isère, pas de massacres dans les locaux de Charlie Hebdo, pas de Bataclan, pas de Promenade des Anglais…

L’homme qui étudie les virus géants a visiblement raté celui de l’islamisme qui terrasse le monde entier, qui met à feu et à sang tous les continents, qui nous impose son idéologie intolérante, haineuse, cruelle.

«L’alibi de la laïcité a fait long feu et l’on n’a pas poursuivi les autres signes religieux», écrit-il.

Faux. La loi s’intéresse à tous les signes religieux à l’école: pas question d’entrer en classe avec une croix tonitruante autour du cou ou une kippa sur le haut du crâne. Mais seuls les musulmans ont tenté le coup de force.

Dans une démarche intellectuelle peu rigoureuse, il associe ensuite «l’échec scolaire des garçons issus de l’immigration (…) et la sévérité extrême de la justice dès le premier délit à l’égard de cette population».

On pense d’abord à une blague. «La sévérité extrême de la justice» où l’a-t-il vu ailleurs que dans les pages de Libération et de l’Obs. Pas dans les tribunaux où nos juges “murs des cons“ sont d’une mansuétude sans limites pour la racaille islamique. Six mois (avec sursis) pour des lardons dans la boîte aux lettres d’une mosquée, liberté pour les tueurs de retour de Syrie qui peuvent ainsi préparer tranquillement le prochain égorgement.

Pour Raoult, la prison est un «réservoir d’amertume» dans lequel circulent «des idées de vengeance islamiste chez des hommes amers, prêts à se suicider pour se venger».

Le chercheur biologiste a trouvé la solution. Ne plus enfermer les musulmans. Non seulement, les prisons se videront puisque remplies selon Jack Lang de 75% de prisonniers musulmans, mais surtout plus aucun désir de se venger (de quoi? du peuple français au nom duquel quelques juges kouffar pas encore soumis ont envoyés en cellule des adorateurs de Mahomet) de la part des musulmans.

Quant à «l’échec scolaire des garçons issus de l’immigration », que Didier Raoult se rende dans des classes où ces charmants élèves sont à l’œuvre. Il pourrait comprendre malgré ses neurones « idéologisés » la raison de l’échec scolaire de ces gamins élevés dans le culte du plus fort, du mépris des femmes, de l’enseignement…

Et ce n’est pas, comme le suggère, Didier Raoult, en laissant «la place aux derniers arrivés», en leur enseignant «l’histoire de France avec plus de science», en abandonnant «le roman historique, pour montrer la multiplicité de nos racines ethniques, linguistiques, religieuses, politiques, et cesser de croire que la France se résume aux carnets scolaires de la Troisième République avec une foi laïque et des ancêtres gaulois!» que le terrorisme islamique cessera.

Depuis des années, le roman historique a été abandonné au profit délétère de la dénonciation de l’esclavage (toujours européen), du colonialisme (toujours occidental et néfaste), de l’enseignement de l’histoire de Mahomet (premiers cours de 5e). En ce qui concerne nos ancêtres les Gaulois (pauvres ancêtres qui ne figurent presque plus dans les manuels depuis longtemps) et la foi laïque (oxymore qui se veut cinglant et qui n’est que d’une bêtise extrémiste), on ne peut qu’entrer dans la déploration stérile d’une telle nullité intellectuelle.

Pour ce qui est de la culture musulmane, il ne faut rien exagérer comme l’a bien démontré Sylvain Gouguenheim dans son Aristote au mont Saint-Michel: les racines grecques de l’Europe chrétienne.

«Il faut mettre fin à la guerre de l’identité nationale qui mène inéluctablement à la guerre civile », conclut Raoult.

Ne serait-ce pas plutôt le fait de nier l’identité nationale (les racines de notre pays, ses frontières…) qui mène à une possible guerre civile?

En laquelle je ne crois pas.

Montesquieu a écrit que les nations du monde sont d’abord barbares, elles conquièrent et deviennent policées, et des nations polies sont faibles parce que la politesse affaiblit. Les nations sont alors conquises et redeviennent barbares. Nous en sommes à ce dernier stade.

Et Didier Raoult est un idiot utile de la victoire des barbares musulmans.

Marcus Graven

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
tom

Le français moyen est devenu un cauchemar pour les « élites », imaginez un peu :
– il exige 2 à 3 smics mensuels pour travailler 35h dans un domaine où il a été formé, pas trop loin de chez lui, et seulement si il en a envie.
– il refuse de se syndiquer dans les corporations corrompues par le patronat
– il est très regardant sur les prix et qualité des produits qu’il consomme
– il fait peu d’enfants, donc met en péril « l’education » nationale
– il exige que ses enfants soient éduqués et libres
– il a souvent un patrimoine, hérité des parents/grands-parents qui ont pu prospérer durant les 30 glorieuses, transmis entre moins d’enfants
– il est réfractaire aux discours politiques, et n’est encore sensible qu’aux salmigondis des pipoles à la télé
– il refuse de s’endetter sur 50 ans auprès d’une banque pour vivre dans un clapier
– il a manqué le « défi du métissage » prôné par sarkozy
– il commence à voter mal, très mal (40% FN en Paca)
Il est donc urgent de le remplacer !

tom

Le gauchisme, le syndicalisme, la politique, le patronat, la finance, le commerce, ont tous BESOIN d’une immigration de masse, sans éducation et sans culture française. Pourquoi ? Parce que les français sont devenus trop exigeants, trop « riches », pas assez dépensiers, pas assez consommateurs.

J’ai fréquenté la Faculté des sciences économiques et de gestion de Marseille, sise rue Puvis de Cavanne, près du Boulevard Colbert, à l’époque où Didier Raoult était président de l’Université d’Aix-Marseille 2 (1994-1999).
Sous son mandat, de sinistre mémoire, cette faculté était devenue une zone de non-droit où sévissait la pire des délinquances, le président de l’université s’avérant incapable d’arrêter les mesures de sécurité les plus élémentaires.
Un étudiant a même été tué en 1997 dans une rixe avec des voyous qui avaient tenté de lui dérober son ordinateur.
Raoult a tout fait pour étouffer l’affaire, allant même jusqu’à faire pression sur la famille de la victime afin qu’elle garde le silence.
Ne reculant devant aucune turpitude, Raoult a présenté cette affaire comme un banal accident de la circulation, usant de son arrogance coutumière.
Dès lors, les faits relatés dans cet article ne me surprennent aucunement et me rappellent de bien mauvais souvenirs.

François de France

Ou quand le mécanicien commence à se mêler de jardinage…

m...a

mettre fin à l’identité nationale ???je rêve ????
et ces bobos sont orgasmiques devant l’exotisme et l’identité « heureuse » des autres peuples !
des frustrés oui ,des malhonnêtes,de dangereux collabos ,ça oui ! et des égos à pleurer !
Lui ,a le physique de l’emploi !

bernard

Cher chercheur : occupe-toi de tes virus et n’essaie pas de philosopher-sociologiser
là où tu ne comprends rien à partir d’une sous-culture historique acquise à la communale…

Vincent L.

L’axiome pour ces idéologues : l’Occident a toujours tort. Nous sommes des racistes, des colonialistes et des esclavagiste. Mais la colonisation de la France ne les choque pas.

tom

Pour eux, tout ce qui brille n’est pas or, mais tout ce qui est bronzé est une pépite

François Desvignes

La gauche est un naufrage.

L’intelligence,la création, l’imagination, le courage, l’innovation sont passés à droite.

Les pseudo intellectuels sont des bigots du mondialisme;

Le cynisme, l’inversion, et le paradoxe leur tiennent lieu d’intelligence.

Mais toujours leurs raisonnements se fondent sur un postulat idéologique mensonger

Par exemple, l’islam a tous les droits car le multicu c’est bien.

Alors que l’islam n’a aucun droit puisque chez moi je décide qui vit, mange et couche avec moi.

Et j’ai souverainement décidé, puisque je suis chez moi, que les musulmans ne devaient pas m’être associés.

C’est d’ailleurs, depuis Mahpmet, notre seul point d’accord entre moi et les musulmans.

Il y en a un second , selon Momo : nous sommes nés pour nous combattre à mort jusqu’à la fin des temps.

jean-marc

Edgar Morin(qui n’est pourtant pas ma tasse de thé) a dit un jour: »La physique est une science rigoureuse,mais l’esprit du physicien,en-dehors de son laboratoire,n’est pas plus rigoureux que celui du simple citoyen ». Monsieur le biologiste Raoult a beaucoup de mal à appliquer cette maxime.