Diego Maradona : un drogué adulé par toute la presse

Publié le 26 novembre 2020 - par - 47 commentaires - 1 673 vues

Je ne vais sûrement pas me faire des amis, mais sincèrement, cela m’agace sérieusement, ces discours dithyrambiques sur Diego Maradona, « prince du football », « génie du ballon rond », « star des terrains de foot », « dieu vivant d’Argentine », etc.

Je retiens que sa vie fut extraordinaire. Il est venu des bas-fonds, là où le peuple crève la dalle – il fit de son talent footballistique un instrument de richesse… Car ce Maradona était blindé. Très riche, en plus d’être admiré comme devrait l’être normalement plutôt un génie de la chirurgie opérant 4 ou 8 heures d’affilée un malade cardiaque, par exemple. Un chirurgien de l’impossible qui, dans son bloc à l’hôpital, sauve plus de vies que Maradona marqua de buts durant toute sa carrière.

Le praticien gagne bien sa vie certes, mais il sauve des patients, quand l’autre, millionnaire, se gavait de cocaïne, histoire de se changer les idées. Pour moi, il n’y a pas photo. J’admire l’un, mais je me fiche pas mal de l’autre, qui avait fait le choix de s’exploser le peu de neurones qu’il avait encore, et que certains journalistes français osent appeler “Dieu” !

Diego Maradona était un gamin venu de la pauvreté, la pire qui soit, et qui n’a rien à voir avec celle des petits cons des cités qui pleurent sur leurs conditions de vie, dans les banlieues de France.

La vraie pauvreté (la faim au ventre) se résume par une citation venant de lui : « J’ai été élevé dans un milieu très privé… d’eau et d’électricité ». Nos petits salauds incendiaires, violeurs, voleurs… des banlieues de France ne crèvent pas de faim, peuvent prendre une douche (si toutefois ils veulent en prendre une…), se goinfrent grâce aux allocations et aides sociales, et bénéficient d’une HLM – qu’ils dégradent, quand ils ne pissent carrément pas dans les ascenseurs de celle-ci. De plus, sur fond de longs sanglots et larmes de crocodile des z’élites locales et des associations. Comme à Saint-Denis, dans le “9-3”.

Un locataire balancé par la fenêtre par une bande de dealers qui squatte l’immeuble.

Diego Maradona est devenu une légende, en dépit d’une triche de la main au Mondial de 1986 – que personne n’ose plus souligner d’une juste réprobation, par peur de passer pour un salaud.

Diego Maradona me casse les oreilles en ce moment parce que son parcours, en fait, ne m’a jamais intéressé. Il est vrai que le foot m’indiffère totalement, car il ne représente même pas, au minimum, ce pourquoi j’aurais pu l’aimer, c’est-à-dire un sport national, avec de vrais patriotes, fiers de chanter la Marseillaise, et étant, dans leur majorité, issus du terroir – Outre-mer compris, et non d’Afrique.

L’équipe féminine prend le même chemin. Doxa de la mixité oblige.

Combien de Maradona français passent à la trappe de la sélection du politiquement correct ?

Vous savez ce que je pense de cette équipe de France.

Au moins, Diego Maradona représentait bien l’Argentine qu’il aimait. On ne peut pas en dire autant de “sportifs français”, qui se fichent pas mal de la France, si ce n’est pire. Si on faisait un vrai ratio, nul doute que la couleur dominante serait tout autre.

Pour conclure, Diego Maradona a commis le crime politique de s’acoquiner avec des monstres, comme Che Guevara, ancien directeur de prison à Cuba, assistant chaque matin, le cigare au bec, aux exécutions de prisonniers. Il fut aussi, lors de la révolution dans la forêt cubaine, le tueur d’un enfant-soldat, parce que ce gamin de treize ans, ayant faim, avait volé un quignon de pain. Il l’exécuta froidement. Je reste sidéré de voir, sur le dos des mômes, l’effigie d’un tel meurtrier.

Diego Maradona fut l’ami de Fidel Castro, le dictateur de Cuba. Il fut aussi celui de Chavez, qui détruisit son pays, celui de Maduro. De tous ces mortifères au pouvoir grâce aux révolutions ou aux élections truquées.

Je n’ai aucune envie de rendre hommage à un tel homme, en familiarité avec la mafia napolitaine, à cause de ses addictions au jeu et à la drogue, et de toutes sortes de compromissions.

Si Diego Maradona devait être cité en exemple, ce serait sans doute pour l’époque où, très jeune, il comptait sur sa rapidité, son talent indéniable de dribbler (me dit-on), mais pas du tout pour celle où il s’éclatait les narines et le cerveau sur les rails de cocaïne, et vidait les bouteilles d’alcool.

Ce n’est pas, pour moi, un exemple à suivre – ni en politique, ni même dans la vie familiale et sociale. Chaque journaliste sportif devrait avoir le devoir de le souligner, au lieu de s’esbaudir sans retenue sur le compte d’un homme qui, de par sa vie dissolue de drogué et d’alcoolique, aura si peu servi une certaine idée du sport.

Gérard Brazon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
antecume

Le football en deux mots c’est :
20 types, manchots, (j’exclue les deux gardiens de but) qui courent, pas tout le temps, après un ballon rond dans un enclos de 7 000 m² pendant 1h30 et qui essaient de le faire entrer, ledit ballon, toujours rond, dans la cage, 18 m², de préférence celle de l’adversaire mais pas toujours.
Ca c’est du sport puisqu’on nous le dit!
Un marathonien, un tennisman, un athlète, un coureur cycliste, un rugbyman…j’en passe et j’en oublie sont des activités de cours de récréation!
Le football contribue à l’inversion des valeurs qu’on pourrait définir comme étant :
“L’inversion des valeurs conduit à l’essor d’un faux réel où, répété indéfiniment, le mensonge devient officiel, obligatoire, universel.” 2009 Laurent Murawiec

"à la" poubelle !

Les trois religions du 21ème siècle :
L’islam
Le féminisme
Le foot

Charles

j’ajouterai :
l’islam
le féminisme
le foot
la drogue : opium, cocaïne, héroïne etc.

GLANDU

Finalement la presse aime bien les drogués, regardez en France c’est pareil, ils l’adulent et lui ont permis d’être président.

Robert Miskovic

Maradona n’a jamais été porté par le système, c’était le tricheur… Ouh la la…c’est pas bien la main….le règlement c’est carton jaune…on n’a jamais vu une main ni un vice dans un match de foot… Mais nous on représente la morale,alors on peut dire qu’il n’est pas bien… J’avais bien aimé quand il avait insulté G.Bush…et qu’il avait dit que pour lui,la Ligue des Champions c’est Castro,Chavez et V.Poutine. Chacun ses convictions !

joseph d arimathie

JE SUIS ABSOLUMENT D’ACCORD AVEC VOUS ! Il y a des choses plus importantes que de disserter sur ce voyou au QI très limité qui n’intéressait que des dégénérés et des minables !

snif

Merci pour cet article qui remet les choses à leur place.
Après Johnny , drogué, plagiaire de chansons américaines, on a droit à un “hommage” historique et hystérique du drogué Maradona.
Quelle belle époque !!

Prosper la vipère

Dans le fond, Maradona n’était pas un mauvais gars; il n’avait pas d’instruction et était surtout facilement influençable, ce qui l’a amené dans sa vie à prendre des mauvaises décisions par manque de discernement, de clairvoyance, puis à sympathiser avec des personnages politiques peu recommandables, pour ne pas dire autre chose.
Après, parmi les footeux, il n’était pas forcément pire que les autres en tant qu’individu. Pour moi, des types comme Zidane et Deschamps sont nettement plus imbuvables, d’autant qu’ils ont le toupet de s’auto-proclamer “parangons de la vertus” alors qu’en farfouillant dans leurs parcours respectifs, on trouverait des choses particulièrement gratinées.

Phantomask

ce système mondialo-immigrationniste-bougnoulophile et négrophile
tout aussi diabolique que démoniaque a fait de l’équipe de France
comme du championnat de France de Foot une équipe de France
africanisée à 99,9% de même que le championnat qui devrait plutôt
s’appeler le championnat d’Afrique qui d’ailleurs est à l’image
cette pauvre et misérable France défigurée et dénaturée
complètement arabisée et africanisée et intégralement défrancisée !

R2D25

Excellent et très bien vu.

Maximilien

Un grand technicien du foot qui a cru être intelligent en se proclamant gauchiste…Je crois juste que les footballeurs ne brillent pas par le raisonnement en général. Il faut rester dans les rangs de ce que l’on maîtrise dans le sport.

R2D25

Le foot c’est science des ânes , voir les laurent blanc, Didier Deschamps.

Une patriote

Quelle honte de lui donner le nom de Dieu à ce simple humain qui ne savait QUE jouer au foot, sniffer des lignes blanches, picoler comme un trou en pratiquant la bamboche toute la nuit. Alors qu’il y a des médecins, chirurgiens, chercheurs, pompiers qui PASSENT LEUR TEMPS A SAUVER DES VIES ou à chercher le moyen d’en sauver. Eux après leurs 10 / 12 / voire 15 ans d’études ne voient pas arriver en fin de mois une feuille de paie au montant ASTRONOMIQUE AVEC LES PRIMES en plus. NON ça c’est réservé au QI 2 / 5 voire 10 qui n’ont jamais fait d’études, sont ingérables, grossiers, se cament et bambochent toute la nuit avec leurs maîtresses tout simplement parce qu’ils savent UNIQUEMENT jouer au foot et que la plupart sont noirs. A croire qu’il n’y plus de Blancs pour savoir taper dans un ballon !

nitiobriges

dieu est mort.allo,nietzsche répond.bip bip.

breer

Le bon peuple de la Terre, qui porte des individus, certes talentueux dans un domaine (le ballon rond dans ce cas) au statut d’idoles et de héros qu’ils vénèrent, n’a pas vraiment changé depuis les jeux du cirque de Rome.
Pendant ce temps les dirigeants manipulateurs, les financiers et affairistes cupides, les militants endoctrinés et les fanatiques de toutes engeances poursuivent leurs visées destructrices, et dominatrices.

zéphyrin

bah il rassurait le mouton…ex; moi je travaille en usine pour pas grand chose et je reste honnête et presque heureux.
quand on compare avec ces stars sans diplômes qui brassent le fric et finissent comme ça… oui il me rassurait le diego il me valorisait sans le savoir.
hasta luego

adagiocrescendo

bravo

pucciarelli

On peut critiquer Maradona, les Cubains, les Chavistes etc…, mais on devrait pouvoir aussi souligner l’abjection des politiques US en Amérique du Sud et ailleurs. Pas l’un sans l’autre. Sinon, on tombe dans la grande trappe des propagandes US et occidentale. Facile de critiquer ceux qui ont essayé de se défendre, fut-ce avec des actes dégueulasses, sans mettre en cause le poids du grand parrain mafieux qui a multiplié les coups d’état et les assassinats (Allende, vous vous en souvenez?) . Monsieur, ce papier est indigne. Un tel parti pris n’est pas convenable. Je ne vous salue pas.

Paskal
reuri

C’est l’inversion des valeurs, il n’y a qu’à voir la clique du gouvernement, plus ils ont des cadavres dans le placard et plus ils sont promus à des postes haut placés.

Hectorperrier

Il faut bien relancer le business du foot malmené par la crise sanitaire. La mort de Maradona vient à point nommé pour redynamiser la machine à fric du foot.

Les ROUGES

pas par moi !

Patapon

L’époque a les dieux et les héros qu’elle mérite…Triste époque!

Monique

Diego Maradona est fervent pro palestinien.

Procureur Guignol

Une épave humaine du “Milieu” sportif nous quitté, Bof !
Le suicide de Dominici me touche bien davantage.

Bergereau

idem pour moi. Porter aux nues un type drogué, alcoolique et qui a dépensé tout son argent bêtement, n’est pas pour moi un exemple à suivre. L’autre jour, c’était Maradona sur toutes les chaines, j’ai zappé et pris un bon livre !

Liberté d’expression

Une merde communiste et toxicomane en moins c’est tout ce que je vois moi !!!
LE FOOTBALL ÇA SERT STRICTEMENT A RIEN !!!

Bergereau

d’accord avec vous !

ralbol

Une merde ? non , une sous-merde de la pire espèce adulée par des millions d’imbéciles, on tire la chasse et le bonjour au diable !

Joël

Si, si ! Détrompez-vous, c’est utile aux politiques pour occuper les neurones des citoyens. Ça leur évite de penser.

BERNARD

Ménès a eu un éloge funèbre à peu près correct le concernant :
“il avait un gros cerveau dans son pied gauche”..

J’ajouterais qu’il était bête comme son pied droit.

Jean-Louis

Reconnaissons lui quand même un mérite, être petit et rondouillard et gagner la coupe du monde, c’est pas courant…

adagiocrescendo

Pourquoi 67 000 000 Français portent un masque contre leur gré ? , ils rêvent tous de gagner la coupe du Monde. Nous avons un maradona à notre tête avec lui nous allons gagner c’est sur.

Jack

Vous oubliez que le foot est un sport d équipe et que sans ses coéquipiers il n aurait été champion de rien du tout.
J ajouterai que si ce sport de blaireaux pratiqué par des pousses ballon au QI de moule n existait cela n empecherais pas la terre de tourner

Jean-Louis

« Sport de blaireau », en quoi est ce un « sport de blaireau »? C’est un sport c’est tout…

Paskal

J’ai pratiqué le karaté. A ma connaissance, les rencontres n’ont jamais été suivies de bagarres sanglantes, de villes à feu et à sang, de participants traités de singes, de Ch’tis traités de pédophiles et de consanguins, faut pas déconner.

breer

Rien ne vaut une bonne partie de baby foot, on se marre, c’est pas cher et on est pas agglutiné dans une foule hystérique qui braille comme des hyènes en rut…

Theodore

Je n’ai aucune envie de rendre hommage à un tel homme, en familiarité avec la “mafia” napolitaine / dixit

Correctif : La camorra napolitana..;)Bella Società Riformata, Società dell’Umirtà, Onorata Società… ;)

Que vous n aimiez pas diego “el pibe de oro” c est votre droit, que vous n aimiez pas le foot aussi…
mais ne dites pas des grosses conneries, car il a donne beaucoup sur les terrains et en dehors des terrains…( plus que vous en 1000 ans ! )
Maradona a permis de rassembler beaucoup d argent ! ( pendant des annees ) destiné à des quartiers défavorisés de la périphérie de Buenos Aires…

labellejardinière

Vocabulaire….
La mafia napolitaine s’appelle précisément “camorra”, effectivement – de même que la mafia calabraise répond au doux nom de ‘Ndrangheta.
La mafia sicilienne, c’est “Cosa nostra”…
Tout cela, ce sont donc des mafias… “Mafia” est un nom générique, désignant toutes sortes de sociétés criminelles, d’associations de malfaiteurs.

adagiocrescendo

Exact comme celle qui dirige notre pays ( ne surtout pas employer le terme de gouvernance ne convient pas pour ce genre de structures) .

theodore

@adagiocrescendo

“comme celle qui dirige notre pays” dixit / exact ! :),;)

@labellejardinière

bravissimo wikipedia !

Adagiocrescendo

Remplacez structure par organisation.

Jack

Oui il a surtout donné beaucoup d’argent aux dealers qui lui vendaient sa dope mais cela en bon footeux que vous êtes vous oubliez comme par hazar d en parler .
Pour resumer j ai beaucoup plus d’admiration
pour un cancérologue qui sauve des vies avec un salaires qui est loin d etre celui d un pousse ballon au QI de moule.

Lire Aussi