Dieudonné dit que le sionisme est l’ennemi de l’islam, je suis donc sioniste et j’en suis fière

     liste-antisioniste-dieudonne.png

[youtube]jCPrQilqPYk[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=jCPrQilqPYk

Ce type me lève le coeur. Sa haine d’Israël est maladive et préoccupante, d’autant plus quand on sait que le quidam roule pour le Hamas et le Hezbollah et  – il le clame haut et fort-  pour l’islam, au point d’appeler à une coalition  chrétiens-musulmans. Il ose même cette phrase terrible  » Je pense que Israël ne survivra pas à cette décennie » ; le reste de ses propos permet de supposer que derrière « je pense » il y a « j’espère ».

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-314687-pour-ses-voeux-dieudonne-menace-et-declare-je-n-ai-pas-a-choisir-entre-les-juifs-et-les-nazis.html

Lors du débat qui m’avait opposée à Dieudonné en 2011, j’avais eu le sentiment qu’il défendait l’islam parce qu’on le lui demandait, mais sans vraiment de conviction et, qui plus est, sans rien y connaître. Il est clair que, depuis, il s’est radicalisé, qu’il est devenu un militant déterminé de la conquête islamique, autrement dit du djihad et qu’il fait tout pour exporter sur notre sol et développer à l’échelle mondiale le conflit israelo-palestinien. Et les maladresses (c’est un euphémisme) de notre gouvernement lui permettent en effet de préparer ouvertement ses troupes à une situation insurrectionnelle sur notre sol, il est très clair là-dessus : « Le trouble à l’ordre public, si vous l’entretenez, il y en aura partout. C’est facile d’arrêter un spectacle. Des boules puantes, des coups de téléphone. Dans tous les     cinémas, il y aura des alertes à la bombe, dans tous les lieux publics »

Sans nul doute son rapprochement avec Soral éclaire-t-il les dessous de ce qui ne relève plus du registre des provocations ni du spectacle. Nous avons affaire à une entreprise mûrement réfléchie et orchestrée de dénonciation du « sionisme » qui serait responsable de tous les maux quand l’islam serait la valeur refuge pour y échapper…

Bien entendu le sionisme a bon dos. Il faut entendre derrière ce mot, dans la bouche de Dieudonné-Soral,  mondialisation, spéculation, pouvoir des élites non élues… toutes choses que nous sommes nombreux à pointer du doigt. Mais quel rapport avec le sionisme ?

Sionisme : Le sionisme est une idéologie politique, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l’existence d’un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Terre d’Israël (Eretz Israel). À la     naissance du mouvement, à la fin du xixe siècle, ce territoire correspondait à la Palestine ottomane, puis après la Première Guerre mondiale à la Palestine mandataire. Sur un plan idéologique et institutionnel, le sionisme entend œuvrer à redonner aux Juifs un statut perdu depuis l’annexion du Royaume d’Israël à l’Empire romain, à savoir celui d’un peuple disposant d’un territoire. Source Wikipedia.

On lira aussi avec intérêt l’article de Libération ci-dessous

http://www.liberation.fr/monde/2013/05/30/ce-que-sioniste-veut-dire_906994

et notamment ce passage  : comment définir qui est sioniste depuis l’apparition du mouvement sioniste, inspiré de Theodor Herzl et de ses adeptes ? Voici une définition : un sioniste est un individu qui désire ou soutient la création d’un Etat juif en terre d’Israël qui serait, dans le futur, l’Etat du peuple juif. Selon les propos mêmes de Herzl : «A Bâle, j’ai fondé l’Etat des juifs.» Le mot-clé en l’occurrence est : «Etat». Et, de manière naturelle, il s’agit de la terre d’Israël à cause de l’attachement historique du peuple juif à cette terre.

J’ai jusqu’à présent refusé de prendre parti dans le conflit israelo-palestinien, dans la question des origines, des premiers occupants et de la répartition qui a été faite en 1947, me contentant de dire qu’il était légitime que Israël ait une terre qui soit sienne et de dénoncer le Hamas, son régime totalitaire islamique et terroriste, refusant même de me poser la question du sionisme ou de l’anti-sionisme, qui me semblaient ne concerner que de très loin la simple militante républicaine française que je suis.

Mais voilà que j’apprends et que si tout va mal dans le monde ce serait à cause du sionisme et que le sionisme est l’ennemi de l’islam…

Me voilà tout d’abord dubitative et déstabilisée. En quoi l’existence d’un minuscule Etat au Moyen-Orient et son ouverture à tous les juifs du monde entier à la recherche d’une mère-patrie accueillante auraient-ils un rapport avec Le Siècle, la crise des subprimes,  Bilderberg, James Baker, le FMI et autres OMC ??

Bien entendu tout cela ne tient pas la route, sauf si on comprend que derrière le sionisme ce sont les juifs qui sont visés, juifs qui seraient, pour les anti-sionistes que sont Dieudonné et Soral, à la tête du monde et donc les artisans de cette mondialisation délétère.

Le raisonnement ne tient pas mais il est plus que dangereux.  Et qu’il soit malhonnête et mensonger semble ne pas traverser l’esprit des adorateurs de Dieudonné-Soral. Leur raisonnement ? Il y aurait beaucoup de juifs parmi les décideurs dans les élites mondialisées. Peut-être. Je n’en sais rien, mais même si c’était vrai qu’est-ce que ça prouverait ? Il se trouve que les juifs, persécutés pendant des millénaires, ont réussi à survivre grâce à trois recettes : une très forte cohésion communautariste -qui leur était imposée puisque nul n’acceptait relations, mariage… avec un juif- qui n’empêchait pas du tout l’amour du pays d’accueil et le respect de ses coutumes, au contraire, tant les juifs sont ennemis du prosélytisme et ne demandent que la paix pour eux ; une exigence d’excellence dans les métiers qui leur étaient permis (pendant des centaines d’années seuls les métiers d’argent le furent en Europe)  afin que, utiles, voire indispensables à certains grands, à certains pays, ils puissent en échange en attendre protection et sauvegarde pour leurs enfants ; un amour de la vie et de la culture transmis par l’éducation (et peut-être même, à la longue, par les gènes ?) qui a abouti à ce qu’une partie des inventeurs les plus géniaux du XXème siècle, par exemple, soient juifs ou d’origine juive, même s’ils étaient athées pour un bon nombre d’entre eux. On citera au passage Freud, Einstein ou Marx et on renverra à cette réponse ironique mais ô combien juste à une incitation au boycott des produits juifs   : «  je propose donc à tous les fervents du BDS ainsi qu’à tous les internautes délirants qui appellent au Boycott des produits juifs, un vrai boycott, intégral et sans compromis : pas de téléphone portable, ni d’ordinateur, ni internet, ni Facebook, ni Google, ne pas prendre de vitamines, ne pas utiliser de stylo bille, ne pas se faire opérer de la cataracte, ne pas utiliser de télécommande, surtout pas d’échographie, ni doppler, ni IRM,  pas de greffes ni transplantation d’organes, vous allez devoir vous passer aussi de rasoir jetable, de coton-tige et de savon de Marseille, de jeans etc.

Si on veut vraiment un boycott parfait, il faut aussi arrêter d’écouter des chanteurs, compositeurs ou musiciens juifs et ils occupent une place assez surprenante dans ce domaine quel que soit le pays ! 

Voici une liste partielle de ce à quoi ils vont devoir renoncer s’ils veulent être cohérents et ce n’est qu’une liste très incomplète !

Christine Tasin

Sources : http://www.jinfo.org ; www.jewisheritagefr.blogspot.com/  ; http://fr.wikipedia.org  ; 

Il faut aussi ajouter les découvertes récentes des savants israéliens, on peut consulter pour cela la rubrique « découvertes » de l’excellent bulletin Tsedekinfo d’Israël (index alphabétique) et aussi BeIsraël« 

Alors sous prétexte que des individus, nés juifs, dont la majeure partie se soucient d’Israël comme de leur première chaussette, feraient partie des décideurs, des partisans de la mondialisation, voire des élites dans tous les domaines,  il faudrait généraliser et rendre tous les juifs responsables des méfaits de la dite mondialisation et détruire Israël ? Cela ressemble furieusement aux idées d’un certain Hitler et, plus près de nous, à celles d’un certain Qaradawi… qui ne fait que répéter ce que dit le coran, livre sacré de l’islam. Islam porté aux nues par des Soral et Dieudonné.

C’est donc pour cette raison que, si ils ont raison, à savoir que le sionisme est l’ennemi de l’islam (je n’en suis même pas sûre quand je vois le silence complice des responsables du Crif ou de la Licra qui défendent à cor et à cris l’islam, croyant ainsi acheter l’impossible bienveillance de leurs ennemis), alors je ne chercherai pas midi à 14 h, je clamerai sans état d’âme que je suis sioniste, même si je ne suis pas tout à fait sûre de savoir ce que cela signifie selon les époques et les personnes, au nom d’un adage qui a fait ses preuves : les ennemis de mes ennemis sont mes amis.

Christine Tasin

image_pdfimage_print