Dieudonné : Super-Valls s’en fout de l’antisémitisme…

VALLS GUESTAPOSuper-Valls, torse en avant, œil noir, mâchoires serrées, veut donc éradiquer le mal qui ronge la société française, Dieudonné. Ce dernier parait ravi d’avoir un attaché de presse aussi efficace, et naturellement, en rajoute dans la provocation autour de la quenelle.

S’abritant derrière une prétendue lutte contre l’antisémitisme, le ministre de l’Intérieur s’appuie sur la notion de « trouble à l’ordre public » pour justifier une telle mesure liberticide.

Faisons d’abord remarquer que si Super-Valls voulait vraiment lutter contre l’antisémitisme, il mettrait fin à l’immigration arabo-musulmane, sachant que le président de la Licra lui-même a attribué à cette communauté 100 % des actes antisémites commis en France, au lendemain des assassinats de Merah. Or, il ne fait, par sa politique migratoire, que renforcer cette présence sur le territoire français, augmentant donc d’autant l’inévitable montée d’actes hostiles à la communauté juive. Première imposture.

En faisant le coup du « trouble à l’ordre public », l’homme de la place Beauvau encourage officiellement les opposants de l’humoriste (qui, faut-il le rappeler, fut financé par l’Iran lors de sa dernière campagne européenne) de passer à la violence, et donc d’attaquer ses spectacles. C’est un paradoxe que de voir un ministre de l’Intérieur appeler, par ses arguments, des contre-manifestants à troubler l’ordre public.  Deuxième imposture.

De telles méthodes doivent interroger tout citoyen sensible à la défense de la liberté d’expression, et de son pendant, le droit de manifester.

Nous n’avons pas oublié que le 14 septembre dernier, le préfet socialiste de Paris, Bernard Boucault, avait osé interdire une manifestation de Riposte Laïque pour la défense de la liberté d’expression (!!! ) sous l’incroyable prétexte qu’une éventuelle contre-manifestation des antifas (qui donc n’avait toujours pas été déposée) pourrait troubler l’ordre public.

C’était tellement énorme qu’une association, l’ICLA, par son président Alain Wagner, interpellera le représentant français de l’OSCE, sur cette spécificité française, à Varsovie, quelques jours plus tard.

[youtube]NXc5k3eZTUY[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=NXc5k3eZTUY

On voit comment le coup du « trouble à l’ordre public » peut donc être utilisé pour interdire d’expression, et de manifestation, quiconque n’entre pas dans le moule de pensée de ce gouvernement, et de son ministre de l’Intérieur.

Mais Dieudonné n’est qu’un amuse-gueule. Ce gouvernement a surtout un vrai problème avec la liberté internet, qu’il veut « encadrer ». Derrière l’offensive médiatisée contre l’humoriste, se prépare donc une attaque d’envergure contre ce qu’il reste de liberté d’expression, en France, dont les sites internet de réinformation seront les principales cibles, au nom de la lutte contre le racisme et la montée de l’extrême droite, sans oublier l’islamophobie, dont ils rêvent de faire un délit.

Pour arriver à ses fins, Super-Valls paraît s’inspirer de cette célèbre phrase de Goebbels : « Plus le mensonge est gros, et plus il passe ».

Sauf que là, on le voit vraiment venir de très loin, avec ses gros sabots…

Paul Le Poulpe

image_pdfimage_print