1

Dijon : les muzz ont dit à Mélenchon de s’occuper de ses oignons !

Le jour où la France rejoindra Dar-Al-Islam est-il arrivé ?
C’est pour bientôt. Il ne saurait tarder.
Dijon, la capitale des ducs de Bourgogne en est la preuve.
Ce qui se passe en France est une colonisation malgré les démentis de la gauche et des libéraux mercantiles qui se sont fait prendre dans leur propre jeu mortifère qui annonce la mort assurée du vivre-ensemble, ce concept tant vanté.

La gauche a créé son fonds de commerce sur l’idéologie de l’ethnicisation de la France avec l’antiracisme comme support. Elle a disloqué la France en territoires perdus d’où l’État s’est carrément retiré pour laisser la place à la tribalisation islamique.
Dans peu de temps, pas si lointain, il faudra un passeport pour rentrer dans ces enclaves qui sont sur le point d’être érigées en émirats et où régnera la religion de paix et d’amour.
Les libéraux mondialistes et leur concept de globalisation ont produit la paupérisation de la société avec comme corollaire la désindustrialisation et l’appauvrissement des campagnes qui avaient fait jadis la richesse de la France.

Depuis des décennies, la gauche et les libéraux ont structuré la France par la segmentation de la société en fonction des origines socio-religieuses des nouveaux arrivants pour ne pas perdre le pouvoir en faisant l’impasse sur l’histoire.
Quand on voit la garde des Sceaux et de la Justice, Mme Belloubet, se soumettre aux délinquants islamiques en tentant de lécher les pieds à Assa Traoré qui défend son clan mafieux, on est en droit de se demander : « que reste-t-il de l’État français dont les responsables à tous les niveaux se gargarisent sur les plateaux de télévision avec l’idée que la France est la cinquième puissance du monde ? »

L’impuissance et la lâcheté de cette caste politico-médiatique ne sont plus une lubie mais la triste réalité de la France qui fait des leçons de morale à la terre tout entière. Il faut vraiment être culotté de le clamer haut et fort quand on est impuissant de faire régner l’ordre et la sécurité chez soi.
Un peu de pudeur, messieurs-dames les castrés.
Quand on s’aperçoit qu’à Dijon les clans mafieux islamiques (maghrébins et tchétchènes) règlent leurs comptes à coup de kalachnikov devant un Président absent, lui le grand Jupiter, le dieu de la terre et des cieux, on est franchement désemparé. Et pendant ce temps, ses courtisans s’échinent à trouver des explications abracadabrantes à une situation inquiétante car les Français ne se sentent plus en sécurité même à l’intérieur de leur appartement, on reste sans voix. Et ces mêmes gens osent dire qu’ils sont les défenseurs de l’État.

Face à un pouvoir qui brille par son absence mais qui sait plumer ceux qui le respectent, les clans islamiques, tous des sunnites ( maghrébins et tchétchènes) se sont réconciliés à la mosquée de la Fraternité de Quétigny dans la région dijonnaise, une mosquée frériste, conformément à la charia au vu et au su des autorités. Ils l’ont fait parce que la puissance publique est à terre.
N’oublions pas que la secte des Frères musulmans possède un gouvernement de l’ombre en Europe.
Le pardon et la réconciliation avec réparation du préjudice subi entre musulmans sont vivement recommandés par le Coran et la sunna.

Pour comprendre le rôle de la réconciliation en islam, il faut ouvrir son livre saint qui conseille aux mahométans de se pardonner les uns les autres.
Ainsi, il est écrit dans la sourate 4 verset 114 : « Il n’y a rien de bon dans la grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l’un ordonne une charité, une bonne action, ou une réconciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l’agrément d’Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme ».
Il est écrit dans le verset 53 de la sourate 17 : « Dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes pour l’homme, un ennemi déclaré ».
Et dans la sourate 49, verset 10, il y est mentionné : « Les croyants ne sont que des frères. Établissez la concorde entre vos frères, et craignez Allah, afin qu’on vous fasse miséricorde ».
Selon la sunna, Abu Hurayra a rapporté que le prophète de l’islam a dit : « Les portes du paradis s’ouvrent lundi et jeudi ». Les actions de chacun sont exposées chaque lundi et jeudi et Allah pardonne à tous qui n’associent à Dieu aucune idole, sauf aux personnes qui ont une rancune entre. Allah dit aux anges : « laissez-les jusqu’à ce qu’ils se réconcilient ».
L’imam Malek a rapporté que Mahomet a dit : « Ne vous détestez, ne enviez pas les uns les autres, ne fuyez pas les uns les autres, et soyez les serviteurs d’Allah et frères. Il n’est pas permis à un musulman de fuir son frère musulman au-delà de trois jours ».

Pourquoi les oligarques français de tout bord se tortillent-ils à trouver des explications qui ne tiennent pas la route puisque tout est clair et net dans le Coran et les hadiths ?
Leur mauvaise foi conduit l’islam a imposé son totalitarisme.
Après la réconciliation, les lésés d’entre les musulmans doivent être dédommagés à la hauteur des préjudices qu’ils ont subi et ceci conformément au fiqh. Et c’est ce qui s’est passé après les événements de Dijon après la rencontre entre Maghrébins et Tchétchènes dans la mosquée. Cette réparation du sang versé(à Dijon, il s’agit du sang du jeune Tchétchène tabassé par les maghrébins) est appelée diyya ( voir sourate 4 verset 92).

Que ceux dont les neurones sont en panne sèche n’oublient pas qu’en islam, la fitna (la confrontation ou guerre entre musulmans) est pire que la mécréance.
Ceux qui croient encore à ce que à la justice française soit appliquée aux islamistes n’ont qu’à aller jouer de la flûte pour se consoler de leurs échecs répétés.
Les lois ne s’appliquent qu’aux citoyens qui les respectent. Quant à ceux qui les piétinent matin et soir, ils en sont dispensés au nom de la paix sociale.

La France est devenue le pays où l’âne chevauche son propriétaire. Qui dit mieux ?
Les islamo-gauchistes n’ont qu’à retourner dans une école coranique. Et n’oublions pas les éditorialistes qui propagent l’intox à longueur de journée pour cacher le réel de la France de 2020 au moment où la Covid-19 sème la terreur. Sans oublier les menaces du terrorisme islamique.

Pendant ce temps, Mélenchon exige le renvoi des Tchétchènes dans leur pays, croyant faire plaisir à ses clients. Hélas pour lui, le train islamique a déjà démarré en le laissant sur les quais de la gare à se regarder le nombril en vociférant contre Allah qui l’a privé d’une hassana (une bonne action) et surtout à pester contre Mme Le Pen, la présidente du Rassemblement National qui lui a chipé la vedette.

Il n’a reçu qu’un bras d’honneur de la part de ses amis islamistes qui lui ont fait comprendre qu’il n’est qu’un mécréant qui n’a aucun droit de s’immiscer dans les affaires de la oumma qui se règlent entre eux. Entre gens de bonne famille, les anoblis d’Allah…
Lui, le Grand Timonier de la France Insoumise n’est qu’en fin de compte qu’un petit boutiquier du quartier. Sa France Insoumise n’est qu’une France soumise et consentante à se faire engrosser par l’islam.

Cette réalité criarde terrorise l’ami Mélenchon, lui le grand défenseur des opprimés ici-bas et dans l’au-delà.
Quant aux éditorialistes et leurs comparses libéraux, face aux images de Dijon, ils sont ébahis, consternés et même tétanisés car leur château du vivre-ensemble s’est écroulé en mouvement de paupières. Triste sort pour les premiers de la classe…

Le réel les a rattrapés. Et la castration de leurs neurones est passée par là.
Le moment, n’est-il pas venu pour mépriser cette caste de menteurs et de manipulateurs ?
Le dégoût, rien que le dégoût, c’est ce qu’il faut opposer à cette oligarchie qui a lobotomisé les Français et qui a transformé la France en un bateau ivre, livré à un naufrage certain dans une mer en furie.

Petite remarque :
On a constaté à Dijon que les membres de la mafia islamique maghrébine se sont terrés pendant quatre jours comme des lapins face aux Tchétchènes. Ils ne sortis de leur terrier qu’après le départ de ces derniers pour exhiber des armes et brûler des voitures afin d’exiger la protection de la police mais qu’ils n’hésitent pas à traiter de raciste quand elle dérange leur commerce de stupéfiants.

En fin de compte, ils ne montrent leurs muscles que face à des gens sans défense. Ils ne sont que de vils poltrons.
Ils tirent leur nuisance de la lâcheté, de l’angélisme, du laxisme, de la compromission, de la trahison des élites françaises et des droits de l’homme qu’ils utilisent comme alibi pour se sucrer sur le dos de la vache à lait qu’est devenue la France, si généreuse à leurs égards.

Hamdane Ammar