11 Commentaires

  1. c’est sa chanson la plus forte, je pense. Il y a de la force dans cette chanson, musicalement et en parole,

    • Bel Hommage! Connaissez-vous ‘a Long Black Veil’ de Johnny Cash, live from Austin TX 1987, cette chanson n’a pas le même sens mais une même puissance dramatique, et une certaine finesse. L Ferré aussi dans la Gueuse.
      J’imagine des chansons > depuis aujourd’hui à la guerre de 14, des cassures et le tourbillon…des idéologies, mais je suis sans talent aucun dans ce domaine.

  2. Chanson un peu trop brève qui ne développe pas assez, mais qui exprime avec justesse mais peut-être pas assez l’indignation, la révolte, l’injustice (car les réactions ont été très mesurées en comparaison avec l’affaire Théo), le ras-le-bol des patriotes sincères. Je préfère notamment l’autre chanson qui exprime dans toute sa crudité, mais en utilisant le voile du rêve, car nous en sommes là à rêver que la Providence, divine ou islamique, nous débarrassera des ennemis mortels de notre civilisation occidentale et européenne.

    • cette chanson Dik la faite en trés peu de temps le jour ou il y a eu cet assassina voila pourquoi cette chanson et trés bref . car il faut savoir qu ‘une chanson ne ce fait pas aussi facilement que l ‘on pense . ce jour la comme vous le dites nous étions tous indignés de cet acte d barbaries nous avons tj une grosse pensée pour cet homme de foi je pense que cela nous restera marqué a jamais

  3. EUX! Tout est dit dans ce eux qui ne nomme pas, qui ne dit pas le nom: islam!
    Jusqu’à quand, en effet, faudra-t-il subir ces fous d’allah?
    Jusqu’à quand la justice guigouïste imposera-t-elle la présomption de culpabilité des victimes et l’autocensure?
    Ce matin, on apprenait que 2 gendarmes du GIGN, qui avaient riposté pour se défendre et tué malencontreusement un « gen du voyage » ont été mise en examen par le djuge!
    Rien de nouveau en macronie.

  4. je ne l’ai pas encore écoutée, mais je ne comprends pas comment les muzz et l’état qui collabore avec leur présence, espèrent-ils considérer l’avenir avec sérénité à propos d’un Peuple, qui, loin d’avoir exprimé son avis, puisqu’en état de choc depuis une bonne paire d’années, ce Peuple, « sidéré », risque-t’il de réagir sous des auspices imprévisibles et pas forcément contrôlables ; ne pas oublier qu’1 seule victime -par attentat groupé ou tombant sous le couperet de la délinquance « ordinaire » touche par ricochet au moins une quinzaine de personnes peu ou prou de son entourage, et ça n’est pas des « compensations » méprisables qui laveront quiconque d’un outrage perçu comme organiquement irréparable, puisqu’interprétées comme un chantage à la fermeture du clapet.

Les commentaires sont fermés.