Dimanche, il faut faire tomber un maximum de mairies socialistes

Publié le 28 mars 2014 - par - 900 vues
Share

La « bête » est touchée… mais elle est encore gaillarde et ne manque pas de ressources pour se tirer d’affaire .

La « bête »? ou plutôt, la caste politicienne dominante socialo-formatée, et protégée par sa valetaille écolo-coco qui lui sert d’impasse dérivative pour empêcher les électeurs de son bord de se réfugier dans l’abstention ou d’ aller vers la seule vraie opposition…

… qui ne peut être, bien sûr, représentée par la caste politicarde UMP (et ses excroissances « centristes ») dont le seul but est de remplacer la caste actuellement en place pour conduire la même politique européiste, atlantiste, mondialiste, au prix de quelques distorsions sociétales mineures car, même sur ce point comme sur celui de l’insécurité chronique qui étreint notre pays, comme sur celui de l’immigration et de l’assistanat social qui la porte, il n’y a que des nuances éthérées qui les séparent…

Car, et c’est cette autre ressource que possèdent le pouvoir en place comme sa pseudo-opposition parlementaire, le bipartisme qui impose sa loi à la vie politique française depuis 40 ans maintenant (les écolos, les cocos, les centristes baladeurs ne vivent que des os que leur donnent à ronger les 2 puissances qui se partagent le pouvoir par alternance programmée…) , s’il en a pris un coup, reste encore bien vivace dans l’esprit et les comportements des électeurs…

et la parole officielle, bien relayée par les media aux ordres et la bien pensance autoproclamée, continue à faire croire aux citoyens qu’il y a des différences « de fond » entre un Juppé et un Fabius, une Hidalgo et une « NKM », un Copé et un Ayrault, un Sarko et un Valls, un Hollande et un Fillon, alors que, en fait, ils conduisent, ont conduit et conduiront la même politique européiste et atlantiste, économique, sociale et financière, immigrationniste et communautariste…

Comme il a encore à sa disposition, media aux ordres bien nourris d’argent public en caisse de résonance, la possibilité de faire croire en la nocivité politique, intellectuelle, morale, de la seule force qui s’oppose vraiment à lui et qui met en péril, justement, ses orientations mondialistes, européistes, atlantistes, et de conduire à son encontre une campagne de calomnies et d’inepties , au point qu’il n’hésite même pas à mettre en cause les principes essentiels de l’expression démocratique… Sur ce point, d’ailleurs, est-il nécessaire de rappeler que les tenants de l’UMP agissent et parlent de la même manière?

Comme il a encore dans « ses poches » tout l’arsenal des magouilles, petits arrangements, manipulations, intimidations, falsifications que permet la pratique électorale, ce que la préparation du second tour de cette élection municipale ne manque pas de nous montrer, comme elle nous confirme le poids et le rôle du clientélisme électoral mis en place dans chaque ville dominée par le parti majoritaire, ses alliés et, également, par le « parti de la droâte parlementaire »! Sans parler de sa propension à réprimer tout ce (et tous ceux) qui ne vont pas dans son sens!

Comme il a aussi pour lui l’arsenal des stratagèmes politiciens que permet l’exercice du pouvoir, dont le « remaniement ministériel » est la pierre angulaire: il est « sûr » que remplacer Ayrault par Aubry, Peillon par Royal, Taubira par Désir, par exemple, et faire glisser Valls à la place de Sapin ou Hidalgo à celle de Belkhacem changera les choses et effacera la nocivité de la politique menée depuis trop de mois maintenant …De qui se moque-t-on?

D’autant que la prochaine annonce par le squatteur-scootériste de son « pacte de responsabilité » et d’économies, préparée activement par la petite cour des journaleux salivants, va confirmer que non seulement le « cap » ne va pas changer mais que le chemin proposé va, pour nous, citoyens de France, Français de souche, travailleurs payant impôts et cotisations multiples, citoyens respectant les lois et les valeurs de la République, être encore plus dur, plus dangereux, plus injuste.

Des ressources, oui, elle en a encore , « la bête »…et celle d’une dissolution de l’Assemblée Nationale pour aller vers la constitution d’un gouvernement d’union nationale pour affronter les difficultés qui s’annoncent (et les tensions internationales réelles) n’est pas à écarter, tant cela permettrait et d’éteindre la contestation « à gôche », et d’isoler le seul mouvement capable de faire changer les choses ou, tout au moins, d’oeuvrer dans l’intérêt bien compris des Français qui travaillent, qui ont travaillé, qui se comportent comme de vrais citoyens attachés à la laïcité et à la démocratie, qui sont attachés à la Nation, à son histoire, à son identité.

Mais ce qui est apparu lors de ce premier tour des « municipales », et dans un contexte défavorable parce que cette force n’avait que peu d’implantation locale, c’est qu’entre les deux faces complices du bipartisme, il y a maintenant l’espace d’un projet nouveau, porteur, structuré, et rompant avec le discours unique qui nous est imposé depuis 40 ans…

Le second tour, compte tenu de la nature et du fonctionnement  du scrutin électoral municipal, risque de gommer un peu les résultats du premier et d’amener, au nom de l’efficacité, beaucoup trop d’électeurs à estomper leurs critiques et leurs désidératas …mais l’implantation réussie par le Rassemblement Bleu Marine dans ce premier tour, et à un niveau élevé d’influence, est lourde de promesses pour l’avenir.

Cet avenir tout proche des élections européennes du 25 mai 2014.

Leur portée politique, leur importance pour l’avenir de notre pays et de notre nation, le moyen qu’elles nous donnent de marquer notre désaccord avec toute la politique immigrationniste, communautariste, antisociale, prochômage, de l’Europe et de sa monnaie perverse  font que nous devons nous préparer, dès maintenant, à assurer le succès du RBM et à porter son score le plus haut possible pour avoir, et des députés qui, unis à d’autres à Strasbourg, seront autant de freins à la politique européenne néfaste que nous subissons, autant de forces pour faire avancer l’idée -clé de l’Europe des Nations, Russie comprise, autant de points d’appui pour changer la donne sur notre sol de France.

Foin de boycott (comme on lit ici ou là), foin d’abstention (comme en rêvent ceux qui soutiennent sans le dire le pouvoir européiste en place), mais tous avec le RBM car cette étape de mai sera essentielle pour la suite …  4 scrutins s’annonçant en plus de celui-là

Robert Albarèdes

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.