Dire la vérité sur l’islam, c’est sauver la France !

Publié le 1 décembre 2014 - par - 2 988 vues

levons-nous-pour-notre-france-2Ayant décidé de quitter l’Algérie en 1962 avec ses deux enfants, une veuve fut surprise qu’un de ses voisins musulmans lui demande de rester : « Madame, ne partez pas, nous allons vous défendre avec vos enfants et vous protéger ! » La dame lui répondit :  « Monsieur, je vous remercie vivement, mais n’oubliez pas qu’en faisant cela, vous seriez le premier à être égorgé avec votre famille ! ».   

Telle est la lucidité de ceux qui sont en première ligne, et qui, de ce fait, dépassent en clairvoyance la plupart des spécialistes occidentaux du monde musulman, ces derniers n’ayant pour horizon que les murs de leur bureau – quand ils ne sont pas enfermés dans le jeu feutré des ballets diplomatiques. Si nos officiels n’étaient pas autant déconnectés des « vérités » islamiques proférées un peu partout dans le monde, les enlèvements et autres décapitations perpétrés par l’Etat islamique ne soulèveraient pas chez eux le gigantesque étonnement que l’on sait ! C’est à croire que les leçons du passé – qu’il soit lointain ou proche coulent sur leur conscience comme l’eau sur les plumes d’un cygne : ainsi du Cheval de Troie, accepté dans l’enceinte de la cité troyenne malgré les avertissements de Laocoon et de Cassandre ; ainsi de la guerre d’Algérie, dont les plus lucides avaient annoncé, en vain, le caractère inévitable et terrible bien avant 1962. Aujourd’hui, ceux qui affirment l’incompatibilité de l’islam et de la République sont non seulement suspectés de « fascisme », mais encore traités de « racistes » (comme si l’islam était une race) et d’ « anti-républicains » (ce qui est un comble).

A cause de cela, le pire est devant nous. A cause de cela, il est vital de dire ce que les autorités ne veulent surtout pas dire.

Non, il n’y a pas un « bon » ou un « mauvais » islam : il y a l’islam ! Non, il n’y a pas un islam « de » France : il y a un islam « en » France. Non, il n’y a pas une religion « d’amour, de tolérance et de paix » : il y a ce que disent les textes sacrés. Non, il n’y a pas de peuple multiculturel : il y a « un » peuple, et ce peuple ne vit que s’il aime et défend sa culture contre ceux qui voudraient lui substituer la leur !

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi