Discours de Macron à Mulhouse : Vive la République, et Nique la France!     

Publié le 22 février 2020 - par - 65 commentaires - 2 915 vues

Interloqué par le concept de “séparatisme” islamiste, j’ai décidé, contrairement à mes habitudes, de me faire douleur et d’écouter le discours tenu par Macron à Mulhouse.

Comme toujours, Emmanuel nous a livré un monologue creux ponctué de principes nébuleux, de chiffres et de “faits” obscurs censés prouver son action, qui ne pourra ravir que son électorat, lequel risque d’atteindre bientôt le vide intergalactique de l’univers de la pensée.

Le concept de “séparatisme” a réussi à étonner son monde.

C’est un néologisme dans le vocabulaire des rapports entre la France et l’Islam, qui a plutôt recours aux termes de communautarisme, d’islamisation, ou encore de Grand Remplacement.

Or on comprend rapidement, à l’écoute du discours, que ce concept est à lire à l’envers : Macron ne cherche pas à lutter contre le “séparatisme” islamiste, mais à organiser son inclusion.

Le mot “séparatisme” est sciemment utilisé au négatif pour masquer l’objectif réel.

En optant pour un champ lexical de droite (lutte contre le “séparatisme”), plutôt que de gauche (inclusion), Macron, alors qu’il dit en fait dans le fond la même chose, poursuit sa stratégie électorale de droitisation, un virage qui n’est que de forme et d’apparence, dans le but d’amadouer une droite du portefeuille ayant abandonné ses neurones (pour ne pas dire autre chose) depuis quelques années, en cela bien aidée par la diabolisation médiatique de l’union des droites et par l’indécision de Marine Le Pen sur la question économique.

Mais sortons des calculs politiciens et revenons-en au fond.

Pourquoi s’efforce-t-il désespérément d’inclure une partie de la population qui le refuse ?

Si Macron pensait France, il s’évertuerait à assimiler les intéressés, ou à les virer, mais pas à les inclure.

S’il pensait Islam, il ne chercherait pas à les inclure, mais il poursuivrait un simple “laisser- faire” qui perdure depuis des décennies.

Il ne faudrait pas faire l’erreur de voir en Macron un amoureux de l’Islam, ou un simple collabo qui encaisserait  son argent en attendant de partir loin quand la roue aura tourné. Il n’a ni ce pouvoir, ni ce recul.

Emmanuel est un simple gauleiter qui souscrit à l’idéologie de la Kommandantur. Alors, pour le comprendre, il faut comprendre Bruxelles.

L’Union européenne a une logique sociale-libérale. Elle ne cherche pas du tout l’islamisation de l’Europe, car la charia bloquerait son économie de marché, mais elle a besoin de la main-d’œuvre immigrée.  Il faut donc trouver le moyen de mélanger les populations à la vitesse du marché,  soit de manière industrielle, car les assimiler petit à petit, artisanalement, prendrait trop de temps et freinerait la marche de l’économie.

Mais cela ne pose aucun problème aux mondialistes, car ils ont une vision universaliste suprématiste.

Convaincus de la supériorité de leur modèle de vie occidental, ils sont persuadés que l’intégration dans l’Union des “séparatistes”, sans les froisser, aura pour effet de leur faire abandonner leur culture d’origine pour embrasser la vie à l’occidentale et que les mosquées se videront comme se sont vidées les églises.

Une logique que l’on retrouve enracinée dans l’État profond français depuis la colonisation.

Les socialistes n’ont pas réussi à les faire changer de l’extérieur, en Afrique. Ils estiment  maintenant qu’ils y arriveront de l’intérieur, en France, par la puissance culturelle dévastatrice de la baguette de pain, des mini-jupes, du vin rouge ou je ne sais encore quel délire.

Les mondialistes n’ont absolument aucune objectivité. Ils sont persuadés que leur manière de vivre est si parfaite et si désirable qu’elle sera un jour universellement reconnue car ils n’ont aucune conscience de ce qu’est un peuple, une identité, une culture.

Leur vision est obstruée par leur inculture historique crasse et leur volonté séculaire obsessionnelle de faire du monde une zone de libre-échange.

Vivant dans un entre-soi, ils ne sont pas capables de concevoir que le compte en banque est un facteur prédominant du vivre-ensemble, comme certains pieds-noirs vivent dans la nostalgie de leur Algérie, la belle vie au soleil et la fraternité entre les religions, en oubliant qu’ils habitaient pour la plupart dans des grandes villas, entourés de domestiques, et qu’il est plus facile pour les humains d’oublier leurs différends autour d’une piscine, d’un verre de rosé et de jolies filles, que lorsque l’on vit en banlieue d’Île-de-France dans un quartier islamisé.

Une déconnexion totale à laquelle s’ajoute un désir de revanche de la colonisation des Africains depuis devenus français, qui finiront un jour par récupérer et profiter des infrastructures construites par les Français de souche sans avoir à supporter ces mécréants, comme ils l’ont fait en Algérie.

Mais revenons-en au discours de Macron.

Dès les premières minutes, il trahit son logiciel de lecture socialiste européiste.

Il convient, selon lui, pour lutter contre le “séparatisme”, d’augmenter les secteurs de dépenses des quartiers dans l’éducation, le culturel, le religieux et le sportif, c’est-à-dire amplifier tout ce qui ne fonctionne pas depuis des décennies et qui provoque ce “séparatisme”.

C’est comme cela qu’Emmanuel réfléchit.

Il est capable de reconnaître l’échec de l’Union européenne, comme celui de l’assimilation des “séparatistes”.

Son remède ?

Il faut plus d’Europe, et plus d’Islam !

Il y a chez cette personne une non-reconnaissance des faits objectifs, de type pathologique, typique du socialisme.

Il ne parle jamais de la démographie, qui devrait pourtant constituer le thème principal du discours.

Espère-t-il pouvoir “républicaniser” des quartiers qui comptent déjà 80 % de “séparatistes”  ?

Il faudrait “enseigner l’arabe dans les écoles comme on enseigne l’italien”.

Comme si les intéressés étaient en mesure de s’assimiler comme les Italiens !

Croit-il que cela pourrait avoir pour effet de développer les échanges commerciaux avec le Maghreb ?

Que nos nombreux intellectuels et entrepreneurs de banlieue engageraient ainsi de prometteurs partenariats économiques susceptibles de déboucher sur une union commerciale de la Méditerranée ?

Quel rêve !

Ou alors, pense-t-il réellement à la culture, et va-t-il leur permettre de lire le Coran sans traduction et de regarder des vidéos de Daech en version originale ?

Si l’ennemi désigné de la France est l’islamisme, alors enseigner l’arabe dans nos écoles reviendrait à enseigner le russe en pleine guerre froide.

Macron parle d’indivisibilité du territoire et il se trahit encore.

Peut-on imaginer les rois de France et les révolutionnaires républicains qui ont dû, au fil des siècles, lutter face aux indépendantismes régionaux pour construire l’indivisibilité de la France, organiser le financement et la promotion des cultures et des langues bretonnes ou basques ?

Il n’a pas un logiciel de rassembleur, mais d’éclateur.

Les rois et les républicains français ont poursuivi l’objectif de construire un État-nation, soit un socle commun traditionnel, favorisé par une homogénéité nationale de peuple, d’identité, de culture et de langue.

Macron est un européiste, il ne pense que par le prisme du libre-échange et il se contrefout de l’identité. Il ne voit que des consommateurs et de la main-d’œuvre.

L’Union européenne essaie justement aujourd’hui de promouvoir les régionalismes, ce dont la Catalogne est actuellement le laboratoire, afin de faire éclater les États-nations, seuls remparts au libre-échange, par leurs leviers de protectionnisme économique.

La construction de la France a été un travail d’homogénéisation identitaire, pas seulement la création d’un espace économique à l’intérieur de ses frontières.

Macron ne peut pas lutter contre ce qu’il désigne par “séparatisme” alors que l’essence même de l’européisme est la promotion des “séparatismes” au profit d’un pouvoir fédéral économique qui laisserait aux “séparés” une autonomie culturelle.

En se comportant comme un agent de l’européisme, il ne peut, au même titre que ses collègues, qu’être incompétent face à l’islamisation croissante.

La suite de son discours bascule dans le néant intellectuel.

Petit florilège :

Il dénonce un “manque de preuves d’amour” et participe ainsi à leur victimisation.

Il exige des Français de la “patience”, alors que cela fait plus de trente ans que ça dure.

Il appelle des binationaux turcs ses “concitoyens” et il déclare qu’ils sont à ses yeux “pleinement français”, faisant  ainsi l’éloge de la double identité.

Il n’a pas peur d’être “fraternellement autoritaire” (sans commentaires…).

Macron prendra quarante minutes pour ne parler que de République, mais jamais de France.

Forcément, car la France a une identité trop fournie, une histoire de 1 500 ans, ce qui est trop contraignant pour son modèle d’inclusion continue de nouveaux arrivants, alors qu’avec la République il peut se réfugier derrière des principes libres de toutes formes d’interprétations, tels que notre credo républicain, rabâché et recraché jusqu’au point d’en perdre tout son sens et sa beauté : Liberté, Égalité, Fraternité.

À chaque fois que l’on cherche à mélanger des populations, il faut nécessairement vider de leur substance leurs cultures respectives. L’Histoire de la France, son patrimoine culturel, artistique, architectural, gastronomique, tout cela est beaucoup trop concret et donc astreignant pour l’inclusion.

Macron doit alors, afin de créer l’illusoire unité d’une masse difforme, se reposer sur des concepts aussi abstraits qu’éculés, comme la légendaire ouverture de la France.

À l’écouter, l’histoire de la France se résumerait à écarter ses cuisses…

En conclusion, Vive la République et Nique la France !

Mais il n’a pas compris qu’en “niquant” la France il va “niquer” la République, car les deux sont consubstantielles l’une à l’autre.

A-t-on on déjà vu une république démocratique laïque dans un pays à majorité musulmane ?

Le plus grave, c’est qu’une question du public  va le prouver. Et seulement quelques minutes après la fin de son monologue propagandiste. Je conseille à tout le monde de visionner ce moment d’anthologie qui commence vers la fin de la cinquante et unième minute de la vidéo de l’AFP disponible sur YouTube.

Avec un accent mi-exotique mi-banlieusard, l’intervenant, fort d’un bac ES, qu’il a, je cite, “réussi à acquérir” (le taux de réussite est de 90,7 %), et actuellement étudiant en première année de BTS MCO,  ce qui suscitera, accompagné d’un clin d’œil complice,  un “Bravo  !” de la part d’Emmanuel (on imagine le mépris intérieur de cet ex-élève du Lycée Henri IV, diplômé de l’ENA), va déplorer de ne pas avoir la nationalité française alors qu’il est sur le territoire depuis plusieurs années, sachant qu’il lui manque la naturalisation pour entreprendre des projets “que ce soit à l’étranger ou, par exemple, en France”… (il aurait été opportun d’approfondir cette partie, Emmanuel).

Notre étudiant va ponctuer son intervention de deux “Dieu merci” parsemés, l’un concernant son baccalauréat, l’autre son titre de séjour provisoire de dix ans.

Et là, c’est le drame.

Alors qu’Emmanuel, sentant le coup foireux, commence à plaisanter sur les “Dieu merci”, après que l’intéressé a fini par (quand même) “remercier la France” – car Macron souligne préférer “surtout dans le contexte” (sic) que les remerciements soient adressés à la France, plutôt qu’à Dieu – l’étudiant va lâcher une bombe… (fort heureusement, pas au sens littéral) :

“C’est une supériorité (en parlant de Dieu par rapport à la France), c’est une supériorité, on ne peut pas l’ignorer, Monsieur… même l’Église n’ignore pas Dieu, même si, euh… les Français…”

Macron, dont on ignore s’il a conscience de l’immense malaise généré par cette intervention, tant la situation, comme son boulard, est surréaliste, réussira à passer à autre chose en plaisantant.

Ainsi, après nous avoir vendu pendant près d’une heure son projet d’inclusion, dont les intéressés seraient, selon lui, parfaitement aptes à comprendre notre vision de la laïcité, Macron trouve le moyen de laisser la parole à l’un d’entre eux qui, en seulement une minute, parvient à caser la supériorité de son Allah sur la France, et cela sans même que l’on ait eu besoin de le lui demander !

C’est d’ailleurs en marge de ce discours que Macron s’est fait prendre en photo en compagnie d’une femme voilée…

©SEBASTIEN BOZON / POOL/EPA/MAXPPP

On ironisait sur la pluie qui poursuivait François Hollande, mais là, ça dépasse l’entendement.

J’ai finalement bien fait de regarder.

Félicitations Manu, encore une fois, du très grand art.

Et… Nique la France !

Bill Harford

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Marnie

Bien vu Monsieur Bill Harford ! Un Président qui nique ainsi son pays c’est pas banal ! Quelle honte !

Paoli

Absolument scandaleux …que cet individu quitte le pays et aille vivre “la bas “avec les gens qu,il aime ..ce president est au dessous de tout ..dégages au plus vite pour notre moral et notre sante .

Mjolnir

Excellent slogan !
Vois pas pourquoi accoler “islamiste” alors que d’une part c’est islamiQue et que seuls ces DEMEURES sous-evolués nous attaquent ET nous polluent à tous niveaux…….

Philippe Bou

Taître à NOTRE FRANCE VIRE VITE DE Là MEC!!!

DURADUPIF

Une nikabée sous le nez . Mais comment est-ce possible. ? Il n’y pas d’alsacienne avec costume traditionnel à Mulhouse ? Effrayant !

THE-END

ben non ! il préfère les tarlouzes , les racailles de sa race collabo crétins ayant voté pour lui toute la merde quoi , bref son électorat , faut le comprendre ça si il est déchu c’est direct a l’échafaud.

Natou

Moi Bill votre paragraphe sur Les Pieds Noirs c’est mensonger !!!!! Tous les pieds noirs ne vivaient pas des belles villas avec domestiques !!!! Peut être 10% d’entre eux et je sais de quoi je parle MOI car toute ma famille était Pied Noir depuis 1840 et ils ne vivaient pas dans des villas avec piscines et ils ont travaillé dur pour se retrouver en Métropole sans rien Monsieur Bill !!!! Oui ils regrettent l’Algérie mais pas pour la vie de luxe tout simplement parce que pour eux c’était la France , c’était un département français pas une colonie !!!!
Croyez beaucoup d’algériens ont dit : les français partent cela être la # merde# ce sont les dires de ma grand mère !
Le couplet sur les méchants colons c’est bon !!!
Quant au discours du Roi c’est un discours de Préfet pas de Président !

THE-END

mettez vous allah !!! place de mack-rond qui laisse faire ses amis les racailles et futurs électeurs dans deux ans pour les présidentielles , son armée s’entraine pour exterminer les mécréants les vieux les chômeurs les moins que rien les illettrés les fainéants les gilets jaunes …..qui coutent un POGNON DINGUE …. LA SOLUTION FINALE est très proche , ce sale type est capable de tout comme Hitler / Staline / Mao / Franco / Mussolini …… ne comptez pas sur ce dictateur et ses sbires pour protéger le Français lambda…….. c’est a nous de de faire le ménage dans ce pays en déroute.

Nuch

Un traitre dans toute sa splendeur

THE-END

pire que cela , pour comprendre …..voir l’histoire des années 1900 a maintenant .

Laurent Droit

Bravo, Bill !

wika

Minet 1er ne peut que dire des phrases creuses et promener son auditoire avec des considérations fumeuses, puisque ce n’est pas lui qui gouverne, il est juste la voix de son Maître : Soros
https://www.valeursactuelles.com/politique/scandale-soros-philippe-de-villiers-george-soros-est-beaucoup-plus-puissant-quemmanuel-macron-116290

faucon

Il a souvent le poing serré notre petit teigneux de service.

lafronde

J’ai écouté ce discours de Macron. Il ne demande pas au gens de ces quartiers de l’immigration, l’allégeance à la République, sans prévoir en retour une politique spécifique, dite “politique de la Ville”. Ainsi contrairement aux citoyens ordinaires, l’allégeance républicaine se négocie pour les citoyens musulmans ! Surtout là où ils sont en nombre. A eux, communautés émeutières, la République doit apporter emplois, logements, bienfaits matériels… Français ! Si vous travaillez dur, payez vos impôts et respectez les lois sans contrepartie tangible, sans marchander votre allégeance à l’Etat, vous êtes de piètres négociateurs ! Nul doute qu’en bons républicains que vous êtes, vous vous réjouissez de la prospérité qu’apporte la République, bonne fille, un peu naïve, mais phare de l’Humanité.

POLYEUCTE

Qui refuse l’Assimilation, préfère l’Intégration, et le Communautarisme est prisonnier du Séparatisme, dernière étape avant la Guerre civile !
Notre “Chef des Armées” a choisi son camp !
(Publié avant demain ?). Comme hier ?

Million

J’ai revu le film “Laurece d’Arabie”, en effet j’ai constaté a la fin du fim = la conquète de Damas combien ces arabes sont des barbares et s’entretuent, d’accord avec vous, il a choisi son camp.

Million

Laurence d’Arabie….

breer

Personne n’ose penser que le système de civilisation actuelle a entamé son point de non retour, tant il est devenu paradoxal … L’économie et le système bancaire mondialisé qui mène les états (pour le moment) d’un côté, et la démographie mondiale exponentielle et catastrophique de populations se confrontant mentalement et physiquement dans des systèmes de sociétés et de pensées fréquemment incompatibles les unes avec les autres… S’y ajoutent tous les problèmes en expansion causés par l’homme, pollutions mondialisée, disparition de la bio diversité, diminutions des ressources, problèmes climatiques … L’exemple actuel de l’expansion mondiale d’une contagion virale
nous prouve toutefois un des paradoxes de la modernité, et de ses conséquences possibles.

Philippe@9.3

D’accord le haut risque d’inversion du sens dans ses discours. Ce type n’est à juger que sur les actes: Coupable !
Par contre, il vous faut changer le logiciel de retraité 68tard qui veut sa retraite à tout prix, y compris l’islamisation.
L’europe est à l’image de ceux qui la tiennent, les pseudos socialo-democrato-ecolos. Ils ne jurent que par les étrangers ‘pauvres’ pour avoir des électeurs. Leur pays, la civilisation européenne, c’est pas vendeur pour eux. Ces électeurs là ne votaient plus. Ils combattent leur réveil. Plus ils se réveillent, plus il suffit d’ouvrir les vannes… 2.5 milliards d’africains en expansion vs 400 millions d’européens en contraction. La ‘politique’ pour les nuls, c’est facile pour eux…

Saintpol

Je n’ai plus ,mais plu,mai plu du tout confiance en ce menteur et incompétent ,lâche inefficace individu que je n’ai jamais considéré comme mon Président ! ! ! !

PIstou

Nous sommes au moins deux.

paris

voici 1 troisième bonne journée

Fernand Pafé

Moi je n’ai jamais eu confiance dans ce pervers narcissique…

THE-END

perso , dès les premières secondes…….je n’ai jamais eu confiance a ce sale type , il faut être très naïf d’avoir voté pour cette petite ordure dégénérée .

geronimo

Macron est un psychopathe, donc une personne douée de raison, qui aime ce qu’il fait, qui le fait avec précision et délectation, qui a une vue précise de son but, et qui ira jusqu’au bout pour l’atteindre….ce mec est un fou furieux, et 12% des francais l’ont mis à la tête du pays….soit nous le degageons par les voies legales…soit nous le flingons mais ça risque d’etre dur vu sa garde rapprochée…à moins de se déguiser en voilée ou en noir luisant…en tout cas avec lui ont est mort, c’est clair !!! car rien n’existe à part lui !!!

ricco delestaque

Merci Bill, moi je n’ai pas eu le courage. L’arabe appris à l’école, parfait pour lire le coran dans le texte, les autres élèves-racailles pourront aider les kouffars, le racailles parlent l’arabe dès qu’ils sont en âge, chez eux. De l’argent pour le sport, la culture, etc dans les banlieues, disons “encore plus d’argent” parce que pour l’instant ça nous coute un “pognon fou”. Le coup de ” Dieu” trop fort, là, on comprend qu’il a eu besoin de ses talents de blablateur, pour ce sortir de ce mauvais pas.Et il nous fout une voilée en sa compagnie sous le nez, histoire de renforcer son pied de nez gigantesque, je me pose la question, à chaque fois de savoir comment il va s’y prendre pour se foutre de nous ?

Denys

Il y a donc un combat idéologique qui se joue. Mais après des mois d’absence sur RL, je regrette que les efforts soient toujours essentiellement consacrés à dénoncer l’islamisation de la France (ce qui est nécessaire et doit être salué) en laissant si peu de place à la promotion de la culture française, sans chauvinisme mal placé car elle n’en a pas besoin. C’est aussi comme cela que l’on perd son identité, à mon sens. Pour avoir ferraillé de longs mois sur Oumma, je note justement cette différence. On y parle sciences, philosophie, sociologie, politique, religion, histoire, … pour redorer le blason de l’islam avec certes clairement une ligne éditoriale anti sioniste. Où sont nos philosophes, nos historiens, nos épistémologues, nos politologues, … ?

Denys

Il faut ainsi convaincre les français qu’il n’y a pas de culture française, ou alors que la culture française doit aussi à la civilisation islamique qui l’aurait sortie de la période sombre du Moyen Âge en faisant éclore la Renaissance. On nous parle aussi d’apprendre l’arabe pour contrer l’islamisme comme El Karoui. Mais de quel arabe parle-t-on alors ? De l’arabe coranique ? Car apprendre l’arabe tel qu’on le parle au Maghreb n’est pas l’arabe qui permet de comprendre le Coran si on écoute des musulmans informés. On n’empêchera donc pas les jeunes de fréquenter des mosquées pour écouter des imams qui leur décrypteront le Coran qui n’a rien de limpide et est sujet à de multiples interprétations.

claude BARBOLOSI

Encore UN qui parle des pieds noirs …. pauvre ignare que savez vous réellement de la vie des ces PIEDS NOIRS qui vivaient en ALGERIE, ???? soit disant au soleil dans leur belle villa au bord de leur piscine avec des valets pour les servir. Mon bon monsieur vous rêvez !!! avez vous vécu la bas ????? alors cessez de raconter des idioties
Salutations d une PIEDS NOIR qui peut
se permettre de vous traiter de menteur

franjeu

Toujours gavé d’idées reçues au sujet des pieds-noirs qui vivaient comme des nababs, n’est-ce pas ? Mes parents étaient ce qu’on appelait des “Petits blancs”, c’est-à-dire des personnes de condition plus que modeste, aussi “favorisés” que le commun des ouvriers arabes; qui devaient travailler, tous les deux, pour un salaire de misère. Mon père, par exemple, ne fréquentait pas les piscines ni les dîners ” où l’on refait le monde”, mais avait appris l’arabe au contact permanent de ceux que vous appeler “les domestiques”.
Ces mêmes ” domestiques” arabes qui ont regretté son départ d’Algérie; ce qui n’était sûrement pas le cas pour les véritables colons qui ont exploité indifféremment la population laborieuse , qu’elle fût chrétienne ou musulmane.

Denys

Bonjour. Article interessant.

Je n’ai pas écouté le discours de Macron qui se prend trop souvent tout à la fois pour un philosophe qui pond des concepts assez creux et un acteur de génie qui aime déclamer la main sur le cœur. Il faudra que je m’astreigne comme vous à cet exercice pénible.

Intéressant et même éclairant je pense cette réflexion sur le séparatisme comme volonté de caresser la droite dans le sens du poil tout en pensant avec le logiciel inclusif de la gauche. Déjà le séparatisme supposait jusqu’ici de revendiquer un territoire au sein d’une nation il me semble. Auquel cas, il impliquerait d’abord une colonisation quand il s’agit de populations d’origine étrangère, c’est à dire l’imposition de sa culture et de ses lois aux autochtones. Là serait donc le problème …

Denys

Il s’agit donc plutôt de prendre de le pouvoir et pas seulement de vivre dans l’entre soi comme peuvent le faire parfois les juifs et les asiatiques. Macron évacue donc l’islam politique qui n’est que l’autre nom de l’islamisation ? C’est cela qui inquiète beaucoup plus à mon avis.

Je vous rejoins aussi sur l’inanité des solutions proposées. Plus d’islam (en fait moins de culture française) pour plus d’Europe et pas le contraire au profit d’une économie qui assurerait le bonheur des élites, si ce n’est celui des peuples. On en vient donc aux « preuves d’amour ». Il faut donc considérer l’arabe comme une langue de France (pourquoi pas le chinois alors ?) et l’islam comme une religion française, les 2 étant liées puisque le second est le vecteur de propagation de la première …

Rems

Bref un sale type……….

Phil93

Bravo pour le tître, à lui seul il vaut une dizaine d’articles !
je le ressortirai souvent, un véritable slogan de LaREM (ou LaMER…de)

VORONINE

L’appropriation du mot “séparatisme ” , et son positionnement dans les desseins de BRUXELLES , me semble intéressante . Comme le Gauleiter ne fait qu’obéir aux ordres de ses patrons , je pense que l’on va voir une assimilation progressive du séparatisme musulman , et des séparatismes régionaux , catalan ,basque, breton , etc…allant jusqu’à la fin des états nations , comme le prévoyaient les plans nazis pour l’Europe , tels que décrits par P.HILARD . Le but de choupinet n’est pas de lutter contre le séparatisme , mais de le faire entrer dans les esprits et de nous y préparer ….

Fernand Pafé

Roosevelt avait des idées similaires concernant la France et la Belgique, avec la dislocation de l’ensemble en plusieurs petits états…

emji

Les “belles villas”, les pieds-noirs ne les avaient pas volées !

VORONINE

Sans compter que la plupart, petits commerçants, artisans , employés , vivaient plutot modestement de leur travail , ils n’étaient pas entourés d’une nuée de domestiques , seulement d’une femme de ménage qui venait un jour par semaine pour faire la lessive et le ménage, et déjeunait à la table familiale .je me souviens que pour la rentrée des classes, la “patronne ” qui équipait et habillait ses gosses, le faisait aussi pour ceux de la fatma …Sales colonialistes vous disje qui faisaient suer le burnous !

emji

contrairement à ceux qui les ont occupées après leur départ.

Charles

Macron hypnotise, fanatise, persuade ceux qui acceptent de l’être.
J’ai entendu parler d’un homme, que le monde a bien connu, il agissait pareillement et cela avait marché.

Joël

Macron n’a qu’une idée en tête : se séparer des Français empêcheurs de tourner en rond et qui ne marchent pas assez droit et garder de préférence ceux dont le cerveau est éteint.

Juste

résumons : je vous impose des envahisseurs vous devez les accepter et peut être que je dirai quelque chose contre les plus voyants d’entre eux… mais soyez tranquilles je ne ferai bien entendu rien !!! comme d’hab quoi : effet d’annonce et mépris des citoyens vrais !!!

Jean-Marie LEIZE

c’est le Hitler du 21 ème siècle

THE-END

exactement , comme quoi les alfrancais ont la mémoire courte et ne comprennent rien du tout.

THE-END

pire que Hitler ayant une très belle femme , c’est pas le cas chez lui préférant les racailles et criminels de toutes sortes , pour être plus précis les déchets de l’humanité.

Bharata

Qui “dure” depuis des décennies, et non qui “perdure’. Effarant ce snobisme qui a systématiquement remplacé le verbe “durer” par “perdurer”. “Perdurer” veut dire “durer éternellement”.

dehors collabo gaucho

nous avons super nul au pouvoir , c’est un inculte , un taré que les médias nous ont vendu comme intelligent , ils ont mis de oeiliières à un cheval de trait et ils veulent nous faire croire que nous avons un cheval de course !!!!!!

Jean-Marie LEIZE

Au lieu d’un cheval de trait je penserai plutot à un bourricot

THE-END

Au lieu d’un cheval de trait ……..je penserai plutôt à un cheval de Troie ou un trojan killer.

patphil

je retiens le “vive la république et nique la france”
beau résumé de cet article

Patrick Granville

Vive la France et nique Jupiter.

THE-END

c’est bien le sens de la phrase , je plussoie.

Langevin

Ce type est une des plus grandes pourritures de ce monde,avec ceux qui ont favorisé son accès au pouvoir.

Dejanire

Ses discours sont de plus en plus inaudibles et confus incluant tout et son contraire et d’un niveau intellectuel au ras des pâquerettes.

Patrick Granville

Tels ceux d’un pervers narcissique ou PN.

Patrick Granville

Formidable décryptage du discours perfide macédonien. Que d.ieu vous garde et protège tous les patriotes contre la trahison europeaste de leur faisant fonction temporaire de président.

theodore

Excellent texte bill !, n etant pas maso ( je n ai pas votre patience d ecouter comme vous un con…. )
merci pour votre resume des illustres pensees de notre guignol de service

Pedro de la mancha

La pluie de Hollande était plus drôle que les délires de ce roitelet.

ricco delestaque

Pauvre cruche tu t es pas mis au krav maga version larem!

THE-END

Les blagues a deux balles de Hollande étant plus drôles que les délires de ce rouge-gorge.

ricco delestaque

Quand tu vote larem pour sur que tu préfère hollande!

paris

exact

.Dupond1

Les enfants d’agriculteurs refusent de reprendre l’exploitation des parents en France et en Suedes les Suedois quittent le pays ……VIVE LE SANSFRONTIERISME ET LES ENBURKABES POUR TRAIRE LES VACHES ….(nous allons devenir des pieds noirs volontaires et la France sera comme l’algérie d’aujourd’hui avec le gaz et le pétrole en moins).
http://www.fdesouche.com/1340659-suede-73-de-laccroissement-demographique-vient-de-limmigration-les-suedois-restent-les-plus-nombreux-a-quitter-le-pays

Marche à terre

Article beaucoup trop long on en retient que les pieds noirs étaient d’affreux colonialistes que les gauleiter étaient aux ordres des kommendatut

Marche à terre

Autre chose c’est le clergé qui a poussé les catholiques hors des églises autrefois un curé c’était un pasteur qui officiait en latin aujourd’hui c’est un fonctionnaire se fondant dans le décor

Lire Aussi