Les divertissements nous égarent du but de notre existence

Publié le 6 septembre 2016 - par - 10 commentaires - 856 vues
Share

Islandefoot
Le divertissement. Un loisir rapidement érigé en dogme, porté par la télévision puis par le net.

D’ailleurs, il ne faut pas oublier que la bien pensance a été inventée par la télévision, même si le but initial était noble. En effet, la télévision étant accessible à tout le monde, n’importe qui peut la regarder, à n’importe quel âge. Certes, les tranches horaires permettent de séparer les enfants des adultes à certains moments, notamment le matin et la nuit, mais en ce qui concerne l’après midi et la soirée ? La réponse est simple : les enfants regardent la télé avec leurs parents. Du coup, pour éviter de les choquer, la règle fut rapidement établie : ne plus rien faire qui pourrait choquer. Exit tout les mots et sujets d’adultes, place au lissage des programmes.

Mais cette solution, plus que d’éviter aux enfants d’entrer dans le monde adulte, a plutôt eu l’effet inverse, avec une infantilisation des adultes. La majorité des animateurs sont ainsi devenus des bobos au langage atrophié : plus de gros mots, plus de sexe, plus de tabac, plus d’alcool, plus rien d’illégal, pour finalement ne plus rien évoquer qui pourrait choquer qui que ce soit.

Rapidement, la préservation de l’humanité est devenue une nouvelle religion pour ces gens là, la plupart de gauche, ils se sont donc accaparé le sujet et ont fait sauter tout débat sur les sujets : exit la peine de mort, l’homosexualité, la torture… Mais aussi les blessures psychologiques ! Plus le droit de critiquer quiconque si il pense autrement, surtout si ce sont des immigrés, et exception faite des catholiques qui eux, représentent les méchants de l’histoire qu’il faut humilier.

Et en plus de nous infantiliser puis de nous politiser à la convenance de ceux qui font les programmes, ces divertissements accaparent notre existence. Combien d’heures êtes vous devant la télé quotidiennement ? Combien de séries suivez vous ? Combien d’émissions ? De podcasts ? De blabla sur le net ? D’heures de jeux ?

Nous passons désormais l’essentiel de notre vie les yeux rivés sur notre écran, et en dehors de ça, soit nous travaillons, soit nous discutons des émissions vues la veille ou à d’autres moments.

Résultat ? Nous ne vivons plus notre vie, mais nous vivons à regarder la vie d’autres.

Non pas que les divertissements soient néfastes, bien au contraire, ils nous permettent de souffler, de penser à autre chose. Mais, comme pour tout, il ne faut pas en abuser, et niveau télévision et internet, nous avons largement dépassé la limite.

Fixez vous des principes et des règles, pour ne regarder que ce qui vous plait vraiment, et pendant une durée limitée. Arrêtez de regarder passivement les mauvaises émissions et les milliers de publicités qui vous lobotomisent. Vivez autrement que par procuration, vivez votre vie, et selon vos convictions ! Ne vous laissez plus dictez quoi faire, quoi dire et même quoi penser dans des émissions de pacotilles, avec des gens qui n’ont rien en commun avec vous.

Reprenez votre vie en main ! Et même si vous pouvez vous ennuyer à certains moments, ne cédez pas à la facilité des émissions : c’est une bonne occasion pour trouver de nouveaux passe-temps, des vrais passe-temps, constructifs, déconnectés de la télévision, portable et pc.

Car non seulement ces divertissements nuisent à votre vie en vous l’accaparant, mais en plus, au même moment, certains en profitent allègrement pour vous retirer tout pouvoir. Certains politiques ne vont pas se gêner pour prendre un maximum derrière votre dos : pouvoir, prestige, argent, emplois…

Mais ce ne sont pas les seuls, loin de là. Des escrocs vont tenter de vous arnaquer et par manque de connaissances, vous allez vous faire avoir. Des extrémistes de tous bords vont tenter de mettre la main sur ce qu’il reste de votre vie, syndicalistes, gens politisés, et, bien évidemment, en tête de liste, religieux, notamment islamistes.

Veillez à vous fixer des objectifs dans votre vie, et pour les accomplir, sachez mettre le divertissement comme un loisir secondaire à ne consommer qu’avec beaucoup de modération, parce qu’en vous divertissant, vous ne faites rien de votre vie, vous passez à côté de votre existence, vous vivez de façon passive.

Le divertissement est un bon loisir pour se déconnecter de la réalité, pour penser à autre chose, voir, pour s’enrichir l’esprit d’une certaine manière, en découvrant d’autres manières de penser, mais seulement si c’est pris à petite dose. Sinon, vous allez véritablement sombrer dans le divertissement pour ne plus en sortir. Combien de personnes ne vivent que de leur(s) jeu(x) ou série(s) ? Combien de personnes qui ne peuvent plus louper un seul épisode de leur série ? Combien de personnes prêtes à tout pour voir leur artiste préféré ? Combien qui dépensent des fortunes pour réunir tout les objets de leur personnage, leur film, leur série préférés ? Et combien à regarder la télévision durant des heures entières, pour ne plus rien voir de leur propre existence ?

Se passionner pour une chose, en vivre, c’est très bien. Mais encore faut-il que cette chose soit réelle. Ne passez pas votre temps à être obnubilé par la création d’autres que vous. Soyez vous-même créateur de vos expériences, de vos richesses, de votre vie, tout simplement. Rien qu’en retrouvant ce genre de valeurs qu’on tente de nous dérober, il parait évident que le bon sens et la logique seront, déjà, mieux accueillis.

Olivier Pfister

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
plouc

tout à fait d’ accord ; prenons par exemple le football qui est devenu un support idéologique et politique de nos gouvernants et qui leurs permet de l’ utiliser comme  » service après vente  » de cette société multiculturelle qu’ ils mettent en place pour remplacer  » la société d’ avant  » !!!!!! il n’ y a qu’ à regarder la composition de l’ équipe  » de France  » qu’ ils appellent  » les Bleus  » lors de l’ Euro avec une majorité de joueurs africains soutenus par des millions de spectateurs !!!! et ils appellent cela  » l’ unité… lire la suite

Cazuzo

Si on totalisait tous les coûts des dits « loisirs » ;
– en énergies,
– en pollutions,
– en infrastructures inutiles et parasites,
– en temps du cerveau disponible,
– en abrutissement
– en capital humain
– etc
on doit avoisiner la moitié du PIB.
De nos jours la guerre, les dégâts, les crises font la croissance, pas du capitalisme mais du créditalisme…..
C’est la quadrature du cercle version vingt-et-unième dans son tourbillon sans fond duquel on remonte pas.

Très bonne réflexion de l’auteur qui dresse un fidèle tableau d’une société moderne connectée aux réseaux sociaux pour discuter avec ses soi-disant « amis », mais qui oublie de saluer ses voisins de palier ou de prendre des nouvelles des Anciens.

M. ou Mme Machin sont très fiers de compter plusieurs centaines d’amis sur Facebook, comment pourraient-ils avoir le temps de passer un coup de fil à leurs grands-parents, ces personnes âgées qui ne sont « pas branchées ».

Quant au football, c’est -paraît-il- l’opium du peuple.

Et franchement, je partage cet avis.

armand

tout ce qui est dit est exact.je le constate dans ma famille on ne parle que du cretin qui veux devenir la nouvel star de la chanson .le meilleur diner, on ne parle que de chose superficielle On rigole devant le chien qui fait une pirouette sur le smartphone mais quand je dit il faudrait peut etre penser a amenager tel ou tel piece la on fait profil bas ou lorsque je veux parler des origines de lhomme, de lhistoire je suis deja lemmerdeur de service la tele et autres cest bien mais helas on tire les gens dans la… lire la suite

Jane

les hommes et les femmes sont d’ éternels enfants,seul le prix de leur jouet ( Iphone, écran plat,voiture,…) augmente en vieillissant. Il convient de ne pas vivre par procuration, uniquement.En effet,la culture ou le sport se vivent évidemment aussi sur le mode de la procuration.Quand je met un disque de Mozart ou de Vivaldi j’ écoute une musique plus grande que moi que je suis incapable ni de composer ni de jouer.Quand je regarde une toile peinte par Ingres ou de Vinci c’ est la même chose. Idem en littérature ( Balzac,Flaubert,…) .Je dis merci merci à ces grands maîtres… lire la suite

Aux Armes Citoyens

Pour ma part, je ne connais aucun « égarement » grâce aux divertissements de la télé.
Je reste les pieds bien sur le plancher des vaches et ne suis certainement pas un « gogo » manipulé par les médias et le gouvernement.
Allez voir ça avec les neuneus qui vont encore voter nul en élisant macron.
Déjà, les médias se sont mis au travail de lobotomisation et de conditonnement du cerveau…
Je reste réaliste.

Max

Ma premiere resolution: s’engager dans la reserve operationnelle !

Casto

Excellent article ! — certes hors de la ligne éditoriale de RL, mais qui est tout à son honneur. Oui, faisons connaître RL, en faisant tomber cette ridicule et fausse étiquette de « droite extrémiste ».

Vertus

RL devient desormais RCC riposte chariatique chretienne… que de leche boule envers les cathos et la bienpensance chretienne rigoriste…. Le laic devient quoi alors????

Je choisis les programmes que je veux regarder grâce à cinq magnétoscopes . Rien de débile en commençant par le sport et une majorité de jeux . Me restent des films et des documents souvent passionnants . Lorsque ce que je veux regarder ne me plait ou ne me convient pas , je l’efface et passe à autre chose .