1

Les divertissements nous égarent du but de notre existence

Islandefoot
Le divertissement. Un loisir rapidement érigé en dogme, porté par la télévision puis par le net.

D’ailleurs, il ne faut pas oublier que la bien pensance a été inventée par la télévision, même si le but initial était noble. En effet, la télévision étant accessible à tout le monde, n’importe qui peut la regarder, à n’importe quel âge. Certes, les tranches horaires permettent de séparer les enfants des adultes à certains moments, notamment le matin et la nuit, mais en ce qui concerne l’après midi et la soirée ? La réponse est simple : les enfants regardent la télé avec leurs parents. Du coup, pour éviter de les choquer, la règle fut rapidement établie : ne plus rien faire qui pourrait choquer. Exit tout les mots et sujets d’adultes, place au lissage des programmes.

Mais cette solution, plus que d’éviter aux enfants d’entrer dans le monde adulte, a plutôt eu l’effet inverse, avec une infantilisation des adultes. La majorité des animateurs sont ainsi devenus des bobos au langage atrophié : plus de gros mots, plus de sexe, plus de tabac, plus d’alcool, plus rien d’illégal, pour finalement ne plus rien évoquer qui pourrait choquer qui que ce soit.

Rapidement, la préservation de l’humanité est devenue une nouvelle religion pour ces gens là, la plupart de gauche, ils se sont donc accaparé le sujet et ont fait sauter tout débat sur les sujets : exit la peine de mort, l’homosexualité, la torture… Mais aussi les blessures psychologiques ! Plus le droit de critiquer quiconque si il pense autrement, surtout si ce sont des immigrés, et exception faite des catholiques qui eux, représentent les méchants de l’histoire qu’il faut humilier.

Et en plus de nous infantiliser puis de nous politiser à la convenance de ceux qui font les programmes, ces divertissements accaparent notre existence. Combien d’heures êtes vous devant la télé quotidiennement ? Combien de séries suivez vous ? Combien d’émissions ? De podcasts ? De blabla sur le net ? D’heures de jeux ?

Nous passons désormais l’essentiel de notre vie les yeux rivés sur notre écran, et en dehors de ça, soit nous travaillons, soit nous discutons des émissions vues la veille ou à d’autres moments.

Résultat ? Nous ne vivons plus notre vie, mais nous vivons à regarder la vie d’autres.

Non pas que les divertissements soient néfastes, bien au contraire, ils nous permettent de souffler, de penser à autre chose. Mais, comme pour tout, il ne faut pas en abuser, et niveau télévision et internet, nous avons largement dépassé la limite.

Fixez vous des principes et des règles, pour ne regarder que ce qui vous plait vraiment, et pendant une durée limitée. Arrêtez de regarder passivement les mauvaises émissions et les milliers de publicités qui vous lobotomisent. Vivez autrement que par procuration, vivez votre vie, et selon vos convictions ! Ne vous laissez plus dictez quoi faire, quoi dire et même quoi penser dans des émissions de pacotilles, avec des gens qui n’ont rien en commun avec vous.

Reprenez votre vie en main ! Et même si vous pouvez vous ennuyer à certains moments, ne cédez pas à la facilité des émissions : c’est une bonne occasion pour trouver de nouveaux passe-temps, des vrais passe-temps, constructifs, déconnectés de la télévision, portable et pc.

Car non seulement ces divertissements nuisent à votre vie en vous l’accaparant, mais en plus, au même moment, certains en profitent allègrement pour vous retirer tout pouvoir. Certains politiques ne vont pas se gêner pour prendre un maximum derrière votre dos : pouvoir, prestige, argent, emplois…

Mais ce ne sont pas les seuls, loin de là. Des escrocs vont tenter de vous arnaquer et par manque de connaissances, vous allez vous faire avoir. Des extrémistes de tous bords vont tenter de mettre la main sur ce qu’il reste de votre vie, syndicalistes, gens politisés, et, bien évidemment, en tête de liste, religieux, notamment islamistes.

Veillez à vous fixer des objectifs dans votre vie, et pour les accomplir, sachez mettre le divertissement comme un loisir secondaire à ne consommer qu’avec beaucoup de modération, parce qu’en vous divertissant, vous ne faites rien de votre vie, vous passez à côté de votre existence, vous vivez de façon passive.

Le divertissement est un bon loisir pour se déconnecter de la réalité, pour penser à autre chose, voir, pour s’enrichir l’esprit d’une certaine manière, en découvrant d’autres manières de penser, mais seulement si c’est pris à petite dose. Sinon, vous allez véritablement sombrer dans le divertissement pour ne plus en sortir. Combien de personnes ne vivent que de leur(s) jeu(x) ou série(s) ? Combien de personnes qui ne peuvent plus louper un seul épisode de leur série ? Combien de personnes prêtes à tout pour voir leur artiste préféré ? Combien qui dépensent des fortunes pour réunir tout les objets de leur personnage, leur film, leur série préférés ? Et combien à regarder la télévision durant des heures entières, pour ne plus rien voir de leur propre existence ?

Se passionner pour une chose, en vivre, c’est très bien. Mais encore faut-il que cette chose soit réelle. Ne passez pas votre temps à être obnubilé par la création d’autres que vous. Soyez vous-même créateur de vos expériences, de vos richesses, de votre vie, tout simplement. Rien qu’en retrouvant ce genre de valeurs qu’on tente de nous dérober, il parait évident que le bon sens et la logique seront, déjà, mieux accueillis.

Olivier Pfister