Djihadiste inexpulsable à l’hôtel : nous sommes dirigés par des fous !

Publié le 26 février 2019 - par - 26 commentaires - 1 914 vues
Traduire la page en :

Encore un drame du mensonge et de la connerie LREM et de la médiocrité intellectuelle. Après la chute de Macron dans les sondages et une remontée manipulée grâce aux entourloupes des sondeurs dans les médias corrompus de la dictature socialo-opportuniste UMPS, le combat continue pour la censure LREM.

La nouvelle politique des médiocres LREM contre les soi-disant fausses nouvelles a d’abord pour but de museler l’opposition. Seules les fausses nouvelles officielles sont autorisées par le Decodex du journal Le Monde de gauche pro-Macron pour dénoncer les médias suspectés de l’opposition. En toute indépendance partisane comme cela va de soi, Le Monde de gauche se classant lui-même comme irréprochable.

“Un homme condamné pour terrorisme” à une “interdiction définitive du territoire” et “déchu de sa nationalité” française est logé dans un hôtel à Aurillac (Cantal) sur ordre de Castaner, a relaté le quotidien régional La Montagne. Le maire de la ville, Pierre Mathonier, a adressé une lettre d’indignation à Castaner.

Il n’en a pas été avisé par le ministère de l’Intérieur. Il a seulement reçu un appel téléphonique de la préfète du Cantal, Isabelle Sima, pour l’avertir que le plus ancien assigné à résidence de France serait désormais hébergé dans un hôtel aurillacois. Pierre Mathonier estime que Castaner aurait dû l’informer de l’assignation à résidence d’un individu si dangereux. L’homme en question, Kamel Daoudi, devra pointer deux fois par jour au commissariat de la ville, mais restera “totalement libre de ses mouvements”.

Kamel Daoudi a été condamné en appel en 2005 (quasi virtuellement) à six ans de prison, “à une interdiction définitive du territoire” pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste” et “déchu de sa nationalité française”. Membre d’un groupe islamiste affilié à Al-Qaïda, il était soupçonné d’avoir préparé un attentat contre l’ambassade des États-Unis à Paris en 2001, a indiqué l’AFP.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) avait interdit son expulsion en raison du risque de torture en Algérie. Depuis sa sortie de prison il y a près de 11 ans, il est assigné à résidences successives.

Kamel Daoudi, condamné pour terrorisme et assigné à résidence depuis 2008, a annoncé qu’il entamait une grève de la faim pour protester contre l’assignation à résidence “à perpétuité” que permet, selon lui, une proposition de loi adoptée en commission mercredi. “Prétendant mettre en conformité la loi avec la Constitution, les parlementaires ont limité la durée de l’assignation à cinq ans mais ont immédiatement assorti ce principe d’une dérogation telle qu’elle permet de maintenir à perpétuité l’assignation à résidence”, a écrit Kamel Daoudi, dénonçant une disposition contraire à la Convention européenne des droits de l’homme.

Le texte adopté précise que, “dans le cas d’un étranger faisant l’objet d’un arrêté d’expulsion”, “au-delà d’une durée de cinq ans, le maintien sous assignation à résidence fait l’objet d’une décision spécialement motivée faisant état des circonstances particulières justifiant cette prolongation”.

Déchu de sa nationalité française et interdit du territoire français, Kamel Daoudi n’est pas expulsable en Algérie au vu des risques de torture encourus. Résultat : assigné à résidence de France par une CEDH complaisante, un maire très remonté, un ministre de l’Intérieur sans égards, une situation explosive intenable.

Bd Voltaire : “Membre d’un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, Kamel Daoudi est interpellé à Londres en 2001, déchu de sa nationalité française en 2002, interdit de territoire et condamné à six ans de prison en 2006 et finalement assigné à résidence en 2008. Bientôt onze ans qu’il est logé aux frais des contribuables.

“Pourquoi ne pas expédier en Algérie ce déchu de sa nationalité française ? Parce que, en 2009, la Cour européenne des droits de l’homme (CDEH) l’a interdit. Au motif qu’il risque d’y subir des “traitements inhumains et dégradants”, comme il disait lui-même dans un communiqué, publié par Mediapart, en octobre 2018. Communiqué dans lequel il demandait à ladite Cour… de “condamner la France” !

“Mais est-ce qu’ils commettent des traitement humains et respectueux, les djihadistes ?

“La CDEH fait la loi. L’Algérie, en ne cherchant pas à rapatrier ses ressortissants, fait la sienne. Et nous ? Et nous, nous on a Castaner qui justifie le retour des revenants (???) au motif qu’ils “sont français avant d’être djihadistes”, sauf que, quand ils ne le sont plus depuis dix-sept ans, l’État les héberge quand même aux frais des contribuables. Les déchoir de leur nationalité et les expulser ne sert donc à rien !”

Décidément, le pays est gouverné par des fous ! “Combien d’assignés à résidence, Français plus Français binationaux, le tout aux frais du contribuable ? Combien, demain ? Combien de temps avant que la situation n’explose ? Des migrants, passait encore, mais un djihadiste ! Hormis deux pointages par jour au commissariat, Daoudi sera, le reste du temps, libre de ses mouvements !” Et en même temps, le faux Grand Débat national devrait tenter de canaliser la colère anti-Macron-Castaner qui gronde dans tout le pays !

Si Macron n’est pas en fonctions depuis très longtemps, les contours de son mandat semblent d’ores et déjà tracés. Au lieu de gouverner de manière rigoureuse, avec l’aide des spécialistes nommés pour leurs compétences et leur expérience, et avec l’accord de la population, il a voulu s’entourer d’une clique informelle de conseillers, de Benalla, d’amis et de membres affiliés LREM dont bon nombre, à son image, sont dénués de la moindre expérience gouvernementale, tout en pestant contre l’indépendance de la presse d’opposition pourtant devenue quasi inexistante. Rien ne ressemble plus à l’entourage du couple Macron-Benalla que la cour d’une monarchie héréditaire, avec ses zones de pouvoir informelles dépossédant les plus officielles.

Macron s’est fait élire en promettant de bousculer les institutions pour imposer de nouvelles réformes politiques. Reste que le résultat n’a été que chaos et confusion, crise des Gilets jaunes, contradictions et paralysie. Il est évident que Macron est quelqu’un qui n’écoute personne et surtout pas les conseils des experts dans n’importe quel domaine de la politique et de l’économie, comme l’a si bien dit Gérard Collomb.

Macron bavarde pendant 7 heures devant des maires convoqués sans jamais réfléchir à la cohésion nationale. Entre ses paroles et l’action du gouvernement, Macron est apparemment incapable de construire une politique cohérente. Avec sa loi “fake news”, il ne respecte ni la vérité, ni la liberté d’expression. Quand Macron est incapable de s’acquitter correctement de ses obligations, quelles leçons devons-nous en  tirer ?

Ici, les remarques les plus pertinentes font de Macron, président élu, un exemple remarquable parmi les dirigeants les plus incompétents, incapable de gouverner et qui a besoin d’être relevé de ses fonctions !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
DURADUPIF

Ils ont voté pour un jeune, jamais élu de nulle part et sans aucune expérience politique. A quoi croyaient-t’ils s’attendre ? Pour être candidat à quoi que se soit, il faut d’abord se faire élire..Pour être candidat à la Présidence il faut avoir eu un ou plusieurs mandats électoraux et pour être Ministre il faut aussi avoir eu des mandats du Peuple. Faudra réformer on ne pourra pas se payer un deuxième Jésus Christ qui passe !

DUFAITREZ

Des Hôtels à putes de Marthe Richard.. Ferrand ? Ou un Club Med à Aurillac?
A “l’Hôtel de France” que je connais ? Pire encore !

Enée

Pas mal trouvé….bravo!

limone

ce qu’il faut savoir c’est : si la Cedh est prioritaire sur les décisions nationales ! je crains que oui , alors il faut dénoncer ces traités ! oui c’est complètement fou , mais encore une fois on laisse des gouvernants signer ce qu’ils veulent sans en tenir informé les citoyens ! je ne suis pas sûr d’être pour RIC mais quand on voit le pacte de Marrakeich signé presque incognito, je crois qu’il faut l’envisager !!

wika

“La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) avait interdit son expulsion en raison du risque de torture en Algérie”. Quand on a vu quelques vidéos sur les atrocités dont ces gens sont capables, les tortures en Algérie ne peuvent pas être pires De toute façon, on se fout de ce qui peut lui arriver, il n’est même plus Français
Et si nos gouvernants sont capables de s’asseoir sur un référendum qui ne voulait pas de Maastricht, il devraient tout aussi bien être capables de s’asseoir sur une interdiction de la CEDH.
Mais quand on est dirigé par des c++ molles, il n’y a pas grand chose à attendre.

patphil

combien de daoud dans les hotels payés par nos impots!
les sdf gaulois n’ont ils plus qu’à égorger des gens pour être pris en charge!

Prométhée

Patphill vous avez raison alors au boulot avec tous les daoudi logés aux frais de la princesse France.

Jill

Je l’enverrais dans le même hôtel que celui assigné au capitaine Dreyfus : l’hôtel de
L’île du Diable chez la Taubira …La CEDH impose de maintenir l’ordure sur le territoire,mais n’impose pas un niveau de confort .Les Kerguelens ou la Guyane seraient parfaitement en conformité …cela inciterait peut-être Daoudi à demander de rentrer chez lui .

PANDRE

Evidemment, c’est avec notre fric. Je rêve.

ven85

et aussi grace a certains francais qui ont voter pour lui

Joël

Le siège de la CEDH étant à Strasbourg, je suis sûr qu’ils seraient ravis d’accueillir ce “pauvre persécuté” dans leurs locaux.
Quant à Castaner qui justifie, il est bien épaulé par son chef :
Emmanuel Macron : Les djihadistes sont « en droit de demander la protection consulaire » de la France.
http://www.fdesouche.com/1166219-emmanuel-macron-les-djihadistes-sont-%e2%80%89en-droit-de-demander-la-protection-consulaire%e2%80%89-de-la-france
Y a des fous oui, mais y a des droits avant tout.

zozo

Nous nous devons de réagir, ils ne sont pas que fous, ils sont menteurs, vicieux, voleurs, pervers, corrompus … nous nous devons d’agir. Nous sommes les premiers donneurs de leçon, ca oui nous savons faire, mais qd il s’agit d’agir, plus rien.

BERNARD

Je pense que pas mal de SDF aimeraient aussi être “assignés à résidence” dans un hôtel plutôt que d’être dans la rue, mais comme d’hab, c’est une question de priorité anti-france, et de plus en plus de migrants se plaignent aussi que les Formule 1 ne sont pas assez confortables, on devrait les mettre au château de Versailles ou à celui de Chambord..; Ah zut pas Chambord, il est réservé pour les réceptions privées de micron, j’ai failli oublier.
Mais quant on laisse crasse et benalla discuter tranquillement entre eux au tribunal, on voit que la justice fait de l’excellent travail.

andrea

Des fous…et surtout des vendus.

Moustique Rouge

C’est la majorité des Français les vendus, ou plutôt ce qui en reste.

Fit

Exactement

Fifi de Saint-Martin

La CEDH nous emmerde, ce pauvre gars serait torturé en Algérie, ouh je vais verser une larme, mais on en fait quoi des victimes de Charlie, de l’Hypercasher, du Bataclan, de Nice, de Strasbourg et bien sûr je n’aurai jamais assez de place pour citer toutes ces horreurs… Il a été déchu de sa nationalité, dans ce cas on le fout dehors, un point c’est tout et s’il se fait massacrer ailleurs, tant mieux ça fera toujours une saloperie de moins sur cette planète.

Jill

Je m’inquiète… combien d’étoiles l’hôtel ?

andrea

Et j’espère bien qu’on lui sert du halal et qu’on aménage les horaires des repas pour le ramadan…

CRI

qu on lui seve de la merde des mécréants

Joël

En général, c’est 2 quelquefois 3. + environ l’équivalent d’un smic pour les “menus frais” du bénéficiaire.

Marcel

Déchu de la nationalité ?
C’est donc possible alors pourquoi tout ce cinéma il y’a pas si longtemps…..

Dupond

Il a eu des gosses avec une PAB

Enée

Pas de problème, il FAUT expulser toute la famille. Son épouse ( la seule ou une des quatre permises?) savait très bien dans quel guêpier elle s’engouffrait avec cet arabe musulman (déjà elle n’aimait plus la France). DEHORS.

Joël

Même sans être déchu, on peut rester. Vive le droit du sol.
Brest (29) : 15 personnes mobilisées contre l’expulsion d’un jeune Ivoirien (màj : Vacaba, libéré, va retrouver sa compagne brestoise et leur nourrisson).
http://www.fdesouche.com/1165831-brest-29-une-quinzaine-de-personnes-alerte-lopinion-sur-lexpulsion-de-vacaba-un-jeune-migrant-ivoirien-pere-de-famille

limone

bien sûr , il y en a eut d’autres ! et on savait que la loi existait à ce moment là ! le smédias , certains , le disait ! je n’ai pas compris que des députés se soient prétés à la mascarade de Hollande ! mais c’est ce qui caractérise la France maintenant

Lire Aussi