Djihadiste : une « maman » ? Je vous interdis d’utiliser ce mot !

Publié le 31 octobre 2019 - par - 18 commentaires - 2 303 vues
Share


Je viens d’écouter les nouvelles en Belgique et ai entendu l’avocat d’Hafsa, Maitre Cohen, déclarer qu’une « maman » allait être rapatriée avec ses enfants. De plus en plus souvent, mon estomac se soulève au son de cette appellation si douce, si évocatrice, si significative, utilisée pour des monstres.
Je vous interdis d’utiliser ce mot, vous m’entendez ? Je vous l’interdis !
Je vous défends de le galvauder, de l’abaisser, de le corrompre, le dégrader, le déprécier, le flétrir, le souiller.

Cette femme le mérite autant qu’une couenne de porc celui de rosée printanière, qu’une cuvette de toilettes celui d’œuvre d’art, qu’une fiente de pigeon celui de fragrance. Un peu comme quand on donne aux horribles raps le nom de musique.

Un exemple ?
Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents,
Écartelez-les pour passer le temps.
Divertir les enfants noirs, de tous âges, petits et grands,
Fouettez les fort, faites le franchement
Que ça pue la mort que ça pisse le sang
(Nick Conrad, « musicien »)

Maman, dans le langage de l’enfant et celui de l’adulte est le mot qui désigne la mère de famille.
Ah! maman! ma chère maman! » s’écria-t-il, sans pouvoir retenir ce cri parti du plus profond de son cœur (Verne, Enf. cap. Grant).

Mais elle, ta mère, ta maman, c’était elle qui vous faisait vivre tous, du matin au soir sans qu’il y eût pensée en elle autre que vous (Claudel, Tobie et Sara):
Figurez-vous toutes les choses qui pleurent autour de vous. Sachez alors que toutes les mamans du monde, les mamans des enfants et les mamans des animaux, pleurent de la même manière quand on leur a pris leur petit, puisque l’on a fait du mal à la vie que nous respirons, puisque c’est tout qui souffre du même coup, c’est la maison et c’est la rue! (Frapié, Maternelle).

La première prétendue « maman » qui m’a révulsée est le corbeau noir de Bourgogne-Franche-Comté qui, à mon avis, doit avoir été rappelée par Allah depuis belle, sa vie ayant été détruite. Et je pense que le monde entier est au courant.
La seconde est une ex-belge, ex-mère, ex-maman, ex-tout-ce-qui-est-beau-et-bon, tout juste une génitrice, une reproductrice du mal de la honte, de l’infâmie.

L’information a été confirmée par son avocat, Nicolas Cohen. Hafsa Sliti, 23 ans, séjourne dans le camp Al-Roj avec ses enfants. Le camp, actuellement aux mains de la milice kurde FDS, se situe dans une zone syrienne convoitée par la Turquie. Le père de la « maman » est un ancien membre d’Al-Qaida entré au sein de l’Etat islamique en Syrie. Hafsa, l’a rejoint depuis la Belgique. L’an dernier, elle a confié à un journaliste qu’elle regrettait son choix et qu’elle « souhaitait » purger sa peine en Belgique. Je rêve ? Depuis quand un monstre peut-il souhaiter quoi que ce soit ?

« L’avenir d’un enfant est l’œuvre de sa mère » (Napoléon Bonaparte). Il avait raison, l’empereur. Qu’avez-vous fait de leur avenir, Hafsa ? Vous le leur avez gâché, définitivement détruit.
Vous êtes pire que Madame Lepic, qui raillait et humiliait poil de carotte son petit garçon. Pire que Folcoche, sournoise, calculatrice, sadique, cruelle qui faisait fouetter ses fils par l’abbé. Car vos enfants n’ont pas d’avenir du tout. Plus un soupçon d’avenir, plus un seul atome de destin, ils n’ont plus que la violence, la peur, la faim, la soif, la douleur. Vous êtes contente ?

Elle demande donc, via une procédure en urgence, que les autorités belges lui octroient des documents de voyage pour elle et ses enfants, en passant par une ONG. Cette organisation pourrait alors intervenir auprès des gardes kurdes du camp et la remettre avec ses deux enfants – ses deux malheureuses victimes – à des instances belges, ce qui permettrait ensuite leur rapatriement.

D’autres avocats braillent également pour exiger le rapatriement d’autres douces créatures appelées « les veuves de Daech » : les enfants sont gravement sous-alimentés et souffrent de diarrhée chronique. “Ils font face à toute une série de carences. Nous avons des obligations internationales vis-à-vis des mineurs en situation d’urgence, nous devons les protéger. Le gouvernement belge manque de courage politique”. “Sur place, ces mineurs d’âge ne peuvent compter que sur leur mère.” Manque de pot, leur mère est un monstre.

Les baveux exigent que leurs clientes soient ramenées en sûreté le plus rapidement possible, en Belgique ou ailleurs. “Nous ne réclamons pas de pont aérien ou l’envoi de militaires sur place, mais bien que tous les moyens diplomatiques soient mobilisés pour qu’ils puissent être soignés”. En l’absence de réaction de l’Etat belge, les conseils réclament une astreinte de 7.500 euros par jour et par personne (rien que ça !), avec un plafond de 1,5 million par demandeur.
Les deux défenseurs aux noms évocateurs (Lahlali et Ozdemir) fustigent l’attitude du gouvernement belge, qui tentait de s’opposer au rapatriement.

Petite anecdote encourageante (je ne sais pas vous, mais un rien m’encourage, en ce moment), ce mardi, lors du débat sur la proposition de loi visant à interdire le port du séquestre aux bâchées voulant enlaidir les sorties scolaires, qui a été votée au Sénat, Jean-Louis Masson, un sénateur de Moselle bourré d’esprit, s’est fait remarquer lors de sa prise de parole. « On va sortir des sorcières d’Halloween pour accompagner les enfants lors des voyages scolaires”. Ajoutant judicieusement : “s’ils ne sont pas contents, ils ont qu’à retourner d’où ils viennent”. Bravo, Monsieur Masson !
Cette comparaison des femmes voilées aux “sorcières de Halloween” a bien entendu fait réagir sur les réseaux sociaux, devenus de véritables colonies de muzz.

A propos, tant que nous sommes en Belgique, si vous projetez de commettre une attaque au couteau à Brussels Airport ou à bord d’un avion de ligne au départ de Bruxelles, il vous suffit de commander un steak dans un des restaurants situés après le contrôle frontière, dans le Terminal A (Rapport d’un voyageur anonyme à la DH). Quand je pense que, par mesure de précaution, j’ai dû abandonner mon Rive Gauche adoré à une fonctionnaire début septembre !

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Aurait-elle raison ?
Notre Civilisation « avancée » aura bientôt perdu le sens de Père et Mère !!

jeannot

Ecoutez les arabo-musulmans, tous les intervenants qui sévissent chaque jour sur toutes les chaînes du PAF : Quels sont les mots qu’ils utilisent le plus souvent? laïcité, droits de l’homme, musulmans de France, république, paix, tolérance, amour, respect, et tous ces mots suivis de « républicain »… et ces fameuses « mamans » (lol)
CHACUN de ces mots étant vomi par leur pseudo religion.
Ils ont bien compris comment fonctionnait un pays putréfié par la gauche et peuplé d’abrutis qui ne comprennent rien. Pas étonnant qu’ils nous méprisent tant. Se faire mépriser par de la merde, nous sommes tombés bien bas

Mathilde Leseigneur

Comme quoi le fait d’être meeeerreeere….ne lave pas de tous les péchés.
..si j’ose dire. …

François Desvignes

La différence entre la maman musulmane et la maman à jour de sa cotisation à Riposte laique, c’est que :

– la maman à jour de ses cotisations est au service du bon dieu qu’elle fournit en petits anges

– alors que la maman musulmane est au service du diable qu’elle fournit en petits soldats.

C’est pourquoi si vous ne voulez pas que les uns soient des petits anges victimes demain des petits soldats, il faut euthanasier les bachées, poules pondeuses de Satan..

Isabelle de Castelneau

l’avocat d’Hafsa, Maitre Cohen ???
Qu’on ne vienne pas me raconter que la ((communauté élue)) n’a pas une responsabilité écrasante dans le destin qui lui pend au nez clairement précisé dans les textes « religieux » d’Hafsa, quand la charia sera maîtresse chez nous.

patphil

l’argent n’a pas d’odeur, un avocat doit défendre son client qui le paye! point barre! ne cherchez pas de valeur quand il s’agit d’argent, il aurait pu s’appeler d’un nom wallon, combien sont ils à défendre des crapules comme abdeslam ?

Isabelle de Castelneau

La convergence judéo-palestinienne ça commence à bien faire.

BERNARD

Le terme « maman » est utilisé, à l’évidence pour faire pleurer dans les chaumières et attirer de la pitié.
Ça a été le cas de la femme indirectement interpellée par J. Odoul :.. de fatma islamique provocatrice avec voile chariatique, elle est passée au statut de « maman » et « de son pauvre bébé qui pleure », de la part de tous nos merdia.
Quant à Monsieur Odoul, il est presque passé pour un horrible bourreau d’une petite maman innocente. (Je rappelle qu’initialement il ne s’adressait pas à elle mais à la présidente du conseil en cours)
On va bientôt nous dire que les djihadistes risquant la peine de mort ou rapatriés en France sont des « papas ».
Les cons ça ose tout….

Fomalo

Merci @BERNARD qu’un commentateur rappelle que c’est à la présidente du conseil que s’adressait en effet Julien Odoul. Et qu’il n’a pas « interpellé » la voilée -j’ai suivi la vidéo de bout en bout-mais rappelé à la présidente la laïcité dans un organisme public d’élus de la république. Ne parlons même pas des assurances et délégations pour ces accompagnateurs(trices) protégés par nos tributs à l’ E.N et à l’Etat , c’est à dire par nos impôts et taxes. Le pauvre chiard est-il détruit lui aussi? Pourtant au début, entourée de ses affidés, la mouquère crânait bien, tout sourires!

GAVIVA

« maman est le deuxième nom de dieu dans la bouche et le coeur de tous les enfants », citation du film « the Crow » avec Brandon Lee qui m’a toujours marquée.
Ces horribles femelles en sont indignes, mais se servir de sa progéniture pour se victimiser, se cacher derrière elles sont très fortes. Elles n’ont ni cœur ni âme, d’ailleurs leur progéniture non plus.

kinns

Je rentre dans des crèches, je tue des bébés noirs, attrapez-les vite et pendez leurs parents,
Écartelez-les pour passer le temps.
Divertir les enfants blancs, de tous âges, petits et grands,
Fouettez les fort, faites le franchement
Que ça pue la mort que ça pisse le sang
Vive le saucisson et le pinard

ben je suis un peu énervé donc…………….

Marie Noëlle David Pichon

Qu’elle horreur !

kinns

bien sur quelle horreur ! vous êtes choqué(e) ???????
Mais quelle réaction avez vous par rapport au chant d’origine ??
Figurez vous que je l’ai signalé sur YouTube ! et vous l’avez vous fait?????
Et à part ça ? quelle commentaire par rapport à l’article?????

finance

….Donc , …… on vous comprend . Votre texte est une réponse légitime à toutes ces provocations faites aux blancs par des tarés qui devraient siéger en prison , ou plutôt au bagne …à Cayenne .

kinns

Ben Cayenne peut être mais c’est trop bien pour eux ; je pense plutôt :
Qu’ils rentrent chez eux ce qui ne serait pas très loin du bagne; sauf que le bagne n’a jamais été une porcherie . nous nous comprenons !!

Joël

Climat trop serein pour ces engeances, je verrais plutôt un bagne à Terre-Neuve.

patphil

que vous ont fait les guyanais pour vouloir y envoyer la lie de la société française, ne pensez vous pas qu’ils sont déjà submergés par des racailles venues sans vergogne des pays voisins qui ne sont que « priés » de quitter le territoire, mais qui y restent, sont régularisés quelques années ensuite!

soleil d'Austerlitz

pour faire plaisir à tatie Taubira qui les adorent tant et qui a tant fait pour eux.