Djihadistes : elles veulent revenir dans leur pays la France, c'est tout !


Les femmes françaises converties à l’islam, sont parties se faire sauter – non à l’explosif  mais par une multitude de djihadistes. Du fruit de leurs passions des enfants sont nés… la plupart de pères différents. Dans un épanchement de tendresse infinie, les voici suppliantes pour que l’on rapatrie au plus vite ces enfants en France. « C’est dur de les voir souffrir ! » s’exclame l’une d’elles. Aujourd’hui, sachant ce qu’elles encourent si elles étaient jugées sur place, toutes se souviennent subitement être françaises et comptant sur la mansuétude de nos juges, réclament d’être traduites devant une juridiction française
https://ripostelaique.com/le-retour-des-djihadistes-francais.html
J’ai enregistré un documentaire sur les enfants de Daech et n’ai pas eu le temps de le regarder jusqu’au bout. Des grands parents désespérés veulent récupérer leurs petits enfants. Moi qui suis grand-mère avant tout, qui ne pourrais imaginer une telle situation, je ne sais pas pourquoi, je n’éprouve aucune sympathie.
Une mamie parle de sa bru, enceinte du quatrième ( !) en ces termes : quant au bébé, il est encore « dans le ventre de sa « maman » !
Une « Maman » ? (Comme celle de Bourgogne Franche-Comté ?)  Cet innocent fœtus, il grandit sous le sein d’une meurtrière, d’une dingue nocive, pauvre petit être ! Ces femmes, atteinte de crétinisme avancé, ont entrainé dans leur folie des petits qui n’ont pas demandé à naitre. Des petits qui vivent dans la terreur, dans le sable qui les étouffe, dans les odeurs de mort. Une « maman » ?

Ce n’est pas tout, ces dames « veulent » rentrer ! Depuis quand les meurtrières d’enfants ont le droit de vouloir ? Et de plus, elles imposent des conditions, sacrée impudence ! Pour commencer, personne n’en veut.
Je recopie ici l’interview de l’une de ces criminelles, mes commentaires – trop vastes – prendraient trop de place, je les ajoute plus bas, j’ai numéroté :
« Si c’est pour nous séparer, franchement, je ne vois pas l’intérêt de nous rapatrier (1). S’ils nous laissent nos enfants, et qu’on écope d’une petite peine (2), et puis après qu’on peut refaire notre vie normale (3), oui. Mais si c’est pour prendre 10 ans de prison, que mes enfants soient placés à la DDASS, et que je ne sais pas où ils sont, non (4). On a fait une aventure (5), c’était pas top, on veut revenir, c’est tout » (6), conclut-elle. »

  • Je ne vois pas l’intérêt non plus, je vois juste un terrible danger
  • Une petite peine, et quoi encore ? Un séjour en Thalasso ?
  • Refaire notre vie normale. Votre vie, vous l’avez pourrie vous-même, vous assumez, un point c’est tout. Normale ? Vous pouvez expliquer ?
  • Non ? Bon. Restez où vous êtes, plus vous êtes loin, mieux je me sens.
  • Vous appelez cela une « aventure » ? J’appelle cela un crime avec préméditation et circonstances aggravantes (n’allez pas me dire que vous ne saviez pas comment on fait les enfants)
  • Non, ce n’est pas tout. Cela ne fait que commencer.

Le documentaire susmentionné montre une débile de première – je l’appellerai Fatoumata mais ce n’est pas son nom – qui a rencontré sur Internet un abruti de style méchant-méchant, qui était déjà en Syrie (Trois points d’exclamation). Elle va le rejoindre et ils font des enfants. On entend ça, on vacille, non ? La voilà rentrée par l’opération du Saint-Esprit, elle va bientôt faire de la prison aux frais du contribuable (prix/jour), en attendant, elle vit de l’aide sociale. Ses enfants sont placés dans des familles d’accueil payées par le même contribuable. Mais on ne peut pas stopper tout cela (Trois points d’interrogation)
Le fournisseur d’impôts, à qui on ne demande jamais son avis, est occupé à travailler, juste là, au moment où j’écris, peut-être dans le froid, dans les odeurs putrides, dans un environnement périlleux pour financer 1) la demeurée, 2) le/les étalon/s et 3) les enfants qui, à leur tour, deviendront des connards. Est-ce que j’ai bien compris ?

Dans le documentaire, Fatoumata (ce n’est pas son nom) vit avec sa maman et pleurniche. Ses enfants lui manquent. Elle aussi est suivie par une psy et un éducateur (75 €/heure chacun) qui l’écoutent avec bienveillance. Une scène bouleversante la montre accueillant les deux petits dans son foyer et fabricant des bonshommes en plasticine avec eux, les appelant « mon biquet », « chouchou » et les laissant partir non sans une foultitude de bisous. Le but du film étant de faire croire au connard de téléspectateur qu’il s’agit ici d’une « maman » récupérable, bourrée de bonnes intentions. Personnellement, je lui dis bien joué Fatoumata, d’abord on ne cherche pas un mâle sur Internet, c’est dangereux, puis surtout pas un malade parti en Syrie et si vraiment, vous ne pouvez pas vous en empêcher, la première chose aurait été de vous faire solidement ligaturer les trompes de Fallope. (J’adore ce terme !). Vous deux biquets, vos chouchous, ils sont foutus. Ils ont visionné trop d’horreurs. A cause de vous.
Dans le nord-est de la Syrie, le camp d’Al-Hol est bourré de familles de dangereux islamistes. L’Agence France-Presse y a rencontré une « Française » (Tellement Française qu’elle a déchiré son passeport !) qui supplie – elle supplie, celle-là. Sans conditions ? – le gouvernement de pouvoir rentrer au pays avec ses enfants. Je l’appellerai Simone. « On souhaiterait que le gouvernement français nous laisse une chance de nous racheter ».
Comme beaucoup, en arrivant en Syrie, Simone pensait pouvoir vivre un « islam normal » (un peu comme une « dictature indulgente »), porter le niqab librement. « Mais en fait, je me suis rendu compte que c’était encore plus difficile ici que quand j’étais en France ». Effectivement, à ma connaissance, aucun problème ici pour vous encapuchonner, Simone, les rues pullulent d’entortillées « normales » comme vous. Et personne ne dit rien.
Deux autres Belphégor, elles aussi venues de France (le terme est souple, « venues », donc pas Françaises), sont plus dubitatives sur la perspective d’un rapatriement. L’une d’elle dit même craindre d’être séparée de son enfant. « S’il y a un rapatriement, on aimerait bien – et nous, ce qu’on aimerait bien, on n’ose même pas l’écrire – ne pas être séparées des enfants et qu’on reste ensemble, celle-là c’est Nour, 23 ans, je n’ai pas changé son nom.

Margot, originaire de Nantes, mère de trois enfants  « regrette » aujourd’hui son choix

Naomi Barbas, 23 ans, a été condamnée à six ans de prison ferme – parions qu’elle en sort dans 2 ans ? – pour avoir « apporté un soutien inconditionnel à la cause djihadiste, et organisé des arnaques destinées à financer le terrorisme en détournant des prêts à la consommation ». Ces femmes, des victimes ? Elles jouent un véritable rôle d’incitation à la haine des « mécréants » que nous sommes, à leurs yeux. Elles sont complices des attentats et des assassinats commis par leurs époux. Naomi « voulait voir son mari tomber en martyr » et avoir un garçon (elle était en pleine gestation à l’époque) afin qu’il « combatte les « mécréants » plus tard. Irrécupérable. Le peu de temps qu’elle passera en prison – car elle sera vite libérée – lui servira à radicaliser d’autres femmes, pour qui elle est déjà un exemple !
https://ripostelaique.com/macron-nous-impose-le-retour-des-femmes-de-djihadistes-et-de-leurs-rejetons.html
Début janvier 2017, à Paris, macron jaspinait que l’éventualité du retour des « épouses » de terroristes djihadistes et de leurs enfants, serait étudiée au cas par cas. Et, comme il en a l’habitude, il dit tout et fait le contraire.
Anne Schubert

image_pdfimage_print

63 Commentaires

  1. Serge Klarsfeld a poursuivi les SS et femmes SS jusqu’en amérique latine …je m’interroge sur son silence envers ces assassins qui ont décapité des innocents et poursuivent leur oeuvre meurtriere a la premiere occasion . Comme dirait jean jacques bourdin « est ce qu’entre freres sémites on minimisent cette atrocité ?  » je pose la question !!

    • POURQU’ELLES SOIENT REABILITEES,IL FAUDRAIT UN PASSAGE PUBLIQUE A LA TV OU ON LEUR DEMANDERAIT DE CRACHER SUR LE CORAN ET SUR LE DRAPEAU DES DJHADISTES ET TOUT CA COMME JE L’AI DIT PUBLIQUEMENT DEVANT DES T.V INTERNATIONALES .

  2. Non, non et non . Toutes ces traînées, assassines et putes des djihadistes doivent rester là-bas avec leur crottes qu’elles ont mis bas en se faisant sauter à longueur de journée par des criminels qui nous haïssent et qui seraient prêts à nous décapiter à chaque instant… Elles doivent être jugées par le pays ou elles ont vécu ces dernières années et leurs enfants ( des futurs égorgeurs et assassins ) pris en charge par le pays ou ils sont nés .

  3. C’est plus fort que moi …je n’aime pas voir les gosses dans la misere !!!

    • Dupond1 : vous préférez les voir arme à la main comme sur la photo ? Je vous comprends parfaitement mais ceux-là ne sont pas des « gosses » mais des futurs djihadistes et assassins .Les enfants qui naissent de parents violents deviennent forcément violents.

      • a 90% c’est vrai finance Les etres choissisent les pays et les corps ou ils veulent ou doivent naitre. les loies du karma / boudhisme . Laissez les ou ils sont autrement la France deviendra « la coure des miracles » de l’europe ou si ce n’est deja pas fait.

    • et votre gosse egorge au milieu du bataclan ?ca serait aussi sans doute plus triste pour vous !

      • Que préconisez vous pour les moins de cinq ans : le gazage ou le broyage sans anesthésie ??

      • c’est a croire que certains aiment se faire tuer sans doute la nouvelle vague des temps modernes.

    • Ce sont des enfants, ils méritent qu’on s’occupe d’eux. Certains ont été emmenés de force, quasiment enlevés.

    • Vous ne voyez donc pas plus loin que le bout de votre nez !
      Petit ruisseau deviendra grand !

      • Guylaine , tout à fait d’accord . Ils ont ça dans leurs gênes . Il me semble que tous ,sont nés là-bas , ce qu’ils ont vu resurgira forcément un jour même si on essaye de « s’occuper d’eux » comme dit Anne Schubert.

  4. Au sujet de ces femmes, mais aussi de ces hommes, le débat des « élites » porte uniquement sur le fait de savoir si oui ou non il faut les rapatrier. (Ses pauvres personnes…)
    Pour ce qui me concerne, la première question qui s’impose à moi est : Comment se fait-il que nous ne leur ayons pas encore RETIRE LA NATIONALITÉ FRANÇAISE ? !….
    Depuis 40 ans ce pays est dirigé par « des mouilles culs » sortis majoritairement de l’Ecole Nationale des ÂNES, Qui ne sont absolument pas formatés pour « Trancher et gérer » au bénéfice EXCLUSIF des Français de souche.
    Et que dire de votants !
    Sont-ils sourds ? Sont-ils aveugles ? Sont-ils handicapés mentaux ? C’est à craindre…
    Mais surtout,
    ILS SONT TRÈS CONS !…

    • pas cons du tout! c’est une arme redoutable sur laquelle nos politiques comptent pour nous exterminer.
      ils ne s’en cachent presque plus.

      • Oui, ça je le sais !
        Mais, chaque Homme, chaque Femme ont une conscience, un libre arbitre !
        Ils n’ont d’ailleurs qu’une seule question à se poser :
        Qui pour assurer l’avenir de leurs enfants et petits-enfants ?
        Pas compliqué MERDE !

  5. désolée , elles sont partis ( en toute connaissance de cause ou alors elles sont folles , car avec tous ce que l’on entends et vois , il faut être tarés pour ne pas comprendre , que cette  » religion , je dirais plutôt secte ) elles sont partis qu’elles y restent elles et leurs marmailles car ces gamins sont des bombes à retardements , et en plus c’est encore nous les Français qui allons payez pour ça , et après vous vous étonner que l’on fasse des gréves , parce que l’on nous taxent de plus en plus et ne dites pas que c’est nous qui ruinons notre pays

  6. pas de discussion : laissons ces FALLOPES ou elles sont et nos raloufs seront bien gardes .

  7. ils vont les faire revenir, par petit contingents, en croyant qu’ils seront reconnaissant et voteront bien !
    la réalité est bien autre, ils nous préparent des couteaux bien effilés

  8. Merci Anne, de nous rappeler qu elles veulent rentrer, je vais ecrire a nouveau a Le Drian, je l ai deja fait, mais pas de reponse a ce jour,…
    C est bizarre, tout de meme, j avais cru comprendre, le gvt l avait dit que quand on est en guerre contre la France a l etranger, ben on est juge la bas,… Ils ne l avaient pas dit ca ?…

  9. Ca me sont pas des mamans, ce sont des génitrices et des poulinieres. Et pour les enfants, comment ont-elles pu faire des enfants dans un partis en guerre. C de la débilité profonde. Pour le bien des enfants, on devrait plus jamais qu’elles les approchent et dire aux enfants qu’ils sont des latinos.

    • Estie d’auto-correcteur, ça ne sont plus des mamans, poulinières, dans un pays en guerre

    • elles ont fait des enfants comme en faisaient des allemandes nazies avec des SS pour assurer la race des seigneurs, là en l’occurrence la race des saigneurs !

  10. Elles ne changeront pas de doctrine à leur retour en France. Les fichés S qui sortent de prison restent radicalisés. Nous avons déjà trop d’ennemis sur notre territoire, elles doivent rester au proche Orient.

  11. Que la mort survienne rapidement afin de leur couper tout envie de remigration

  12. S’il n’y avait que ces ersatz de femmes :
    Jihadistes français condamnés à mort en Irak : leurs familles dénoncent des « tortures et humiliations » en prison
    Le collectif, qui regroupe des proches de jihadistes ou d’enfants français détenus dans des camps et des prisons en Syrie et en Irak, demande au gouvernement français « d’intervenir pour faire cesser toute forme de traitement inhumain et dégradant infligés aux prisonniers et pour que les peines de mort soient commuées ».
    http://www.fdesouche.com/1327115-jihadistes-francais-condamnes-a-mort-en-irak-leurs-familles-denoncent-des-tortures-et-humiliations-en-prison
    Conclusion : ces familles n’ont absolument pas honte des actes commis par leurs engeances.

    • Les familles auraient pu aussi condamné les tortures infligées par DAESCH à leurs prisonniers mais curieusement là, silence…de mort !

  13. T’as choisi : tu crèves où tu as décidé de vivre envers et contre nous !
    Mais vous verrez que ces saloperies d’inféodés à l’islam, je veux dire les « en marche » et consorts, vont bêêêler de plus belle pour nous pourrir la vie avec ces dégénérés meurtiers.

  14. si tu veux te racheter faut PAYER!!
    ah ben non je veux seulement me racheter mais c’est toi qui paie. Toi, moi, le pauvre
    con-très-tribuable comme d’habitude.
    Qu’ils y crevent tous! tiques, poux, lentes et mêmes les « pauvres petites puces » . Entendu devant la grille de la maternelle, deux vieilles biques qui papotaient, « les pauvre gens les pauvres enfants »
    Ah les connes!

  15. On a fait une aventure (5), c’était pas top, on veut revenir, c’est tout » (6), conclut-elle. »Elle aurait du préciser que dans leur aventure elles ont assisté quand elles n’y ont pas participé aux crucifixion, aux égorgements, aux décapitations , aux éventrations et j’en passe de ceux qui ont eu le malheur de passer dans leurs mains !. Même pas sûr que ça trouble ses rêves !

  16. Et personne ne leur a demandé si elles comptaient rentrer dans cette tenue ?

  17. « On a fait une aventure (5), c’était pas top, on veut revenir, c’est tout »
    J’ai fait une belle aventure, c’était pas top, je veux simplement revenir dans mon pays l’Autriche, nous déclare en 1945 …

  18. une chose qui m’étonne.
    les ex djihadistes sont bien d’anciens combattants ? ben alors, et la médailles, les commémorations, la pension afférente. pareil pour les femmes au minimum soutien de famille ?
    on ne récompense pas la vaillance, l’abnégation dans notre pays
    le président de la république donnant la main au chef de daesh voilà qui aurait de la gueule.
    comme françois et Helmut , ha j’en ai les larmes aux yeux…

  19. Vous verrez sans être un grand devin à peine débarquées elles seront présentées sur les plateaux télés comme des victimes les moins bêtes écriront des bouquins. Donneront des conférences dans les lycées avec la bénédiction de l’EN les plus folles se radicaliser ont d’avantage et iront prêcher dans les mosquées les enfants de djihadistes à l’école entretiendront l’auréole de martyrs portés par leurs pères .cet engence devrait rester dans leurs pays d’accueils et leurs rendre des comptes sans qu’elle ne puisse bénéficier d’une protection de la mère Patrie qu’elles ont reniée ne pas se laisser attendrir par les pleurs des grands parents bien souvent de circonstancei

  20. Les « bi-nationaux » ont deux patries : l’islam et l’arbre parasité
    Pour un franco algérien : ma patrie c’est l’Algérie, mon tiroir caisse, c’est la France.
    C’est pareil pour tous les autres musulmans. Qui oserait dire le contraire ?

    • Cela se vérifie , il m’est arrivé d’aller à la CAF j’ai été étonnée par le nombre de bronzés qui occupaient les lieux , c’est une véritable catastrophe nous devenons véritablement un pays pollué !

  21. Pourquoi ne pas choisir de vivre dans un pays musulman?ces gens sont en contradiction avec leurs croyances

  22. Les putes qui sont parties se faire sauter par des islamistes ne doivent pas être rapatriées . La france n’est plus leur pays.

  23. Jusqu’où :’Humanisme ira-t-il se perdre ?
    Supprimer le Père FDS, par le « miracle de la PMA », et fondre ces déchets parmi Nous ?
    Dans les deux cas, respectons nos Valeurs !

  24. Trop bien la France, on l’aime la France, ses paysages industriels, son URSSAF, sa sécurité sociale, ses subventions, son chômage, ses logements sociaux, sa santé gratuite pour les bougnouls, son Macron si près des musulmans, etc.

  25. La France ils l’ont reniés, leur famille ils l’ont fuit pour pouvoir aller assouvir tout leurs vices et bas instincts d’assassins, de barbares, de violeurs, d’éventreurs, de tortionnaires, qu’ils ne pouvaient mettre en pratique en France. ALORS QU’ON ARRÊTE CES POLEMIQUES STERILES AU SUJET DE CES TERRORISTES ET QU’ONT LES PENDES SUR PLACE ! Tant qu’à leurs gosses et leurs femmes pour la plupart elles aussi terroristes aux côtés de leur bonhomme, se sont des bombes à retardement; Ne pas oublier qu’elles se sont enfui pour rejoindre ces terroristes et qu’elles continuent à les soutenir. Donc qu’elles restent là OU ELLES ONT VOULUS VOLONTAIREMENT VIVRE ET PRATIQUER LE TERRORISME AUX CÔTES DE LEUR CINGLE DE BONHOMME car elles aussi méritent la pendaison !

  26. Sur la photo elle est vraiment vilaine . Faudrait vraiment être à l’agonie……

  27. Elles ont probablement assisté aux pires exactions ou exécutions en les soutenant et elles osent appeler ça une aventure? Prison à vie en Irak et ne remettez plus jamais les pieds en Europe bande d’ordures !

  28. Je ne peux oublier l’horreur d’un ravagé de l’islam avec son camion volé un 14 juillet à Nice. Il y avait aussi des enfants. Ce souvenir me fait penser que ses femmes devraient rester là où elles sont. Les déchets de l’islam, la France en a déjà beaucoup trop.

  29. Si seulement c’était pour leur raconter les beaux contes de Perreault ou leur chanter <> je comprendrais. Mais est-ce bien raisonnable???

  30. Si seulement c’était pour leur raconter les beaux contes de Perreault ou leur chanter UNE CHANSON DOUCE QUE … je comprendrais. Mais est-ce bien le cas???

  31. Les enfants héritent des gènes de leurs parents et la méchanceté qui va avec, dans le cas présent, plus encore. Si vous y ajoutez l’éducation « exemplaire » avec armes et simulacres de tueries, de tortures et vrais crimes, vous avez une idée de ce que sont ces « enfants », de ces « djeunes » en devenir, de ces terroristes formés à nous tuer. Ils sont déjà notre Futur !

  32. Déjà la génération actuelle des citées,et zones de non droit islamisées, et nés en France sont pratiquement irrécupérables,alors imaginons ceux nés la bas, Syrie ou Iraq,des tueurs nés,élever dans la haine des français et des européens,qu’ils restent ou ils sont ça vaudrait mieux pour nous et surtout pour nos enfants et petits enfants,avec qui ils vont ce retrouver dans les mêmes écoles !!

  33. elles veulent revenir dans leur pays la France, c’est tout !
    Mais nous n’en voulons PAS.!

Les commentaires sont fermés.