Djokovic, un sportif bien trop libre pour les journaleux collabos

Quand on lit la presse française sur l’affaire Djokovic, on a l’impression que le numéro un mondial a commis des infractions, des délits, bref que c’est un criminel, et de ce fait  l’annulation de son visa est une punition légitime.

Ce parti pris est seriné sur tous les tons sur les chaînes de télé, et on lit dans la presse cette mystérieuse phrase : « il n’a pas respecté les règles !  »Vous remarquez par ailleurs le flou de cette expression, peut-être pour ne pas se trouver en procès pour diffamation. Mais quelles sont ces règles que Djokovic n’aurait pas respectées ?

Car dans leur petite tête de haineux toujours du côté du manche, cela signifie que Novak n’est pas favorable à la vaccination ! Doit-on rappeler à ces plumitifs que Djokovic a juste dit que la vaccination est un choix personnel ? Que c’est la position de l’OMS, qui rappelle que l’on doit convaincre et non vacciner de force ? Que depuis la loi Kouchner, c’est écrit dans notre droit et que donc la vaccination est un choix libre et éclairé ?

Mais nos journalistes se moquent du droit, ce qui les intéresse, ce sont les subventions de l’État et pour les gagner, il faut faire un peu le tapin pour Macron.

Honte aux journalistes ! Honte à tous ceux qui propagent la fake news qu’il n’aurait pas respecté les règles !

Dans mon précédent article, j’avais expliqué que Djokovic ne pouvait pas être en tort.

Le lundi 10 janvier, le juge Anthony Kelly de la Cour fédérale a reconnu que le numéro un mondial n’avait commis aucune faute, contrairement aux autorités de l’immigration, qui  selon les termes du juge ont usé de « méthodes douteuses ». Je rappelle que les officiers de l’immigration ont traité Djokovic comme un criminel, ne le laissant par dormir toute une nuit pour l’interroger, lui tendant des pièges et le plaçant en détention au milieu des immigrés illégaux comme un vulgaire voyou. Ces méthodes auraient dû susciter l’indignation de notre presse, si prompte à défendre un migrant illégal, ce mineur non accompagné de 40 ans ! Mais deux poids, deux mesures !

Le juge Anthony Kelly a donné ainsi raison à Djokovic, il a humilié les services d’immigration en révélant leurs méthodes honteuses et il a placé tous les politiques qui étaient derrière ce coup monté dans une situation difficile, mettant en évidence le peu de respect qu’ils avaient pour l’état de droit !  Le juge s’est adressé aux représentants de l’immigration lors du procès et leur a lancé cette phrase :   » Mais que pouvait-il faire de plus ? »  Oui, car les papiers de Djokovic étaient en règle comme je vous l’avais dit dans mon article précédent et que les services d’immigration avaient validé son exemption et son visa !

Ensuite, le juge Kelly a ordonné la libération de Novak Djokovic et il a cassé l’annulation de son visa.

Il y a un point que la presse a passé sous silence, c’est au sujet de son exemption. Pour entrer sur le territoire australien, il  fallait que son exemption ait deux conditions. La première, il fallait qu’il ait eu le covid (condition remplie en décembre) mais il fallait également justifier sa non-vaccination, et c’est ce point que la presse française aux ordres a passé sous silence. En effet,  Djokovic a fourni un certificat de contre-indication au vaccin, signé par un éminent spécialiste. Avec ces deux conditions en règle, il est considéré de manière officielle comme « vacciné » par  les autorités. Un journaliste australien a montré par ailleurs le formulaire de l’immigration qui le prouve et qui a été acté par le juge Kelly ! Mais le sujet est tabou.  Et pour une raison simple : quiconque émet une critique sur la vaccination est censuré, car rien ne doit mettre en doute la sécurité des vaccins. C’est pour cette raison que les ministres de la Santé ont poussé des groupes à aller à la piquouse alors qu’il n’y avait pas de bénéfices pour eux : les femmes enceintes, les enfants, les personnes très âgées affaiblies…

Or en Australie, le public ne sait pas que de nombreux non-vaccinés sont des personnes ayant de  fortes comorbidités que les autorités ont refusé de vacciner par prudence suite aux trop nombreux effets secondaires, car l’ espérance de vie de ces Australiens était très limitée. Et en France ? il serait intéressant de connaître ce nombre…

Cette semaine le ministre de la Santé du NSW, Brad Hazzard, a dû s’expliquer sur le chiffre record  de 22 patients morts du covid ! Il a donné le statut vaccinal :  14 vaccinés et 8 non-vaccinés. Il a ajouté que chez les non-vaccinés, c’étaient des personnes qui possédaient de très importantes comorbidités, qu’on a évité de vacciner par prudence…

Autrement dit, on ne vaccine pas ces personnes parce que le vaccin les achèverait ! Et en France ?

Vous comprenez mieux pourquoi ce champion de tennis sympathique et généreux devient leur cauchemar, car si on révélait à l’opinion mondiale qu’il y a des contre-indications et que le vaccin peut achever les personnes affaiblies, on remettrait en cause le narratif sur ce vaccin sûr et efficace !

Enfin, Djokovic avait respecté toutes les règles. L’affaire aurait dû s’arrêter là.

Eh bien non, la presse a essayé de le salir en instrumentalisant deux affaires : Djokovic aurait menti aux autorités de l’immigration, et son test covid serait faux. Oui, deux rumeurs et deux fake news. Sur le premier sujet, Novak s’est expliqué, c’est son agent qui a mal coché le formulaire, il aurait dû mettre la croix dans la case, a voyagé les 15 jours avant son vol en direction de Melbourne. Le juge Anthony Kelly a reconnu, grâce aux enregistrements des interrogatoires nocturnes, que Djoko s’était excusé. Cela ne pouvait constituer un délit et l’arrêt du juge va dans ce sens . Reprendre cette affaire est tout simplement de l’acharnement qui montre le peu de professionnalisme des journalistes mainstream et surtout leur malveillance.

La seconde histoire est un coup monté du journal Spiegel, très en pointe contre Djoko, les autorités serbes ont sifflé la fin de partie en révélant que le test covid avait été fait aux bonnes dates et non après-coup comme l’affirmait la milice allemande du Spiegel. La copie du test de Djokovic dans le journal était fausse. Mais on a l’habitude avec les provaxx, fausses études, faux chiffres, faux pourcentages et organisation de reportages bidonnés. Ils sont prêts à tout.

Mais le droit australien, malgré tout, permet au ministre de l’Immigration de casser à nouveau le visa de Djokovic.

Et nous avons vécu dans la crainte de cette décision pendant quatre jours. Alors que Djokovic connaissait son tirage au sort pour le premier tour, le vendredi 14 janvier, le ministre de l’Immigration, Alex Hawke, a annoncé qu’il annulait le visa de Djokovic pour la seconde fois. La presse française exultait, on devait sabrer le champagne au journal l’Équipe… il n’avait qu’à respecter les règles Il n’avait qu’à se faire vacciner ! Alors qu’il est en règle et qu’il a une contre-indication ? (Fumiers !)

Et tout ce que j’ai lu encore une fois déshonore la profession de journaliste, mais vous me direz, ils ne sont plus à un déshonneur près, c’est vrai !

Attardons-nous un instant sur les termes du ministre. Dans un premier temps, Alex Hawke a justifié l’annulation du visa du numéro un mondial en donnant deux raisons : il faisait courir un risque à l’ordre public et à la santé publique.

Et dans une interview, ce ministre s’est emmêlé les pinceaux et a avoué benoîtement que le champion serbe, par ces positions sur le vaccin, risquait d’encourager un sentiment anti-vaccin! Djokovic activiste ? De qui se moque-t-on ?

Voilà, le vrai fond de l’affaire, Djokovic paie son honnêteté et sa franchise et ce sont les provaxx, en exagérant ces propos, en racontant n’importe quoi, qui en ont fait un martyr, et il est devenu le visage de l’oppression mondiale vaccinale. Il est même qualifié par le Liberal MP Craig Kelly comme le premier prisonnier politique d’Australie ! Il devient le symbole de la liberté d’expression !

Le numéro un mondial de tennis est pour la liberté du choix vaccinal ! Quel crime !  Et vous imaginez leur terreur s’il gagnait l’Open d’Australie ? Si un de ses adversaires s’effondre, victime d’un problème cardiaque, suite au vaccin ?  Comme un  jugement de Dieu ?

Alors Djokovic, retour au pays ? C’est plus compliqué. Djokovic a fait appel au grand désespoir des autorités et de notre presse aux ordres. Tous ne s’attendaient pas que Djokovic s’accroche.

La cour fédérale de trois juges se réunit ce samedi et doit vérifier les fondements de l’arrêt du ministre de l’Immigration . Si la cour annule la décision, le ministre n’aura plus de recours et Djokovic pourra jouer l’Open d’Australie. Un espoir ?

Les deux arguments du ministre sont ridicules, Djokovic ne fait courir aucun risque aux Australiens, quant à l’argument qu’il serait un trouble à l’ordre public, il est faible et ne tient pas debout une seconde !  Pour soutenir Djokovic, de nombreux juristes écrivent que la liberté d’opinion est garantie par la Constitution et que si Djokovic est condamné, l’Australie ne pourra plus être considérée comme une démocratie ! L’enjeu est immense !

À l’heure où j’écris ces lignes, je ne connais pas le résultat du verdict, mais je suis confiant pour Djokovic, les juges de la Cour fédérale sont indépendants et intègres, à ce que me jurent mes amis australiens. Verdict demain dimanche à 19 h 30 !

Louis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
34

44 Commentaires

  1. Scandaleux que tous ces crétins idéologues, politisés ou pas, se réjouissent des malheurs et de l’humiliation de Nole. À commencer par ces idiots de Becker ou de Nadal déclarant avec ou sans Djokovic cet open d’Australie sera un grand tournoi. Ben voyons !

    • ON ATTEND sans l esperer , bien sur , les tenismen vaccines qui s effondreront sur les courts ; et ca va pas tarder .

    • Djokovic n’a pas respecter les règles sanitaires Australienne.
      Personne n’est au dessus des lois vaccinés ou non.

  2. Article interessant mais Novak Djokovic n’est pas le seul tennisman non-vacciné contre le Covid du circuit professionnel. En France Pierre-Hugues Herbert a fait le memé choix intelligent…

    Ils savent ( grace a de bons suivis medicaux ) les dangers des injections…(perte de puissance physique dans le meilleur des cas ) beaucoup de drames chez de nombreux sportifs. ( athle ou cyclisme )
    Mais il ne faut surtout pas le dire….

    • Jérémy Chardy a mis beaucoup de temps à récupérer de sa vaccination, et on ne sait pas encore s’il reviendra au niveau où il était.
      Une jeune joueuse, classée 10ème française et autour de la 350ème place mondiale, Marine Partaud, expliquait avoir eu le Covid qui l’a secouée, mais aussi avoir été secouée (autant que par le Covid apparemment) par le vaccin.

  3. L’état de pourriture avancée des médias touche à la caricature quand un immonde tas de saindoux, aux triples mentons gélatineux et à la bedaine hypertrophiée, avachi et démusclé, se permet de donner des leçons sur la santé et le régime à suivre, à des athlètes de haut niveau, dynamiques et en pleine forme.
    Ce Lechypre est un mort vivant sous la menace constante du diabète, des affections cardiovasculaires, des risques de cancers du tube digestif et des problèmes de mobilité, en raison de sa surcharge pondérale morbide.
    Le covidus lui donne une occasion, comme à beaucoup de losers, de compenser ses frustrations : En l’occurrence, contribuer à pourrir la vie de ceux auxquels, même en rêve, il ne pourra jamais ressembler.

  4. L’élimination de Djokovic est un scandale de corruption politique. Le 1er ministre australien est un ancien employé de la firme minière anglo australienne Rio Tinto. Cette firme veut ouvrir une mine de lithium ultra polluante en Serbie. Devinez quel tennisman a apporté son soutien aux manifestants contre la mine, entraînant le gel du très lucratif projet ? Ce serait bien que la rédaction fasse un article sur le sujet.

    • @Ruddy
      Oui, effectivement il serait bien de s’intéresser autour de ce sujet car il y avait bien à priori quelque chose d’invraisemblable dans cette situation à l’encontre de ce grand joueur Djokonic.
      Le monde ne cesse de s’assombrir entre les mains de la corruption d’une engeance mafieuse mondialiste.

  5. Il faut reconnaître une chose me semble -t-il :

    Contrairement à l’époque de Virenque (un très grand coureur cycliste malgré tout !), ne pas être piqué est assimilé à un dopage. En effet, la plupart des piqués constatent une baisse dans leur performance physique.

    Il est donc normal d’éliminer les dopés d’une compétition.

  6. « Et vous imaginez leur terreur s’il gagnait l’Open d’Australie ? Si un de ses adversaires s’effondre, victime d’un problème cardiaque, suite au vaccin ? »
    Même si ces crétins le disqualifient, nous allons bien voir combien de vaccinés vont s’effondrer, à moins que, comme Véran et d’autres, ils n’aient reçu qu’un placebo…

  7. Djoko est un grand champion, fort sympa au demeurant, mais cela ne l’exonère pas de respecter les lois du pays où il se rend, je n’arrive pas à comprendre comment on peut trouver extravagant qu’un pays fasse respecter ses lois ! Djoko, tu veux pas le vax ?… alors reste à la maison et casse pas les couilles avec tes états d’âme. Y’a plus malheureux que toi à travers le monde.

    • Bien de cet avis, il a le choix de se faire vacciner ou pas mais il n’a pas le choix d’entrer en Australie sans vaccin…

    • C’est impossible d’être vacciné en Europe moins de 3 mois après avoir fait le covid, tu ne peux pas inscrire la vaccination dans le logiciel qui fournit le qr code, ça dit que le délai est trop court.

    • Difficile de trouver commentaire plus débile que le vôtre et celui de Louise-Marie, vous ne savez pas lire ? Tout est clairement expliqué dans le texte de Louis de Dreslincourt à savoir que Djoko est totalement en règle eu égard à la législation de ce minable pays de dictature et de corruption bien dissimulées mais bien réelles

    • Il avait eu toutes les assurances qu’il pouvait jouer. Sinon, il n’aurait pu embarquer.

  8. quelle honte !!!!!!!!!! Australie : Novak Djokovic a perdu son appel (à l’unanimité) devant la cour fédérale et il ne participera donc pas à l’Open d’Australie

    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-486811-urgent-australie-novak-djokovic-a-perdu-son-appel-a-l-unanimite-devant-la-cour-federale-et-il-ne-participera-donc-pas-a-l-open-d-australie.html

    L’ Australie vous a fait rêver? vidéo
    les oiseaux se cachent pour mourir ? Il est temps de vous réveiller! L’Australie aujourd’hui est plus proche du 4e Reich que du paradis
    https://by-jipp.blogspot.com/2022/01/l-australie-vous-fait-rever.html

  9. La France n’est pas mieux que l’Australie avec le pass vaccinal . La majorité des français(es) ont tout accepté. Qu’on arrête de dire j’avais pas le choix, c’est insupportable. Sncf, hôpitaux, gendarmerie restaurateurs, moutons pour aller au resto manger de la merde de chez metro et voir des navets au cinéma. Si 80 % aurait refusé toutes ces lois ou incitations forcées , plus d’économie possible pour le pays et le gouvernement aurait cédé. Les gens sont devenus des sodomites en changeant de rôle en permanence (iels). Bravo à Djokovic un homme,un vrai. Pas comme les pro vaccins qui postent sur RL , des lâches qui ont des couilles au cul mais pas les leurs.

  10. l’Australie n’a rien compris ,le meilleur joueur de tous les temps (statistiques )ne jouera pas , ça sera donc un tournoi au rabais !
    Djokovic je crois ,a les moyens de se payer les meilleurs experts quant à la vaccination ou pas , c’est loin d’être un rebelle , c’est simplement quelqu’un d’intelligent .Bravo à lui ,il mérite le respect .
    Le sport est gangrené par la politique ,(Benzema ,Verstappen ,etc…). Djokovic n’en sort que grandi !

    • Renseignez-vous sur les faits, vous écrirez moins de bêtises. Il était en règle, et l’acharnement contre lui du premier ministre Australien relève de la même démarche de propagande totalitaire que celle de l’emmerdeur Macron. A ceci près que l’Australie a une cour de Cass moins aplaventriste que la nôtre, et qu’elle lui a fait mordre la poussière une fois déjà. On attend de voir ce qu’il en sera de sa seconde tentative tyrannique.

      • Sylvie bati est une sorte de troll décérébré faut pas perdre de temps avec lui, il apparaît de temps à autre et se signale par la bêtise de ses commentaires donc peine perdue, bonne journée

        • Bah, il nous donne l’occasion de mettre quelques petites choses au point ! Ce n’est pas à dédaigner. Mais, rassurez-vous, ce n’est pas pour lui que j’écris, même si c’est en réponse à un de ses commentaires. Faire voir la stupidité de certaines positions au plus grand nombre peut être bien utile

          • des points sur les i? Le gouvernement australien vient de le faire, renseignez vous un peu 😉

            • Oh je sais ! Ce que je ne sais pas, c’est si les juges de la cour de cass Australienne ont été payés ou menacés. Mais, ce qui est sûr, c’est qu’ils se sont mis à faire de la politique, et non plus du Droit comme lors de leur premier jugement.

              Nous serions mal venus, nous Français, à nous en offusquer, puisque notre gouvernement et notre justice ne font plus que ça.

              Heil Goebbels !

      • et bien il rentre à la maison, vous êtes pas au courant? Faire un faux certificat de covid antidaté, alors qu’on se ballade partout les jours suivant sans masque, c’est vraiment se foutre de la gueule des gens.
        Donc je suis tres bien renseigné au contraire, et il y a faute en revanche de la direction du tournoi qui lui a dit « viens on va s’arranger ». Bin non, la loi est la même pour tous.
        Apres Djokovic fait ce qu’il veut sur la vaccination, mais qu’il assume également les conséquences. Ca va être le même bordel pour les tournois aux US.

  11. J’ai de l’admiration pour la carrière de Djokovic mais les sportifs ne sont pas au dessus des décisions prises par un pays s’il ne veut pas être vacciné il renonce au tournoi.

  12. Vu sa renommée, c’est quand même le n°1 mondial que l’on empêche d’exercer son métier. Cette histoire restera dans les mémoires. J’espère que le monde comprendra que nous sommes gérés par une dictature gérée par le puissant Big-Pharma et…ses serviles serviteurs

  13. Cette affaire montre le ridicule absolu de la situation – et heureusement que le ridicule ne tue pas :
    Plus de 100.000 nouveaux cas de Covid chaque jour en Australie en ce moment, malgré leur politique de vaccination, et Djokovic constituerait un risque ? Alors même qu’il est négatif au Covid ?
    On nage en pleine folie et en pleine dictature, c’est aussi simple et effrayant que cela.
    Je n’appréciais que moyennement Djokovic jusque là, mais son courage et sa ténacité dans cette affaire sont à saluer. Pas comme beaucoup d’autres de ses collègues. En fait, beaucoup de sportifs pros sont comme le reste de la population : lâches, incapables de s’en tenir à leurs convictions.
    Quant à la presse, inutile d’en parler : ce sont des larbins d’un pouvoir qui les arrose copieusement pour cela.

    • on peut discuter de la politique sanitaire australienne, mais les règles étaient connues justement. Djokovic ne tient pas ses convictions vu qu’il a essayé d’aller à ce tournoi, même si je repete, les organisateur de l’open sont en partie responsables aussi.
      Les mêmes regles s’appliquent actuellement pour l’entrée en territoire américain. On va faire le même sketch pour flushing meadow? Ou alors il va avoir le covid 2 semaines avant chaque tournoi mdr

  14. Djoko expulsé d’Australie nous dit la presse aux ordres ce matin.
    Souhaitons que ce sportif qui a du caractère saura faire un doigt d’honneur aux Australiens d’une manière ou d’une autre.
    Écoutez le très intéressant film « Hold On » qui fait suite à « Hold Up ».
    Dans la deuxième partie, Jean-Dominique Michel explique comment Bill Gates et sa clique ont payé Le Monde, mais aussi les journaux européens pour qu’ils nous inondent de fausses informations, puis prétendent faire du fact-checking en traitant de complotistes tous ceux qui essaient de rétablir les vraies infos.
    Le film dure 2h30, mais vaut la peine et on peut l’écouter en vitesse rapide :
    https://crowdbunker.com/v/hBlXXMg1Sr

  15. Une photo vaut mieux qu’un long discours.
    Un gros poussah décadent lechypre gavé d’argent public, suintant de graisse et pourtant de rancoeur (la chute de l’empire saindoux) contre un homme sain, aussi bien dans son corps que dans sa tête dont le seul tort est d’aimer son pays.

  16. Rien qu’à voir la tronche et l’allure de Lechypre, on comprend qu’il n’a pas dû faire les bons choix dans la vie.
    Moi je ne suivrai pas les conseils d’un homme devenu aussi gros et laid. Et méchant. Ce n’est pas une réussite.

  17. aux dernière niouzes Djoko a son visa annulé pour trois ans! j’espère qu’après son départ de ce pays de fous furieux il leur dira d’aller se faire mettre! Si la Corée du Nord pouvait envoyer un missile sur leur gouvernement de merde!

  18. Les athlètes perdent 20% de capacités après
    vaccination .
    Les Lechypre vacciné , perdent 80% de
    neurones !
    Je souhaite un fiasco total aux J.O 2024
    ou le dopage consiste a vaccinés les gens
    pour les affaiblir , un monde inversé !

  19. De par son Obésité Comorbide Emmanuel Lechypre aurait plus besoin du Vaccin que le Sportif Serbe Novak Djokovic comprenne qui pourra.

  20. Pourquoi cette volonté obsessionnelle de vacciner la totalité de la population ? Les « vaccinés » devraient se poser la question, car c’est extrêmement inquiétant ! Faut-il, à tout prix, éviter un groupe témoin qui permettrait de comparer les chiffres lorsque la mort frappera tous azimuts à moyen ou court terme chez les récipiendaires de leur soupe qui ne serait autorisée au mieux qu’en fin de cette année ?

Les commentaires sont fermés.