Dmitri Anatolievitch Medvedev plaint les peuples de l’UE victimes d’un IVe Reich



Il n’est pas tendre Dmitri Anatolievitch Medvedev, c’est le moins que l’on puisse dire. Ni tendre, ni patient. En tout cas beaucoup moins que Vladimir Poutine. Il est vrai que l’Occident lui a donné toutes les raisons valables pour ne pas l’être. Pourtant, voici quelques années, alors qu’il dirigeait la Fédération de Russie, il était enclin à s’entendre avec l’Occident. Il n’avait alors pas encore compris à quel point la confiance qu’il mettait dans ses interlocuteurs allait être trahie.

En effet, en 2010, lors de la réunion du Conseil Russie-OTAN à Lisbonne, à laquelle il participait en tant que président de la Fédération de Russie, les membres de l’alliance n’ont eu aucun mal à le convaincre que la Russie et eux ne se menaçaient pas mutuellement. Dmitri Anatolievitch Medvedev a cru alors que l’Occident et la Russie étaient prêts à travailler ensemble à la sécurité globale de la région euro-atlantique. Grave erreur !

Mais les Russes sont comme ça. Ils font confiance. Jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils se sont fait blouser. Une fois… mais pas deux. Car, contrairement aux Occidentaux, ils ont de la mémoire et prennent en compte les événements historiques et les trahisons qui en ont découlé.

Suivez la chaîne Telegram de Boris Karpov : https://t.me/boriskarpovblog

Aujourd’hui vice-président du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, président du parti politique panrusse « United Russia », cet homme brillant et perspicace a eu en cette fin d’année une pensée miséricordieuse pour les peuples de l’Union Européenne en disant : « On ne peut que compatir avec les citoyens ordinaires des pays de l’UE. »

Que voilà un homme lucide que l’on ne peut que remercier de vouloir différencier les fous génocidaires de l’Occident et les peuples qui en subissent le joug chaque jour un peu plus.

Pourtant pour Dmitri Anatolievitch Medvedev, « les illusions sont finies, aujourd’hui nous sommes séparés du monde occidental par bien plus que ce qui nous unit. (…) Il est tout à fait clair que dans la relation des États indépendants et souverains avec le monde anglo-saxon dans la configuration actuelle, on ne peut parler de confiance, d’espoir en la décence des partenaires, de leur fidélité en leur parole et même en leurs principes magnifiquement énoncés. Mais, hélas, maintenant nous n’avons personne avec qui parler et négocier en Occident. Il n’existe rien dans ce domaine, et il n’y a pas besoin de le faire. Ce sont les événements de l’année écoulée qui ont annulé la possibilité même d’un dialogue confidentiel et respectueux avec les représentants de ce « pôle » mondial. Il ne reste que l’étonnement : ces gens se considèrent-ils sérieusement comme des leaders mondiaux, revendiquent-ils quelque chose de global, rêvent-ils de dicter leur volonté aux autres ? Sur quelle base, s’ils se discréditent, signent-ils leur impuissance, mentent, s’enlisent-ils dans les problèmes ? ».

Fort d’une lucidité que nombre de dirigeants européens devraient cultiver, il a publié récemment sur son compte Twitter anglophone dix prédictions que la presse mainstream française et européenne a qualifié « d’apocalyptiques » pour l’année 2023. « Tout le monde fait des pronostics en ce moment, affirme-t-il dans son tweet qui a été lu plus de 28 millions de fois. Beaucoup émettent des hypothèses futuristes, comme s’il fallait trouver les plus folles, voire les plus absurdes ».


https://twitter.com/MedvedevRussiaE/status/1607487338401206273?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1607487338401206273%7Ctwgr%5E8558fd15f0e2bc83d1197f581f377c1d4758e119%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Finternational%2Fquatrieme-reich-guerre-en-europe-fin-du-dollar-les-predictions-hallucinantes-de-dmitri-medvedev-pour-2023-20221227

Parmi ces affirmations, notons que le prix du pétrole atteindra 150 dollars le baril et que le prix du gaz dépassera 5 000 dollars pour 1 000 mètres cubes ; le Royaume-Uni rejoindra de nouveau l’Union européenne, laquelle devrait s’effondrer après ce retour. Mais le plus logique de ce discours est l’argument qui prétend que la Pologne et la Hongrie occuperont les régions occidentales de l’ancienne Ukraine. Ce qui n’aurait rien de surprenant lorsque l’on sait que la Pologne a déjà revendiqué auprès de Kiev ses territoires historiques.

Dmitri Anatolievitch Medvedev n’hésite pas à évoquer la création du IVe Reich, qui « englobera le territoire de l’Allemagne et de ses satellites, à savoir la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, les États baltes, la République de Kiev et d’autres parias ».
Il soutient également qu’une guerre éclatera entre la France et l’Allemagne menant à la division de l’Europe. « L’euro et le dollar cesseront, eux, de circuler en tant que réserve mondiale après l’effondrement du système de gestion monétaire de Bretton Woods. »

Cerise sur le gâteau, il termine ses prédictions en souhaitant de « joyeuses fêtes à tout le monde, aux amis anglo-saxons et à leurs joyeux porcelets grognant ».

Nous pouvons supposer que les « joyeux porcelets grognant » sont les alliés – ou plutôt vassaux – de Washington, l’UE en tête. Saluons néanmoins l’humour dont fait preuve l’ancien président russe.

Si vous étudiez la géopolitique actuelle, vous vous rendrez compte que ces « prédictions » ne sont pas aussi vides de sens que l’on veut bien vous le dire. Le prix du pétrole à 150 dollars n’aurait rien d’étonnant. En 2013, l’institution américaine Bank of America Merrill Lynch indiquait dans une note s’attendre à ce que le baril de pétrole progresse à 140 dollars au cours de l’année ce qui amènerait, dans le cas où l’écart de prix demeurerait le même à un baril de pétrole Brent à 160 dollars. En janvier 2022 les prix du gaz en Europe dépassaient déjà 1 100 dollars pour 1 000 m3. Or, les stocks vont se vider très vite et sans le gaz russe il n’est pas du tout impossible de voir une nouvelle fois les prix s’envoler pour être multipliés par deux ou par trois, voire bien plus.

Lorsque, dans un article publié dans le magazine russe  Rossiyskaya Gazeta, Dmitri Anatolievitch Medvedev affirme que « le taux d’inflation aux États-Unis et dans la zone euro franchit littéralement le « plancher » des prévisions pessimistes : il est respectivement de 8 à 10 %, avec une croissance du PIB de 2 %. Sans parler de divers imbéciles d’Europe de l’Est ou des États baltes, où l’inflation a grimpé en flèche au-delà de 20 %.», il est en fait très en dessous de la vérité concernant la zone euro.

Il suffit pour en être persuadé de se rendre dans n’importe quelle grande surface alimentaire en France et s’apercevoir que certaines références ont vu leur prix multiplié par deux. Le prix d’une simple bouteille de gaz butane a pris en quelques mois +25 %, passant de 29,90 € à 39,90 €.

Quant au IVe Reich, soyons lucides, c’est une réalité. Il suffit de voir les symboles arborés par les combattants ukrainiens et certains mercenaires de l’UE ou des USA qui les ont rejoints pour être – hélas – fixé sur la question. Et la question qu’il pose avec une certaine logique trouve sa réponse dans les événements actuels : « Qu’attendre de certains pays européens, qui à un moment donné ont donné naissance au national-socialisme et au fascisme ? Ce sont eux qui sont aujourd’hui responsables du renouveau de l’idéologie nazie. Apparemment, les douleurs fantômes de la grandeur perdue dans la classe politique de ces pays ne peuvent être supprimées par les médicaments du temps. Et bien que les forces dirigeantes se disent gauchistes ou chrétiennes, elles sont en fait les véritables héritières de la cause au Parti national-socialiste (NSDAP) et du Partito Nazionale Fascista (PNF). Et tôt ou tard, ils répondront de ceux qui ont été nourris de leurs propres mains. »

En cette fin d’année 2022, face à cette tragédie, quid de l’avenir du monde dit civilisé ?

Entre mensonges et trahisons de la part du monde occidental, la Russie n’a pas eu d’autre choix que de lancer son opération militaire spéciale. Angela Merkel a elle-même avoué que les accords de Minsk n’avaient eu pour but que de permettre à l’Ukraine de se préparer à une guerre et à l’Otan de l’armer. Ce que le clan occidental n’a pas encore compris – et gageons qu’ils ne le comprendront jamais – c’est que pour la Russie tout entière cette opération est une question de SURVIE. Il ne s’agit pas seulement de venir au secours des républiques du Donbass mais également de la souveraineté et de la survie du monde russe.

La faute à qui ? Fin 2021 l’Alliance de l’Atlantique Nord a refusé tout net de garantir à la Russie que l’Ukraine ne rejoindrait pas l’OTAN malgré toutes les promesses faites et non tenues depuis 20 ans. Kiev, de son côté, annonçait sa volonté de relancer un arsenal nucléaire visant sans conteste à détruire la Russie.

Il est navrant de constater que les leçons de la Seconde Guerre mondiale ont été complètement oubliées. Que la générosité et la grandeur de la Russie, qui a éreintée les armées allemandes au prix d’un lourd tribu, ont été effacées d’un simple coup de crayon au profit d’une hégémonie américaine nuisible qui n’a aucune justification.

Comment ne pas donner raison à cet homme lorsqu’il affirme :
« Au service de ses « maîtres » et en raison de sa stupidité, le régime de Kiev cherche désespérément à « interdire » non seulement tout contact de ses citoyens et entreprises avec la Russie, mais aussi tout « esprit russe », toute culture russe – même celle qui est devenue à juste titre un classique mondial. En Ukraine, les monuments aux écrivains et aux généraux russes sont démolis, et les rues Pouchkine portent le nom de l’ordure Bandera. Ils interdisent la langue russe dans les écoles et à la maison, ils mettent les livres russes au pilori. Que scénario familier – il ne manque plus que les camps de concentration et la Nuit de cristal. Gogol, Boulgakov, Malevitch, Akhmatova, Vernadski et même Lessia Ukrainka ou Taras Chevchenko doivent se retourner dans leurs tombes. Tout cela s’accompagne de convulsions hystériques de propagande et d’appels à « punir » la Russie obstinée par tous les moyens. »

La russophobie totalement irrationnelle a atteint cette année dans l’UE un niveau hallucinant. Après le Covid, les enfermements, l’isolement, la mise en esclavage des peuples, les injections inutiles et mortelles dont on découvre chaque jour la nuisance et la gravité des effets secondaires, les mensonges à répétition, l’autoritarisme des dictatures larvées qui s’est fait jour, c’est une nouvelle forme de lèpre qui vient nous envahir.

Ainsi, après l’effondrement idéologique et philosophique global du monde occidental, son remplacement est assuré par une perversité démoniaque et souterraine qui s’est répandue comme la peste noire en son temps, vitesse grand V. Ce monde est devenu fou et il est grand temps pour nous de sonner la fin de la récréation.

Continuant sur une logique imperturbable Dmitri Anatolievitch Medvedev affirme avec une générosité que l’Occident ne mérite certainement pas : « On ne peut que compatir avec les citoyens ordinaires des pays de l’UE. Leurs slogans enflammés sur la solidarité avec l’Ukraine ne réchaufferont pas leurs maisons et ne rempliront pas le réservoir d’essence de leurs voitures. Toutes les « sanctions infernales », blocus et autres restrictions sont supportées par ceux qui doivent maintenant payer des factures insensées de services publics ou de carburant. Accueillir des réfugiés ukrainiens et leur donner du travail, endurer crise après crise par la faute de leurs propres politiciens qui ignorent la question : pourquoi tout ce supplice ? Qui est le plus mal loti à la fin ? Pourquoi, comme d’habitude, seule l’Amérique est-elle relativement gagnante ? Leurs citoyens comprennent que la pauvreté et l’incertitude sont des phénomènes à long terme. Et ce n’est pas une partie de plaisir : des reportages sur les manifestations de rue apparaissent quotidiennement sur les fils d’actualité en Europe. »

Tout est dit ! Les peuples européens payent et continueront de payer au centuple la facture que l’Amérique présente. Alors en cette fin d’année la seule question qui se pose est : voulons-nous continuer à servir d’esclaves aux USA où voulons-nous retrouver notre liberté et notre libre-arbitre et vivre mieux ?

Car, si les Russes savent être généreux, les Américains ne le sont pas. Gageons qu’ils nous sacrifieront jusqu’aux derniers vivants exactement comme ils le font avec les Ukrainiens. Si nous voulons retrouver notre liberté, notre fierté et notre pays tel que nous l’avons connu, il nous faut nous débarrasser une fois pour toutes de l’hégémonie américaine et, avec elle, de celle de l’UE pour nous rapprocher, comme le voulait le Général de Gaulle, du seul allié fiable que nous pourrions avoir : la Russie.

Ce n’est plus pour la France et les Français une question seulement économique ou politique, en 2023 il en ira de notre survie !

Valérie Bérenger









image_pdfimage_print
64
1

72 Commentaires

  1. Grand lucide bien sur il annonce aussi que le fantasque patron de Tesla est le futur président d’Amérique…

  2. je trouve cet homme tres comprehensif et bienveillant avec nous car il ne mentionne pas le fait qu une MAJORITE DE TARES BIEN DE CHEZ NOUS a vote pour ces escrocs et traitres qui nous ingouvernent ! nous avons vote pour des diraigeants qui NOUS DETRUISENT . je l ai deja dit et le repete : je prefere vivre dans la dictature de VLADIMIR POUTINE que dans le macronistan faussement democratique , menteur , manipulateur et FOSSOYEUR DE LA FRANCE …

  3. Les Russes ont cru avoir affaire aux Français d’autrefois , ceux qui avaient du panache et de l’honneur.
    Je crois qu’ils ont fini par comprendre que notre peuple avait changé, il ne reste qu’une bande de lâches, visqueux, traitres, fourbes à l’image de macron.
    Plus jamais la Russie ne fera confiance à la France, sa grande amie d’autrefois.

    • qui acceptes toutes les negations les déviances devants la téloche avec les miettes quils leures jettent leures sus sucres et oui nos autoroutes payers le nucleaires pour notres souverainetés ect ect le fils du de-monts a dépecer la nation francais les impérieux mafieux globalistes ne pouvait pas laisser la nation la meilleures aux monde cest une cabale contre la nation la ruiner ils nous prennent pour des vaches laitières une sainte bartèlèmy

  4. Tout a augmenté; l’électricité que nous produisons à 42 € le mégawatt, nous le rachetons à 425€.
    Qui peut dire d’où ça vient et pourquoi cela n’est-il pas réglé comme il se devrait ?
    Il est évident que l’on veut ruiner notre pays, à n’importe quel prix, qui et pourquoi ?

  5. Personne ne peut prédire quoique ce soit mais il est certain que beaucoup de choses sont vraies. L’occident avec à sa tête des pantins n’a plus la confiance de personne. Les Russes ont hélas raison de nous voir comme des ennemis. En tout cas plus comme des amis. Le contre poids de toutes les folies que nos elites veulent imposer devient plus puissant chaque jour et heureusement. Quant au 4e Reich, force est de constater qu’il émerge peu à peu à qui sait regarder et se poser les bonnes questions. A QUI PROFITE L’EUROPE ? ET GRACE A QUI DEPUIS SA GENESE ? Bonne année à toutes et à tous.

  6. Derrière cela, des réalités cachées pendant des décennies émergent au grand jour: Wall Street et La City marchent ensemble depuis 150 ans main dans la main pour une domination mondiale anglo-saxonne. L’UE est leur création contre des élites allemandes toujours liées au passé nazi (le père d’Ursula était un ami de Walter Hallstein, juriste nazi de haut rang et 1er président de la Comission Européenne), des élites allemandes pour une Deutsche Europa, où la France ex-grande nation doit tout céder à l’Allemagne. La City réintègrerait alors l’UE pour y imposer la loi anglo-saxonne. L’allemagne perd son rêve de domination par l’UE et pond une 4ème version de ses délires, un IVème Reich basé sur l’Europe du Nord-Est protestante. Terminus pour la France franc-maçonne socialiste & anglo-américanophile. Guerre France paumée contre Allemagne folle. Et la Russie face à ce danger?! Merci les anglo-saxons……

    • D’ailleurs nos corrompus ne suivaient ils et n’appliquaient ils pas les recommandations te directives de mutter merkel et des escrolos verdâtres allemands ? D’ailleurs les allemands n’exigeaient ils pas d’avoir accès au nouveau système d’avionique mis au point par Dassault system pour le nouvel avion de combat que Dassault à mis au point ? Nos fumeux partenaires allemands sont comme les Chinois ils pillent, volent tous ce qu’ils peuvent à moindre frais leur faisant économiser des milliards d’euros en recherches et développements!

  7. Certes, mais nous sommes tout de même quelques millions à comprendre et à refuser la dictature des USA mais comme d’habitude, nous ne sommes pas assez nombreux donc on se fait « baiser » à cause des Veaux !!!!!

  8. Cerise sur le gâteau :
    «Nous ne coopérerons pas avec les russophobes»: Lavrov tourne une page dans les relations Russie-UE
    Le chef de la diplomatie russe a fustigé l’attitude des Européens, prêts à sacrifier les intérêts et le bien-être de leurs propres citoyens, et annoncé que son pays n’entreprendrait plus de projet commun avec les Vingt-Sept.

    https://francais.rt.com/economie/103292-nous-ne-coopererons-pas-avec-les-russophobes-lavrov-tourne-page-ue-russie

  9. article tout à fait remarquable
    et c est la stricte vérité
    l assujettissement de l europe et plus particulièrement de la france aux intérêts américains est la pire chose qui pouvait nous arriver
    saluons en Dimitri un visionnaire hors pair

  10. rien n’est jamais définitif, nous retournerons la table, jugerons les coupables, nous débarrasserons des décadents et de leurs valeurs LGBT, des FM, restaurerons la justice, renverrons l’islam dans les sables d’Arabie, restaurerons notre identité, notre histoire, nos traditions et notre religion, la vraie pas celle de Bergoglio! Dans ce sens, nous avons beaucoup plus en commun avec le peuple Russe qu’avec les US qui nous importent ce modèle décadent pour nous asservir! Aujourd’hui, j’espère que le peuple US lui aussi se réveillera! En ce qui concerne ce qui se passe en Ukraine, j’ai honte d’appartenir, moi, Français au camp du mal et d’être parmi ceux qui par leurs mensonges veulent détruire la Russie en ce foutant du drame du peuple Ukrainien sacrifié par un pouvoir mafieux et corrompu au fric et prêts à risquer la 3 ème et dernière guerre mondiale!

    • la te loch et devenu un foutoirs des déviances mondialistes cabalistiques et cette pub a repètission qui nous pompes les entrailles cest un déversoirs de guerre propagandes bolchevik philologique sans rèpie sans âme qui devers toutes ses idéologies mortifieres et dégueulasses et blasphèmes sur la création jamais au grand jamais notre pays a autant etè attaquer dans sont histoire sa libertè et souverainetés sa culture ses us et coutumes son génie et sa chretientè protestantiser ils voudrais effacer de notre âme l’histoire millénaire de notre pays notre nation

  11. Interdiction d’énoncer les vérités sur les ravages de l’immigration, chance pour la France, l’avortement jusqu’à 9 mois et ses horreurs, l’euthanasie qui se rapproche! Oui, nous vivons un drame face à une Russie fière de ses valeurs Chrétiennes, de son histoire, la défense de ses traditions et son identité mais, que tous nos dirigeants l’apprennent et en soient convaincus,

  12. Nous préférons nous gaver d’utopies, de contre vérités, d’inversion des valeurs où le mal devient le bien, le tueur la victime de notre société, l’étranger préféré et idéalisé au natif, l’islam en remplacement de notre religion plurimillénaire, notre histoire réécrite et trahie, notre repentance toujours au profit des autres, nos valeurs foulées aux pieds remplacées par le gender, les valeurs LGBTQVWXY enseignées à nos jeunes têtes blondes dès l’enfance pour les pervertir et ainsi servir de garde manger à tous les déviants pervers avec la caution de nos politiques, intellectuels et médias aux ordres!

  13. La politique allemande d’aujourd’hui est la même que celle de Guillaume II, de Bismarck et de Hitler : dominer politiquement et économiquement une « Europe » toujours plus vaste et toujours plus « élargie » : pays Baltes, pays nordiques, Balkans, « Mitteleuropa », Turquie, Ukraine,… ce qui ne peut se faire, depuis que le Royaume-Uni pas dupe a quitté le navire, qu’au prix de l’écrasement de la seule nation ayant encore quelque « envergure » susceptible de lui disputer une part du gâteau : la France. Tout ce que « l’Europe » décide va en fait dans le sens des seuls intérêts allemands, ce dont on commence à prendre conscience aujourd’hui avec le sabotage, instrumentalisé sous prétexte d’écologie avec la complicité des « Grün », de notre indépendance énergétique obtenue grâce au nucléaire qui nous conférait sur la Germanie un avantage incontournable. Propos attribués au Général qui savait de quoi il parlait : »Ils ne changeront jamais »…

  14. La situation de l’Europe ne va pas s’améliorer, le dictateur micron vient d’envoyer son sinistre de la défense à Kiev pour leur annoncer que la France va leur livrer des canons César, pour relancer la guerre, c’est bien la preuve que micron veut la guerre en Europe.

  15. VOTRE COMMENTAIRE TOUT DE LOGIQUE PRESENTE SERAIT LE SALUT DE NOTRE PAYS MAIS
    DOMINES PAR LES ALLEMANDS NOUS N’AVONS GUERE DE MOYENS POUR CHANGER DE CAP .

    NOUS FILONS DROIT VERS LA FAILLITE ET L’ISSUE EST INCONNUE TELLEMENT LE CONTEXTE EST GRAVE .

  16. Réhabiliter l’URSS, la mettant sur le même pied que la Russie actuelle, au prétexte qu’elle a aidé à l’éradication du nazisme, je trouve cela malsain. Les gauchistes de l’époque en Occident s’appuyaient sur elle pour implanter les « valeurs » qui nous tuent aujourd’hui. Il faut connaître les causes pour s’attaquer aux conséquences. Idem pour la nazisme : qui a porté Hitler au pouvoir ?

    • Avec la « contre-révolution » d’Eltsine (certes ça fait plus de trente ans) la classe dirigeante russe n’a pas été changée du tout au tout.

    • @ISA
      Bien analysé !
      La Russie fait face désormais à un Occident totalement marxisé, en partie par ses soins lorsqu’elle était l’URSS. L’objectif de l’Occident actuel (plutôt de leurs dirigeants) est la création d’un seul Etat mondial, ce qui était également l’objectif de l’Urss.
      Cet « Occident » voit désormais la Russie comme un espace « contre révolutionnaire », obstacle à l’Etat mondial communiste. Le toupet de cet Occident est de se présenter néanmoins comme le modèle de la « démocratie libérale ».

  17. Voilà des années que je dis exactement tout ce que contient ce discours implacable de Medvedev. Depuis 2014 avec la
    tromperie de Minsk, je ne cesse d’avertir qu’une
    nouvelle guerre franco-allemande va mécaniquement être le prix de tous ces mensonges, toutes ces lâchetés et toutes ces erreurs

  18. Monsieur Medvedev, soyez assuré que le peuple de France se sait trompé par des usurpateurs qui, comme des coucous qui pondent leurs œufs dans le nid des autres , ont pris des places qui ne leur étaient pas attribués au détriment de valeurs qui se cachent dans l’âme et l’esprit des Français et qui n’auraient jamais souhaité une guerre avec la Fédération de Russie et auraient œuvré pour la paix entre la Russie et l’Ukraine. Aidez-nous à casser l’opportun.

  19. Ce petit farceur de Medvedev a fait de l’ironie, avec une pointe de vérité, quand même.
    À mon avis, il n’en a rien à battre des peuples décadents de l’ouest occident, faudrait d’abord qu’ils s’élèvent un peu pour que les Russes les traitent d’égaux à égaux.
    La pointe de vérité, c’est qu’on n’a pas fini de souffrir du fait qu’on a des abrutis au pouvoir et que tant qu’ils seront là… ce IVe Reich (déjà effectif) perdurera.

  20. « Dmitri Anatolievitch Medvedev n’hésite pas à évoquer la création du IVe Reich, qui « englobera le territoire de l’Allemagne et de ses satellites, à savoir la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, les États baltes, la République de Kiev et d’autres parias ».
    La revanche de l’immonde traité de Versailles.La restitution des territoires volés à l’Allemagne sur ordre des pourritures anglo saxons et Clémenceau.IV ème Reich annexé à la Russie ou Rockfeller and Co ? faut choisir.

  21. il parait que l’allemagne va souffrir du manque de gaz et donc qu’elle s’apprêterait à quitter l’euro voire l’ue ! pourvu que ça arrive

    • Fais le premier pas et va vivre en russie…. Au lieu de vomir sur l europe avec tes montages ridicules

      • russia machin …et oui je reverais d’un president ici a la Poutine rien que pour remettre de l’ordre dans ce pays qui est devenu une décharge du maghreb ! Poutine lui au moins pense et protége son peuple et ne léche pas le cul des muzz et de la mafia bruxelloise,c’est pas une fiotte comme l’autre macron.

        • La on est bien d accord, il faut donner le pouvoir aux militaires pour botter le cul des crasseux hors de France, cela va arriver c est ineluctable et je prendrai les armes en tant que para commando et j espere que ru seras a mes cotes

      • Le belge « Russia Today » lèche les bottes de Biden avec son alias en anglais! Si vous n’aimez pas ses montages, allez voir ailleurs! Et franchement comment ne pas vomir sur l’Europe? Vous, peut-être pas, il est vrai que les belges ont une sacrée réputation, entre les réseaux pédophiles et les réseaux islamiques…

      • J’aime les montage de Kabout. Moi aussi je vomis sur l’UE qui nous vend à toutes les racailles du monde. Ouvrez les yeux

  22. L’alliance avec la Russie est notre seule et unique planche de salut en tant que français de souche, de tradition catholique et de culture gréco-latine, comme disait le grand Charles. Tout ce qui nous est venu des USA depuis 1945 n’a fait que détruire notre culture, voire notre civilisation judéo-chrétienne, depuis l’enseignement, de la maternelle à l’université, jusqu’aux délires wokistes actuels. La littérature russe, de Pouchkine et Gogol à Tolstoï et Dostoïevski, en passant par Tourgueniev et Tchékhov, est parmi les plus grandes de tous les temps, le précurseur et inspirateur reconnu d’Huxley et d’Orwell est aussi un écrivain russe, Zamiatine, l’auteur de « Nous autres ». Nous étions encore, il y a moins d’un siècle, bien plus proches culturellement des russes que des américains. Le lavage de cerveau a commencé il y a une bonne cinquantaine d’années environ et n’a cessé de prendre de l’ampleur.

  23. Que ces ordures subissent ce qu’ils ont infligé aux civils japonais, serait un juste retour des choses et cela n’était pas un dommage collatéral comme ils se plaisent à les qualifier pour les amoindrir leurs crimes.

  24. Je peux comprendre le souci de nazisme vu du côté russe qui a tant souffert de la 2ème Guerre Mondiale, mais en Europe, c’est du délire. Le but du IIème Reich était de donner la pré-émience en Europe aux Germaniques, grand bonds aux yeux bleus si l’on veut ; certainement pas l’inverse : la submerger d’Africains, qualifiés d »Untermenschen » (sous-hommes). Le totalitarisme européïste ressemble bien plus à un mélange d’URSS et de capitalisme fou réservé aux dirigeants. Il faut arrêter le délire en traitant nos tyrans européistes de nazis. Il font exactement le contraire : l’extermination de la race européenne.

    • Ils exterminent en effet la race blanche européenne en la remplaçant par le métis nomade sans aucune racine , complètement déculturé par la cancel culture , unisexe , peu lettré , bientôt totalement contrôlé par l’état par puce RFID , addict de jeux vidéos et de porno , pour ce qui est des 500 millions qu’ils voudront bien laisser en vie , ( après élimination des vieux , des handicapés , des moins intelligents) et qui ne posséderont plus rien mais qui seront heureux ! ( agenda de Davos prévu pour 2030 ! )
      Si ça n’est pas du nazisme , ça y ressemble !

      • D’après Harari le principal intellectuel dans le camp des mondialistes et bras droit de Klaus Schwab, le patron du forum économique mondial, les humains qui refuseront de devenir des transhumains devront disparaitre ! Le mondialisme, c’est bien une idéologie à base d’un mixte de communisme, de capitalisme, de nazisme, de fascisme !

      • C’est un totalitarisme certes. Mais son caractère international forcé ressemble plus au communisme de l’URSS. Pourquoi en France cette obsession à appeler nazisme tout régime dictatorial ? Tout simplement parce que l’occupation par les Allemands nazis est la seule expérience que nous ayons historiquement.

        • Le mondialisme est à forte prédominance communiste et capitalistique, mais, il y’ a un bon zeste de nazisme ( eugénisme , euthanasie, par exemple ) et de fascisme également dans cette nouvelle idéologie totalitaire. Le fer de lance en est la Chine avec son système de crédit social basé sur la délation et que tous les mondialistes souhaitent et rêvent de l’imposer au monde entier !

          • Eugénisme et euthanasie datent au bas mot du galtonisme de la fin du XIXème siècle, et des démocraties aussi sympathiques que l’américaine ou la suédoise en se sont pas gênées pour les pratiquer jusqu’à bien après la 2ème Guerre Mondiale. Inutile même d’aller chercher le communisme et Lénine – ou même la Chine actuelle. Alors les nazis, à moins de « grand blonds aux yeux bleus »…
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nisme

    • la underlahyène est bien la chancelière du IVème Reich, elle le montre tous les jours et micron est son valet de pied.

      L’UErss se veut être un empire, mais il est au pied d’argile cet empire il va d’ailleurs bientôt s’effondrer, car presque aucune autre grande nation (à par la BOCHIE) ne se reconnait dans ce système. L’UErss se veut, en fait une réplique de ce que voulait AH, à savoir la construction d’un nouvel empire allemand (AH appelait ça l’espace vital), mais ça ne fonctionnera pas ! Et en plus vraiment pas de bol, tout ce que touche l’UErss se transforme en kk.

      • AH voulait la pré-éminence de la race nordique, et pas l’exact contraire : la submersion par les « Untermesnchen » africains. Hors, la politique organisée depuis des décennies est bien celle-là. Et l’Allemagne actuelle n’est que la vassale en chef des Etats-Unis, pays dont la population blanche est soumise volontairement à la même submersion. C’est à un totalitarisme d’un type nouveau que nous assistons. Et il est absolument hostile aux blancs.

    • @ Georges
      En effet il suffit d’écouter sur Lci le propagandiste gauchiste Vincent, Hugeux, anti russe caricatural et chez lequel la volonté de dénigrer Trump et Bolsonaro, qu’il ose assimiler à des tyrans sanguinaires, augmente chaque jour.
      A E.Brunet, qui pour une fois a attaqué le tropisme pro soviétique (mais pas pro russe) de la gauche et du parti gaulliste français, Hugeux réplique nerveusement, pour défendre ses potes communistes, que non le » pro russisme » français dénoncé par les ukrainiens de plateaux, est le fait de « l’extrême-droite » du FN et de Zemmour.

      • Oui, les mougeons, il y a encore des troupeaux de niais qui pensent s’informer en regardant les vieux médiats, même si entre 60 et 70% des mêmes disent n’avoir aucune confiance dans les médiats depuis 30 ans. Les Français…

    • Tout à fait. Ils exterminent la race européenne. Leur idéologie est effectivement un mélange d’URSS, soit de communisme pour piller les masses et les contrôler et de capitalisme fou réservé aux dirigeants qui s’accaparent tout, et en plus, ils exterminent la race européenne. Ramener toujours tout au nazisme, pour moi, c’est une manière encore de manipuler, d’enfumer les Européens pour qu’ils ne réalisent pas ce qu’ils subissent, pour qu’ils ne réalisent pas l’idéologie destructrice et génocidaire envers eux de ceux au pouvoir.

      • Tout à fait d’accord. Et hormis la bêtise moutonnière, l’obsession de certains à vouloir à toute force voir du nazisme dans le système totalitaire qui nous impose l’inverse – la destruction du monde blanc – est extrêmement suspecte.

        • ue et un partie politique sous tutel allemande anglo saxon americain l ue et pas une nation deja construite sur un édifice baylien elle représentes un empire et romain l empire bruxellois ue ne représente rien sa n existes pas ils ont inventer se conceptes outils Europe pour dominer plusieures nation les pilliers et les faire disparaitres aux profits de peuples mutant transhumains esclaves existes la civilisation europeenne greco romaine et cest CA quils veulent voire disparaitres

      • Tout à fait d’accord, il faut être un pleutre inculte et pathologiquement atteint de réalité pour condamner Poutine. Medvedev a raison d’essayer de faire germer de la lucidité dans l’esprit des européistes radicaux qui se gargarisent de la propagande actuelle pour notre malheur.

    • Ils y arrivent les globalistes, c’est ce que J attali appelle l’infra monde, dont nous faisons partie, offerts au métissage radical!

      Les ingénieurs, docteurs, officiers qui pérorent et croient y échapper méritent des baffes, ils sont dedans, ne serait-ce que par leurs enfants….bêtas.

  25. Comme je l’ai écrit hier soir dans un commentaire, Medvedev nous promet l’Apocalypse.

    Quel part de vrai, quelle part de communication, je ne sais pas mais c’est impressionnant….

    • La répartition dans le monde de 700 bases militaires de l’entité mercenaires otanesque au service exclusif de la mafia-mondialiste-parasitaires satanique…
      sa te vas comme part de vérité?🤗🤭

Les commentaires sont fermés.