Docteur Jacquot-Jekyll et Mister Chirac-Hyde

Article rédigé par François Billot de Lochner, le 27 septembre 2019. Jacques Chirac, cinquième président de la Ve République, vient de rendre son dernier souffle. Une vie assurément bien remplie : paix à son âme ! Un concert de louanges quasi unanime a salué son trépas, et se poursuit dans tous les médias, grands et petits. Qu’il nous soit permis de faire entendre en toute liberté une voix quelque peu dissonante : le repos mérité du défunt ne doit pas interdire le devoir de vérité.

Jacques Chirac est une figure haute en couleurs, qui ne saurait laisser indifférent. Un personnage de roman, tantôt Docteur Jekyll, et tantôt Mister Hyde.

Jacquot Jekyll, pour commencer. Un gars sympathique, au sourire ravageur, amateur de bonne bière et de saucisson, expert en vaches et en serrage de paluches. Le type qu’on aime avoir à dîner, le convive jovial qui lève volontiers son verre et a toujours le mot pour vous mettre à l’aise. Il mange des pommes, il plaît dans les campagnes, et en même temps il en impose, et sait se tenir dans les grandes réunions internationales. Un gars comme on n’en fait plus, cela dit sans offense à François Hollande et Emmanuel Macron, par exemple…

Et puis il y a Mister Chirac-Hyde. Le sourire charmeur de Jacquot Jekyll ne doit pas nous faire oublier la responsabilité écrasante de Chirac-Hyde dans l’effondrement matériel et moral de notre douce France. Jacques Chirac, au début de sa carrière d’homme d’État, en tant que Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, prête son concours à trois mesures dramatiques, qui continuent douloureusement de faire ressentir leurs effets délétères sur notre France de 2019. Dès 1974,  il fait voter la légalisation de l’avortement. Toujours en 1974, il participe à la mise en place des Conseils européens, rencontres régulières entre chefs d’État et chefs de gouvernement des pays membres de la CEE, qualifiés par Jean Monnet  de « décision la plus importante en faveur de l’union de l’Europe » depuis le traité de Rome : l’Europe technocratique et supranationale connaît alors un encouragement décisif. En 1976, il signe de sa main le décret autorisant le regroupement familial, ouvrant ainsi toutes grandes les portes de l’immigration de masse, responsable du délitement de notre identité et de notre société françaises.

Chirac-Hyde, à nouveau aux manettes dix ans plus tard, sera aussi l’homme de tous les renoncements. Par son action répétée, avec une constance qui forcerait presque l’admiration si elle n’avait eu pour effet d’accélérer la désagrégation de la France, il a méthodiquement abandonné des trains entiers de réformes qui auraient pu redresser la barre, ou enrayer la chute. Par cette attitude, il a consciencieusement trahi les idées de la droite réelle, et jeté une malédiction sur la droite française, se traduisant par une incapacité à assumer la réforme et à gouverner avec une vision et une autorité : abandon, en tant que Premier ministre de François Mitterrand, de la sélection à l’entrée de l’Université, par le renvoi du ministre Devaquet, chargé de l’enseignement supérieur ; abandon, en tant que président de la République, de la réforme des retraites proposée par Alain Juppé, devant la mobilisation des syndicats ; abandon, toujours comme président de la République, du projet élaboré par Dominique de Villepin du Contrat première embauche ou CPE, devant les cris d’orfraie du monde scolaire manipulé. Cerise sur le gâteau, il imposera en 2004 une loi totalement liberticide, qui interdit le débat sur de multiples sujets fondamentaux.

À l’heure du bilan, l’ardoise est lourde, et la France du XXIe siècle n’en finit pas de payer la note. Le fameux discours de l’Onu, moment de panache bref et sans lendemain, pèse alors bien peu, tout comme le référendum sur la constitution européenne, dont le résultat sera détruit par son fils adoptif, Sarko le traître. La France, mais aussi la droite française, tant de fois trahie et bafouée au plus niveau, ne sait plus comment assumer un discours clair et des valeurs fortes.

N’en déplaise aux louangeurs de tous bords, Jacques Chirac, de tout cela, ne peut être remercié.

François Billot de Lochner

Président de Liberté politique et de France Audace

http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/Docteur-Jacquot-Jekyll-et-Mister-Chirac-Hyde

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. Je savais qu’il avait un pois chiche dans la tête, c’est un être mécanique, hilare, mimétique, pensant que le métissage c’est comme les petits pois, c’est bon pour la race! (un imbécile heureux). Merci pour les Français. Entre 70-80 je pensais que c’était un fauve que rien n’arrête puis en 87 à la 1ere cohabitation, j’ai saisi le personnage D’ailleurs des ingénieurs d’agronomie (des gens simples), des connaisseurs contestaient fortement ses décisions contrairement aux médias..

  2. Et personne ne parle de la cassette Mery ?? Un pognon de dingue sur le bureau en grosses coupures…

  3. Sa disparition m’en touche une sans faire bouger l’autre. J’ai cru en lui dans les années 70 et 90, me suis (bêtement) réjoui de son élection après les 14 ans de cette crapule de mitterrand, mais quelle déception ! Ce type mérite au minimum d’être oublié pour le mal qu’il a fait à notre pays par son inaction et sa lâcheté.

  4. Censuré deux fois hier, avec mes propos mesurés habituels, je constate que BobbyFR94 fait encore des siennes. Et ça passe !
    Une CONNASSE et 3 ORDURES….
    A vomir !
    Serai-je publié ?

  5. Pendant que l’on parle de ces funérailles hors du commun et hors de dimension sinon il faudrait des funérailles nationales pour tous les présidents, pendant que le bon peuple idiot s’ébaubit devant tant de magnificience, on ne parle pas de l’état lamentable de notre pays auquel a participé activement le défunt et que macron et sa clique veulent absolument détruire. Pour quelle raison ? La question reste ouverte

  6. C’est bien vrai Anne marie et Garde suisse, de même je pleurais sur mon pays en écoutant la vidéo de Zemmour pendant que la télé grandiloquente célébrait un traitre en boucle…
    .(ainsi que Bobby94: que sa connasse de fille vive la violence, la barbarie et les insultes de l’immigration sanglante que son ‘Ord— de père’ nous a imposé)

  7. Chirac était un homme de la 3* République ;des magouilles, des arrangements, des compromis et des compromissions;tout se passait à la bonne franquette. Les pires ennemis devant le bon peuple étaient en fait copains comme cochons. Chirac c’était çà, ouvert, sympa, mais dans l’ombre, c’était autre chose :un tueur…
    Il a beaucoup nui à la France, non par action, mais par inaction. Le regroupement familial, il a signé le décret mais le président c’était tout de même Giscard.

  8. Sa cérémonie religieuse était magnifique en sobriété, tout le contraire de l’homme qui certes aimait la simplicité, mais davantage l’opulence. Tout en la suivant, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il ne la méritait pas. Une musique de brousse africaine aurait mieux convenu au défunt total mécréant d’ailleurs qui dédaignait le coté trop civilisé de la vieille Europe et les arts qu’elle avait engendrés. Si les larmes avaient de l’utilité je pleurerai sur la mort de la France qu’il a préparée et me consolerai qu’avec la sienne elle ait perdu un de ses ennemis.

  9. Les masques tombent ! Aux funérailles de Chirac, se trouvaient reunis tous les traîtres à la Patrie. Les premiers rangs dans l’église n’étaient occupés que par des francs-maçons, ils auraient dû mettre leurs ridicules tabliers pour cette cérémonie. Ils étaient venus, ils étaient tous là pour dire adieu au parrain !

  10. Sa CONNASSE de fille, je lui souhaite de rencontrer l’enrichissement « culturel » que son ORDURE de père a contribué à faire venir et à faire naître sur le sol français !!!

  11. Ce n’est pas parce qu’il est crevé, qu’on doit instantanément oublier tout le mal qu’il a fait, TOUTES les trahisons dont il s’est rendu coupable !!!

    Merci Gérard pour nous avoir rappelé ce qu’était le chie&raque (avec le fric des CONtribuables français) : une ORDURE !!!

    Et tiens, voici un article en anglais qui ne va pas « arranger » le portrait de l’ORDURE en question :
    https://www.dailymail.co.uk/news/article-7516175/Saddam-Hussein-bribed-Jacques-Chirac-5m-bid-make-oppose-led-Iraq-war.html#reader-comments

    Celui qui témoigne est l’ancien chef du MI6, les renseignements anglais, et l’accusation est grave…

  12. Tout comme macron il a été élu par défaut par ceux de gauche (comme ceux de st herblain) qui en bavent avec leurs vies pourries par les migrants
    ….Je n’aime pas diffamer un mort mais chirac est en grande partie avec l’avorteuse responsable de l’insécurité que nous vivons . Le pays n’a plus les moyens d’etre généreux ….avec ou sans le RN nous allons vers l’affronttement

  13. La fille de Chirac, Claude n’a pas manqué de cracher et vomir sur le peuple français. Chirac était un philanthrope, hilare.., fossoyeur de la France, un homme sans caractère, qui devant des défis majeurs, au début des pressions idéologiques de la gauche mondialiste a été incapable de faire comme Viktor Orban; C’était pourtant plus facile en 74-75 qu’aujourd’hui. Il a même enclenché le désastre. Il en avait rien à foutre de la France.

Les commentaires sont fermés.