Doigt d’honneur à De Gaulle : Fadela El Miri (NPA) doit être renvoyée au Maroc !

Publié le 28 mai 2017 - par - 103 commentaires - 30 344 vues
Share

Au lendemain de la scandaleuse profanation de la tombe du Général de Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises, plusieurs questions méritent d’être posées.

ON remarquera d’abord que le grossier montage organisé par les socialistes, à Draguignan, suite à la profanation d’une tombe juive, avait mobilisé l’ensemble de la caste médiatique et politique, pour faire porter le chapeau au FN, qui n’y était absolument pour rien. Cette fois, ce sera service minimum, pas de manifestations de rue…

Pourtant, un indice pourrait intéresser les policiers. Ce doigt d’honneur, assumé par une nommée Fadila El Miri, devant la stèle du Général de Gaulle, suivi d’un autre dont le propriétaire n’a pas eu le courage de montrer son visage.

Qui est cette Fadila El Meri ? C’est juste une candidate, suppléante, aux prochaines législatives.

Et elle était tête de liste aux régionales pour NPA, en 2010.

Quel est le parcours de cette femme. Née au Maroc, elle arrive à l’âge de 12 ans en France, grâce (ou à cause) au regroupement familial.

Est-elle reconnaissante à la France ? Manifestement non. Envisage-t-elle de retourner dans un pays qu’elle n’aurait jamais dû quitter ? Pas davantage.

http://www.med-in-marseille.info/Fadela-El-Miri-Je-me-suis-dit-que.html

Sa haine de la France, et donc de ses figures historiques, l’amène à militer à NPA, qui ne cache pas sa volonté de détruire le pays, d’abolir les frontières, de désarmer la police, introduire le voile islamique à l’école et dans toutes les instances françaises, et de transformer tous les Français en citoyens du monde, dans une société où la notion d’étrangers n’existerait plus.

Il suffit d’écouter son discours victimaire, en faveur des voyous, contre les policiers, pour être fixé. Il paraîtrait que les policiers auraient tué un innocent musulman, et qu’ils ne devraient pas avoir le droit de faire une clé à un délinquant. Bah voyons. Sans oublier le coup de la justice sociale et de la repentance.

Est-il normal qu’elle n’ait pas encore été interrogée, après la profanation de la tombe du Général de Gaulle ? Non.
Est-il normal qu’aucun journaliste, aucun politicien, ne somme Besancenot, Krivine ou Poutou de condamner ce geste ? Non.
Est-il normal que cette femme puisse se présenter aux législatives ? Non.
Est-il normal que cette femme puisse rester en France ? Non.

Elle est sans doute française de papier. Mais elle n’a rien à faire en France. Elle illustre mieux que de longs discours le fait qu’il faudra virer de France bien des prétendus citoyens français, si notre pays veut avoir une chance de s’en sortir, sans compter des millions d’ennemis intérieurs sur son territoire.

On nous dira que le Maroc ne veut pas la reprendre ? Je suis convaincu qu’avec de solides arguments quant aux représailles économiques qui suivraient, les choses s’arrangeraient rapidement.

Et puis, sinon, la France a la chance d’avoir des centaines de petites îles, propices à débarrasser le pays de tous les parasites qui le détruisent à petit feu.

En tout cas, je confirme, Fadila El Miri n’a rien à faire en France…

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Anonyme

Non, elle ne déshonore pas la France, elle l’insulte. C’est son parti qu’elle déshonore en renvoyant une image pas spécialement flatteuse de ses membres : il semble clairement, ce parti, être un rendez-vous de minus habens (personnes sans grandes capacités intellectuelles).

Humbert de Laubadère

Elle aurait fait un doigt d’honneur à une image du Roi du Maroc , elle sera déjà en prison en attendant un interrogatoire musclé qui la dissuaderait  » méchamment  » de récidiver …….. mais cela ne serait jamais arrivé la bas , l’idée ne lui serait même pas venue à l’esprit ( si elle en a ). On comprend mieux pourquoi ils veulent rester ici . Par ailleurs , chez elle , elle n’aurait pas pu se présenter aux élections …m il lui aurait fallu savoir lire et écrire et ça elle l’a appris ici gratuitement . Jusqu’à quand supporterons… lire la suite

Spadafora

Renvoyer la elle déshonneur le pays qui l’accueil et la fait vivre

Anonyme

Un tel geste ne relève pas du droit d’expression. L’expression, c’est parler ou écrire – évidemment si on en est capable ce qui ne doit pas être le cas de cette personne à la mentalité très primitive. Ou alors, poser une tête de porc devant une mosquée relève aussi du droit d’expression alors que, si je me souviens bien, M. Valls était monté au créneau pour crier sa colère envers ceux qui avaient fait cela il y a quelque temps. En tout cas, je ne félicite pas M. Besancenot pour ses recrues, c’est vraiment piteux.

Aurelie

Grosse vache!!

Tonton Cristobal

Belle image de la France-poubelle ! les étrangers se permettent « chez nous » ce qu’ ils n’ oseraient pas faire « chez eux » … Tout pays qui se respecte expulse un étranger insultant ou délinquant sans ménagement après exécution de peine s’ il y a lieu. Essayez d’ en faire autant à Singapour !!! il vous en cuirait à juste titre ;)

Laffont

et dire que Cazenave , veut porter plainte contre mélenchon……mais concernant ce « doit d’honneur » , personne ne s’offusque…..pourtant , ne grande partie des « politiques » , se réclament de Degaulle…….

Guépard indigène

Tiens , j’irais faire un doigt d’honneur à la maison natale de Degaulle sur Lille.Merci à Elle et vive la liberté d’expression .

Tristana

A quoi se résume la liberté d’expression pour certains … C’est lamentable.