Doit-on respecter l’irrespectable Macron ?

Coupe du monde 2018 : Emmanuel Macron exulte, les ...

La « tarte à Tain » (oui, je sais, c’est facile, mais tellement tentant !) n’en finit pas de faire des vagues, de produire des remous ravageurs (Mélenchon et Rugy enfarinés, Dupond-Moretti perdant toute la dignité que l’on  serait en droit d’attendre d’un ministre en exercice s’en prend de façon incongrue à un adversaire, et se ridiculise). Est-ce le hasard si par ailleurs  le chef d’état-major des armées annonce sa démission ?

Le poulailler politico-médiatique, dans un bel ensemble, nous a abreuvés de ses cris d’orfraie : « c’est la France et chaque Français qui sont giflés, salis, humiliés » et j’en passe ! Foutaises, postures de circonstance, bal des hypocrites. Quelques bémols tout de même :

Le syndicat France Police – Policiers en colère déclare :

« La gifle reçue par le Président Macron est la conséquence directe de la banalisation des violences commises contre les policiers ! »

 Éric Zemmour, toujours au top, nous livre son analyse, sans outrance mais sans langue de bois.

Oui, l’auteur de la gifle mérite une condamnation sévère pour s’être attaqué à celui qui incarne la France, incarnation qui confère ipso facto un caractère sacré. Oui, il a tort. Mais Macron n’est pas innocent, il est en partie responsable, car il a lui-même désacralisé la fonction. «  Il a eu – même si c’est horrible à dire – ce qu’il mérite. »

Oui Macron récolte ce qu’il a semé. Qui a oublié :

  • « Les Gaulois réfractaires » ;
  • « Les gens qui ne sont rien » ;
  • « Il n’y a pas de culture française »  ;
  • La qualification de « crime contre l’humanité » de la colonisation ;
  • Les photos scandaleuses avec deux délinquants à Saint-Martin ;
  • Le comble de l’insupportable : l’Élysée transformé en cabaret pour gays affichés comme tels, se contorsionnant dans des tenues et poses d’un parfait mauvais goût pour la fête de la Musique.

La liste n’est pas exhaustive ! Arrogance et mépris pour la France, les Français, notre Histoire, notre identité. Seuls les gens « d’ailleurs » ont droit de cité à ses yeux.

Alors non, mille fois non, je ne me sens aucunement concernée, humiliée ou tout ce que l’on voudra par cette gifle et comme je crois, bien des Français, des « vrais Français » cela m’a fait rire et célébrer l’évènement comme il se doit !

Conclusion : pour être respecté il faut être respectable !

Oriana Garibaldi

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. Je suis certaine que le giflé n’a aucun intérêt pour le football.
    Comme nombre de politiciens, il flatte l’ego de chaque citoyen accroc au spectacle de ce jeu en faisant mine d’être aussi accroc que lui. Remarquons que dans ce cas il est de bon ton, non d’être fièrement nationaliste et amoureux des vertus que porte le sport (émulation, esthétisme du corps humain, effort, respect de l’adversaire) mais bassement chauviniste en ayant cure du respect des règles du fair play et de l’adversaire.
    Panem et circenses. En 3 mots les Romains ont analysé la nature humaine, rendant inutiles les analyses de milliers de philosophes, sociologues, psychologues, politologues etc…

  2. J’ajouterai : Pour être respecté il faut commencer par respecter ceux dont on attend la réciprocité. Vos exemples « les Gaulois réfractaires …etc… » montrent que ce n’est pas le cas aujourd’hui !

  3. On ma jadis appris que , pour être respecté il faut respecter les autres .
    Macron n’a jamais respecté les Français , depuis le début il n’à que du mépris pour les Français , ce cuistre . J’exècre au plus haut point cet individu .
    Le propre de la médiocrité est de se croire superieur . (François de la Rochefoucauld)

  4. Dire qu’il a eu ce qu’il mérite c’est peu dire. Tout ce qu’il a dit est odieux : Ceux qui ne sont rien, les alcooliques, les extrêmes, il n’y a pas de culture française, la France a commis des crimes contre l’humanité, etc. Bref, moi je voudrais qu’il soit mis à genoux et qu’il demande pardon à la France et aux français de son attitude odieuse et récurrente. Qu’il dégage tout simplement.

  5. Franchement, Macron au stade devant un match : ce n’est que du théatre pour bien se faire voir ! Et pourquoi pas dans les vestiaires devant tous les joueurs à poil après la douche, pendant qu’il y est.

  6. Oriana Garibaldi :
    Entièrement d’accord avec vous Marnie.Mais patience…qui sait ?

  7. Réponse à Anonyme :
    Il ne faut pas chercher un rapport foot-gifle, mais seulement l’ illustration d’un comportement toujours en décalage avec la fonction

  8. Les français sont devenus des fiottes, ça râle un peu dans son coin et ça fait dans sa culotte dès qu’il faut agir. J’ai envie de dire que c’est bien fait pour vos g……, vous n’avez que ce que vous méritez !

    • Tiens ! Je croyais que la rédaction RL refuserait de publier désormais les commentaires rédigés intégralement en lettres majuscules. ?

  9. Sur la vidéo, on voit Macron courir pour recevoir sa « gifle », enfin une « tape » ou « tapette ».
    On cela « chercher le bâton pour se faire battre  » , en ayant pris auparavant, sur la durée, d’avoir craché en l’air et dire qu’il pleut »…
    Pffff. .. !

  10. un vrai footeux de merde qu’est ce gamin de président
    aussi immature qu’infantile et en plus il aime ça ! la fessée
    de sa Brigitte déguisée en professeure d’éducation sexuelle
    ça lui rappelle sa période de collégien en pleine crise de puberté
    lorsqu’il allait sauter sa prof préférée Brigitte entre le cours de théâtre et de philo !

  11. Ce n’est pas « doit-on », mais « PEUT-ON » respecter les individus qui ne se respectent pas eux-mêmes – et qui en plus ont l’audace de rechercher l’approbation des foules ? En ce qui me concerne, ils peuvent toujours courir.

Les commentaires sont fermés.