Dolce & Gabbana « enterre » les femmes en « douceur »

Dolce & Gabbana 2

Collection ‘abaya  « halal » de Dolce & Gabbana

Dolce & Gabbana se frotte les mains : la marque a déniché un marché juteux en lançant, en octobre 2015, une collection destinée aux femmes musulmanes richissimes des Emirats Arabes Unis et, en fait, à toutes les musulmanes du monde islamique ou même de l’Occident, censé le devenir un jour.

Stefano Gabbana, le designer de cette collection, semble avoir été subjugué et « fasciné » par le style vestimentaire des femmes musulmanes du Moyen–Orient, soumises et emmitouflées, à l’abri des regards concupiscents des hommes. Notons qu’il manque tout de même à ses mannequins des gants et un voile sur le visage pour répondre aux normes du wahhabisme (les pieds seuls pouvant être montrés).

Gabbana, à sa façon, pérennise le statut de la femme musulmane qui, née dans une maison, ne la quitte réellement que deux fois au cours de sa vie : son domicile familial une première fois pour aller se soumettre aux desiderata de jouissance de son mari afin de lui « donner » une descendance, et ensuite son domicile conjugal pour le cimetière. Car, entre ces deux sorties imposées, elle ne sort de chez elle dans son cercueil ambulant qu’avec l’autorisation de son mari et tuteur.

C’est là que l’art de Stefano Gabbana entre en action. II veut enterrer en « douceur » (Dolce) ces femmes musulmanes, dans un linceul « long et couvrant ». Et Stefano Gabbana ignore, je le suppose, que son patronyme le prédestine à cette collection : « gabbana », en arabe, signifie « cimetière ».

Pour la haute-couture, un enterrement de première classe…

Bernard Dick

 

Au 06/01/2016 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

TERRORISME 27571 ATTAQUES-06-01-2016

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1.  » Dolce & Gabbana « enterre » les femmes en « douceur » « . Mais le plus grave, c’est qu’il introduit furtivement l’islam en le banalisant !
    Dolce & Gabbana doit être boycotté !

  2. Rien de bien nouveau, déjà en 1997 à ryadh (pas de majuscule pour ces tordus), on pouvait voir dans les boutiques de luxe des tenues style « sac poubelle » signées versace ou autres « grands noms » de la mode.

  3. Le pire: Si un jour ça devait arriver que des créateurs lancent ces modèles et bien on seraient foutues !!! Parce que la mode est toujours reprise par la grande distribution du textile et on a pas vraiment le choix de porter autre chose que ces vêtements imposés.

    Exemple: tous les hivers nous sommes un troupeau de femmes en doudounes noires.

  4. Allez faire un tour aux Emirats, vous aurez des surprises, il y en a bien quelques unes mais elles sont très minoritaires, les autres sont très occidentales
    Ça dépend des pays bien entendu

  5. Tout est bon pour faire du blé et les candidats ne manquent pas, alors Dolce & Gabbana ou un autre…

  6. WZiMz décidement l’argent n’a pas d’odeur (ni d’HONNEUR° D ACCORD POUR LE BOYCOTTAGE IL S IMPOSE que fera le syndicat de la haute couture ? mais rien voyons ils vont arguer que çà fait rentrer des pépettes dans la bourse de islamos-collabos-bobos gauchos et le tour est joué c’est ainsi depuis 40 ans mais là il fait doce e gabbana

  7. En plus c’est moche et ridicule ! Quand je pense aux femmes dans les pays islamiques qui se battent pour y échapper!

    • Les musulmanes se battent contre le voile, vraiment? Il y a eu les Iraniennes sauvagement réprimées en 2008 et qui osent publier leurs photos sans tchador. A part ces héroïnes, le reste ne se manifeste qu’en tant que pondeuses, terroristes, ou pour se réjouir lorsque leurs enfants se sont fait exploser au milieu d’un groupe d’innocents.

      Il y a celle qui promettait au médecin israélien qu’il serait un jour abattu par le fils dont il venait de sauver la vie; celle qui milite en faveur de l’esclavage des Occidentales; qui s’indigne qu’on puisse élever une objection au meurtre des Juifs, et puis l’autre qui proclame que la fortune de son papa permettra d’achever la shoah – les 2 dernières représentant les musulmanes évoluées.

      Elles subissent, oui, comme d’habitude, et elles en rajoutent même pour plaire à leurs maîtres. Tout comme les MLF d’ailleurs, soumises à la ligne du parti socialiste, dont le silence à l’égard du traitement barbare du cheptel féminin musulman est infâme.

  8. Il y a longtemps que les musulmanes se sont déjà enterrées elles-mêmes, métaphoriquement s’entend, et je doute fort que malgré tout le talent de la maison Dolce et Gabbana, les musulmans autorisent leur cheptel à arborer ces emballages ailleurs qu’en privé – même si, comme il se doit, ils coûtent l’équivalent d’un petit pétrolier.

Les commentaires sont fermés.